AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

Évacuation à Tanzaku (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
PNJ
Personnage non-joueur
 Personnage non-joueur
PNJ

Messages : 119
Date d'inscription : 19/12/2011

Profil Ninja
XP:
0/0  (0/0)
Rang:
Ryos:
MessageSujet: Évacuation à Tanzaku (2) Jeu 23 Aoû - 22:46


(Je vous laisse faire pour la suite)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2) Mer 29 Aoû - 22:33



Naruto Sensou
La diablesse aux allures d'ange


Sachiyo s’était dirigée vers la sortie lorsqu’elle constata que les trois genins n’eurent rien à ajouter de plus. Le quatuor progressa alors jusqu’aux portes de l’imposant village, là où de majestueuses montures à plumes les attendaient. C’était la première fois que la belle faisait face à de tels oiseaux, aussi imposants, aussi dignes d’elle. Franchement, la kunoichi n’était pas déçue. Faire un voyage sur le dos promettait d’être plaisant et reposant, enfin, si rien de fâcheux n’arrivait en chemin. C’était à souhaiter. La belle désirait finir ça au plus vite et passer à autre chose de plus passionnant, de plus personnel. Oui, elle avait des projets, mais ils ne se feraient pas tous seuls. Elle devait s’y investir. Sincèrement, elle voulait tellement avoir un petit répit de mission après celle-ci… Est-ce que son Kage le lui accorderait? En temps de guerre, c’était plutôt difficile que de pouvoir être égoïste et narcissique, que de voir que son propre nombril sans penser aux autres. Les shinobi étaient constamment sollicités. Avoir su que ça se déroulerait ainsi, peut-être serait-elle restée une kunoichi sans attache, sans loi, une femme errant, ne possédant que son but et ses motivations pour la faire progresser. Néanmoins, elle avait l’intime conviction que Sunagakure pouvait lui apporter son lot de réponse sur ses origines et le passé de sa famille. Voilà pourquoi, malgré tout, la beauté s’estimait heureuse de ses choix jusqu’à maintenant. M’enfin, ce n’était pas le moment pour avoir de telles songes. Durant le voyage, cela serait hautement plus approprié, puis qu’aurait-elle d’autre à faire de toute façon? C’est alors que gracieusement, la jeune adulte bondit sur le dos de sa monture, sans problème. L’être à plume l’accueillit sans gêne, se laissant docilement faire. La diablesse aux allures d’ange s’agenouilla, puis tout en caressant le doux plumage de la bête, elle prit la parole.

-Envole-toi, bel oiseau, murmura-t-elle.

Se à quoi l’aigle répondit par un cri puissant, témoignant de sa noblesse et de sa prestance. L’oiseau déploya ensuite ses puissances ailes puis décolla gracieusement du sol. Le mouvement fit presque perdre l’équilibre à Sachiyo, mais elle resta agenouillée comme si de rien n’était. La belle tourna un peu la tête afin de voir si les autres avaient suivi, elle constata rapidement que oui. Bien, cette mission était réellement commencée et s’achèverait bientôt, si tout se passait à merveille, ce qui était très rare tout compte fait… Cette donne avait de quoi la décourager. Bref, l’utilisatrice de la chaleur se concentra plutôt sur ses idées, sur ses projets, tâchant de se faire des plans de ses futures actions, de ce qu’elle entreprendrait en premier. Cela l’occupa un bon moment, puis ses équipiers ne semblaient pas vouloir la déranger. Ce n’était pas pour lui déplaire. Néanmoins, ça ne resta pas ainsi très longtemps. En effet, l’un des deux garçons, Akamatsu, lui demanda des précisions sur la suite des opérations une fois sur place. Mais… n’avait-elle pas dit ce qui allait se passer plus tôt, alors qu’ils étaient tous dans la salle? Il foutait quoi au lieu de l’écouter celui-là? Les gamins dans son genre avaient le don de la rendre de mauvaise humeur. Toutefois, sans que rien n’y paraisse, tout sourire, le fixant droit dans les yeux, sa doucereuse voix s’éleva, devenant un vil poison.

-Mon chou…, débuta-t-elle, lentement, le ton moelleux, si tu avais plus porté attention à mes paroles qu’à mon physique, peut-être serais-tu en mesure de trouver par toi-même la suite des évènements, finit-elle, rude.

Non mais quelle plaie! La déranger pour quelque chose qu’elle avait déjà dite, l’importuner pendant qu’elle songeait à ses objectifs… Qu’il aille voir ailleurs si elle y était! Son sourire avait maintenant disparu, puis sans autre forme de politesse, elle se retourna et regarda droit devant. La nuit arrivait à grand pas, alors ce n’était pas pour être déplaisant. La junin du groupe en profita alors pour instaurer des tours de garde, chacun en assurant un durant que les autres dormaient. C’est ainsi que les heures passèrent rapidement. Au petit matin, ils survolaient le désert que la beauté chérissait tant, ce climat qui lui avait manqué. Bientôt, ils se poseraient tous devant ce petit village du Pays du vent qui était menacé par une armée de Zetsu. Afin d’éviter le plus de mort possible et un réel carnage, il leur faudrait donc procéder efficacement. Si les villageois n’opposaient pas de résistance et qu’ils coopéraient, nul doute que le tout se déroulerait dans le calme et dans les temps. C’est ainsi que comme prévu, les aigles posèrent leurs pattes au sol à l’entrée de Tanzaku dans la matinée. Sans perdre de temps, la kunoichi demanda à ses alliés de la suivre. Elle sauta ensuite avec une grâce naturelle en bas de sa monture volante puis entra dans le village. S’assurant que les trois genins la suivaient, la belle se dirigea à l’endroit qui régissait ce lieu. Elle n’eut aucun mal à le trouve. Lorsque se fut fait, elle avisa les instances dirigeantes de la menace évidente et de l’ordre d’évacuation qu’elle possédait, que tous seraient escorter dans le calme vers Sunagakure. Maintenant informé, l’évacuation pouvait commencer! Sachiyo s’adressa alors à ses équipiers.

-Comme mentionné à Kumo, nous allons diviser les villageois en quatre groupes. Heureusement, il n’y a pas une immense population, alors tout devrait bien aller. Chacun d’entre nous escortera un groupe. Commençons d’abord par assembler tout le monde à la place centrale, en leur laissant d’abord le temps de rassembler quelques effets personnels nécessaires au voyage. Je leur expliquerai ensuite en détail tout le déroulement de l’évacuation. Suite à cela, nous diviserons tout le monde et les groupes partiront un à un, à intervalle régulier. Allons s’y, rassemblons tous les habitants, finit-elle, enthousiaste.

Sans attendre, la petite diablesse partit de son côté. Heureusement, les gens n’étaient pas trop difficiles à convaincre, ils acceptaient de sortir de leur maison et de se rendre à la place centrale sans opposer une résistance. Tout allait bien jusqu’à maintenant, mais serait-ce le cas pour ses équipiers?




©Naruto Sensou
Revenir en haut Aller en bas
Redfox Gajeel
Juunin de Konoha
 Juunin de Konoha
Redfox Gajeel

Messages : 275
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 24

Profil Ninja
XP:
310/1000  (310/1000)
Rang: B
Ryos: 2550
MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2) Jeu 30 Aoû - 0:17

Dès l’instant où Sachiyo-sensei – oui car je ne pouvais la considérer autrement que comme mon maître à présent – acheva de nous briefer, je m’évaporai. Pas de temps à perdre si je voulais me montrer le plus efficace possible. Il n’y a pas longtemps, lorsque j’étais en convalescence à cause d’un combat antérieur, mon ancien professeur à l’académie m’a assuré que le grade de Chuunin n’était plus très loin. Ainsi, je devais redoubler d’effort et offrir les meilleurs résultats possibles pour cette mission. Les gens du village étaient un peu partout, mais pour m’assurer que personne ne soit oublié, j’utilisai mon kuchyose no jutsu. Je fis quelques mudras avant de poser ma main au sol, puis, l’habituel sceau d’invocation vint recouvrir le sol. Yasachi, un petit renard qui me servait de pisteur, apparut.

    Natsu - Rend-toi aux alentours du village et dis à tous les gens que tu croises de se rendre à la place central, s’il te plaît.
    Yasachi - Pas de problèmes !


Mon objectif était de prévenir aussi les habitants de Tanzaku qui étaient hors du village, ainsi, on était sur de n’oublier personne. Enfin, je me hâtai de convaincre les gens, qui trainaient dans les rues, de se rendre à la place centrale. Puis, je toquai à toutes les portes que je pouvais pour m’assurer qu’il ne restait personne. Globalement, je dirais que ça s’est relativement bien passé.

J’ai tout de même était très surpris par un couple qui été terrifié à la vue mes yeux rouges, pour des raisons qui m’étaient totalement obscurs. Je reconnaissais que ce n’était pas commun d’avoir les yeux rouges, mais j’étais inoffensif ! Enfin ils ont fini par se rendre au point de rendez vous, passant outre leurs superstitions. Ce n’était pas vraiment la seule difficulté que j’ai rencontré : un vieil homme ne voulait décidément rien savoir, je lui ais raconté que l’évacuation était nécessaire car il y avait risque de violents combats. Mais il ne cessait de me répéter :


    Vieil homme - Il en est hors de question ! Je suis né ici ! Je mourrai ici !


Je n’allais pas le laissé tout seul ! Je n’allais non plus pas l’assommer pour l’obliger à quitter le village. M’enfin le problème fut réglé rapidement, une jeune femme, qui prétendait être sa fille m’a dit qu’elle s’occuperait de lui. Je leur rappelais une dernière fois qu’il ne fallait pas perdre de temps et se rendre au plus vite à la place centrale. Aux mêmes moments, Yasachi revint et me confia qu’il n’avait trouvé personne aux alentours du village. Après l’avoir remercié, il s’évapora.

Il me semblait avoir tout fait de mon côté. Par mesure de précaution, je pris place sur le toit le plus haut du village. Je vis les groupes de gens se rendre à la place centrale avec mes co-équipiers derrière. Akamatsu semblait s’en être bien sortit, pareil pour Teikiatsu, d’ailleurs, cette dernière était bien discrète, assez pour que j’oubli sa présence. Enfin, Sachiyo-sensei était devant tout ce monde, si je me souvenais bien, Tanzaku habitait à peu près 500 villageois.

En scrutant une dernière fois les rues, je vis cet étrange enfant, seul, tête baissée. Bon sang ! Mais que faisait-il celui la ?! En allant le voir, je compris qu’il avait peur de toute cette agitation. Je pris le garçon sur mon dos et je me rendis à la place centrale. Je le déposai non loin de Sachiyo-sensei.


    Natsu - Attends-moi ici d’accord ? J’vais m’occupé de toi …


Dès qu’il eut acquiescé, j’apparus en face de la kunoichi à la chevelure violette pour lui faire mon rapport.

    Natsu - Tout s’est bien passé de mon côté, tous les gens que j’ai croisé dans le village sont ici-même. J’ai également pris le soin de vérifier hors du village.


Après quoi, je n’avais rien à ajouté.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2) Dim 2 Sep - 0:12

" Aïe ! Tu pourrais faire gaffe quand même ! "

Notre jeune Keitaro venait de recevoir un coup de fourchette dans la main alors qu'il essayait d'attraper un morceau de pain. La fautive, sa soeur jumelle, lui lança en réponse un regard qui disait sans ambiguïté " Cause toujours, tu m'intéresses... ". C'est ainsi que se passaient la plupart des repas chez les Hasunohana, rythmés par les chamailleries des deux enfants. Cependant, un événement imprévu vint chambouler leur rituel bien huilé : on frappa à la porte...

* Oh là là, quel retournement de situation... J'en reste bouche bée... *

Hé, tu vas pas commencer, toi ! ... Kojiro, en bon chef de famille, décida de continuer son repas et envoya sa fille répondre à sa place. Après tout, à quoi cela servait-il d'avoir des enfants si on ne leur faisait pas faire des choses à notre place ? Après avoir manifesté son mécontentement face à cette décision unilatérale, Kazumi se leva lentement et ouvrit la porte. Un Chûnin lui tendit une lettre sans un mot avant de disparaître dans un nuage de fumée irritante.

" Keuf keuf !! Ils sont obligés de ... Keuf ! ... faire ça à chaque fois ? ... Tiens, Kei, c'est pour toi.
- Hum ? Moi ? C'est de qui ?
- J'ai une tête à en avoir quelque chose à faire ? "

Sur ces belles paroles, elle lui jeta la lettre au visage et retourna à table, sous les réprimandes de ses parents. Keitaro ne releva pas et se mit immédiatement à la lecture du rouleau qui portait le sceau de Gaara. Il avait un mauvais pressentiment avant d'entamer la lettre, et au fur et à mesure qu'il la lisait, son visage se décomposait.

" Y'a un problème, fiston ?
- ...
- Keitaro ? Ça va ? Répond, tu nous inquiètes ! "

Fatiguée d'attendre, Kazumi lui arracha le parchemin des mains et le lut mentalement.

Missive a écrit:
Mission de rang B : Rendez-vous sans délai à Tanzaku et présentez-vous à Sachiyo pour l'épauler dans sa mission.

" ... Quoi !? Une mission de rang B !!? Et pourquoi à ce nul et pas à moi ? "

Éberlué, les parents ne purent dire un mot. La première mission de leur fils adoré était manifestement d'un niveau bien trop élevé pour lui ! Mais l'ordre émanait directement du Kazekage, et ils n'avaient aucune autorité pour le contester.

" Heu... Je crois qu'il s'est évanoui, il répond plus aux coups de fourchette... "



Quelques heures plus tard, les jambes flageolantes, Keitaro arrivait devant l'entrée du village. Manifestement, il n'était pas le premier arrivé, et la mission, peu détaillée dans le rapport qu'il avait reçu, semblait avoir commencée. Tout le monde paraissait s'agiter dans tous les sens, guidés par à priori au moins deux ninjas. D'autres étaient peut-être là, mais il ne les avait pas vus.
Il repéra de loin une femme qui pouvait correspondre à la description de Sachiyo. Il s'en approcha, tandis qu'elle donnait des directives avec une efficacité impressionnante. Au fur et à mesure qu'il s'avançait, Keitaro voyait la belle kunoïchi de mieux en mieux, ce qui se traduisit par un ralentissement de son allure.

* La vache ! *

Ouais, elle est canon, je te l'accorde. Arrivé à son niveau, il tenta de s'introduire... Enfin, de se présenter...

" Badagadou omoula tamediuuuu... "

* Oups... *

Il rougissait tellement qu'on aurait pu croire qu'il était à 45° de fièvre. Il refit un essai, tentant d'articuler du mieux qu'il pouvait.

" Gagagurat Suna fligada Mission babaoka Keitaro. "

Allez, te fait pas de bile, ça aurait pu être pire... Enfin, je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Akamatsu Murakami
Chuunin d'Iwa
 Chuunin d'Iwa
Akamatsu Murakami

Messages : 140
Date d'inscription : 18/07/2012

Profil Ninja
XP:
150/600  (150/600)
Rang: C
Ryos: 600
MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2) Lun 3 Sep - 17:49

Akamatsu, toujours sur le dos de l'aigle était en route vers le village pour l'évacuation. Peu de temps avant, il avait demander les directive a la kunoichi, mais celle-ci lui répondit d'une façon qu'Akamatsu n'aimait. Akamatsu préférait ne rien dire car après tout, cette kunoichi était junin. Les aigles arriva à suna. Il y avait du sable partout, car effectivement c'était le pays du dessert. Tout était jaune autours de lui. Le temps était seiche et aride. Il fessait très très chaud. Akamatsu aimait cette température et ce paysage. Il avait l’impression d'être chez lui, de retourner a la maison. Le jeune genin ne comprenait pas pourquoi il avait cette sensation. Les aigles se posa au sol. Akamatsu ainsi que ces compagnon descendit des aigles et rentra dans le village. Tout les villageois avait l'air paisible, car il ne s'attendait pas a être évacuer. Sachiyo décida de nous donner les directive pour cette mission. Akamatsu se dit dans sa tête

*j'ai comme l’impression que je vais apprendre un truc sur mon passé*

Akamatsu suivit les ordres et commença a rassembler tout le monde vers la place central. Pour l'instant tout avait l'air de bien se dérouler comme prévue. Akamatsu s'arrêta devant une maison, car cette maison lui rappelait quelque chose mais il ne savait pas quoi. Après avoir fait le tours, il décida de monter sur toit et de scrutter. Il voulait que tout le monde soit bien a la place central. Au loin, il voit un garçon qui avait perdue sa maman et il pleurait. Akamatsu décida d'aller le voir pour le rassurer. Le jeune shinobi prit l'enfant sur son dos pour le ramener a ces parents sur la place central. Akamatsu voit que ces camarade se sont bien débrouiller de son coter. Akamatsu se retourne vers Natsu

"félicitation Natsu je voit que tu t'est vraiment bien débrouiller de ton coter"

Une vielle personne du village avait vue le sabre du clan Muramasa en forme de dragon de Akamatsu. Hors cette personne connait ce clan ainsi que ces parent. Cette personne décida d'aller voir Akamatsu pour l’interpeller. Le jeune genin se retourna. La vieille personne avait fait des gros yeux, car elle le connait ainsi que ces parents

"Akamatsu c'est toi, c'est bien toi. J'ai connue tes parents et je regrette tout les jours qu'il soit mort"

Akamatsu n'en croyait pas ces oreilles comment cette vieille personne pouvait le connaitre ainsi que ces parents que lui même ne connait. Akamatsu se posa des tas de question. Comment ces parents sont mort, par qui, qui était ces parents. Akamatsu voulait des réponse a ces question. Il n'avait pas le temps de poser ses question qu'un autre ninja arriva devant sachiyo en panique. Akamatsu se dit dans sa tête

"si ce ninja est déjà paniquer comme sa il va pas faire long feu*

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2) Mar 4 Sep - 21:25



Naruto Sensou
La diablesse aux allures d'ange


Sachiyo se baladait dans les rues, cognant aux postes, avisant toute la population qu’ils étaient sommés de se rendre à la place centrale pour une urgente affaire. Les villageois l’écoutèrent sans trop se poser de question. Il fallait admettre que son air angélique et ses charmes l’aidaient en ce sens. Qui aurait pu remettre en doute les intentions d’une jeune femme aux allures si naïves, si sages, si gentilles? Personne ne l’aurait pu, et c’était là toute la beauté de la chose. Qu’est-ce que la kunoichi profitait de ses atouts pour obtenir tout ce qu’elle désirait de ce monde! Son plaisir passait avant tout, ses envies primaient sur celles des autres. Oui, la belle était une pure narcissique, ne pensant qu’à son propre nombril, usant des autres lorsque nécessaire et dès que leur utilité arrivait à échéance… le mieux pour eux était d’être à ce moment là loin d’elle, bien qu’elle souhaitait le contraire dans son esprit dérangé. Bref, tout cela pour dire que la mission se déroulait sans accro, pour l’instant. Quelque part, la junin souhaitait rencontrer des problèmes, ça n’en serait que plus amusant. Qui sait, peut-être que les Zetsus arriveraient plus tôt que prévu? Hum, pouvoir les affronter et se défouler un peu sur leur tronche affreuse serait divertissant. Pourvu que ça se passe ainsi.

Alors qu’elle procédait à l’évacuation, Sachiyo aperçut un aigle messager de Suna. Que se passait-il encore? Est-ce que l’ordre de mission avait changé? Bref, elle ne tarderait pas à le découvrir. L’oiseau se posa sur une clôture non loin, la belle s’en approcha. Le volatile leva la patte droite sur laquelle était enroulé un papier parchemin. La kunoichi le prit donc, et entama de le lire. Ainsi, le village leur envoyait un autre genin pour les aider à l’évacuation. Elle espérait que ce gamin savait en quoi consistait la mission. Franchement, la flemme de tout réexpliquer. M’enfin, pour le moment, elle ne s’en préoccupa pas, continuant de rassembler tous les civils. Lorsqu’elle eut terminé, la beauté rejoignit le rassemblement. C’est alors que Natsu vint lui faire son rapport, lui affirmant que de son côté tout allait et qu’il avait même prit le temps de fouiller les alentours. Bien, voilà un gamin qui ne chômait pas et qui prenait la mission à cœur, tout comme sa jeune collègue genin de Suna. Elle aussi avait terminé et en avait fait part à la junin. Satisfaite, elle les remercia tous les deux. Néanmoins, le travail bien fait n’était pas donné à tous visiblement… La diablesse attendait d’avoir des nouvelles du dernier membre de l’équipe actuelle, chose qui ne vint pas. Hé non, il alla féliciter son ami, mais rien à son égard concernant l’évacuation. Et elle était supposée deviner si tous avaient obéis, si tous étaient bel et bien réunis? La diablesse aux allures d’ange croyait halluciner! À Iwa, ils n’apprenaient pas à accomplir correctement des missions ou quoi? Ou bien, c’était plutôt juste ce môme qui jouait au ninja alors qu’il n’en avait pas les qualifications. Bref, la belle avait le projet d’aller lui dire deux mots, mais elle fut interrompue. Alors qu’elle avançait, un quatrième adolescent se pointa tout bonnement devant elle. Il bafoua quelques paroles incompréhensibles. D’abord surprise, Sachiyo trouva ça presque mignon ensuite. Visiblement, pour lui, la beauté était troublante. Cela flattait son égo et lui fit plaisir. C’était un peu moins joyeux par contre lorsqu’il reprit et que le pauvre gamin n’articula que deux ou trois mots clairs. Au moins, l’utilisatrice de la chaleur comprit qu’il était le genin envoyé par le Kazekage. Elle avait tant envie de s’amuser un peu avec ce jeune avant de poursuivre. C’était presque vil de sa part, mais elle ne put s’en empêcher, cédant à ce côté joueur très présent chez elle. La spécialiste des fuinjutsu s’approcha donc, puis se pencha légèrement en avant. Armée d’un sourire charmeur, elle s’arrêta alors qu’elle était tout près de Keitaro.

-Bienvenue dans l’équipe. Tu arrives juste à temps pour la suite. Va rejoindre les autres et attends mes directives, ok mon mignon? Demanda-t-elle, le ton moelleux.

Sans un mot de plus, Sachiyo se retourna et alla se placer devant les civils et les villageois que la petite équipe devait évacuer. Heureusement, elle attira rapidement l’attention de son futur auditoire, alors sans perdre une seconde, elle s’adressa à eux, donnant ses dernière directives. En effet, elle leur expliqua que tous allaient être escortés jusqu’à Suna par l’un des ninjas présents, et que chaque groupe allait partir à intervalle régulier, pas tous en même temps par mesure de sécurité. Elle demanda alors aux gens de se séparer en cinq groupes de taille similaire, assignant un groupe à chacun de ses équipiers, gardant le dernier pour elle. Par la suite, la kunoichi ajouta une précision relativement importante.

-Maintenant que tous êtes divisés, je vais vous donner l’ordre de départ. Keitaro, tu seras le premier en liste à partir de Tanzaku, suivit par Teikiatsu. Viendra ensuite Akatmasu puis finalement Natsu. S’il se passe quelque chose, si vous subissez une attaque, étant la dernière à partir je serais en mesure de venir vous aider. Dans le cas où le premier groupe tomberait dans une embuscade, le reste de l’équipe pourra intervenir. Des questions? Si non, le premier groupe peut déjà filer.

La belle somma ensuite les villageois de se tenir prêts et de ne pas trainer inutilement. Plus ils perdraient du temps et plus le risque d’attaque devenait important. Elle insista sur ce fait pour qu’il leur rentre bien dans le crâne. Par la suite, elle patienta que les groupes bougent pour se mettre elle-même en marche, en queue de ligne.



©Naruto Sensou
Revenir en haut Aller en bas
Redfox Gajeel
Juunin de Konoha
 Juunin de Konoha
Redfox Gajeel

Messages : 275
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 24

Profil Ninja
XP:
310/1000  (310/1000)
Rang: B
Ryos: 2550
MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2) Mer 5 Sep - 14:01

J’espérais vraiment avoir satisfait Sachiyo-sensei, je me donnais à fond pour cette mission. En attendant les nouvelles directives, il fallait que je retourne voir ce gamin qui s’était visiblement perdu et qui ne savait pas trop quoi faire. A ce moment, Akamatsu me félicita pour mon travail, n’osant pas lui dire que je n’avais pas beaucoup de temps, je me contentai de le remercier. Mais avant que je puisse dire quoi que ce soit, une personne âgée l’interpella, ouf ! Suite à quoi, je regardai du côté de Sachiyo pour voir ce qu’elle faisait. Je ne voulais pas raté ses prochaines consignes, mais il y avait l’enfant qui m’attendait. Je fus soulagé de voir qu’elle s’entretenait avec un drôle de gars, ce qui me laissait un peu de temps. Sans me faire prier, je me mis à l’hauteur du petit.

    Natsu - A nous deux ! Comment tu t’appelles ?


Il ne répondit pas. Sans doute était-il âgé de huit ans, pas plus. Il releva simplement la tête, me laissant voir ses yeux. J’avais rarement vu des pupilles aussi bleus. Je posai ma main dans ses cheveux bruns comme pour le rassuré, la peur se lisait dans son regard. La voix de Sachiyo résonna sur la place. Faisant silence, tout l’monde l’écouta. Ses paroles étaient claires, comme à chaque fois, je n’avais rien à redire, pas de questions à poser. Je pris la main du gamin, l’obligeant à venir avec moi. Sans tarder, je me plaçai devant mon groupe, attendant que ceux de Keitaro, Teikiatsu et Akamatsu partent. Pendant qu’ils s’en allaient vers Suna, je pensais me tourner vers Sachiyo pour … Parler. Mon impatience me faisait défaut, je n’aimais pas trop attendre, c’est pour ça que j’imaginais essayer d’en savoir plus sur notre sensei. Mais je me souvins soudainement la manière avec laquelle elle répondait à Akamatsu et au nouveau genin (Je ne savais pas si il était Genin, mais sa tête me forçait à y croire). Somme toute, je préférais éviter le contact avec elle.

Ce fut mon tour de partir. J’inspirai un bon coup et je m’adressai à mon groupe. Il devait y avoir une centaine de personne.

    Natsu - Vous êtes prêt ? On y va !


Tanzaku se vida ainsi d’un groupe de villageois. Le désert … C’était très épuisants de marcher sur ces étendues de sables surtout que je portais toujours l’enfant sur mon dos, il ne semblait pas vouloir marcher. Les civils avaient l’habitude, eux, c’était leur domaine. Toutefois, les vieilles personnes et les plus faibles m’obligeaient à faire des pauses. Je les fis courtes, car Sachiyo nous avait mis en garde, plus on perdait de temps, plus on risquait de se faire attaquer. Durant l’une d’entre elles, je me mis aux aguets. D’où l’ennemi pouvait-il arriver ? Je scrutai les environs. A droite ? A gauche ? Derrière ? Par les airs ? Le jeune garçon me déconcentra en tirant sur ma veste, comme pour attirer mon attention. Je posai mon regard sur lui. Ses yeux … Ils savaient quelque chose que je ne savais pas. C’était pas bon signe.

J’eus raison de m’inquiéter. La seconde qui suivit, un homme complètement blanc sortit du sol juste derrière l’enfant, achevant de semer la panique dans mon groupe. Je ne percutai pas tout de suite ce qu’il venait de se passer. Le corps de l’ennemi prit la forme d’une plante carnivore, comme s’il voulait dévorer le gamin, ce qui me fit réagir immédiatement. Je le tire pour le mettre hors de portée du monstre, je donne un coup de pied à ce dernier pour l’éloigner des civils et presque simultanément je lui lance un Kunai munis spécialement d’un fil de fer pour une de mes techniques. J’enchaine :

    Natsu - Katon ! Ryuuka no jutsu !


Un filet de feu, conduit par le fil de fer, fonça sur l’ennemi. La flamme prit la forme de la tête d’un dragon, signant la fin de l’attaque. Je regardai si le jutsu avait fait son effet, mais une douleur au bras droit me fit perdre mes esprits. Je jetai un regard à la blessure. Une blessure ?! A quel moment … C’est insensé ! En effet, l’adversaire n’était pas n’importe qui ! Vous en voulez une bonne ? Deux autres de ces trucs blancs sortirent du sol à l’endroit où se trouvait le premier. Je voulais bouger pour intervenir. Mais impossible ! Depuis ce foutu combat contre Hatoma, la simple vue du sang me paralysait. Des images se bousculèrent dans ma tête comme des flashs, me faisant revivre ce combat traumatisant. Plus que jamais, j’avais envie de voir Sachiyo …

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2) Ven 7 Sep - 11:48

* Reprend-toi, reprend-toi reprend-toi reprend-toi reprend-toi ! Allez, tu es capable d'aligner deux... *

-Bienvenue dans l’équipe. Tu arrives juste à temps pour la suite. Va rejoindre les autres et attends mes directives, ok mon mignon?

*... nichons... Mais... Non ! Deux mots, pas deux nichons, imbécile ! *

...

* Regarde-la dans les yeux ou elle va te trucider. Les yeux ! Là-haut ! ... Voilà, ne bouge plus ! Allez, maintenant, tu réponds gentiment et avec un sourire. *

" J'y vais sans perdre de nich... de temps ! "

* Bon, tu t'en sors bien. Va avec les autres maintenant... Elle est mignonne celle-là aussi, dis donc. Elle est de Suna ? Jamais vue. *

...

* Et qu'est-ce qu'il fiche le Narrateur ? Ça fait un moment que je l'ai pas entendu se ficher de moi... *

... Je suis là. J'attends un peu, c'est tout.

* Ah. Et tu attends quoi au juste ? *

Que tu te rendes compte qu'on t'a expliqué ta mission mais que tu étais trop occupé à mater la gamine pour écouter quoique ce soit...

* ... *

Keitaro se tourna d'un coup vers Sachiyo. Il évalua rapidement la situation : il avait autant de chance d'arriver à lui demander de répéter que de compter les grains de sables du village. Et de toutes façons, elle ne semblait pas être du genre à aimer se répéter. Pour couronner le tout, un grand nombre de villageois le fixait comme s'ils attendaient qu'il les mènent vers une terre promise.

" Bon alors, on y va ? "

Un des villageois s'impatientait. Les autres ne tardèrent pas à l'imiter, jusqu'à carrément demander à changer de groupe.

* Mais réfléchis, bon sang ! Il ne doit pas y avoir trente solutions ! Pourquoi rassembler tout un village pour les diviser en groupe ensuite ? Ça a pas l'air d'être une rébellion... Les gens se laissent faire et ont l'air pressé. Un tsunami ! ... Ouais, si on avait pas été dans le désert ça aurait pu... Ah bah oui, il essaie d'échapper à quelque chose, et on les escorte ailleurs ! *

" Non mais c'est pas possible, pourquoi on se retrouve avec un glandu pareil !? C'est si compliqué de nous amener à Suna ?
- ... Ha ! Suna, bien sûr ! Pourquoi j'y ai pas pensé avant ?
- Hein ?
- Ah, heu... Oui, on y va ! "

Keitaro s'empressa d'organiser son groupe. Tous les livres militaires étaient d'accord là-dessus : la formation était très importante dans les situations de déplacement. Certes, il était loin d'avoir des soldats à gérer, mais après tout, il n'avait rien d'un général non plus...


Quelques minutes après le départ, le groupe avançait sans difficultés particulières. Pourtant, Keitaro avait une sensation étrange, comme s'il oubliait quelque chose d'important. Quelque chose qui était peut-être d'une importance capitale pour le succès de sa mission - et accessoirement pour sa survie. Quelque chose comme...


* Mais au fait... Qu'est-ce qu'on fuit ? "

... la nature de la menace, exactement. Il n'avait pas la moindre idée du pourquoi de l'évacuation, et le demander aux villageois serait certainement le déclencheur d'une panique générale dans le meilleur des cas...

* Bon sang, qu'est-ce que je fiche ici ? ... *
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Personnage non-joueur
 Personnage non-joueur
PNJ

Messages : 119
Date d'inscription : 19/12/2011

Profil Ninja
XP:
0/0  (0/0)
Rang:
Ryos:
MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2) Dim 9 Sep - 3:10

C'est donc à Akamatsu de poster.

Pour précision, comme Natsu part l'avant-dernier, il n'y a que lui et Sachiyo qui peuvent participer contre les Zetsu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2) Lun 10 Sep - 14:40

J'ai pris la liberté de poster, ça traîne un peu trop tout ça.



Naruto Sensou
La diablesse aux allures d'ange


Le premier groupe mit un peu de temps à démarrer, pour preuve, les villageois commençaient à s’impatienter. Mais que faisait Keitaro? Alors que Sachiyo se dirigeait vers lui pour le sommer de partir à Suna, il sembla prit d’une soudaine illumination et quitta enfin Tanzaku. Bien, une bonne chose de faite. Pourvu qu’il ne se perde pas en chemin avec ça, ça serait le comble! La belle espérait aussi principalement que les Zetsu ne tendraient pas une embuscade au pauvre genin. Comment ferait-il pour tenir jusqu’à son arrivée s’il peinait à comprendre les instructions d’une simple évacuation? La kunoichi n’avait pas pris le temps de voir avec chacun leur capacité de combat, vu le peu de chance qu’ils avaient tous de croiser l’ennemi, néanmoins elle aurait du prendre cette chance. Bref, l’un des gamins était parti, ce n’était plus le moment pour cela. Presqu’une dizaine de minutes plus tard, la seule junin sur la mission donna le signale de départ pour le second groupe, celui de Teikiatsu. La Sunajin s’exécuta alors, guidant parfaitement les villageois qui la suivaient. Rassurée légèrement, si le premier groupe avait fait de mauvaises rencontres, elle n’avait aucun doute que sa collègue leur viendrait en aide. C’était toujours ça de gagné en attendant qu’elle soit mise au courant de la situation. Cette fois, pour envoyer le troisième groupe, Sachiyo patienta moins longtemps, un peu plus de cinq minutes mais moins de dix. Akamatsu partit donc avec les civils derrière lui. Elle l’observa avec attention, priant pour qu’il ne soit pas aussi tête en l’air que précédemment, oubliant de venir lui faire son rapport. Si la beauté pouvait se mêler de l’évaluation finale de chacun, nul doute qu’elle n’hésiterait pas une seule seconde à faire état de tous ses défauts. Un genin qui ne venait pas faire état de la situation au junin en charge, c’était bien une première et ça devait le rester. Quelle plaie!

Bref, ruminant dans son coin, le temps passa rapidement et se fut alors au tour du dernier ninja débutant de partir, Natsu. Lui au moins, il semblait motivé et attentif, il n’avait pas perdu du temps inutilement et vaquait à ses priorités. Deux sur quatre dans l’équipe qui agissaient en réels professionnels, c’était la norme pour passer genin maintenant? M’enfin, l’utilisatrice de la chaleur était soulagée de les avoir envoyé dans cet ordre, les plus vaillants pouvaient venir en aide aux plus distraits si jamais la mission tournait à l’affrontement. Seulement, est-ce que sa première impression d’eux était bonne, ou c’était-elle complètement fourvoyée? Sincèrement, la junin espérait ne pas le découvrir. Avoir cette mission comme échec sur le dos… Nan, ça ne le ferait pas. Si jamais ça devenait le cas, oh oui, elle traquerait ces gamins incapables et les tuerait tous lentement, se délectant de la vue de leur sang qui s’écoule sur la peau devenant de plus en plus livide. C’était réjouissant que d’avoir de telles pensées alors que la jeune femme s’ennuyait profondément… Cette mission morne ne pouvait pas finir bientôt? Voyant comment elle fut prise par ses songes, elle réalisa que c’était au tour de son groupe de partir, le tout dernier. Après, ils laisseraient derrière eux un village complètement désert… dans le désert. Hum bref, d’une voix forte et autoritaire, elle somma tout le monde de la suivre sans trainer. S’il fallait en plus qu’elle protège cette bande d’humain sans talent, ça serait la plus grosse merde de sa journée! Qu’est-ce qu’elle détestait les civils, presqu’autant que les shinobis… Douce contradiction.

Alors que tous progressaient dans le sable avec facilité, puisqu’ils y vivaient depuis un moment et que Sachiyo était dans son élément, la chaleur, elle aperçut au loin tout un raffut, des gens qui criaient et qui couraient dans tous les sens… Quel bordel! Semblerait que l’avant-dernier groupe subissait une attaque. Rapidement, la belle constitua un plan avant de bêtement foncer tête baissée. Dans tous les cas, elle devait laisser son groupe, mais rien ne lui garantissait que les attaquants ne viennent pas s’en prendre à eux pendant qu’elle appuyait son collègue de mission… Il était donc impératif qu’elle en finisse rapidement et elle savait alors exactement comment faire. La kunoichi s’adressa alors à son groupe, leur demandant de rester là, aux aguets, et de lui faire signe si jamais un ennemi s’infiltrait jusqu’à eux. Elle leur donna aussi une question à lui poser à son retour, et leur fournit la réponse qu’elle était supposée leur dire, précaution nécessaire. Sans perdre d’avantage de temps, elle se mit donc en route vers le groupe qui subissait une attaque. Dans le désert ainsi, son arrivée aurait du être remarquée, puisqu’elle n’avait absolument rien pour se cacher. Néanmoins, cette junin du sable avait plus d’un atout dans sa manche. Elle forma alors quelques mudras puis devint complètement invisible. Ce jutsu de camouflage lui était tellement utile, le Meisaigakure no jutsu. Elle put donc tenter une approche plus discrète, même si elle laissait des marques au sol. L’ennemi semblait suffisamment occupé pour ne pas le remarquer avant son premier assaut. Lorsqu’elle fut assez proche, ne voulant pas perturber son allié, elle communiqua avec lui par télépathie, l’informant de sa présence directement dans son esprit. Ainsi, Natsu était le seul à entendre le doux son de sa voix. Suite à cela, à l’instant même où la possesseur d’un redoutable Kekkei Genkai redevint visible aux yeux de tous, trois orbes ressemblant à des mini soleils se matérialisa autour d’elle, tournoyant, la protégeant. Seulement, leur rôle ne s’arrêtait pas là. À bonne distance, elle les envoya rapidement sur les Zetsu blancs, qui ne purent rien faire de plus que se les prendre, leur corps se déshydratant complètement. Son terrible jutsu Shakuton venait d’avoir raison des envahisseurs, ça leur fera le pied que de tenter de s’en prendre à la réussite de sa mission!

Rapidement, elle s’approcha de l’un des corps momifié. Sachiyo ne savait pas s’il y aurait quelque chose à y découvrir vu l’état de la dépouille, mais qu’importe. Elle sortit un long parchemin, se mordit le bout du doigt et écrivit quelques signes avec son sang. Le parchemin absorba alors complètement le corps, avant de se refermer de lui-même. Se serait une bonne prise à remettre à son Kage à leur retour. Se relevant, la kunoichi observa alors s’il y avait eu des pertes durant la bataille, ce qui ne semblait pas être le cas. Natsu était par contre légèrement blessé et fallait dire que la junin n’avait aucune connaissance dans le domaine médical, à part des petites bases connues sur le pouce. Le rassurant, elle entreprit délicatement de panser sa blessure, qu’il ferait soigner à Sunagakure. Tout en s’exécutant, elle s’adressa à lui.

-Bravo Natsu, dit-elle d’un ton suave, tu as bien réagi. Personne n’a été tué. Continuons cette évacuation, inutile maintenant de laisser un décalage entre nos deux groupes.

Elle entreprit alors d’aller chercher son groupe, puis tous marchèrent ensemble vers son village d’origine. La mission tirait donc à sa fin. Sachiyo en était plus que rassurée. Les chances d’assaut étaient maintenant nulles, ces Zetsus devaient être de simples éclaireurs. Le temps que toute la troupe n’arrive, eux seraient loin, bien loin.



©Naruto Sensou
Revenir en haut Aller en bas
Redfox Gajeel
Juunin de Konoha
 Juunin de Konoha
Redfox Gajeel

Messages : 275
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 24

Profil Ninja
XP:
310/1000  (310/1000)
Rang: B
Ryos: 2550
MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2) Mer 12 Sep - 15:47

Comme quoi, il suffisait parfois simplement de prier. Lorsque j’entendis la voix de Sachiyo, je me redressai brusquement, tentant de découvrir d’où elle venait. En regardant autour de moi, il n’y avait personne. Heureusement, notre sensei eut la présence d’esprit de me dire qu’elle s’était rendu invisible et que j’étais le seul à l’entendre. Sans que j’aie le temps de me demander de quelles manières elle allait se débarrasser des Hommes blancs, des étranges sphères percutèrent ces derniers et c’était fini. Quelle était la nature de ces projectiles ? Sachiyo-sensei devait être vraiment très doué pour les avoirs eu du premier coup. En jetant un œil sur les cadavres, je finis par me demander d’où venaient ces choses, qui affichaient une sale mine après l’attaque.

La kunoichi prit aussi le temps de s’occuper de ma blessure, chose que je ne refusais pas. D’autant plus qu’elle me félicita. Je ne sus quoi répondre et d’ailleurs mes joues, à présent devenues rouges, en témoignèrent. J’étais rassuré et angoissé à la fois. Rassuré parce que Sachiyo était avec moi, mais angoissé parce que je craignais une nouvelle attaque. Avant de repartir, je retournai voir l’enfant qui refusait de dire un mot et je m’assurai qu’il n’avait rien. Aussitôt fait, je le repris sur mon dos, car je me doutais qu’il ne voudrait pas marché après ce qu’il s’était passé. Il ne me gênait pas de toute manière, de même qu’il s’était endormi.

La dernière demi-heure de marche était épuisante. Mais que c’était soulageant de voir l’entrée de Suna. On retrouvait ainsi tout ceux qui était parti avant nous, mais je ne pensais qu’à une chose : me reposer. Il fallait malgré tout que je sois présent pour la fin de la mission et que je m’occupe du petit qui somnoler toujours sur mon dos. Enfin, pour finir, j’invitais mon groupe à rejoindre le reste des habitants de Tanzaku et j’attendis de voir si Sachiyo avait encore besoin de nous.

Revenir en haut Aller en bas
Akamatsu Murakami
Chuunin d'Iwa
 Chuunin d'Iwa
Akamatsu Murakami

Messages : 140
Date d'inscription : 18/07/2012

Profil Ninja
XP:
150/600  (150/600)
Rang: C
Ryos: 600
MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2) Mer 12 Sep - 22:34

Après les ordres donnaient par Sachiyo, Akamatsu regardait le groupe de personne qu'il doit protéger. Le groupe était composer d'enfant, de personne âgée et d'adulte. Il aurait préféré escorter seulement des adultes pour éviter de les surveiller sans arrêt, mais ce n'était pas le cas. Akamatsu décida de créer trois clone. Il expliqua en même temps la procédure au groupe. Sa formation était simple, les enfants au milieu entourer par les personne âgée, eux-même entourer par les adultes. Le jeune genin regarda un peu tout le monde pour bien les retenir. Il fut agréablement surpris de voir qu'il y avait la personne âgée qui connait des chose sur lui. Akamatsu pourra enfin en apprendre un peu plus sur son passé pendant le trajet. Akamatsu commença a décoller avec le groupe, car Sachiyo commençait a s'impatienter. Le dessert était sec et aride. La chaleur était tel que tout les 5 minute, Akamatsu devait boire une gorgé d'eau. Pendant que le groupe marchaient, il en profita pour poser des question sur son passée a la vieille dames, mais celle ci connaissait seulement ces parents et ou il habitait. Le jeune genin était déçue d'apprendre sa mais il la remercia cependant pour être polie. Le groupe d'Akamatsu s'arrêta de temps en temps pour faire une pose a cause des personnes âgée, mais il n'aimait pas sa, car ils pourraient se faire attaquer n'importe quand. Ils était presque arriver. Au loin, on pouvait voir suna. Un crie retentit dans le groupe, car un zetsu blanc était apparue. Le zetsu blanc avait pris pour cible un enfant. Akamatsu sort son katana en forme de dragon et tranche le zetsu en deux pour sauver l'enfant juste a temps. Tout le groupe était en panique. Akamatsu commença a crier

"garde votre calme tout se passera très bien, rester dernière moi. Je vous protégerez au péril de ma vie"

Akamatsu pouvait s'estimer chanceux car tout le monde resta calme et se met derrière lui. Il décida d'aller voir le jeune garçons et lui demandait si il n'était pas blesser. Le garçons n'avait rien ainsi que tout le groupe. Akamatsu était soulagé, mais pendant le sauvetage du petit, il a été blesser au bras. Akamatsu, voyant qu'il est blesser au bras et qu'il saigne, décida de créer un bandage pour ralentir le saignement. Akamatsu avait perdue trop de temps et décida d'accélérer le pas. Tout le groupe arriva a suna en vie. Il n'y avait aucune perte a déplorer. Le bras d'akamatsu saigner encore a cause de la blessure. Il décida d'aller voir Sachiyo pour faire son rapport

"je viens faire mon rapport. La mission est une réussite. Tout mon groupe est arriver saint et sauf. Aucune perte a déplorer"

Akamatsu décida d'aller s'assoir pour attendre la suite de la procédure. Son bras lui fessait mal a cause de la blessure
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2) Dim 16 Sep - 14:51



Naruto Sensou
La diablesse aux allures d'ange


Après l’attaque, les deux derniers groupes progressaient dans le désert côte à côte. Les habitants étaient des habitués des conditions climatiques actuelles, de cette chaleur et de ce sable à perte de vue. Néanmoins, Sachiyo constata rapidement que le jeune Natsu, lui, en avait marre et qu’il semblait fatigué. Il venait d’Iwa, c’était normal que cette sèche chaleur l’affecte, en plus qu’il transportait un gamin sur son dos. Le junin l’aurait laissé marcher tout seule ce môme, mais faut croire que ce n’était pas tout le monde qui avait sa froideur d’âme et une totale absence d’empathie. C’est donc silencieuse qu’elle poursuivit son chemin, guidant tout le monde vers son village. Le reste du périple se fit relativement bien, et vite, la belle connaissant le chemin du bout des doigts. Elle espérait que les autres groupes furent arrivés sans accro et que la mission se terminerait enfin, qu’elle puisse vaquer à de plus intéressantes occupations. Lorsqu’ils franchisèrent la grande palissade servant d’entrée, elle remarqua que oui, tout ce beau – et moins beau – monde était sur place. Les trois autres genin vinrent leur faire leur rapport, alors ils n’avaient perdu personne en chemin. Excellent, la mission était donc une belle réussite. La kunoichi du sable donna alors ses dernières directives, à savoir que les gens du petit village de Tanzaku étaient dorénavant pris en charge par les autorités compétentes. D’ailleurs, plusieurs ninjas de Suna apparurent et l’un d’eux s’adressa vivement à la foule, puis ils les guidèrent vers l’endroit où tous seraient logés. Pour les quatre ninjas débutants et elle-même, tout était maintenant fini et ils pourraient aller se reposer dans le village.

Sachiyo se tourna alors vers ses équipiers. Elle ne leur avait pas vraiment parlé, et se serait mentir que de dire qu’elle le regrettait. De toute façon, les chances qu’elle revoit les deux Iwajins étaient minces, les Sunajins, s’était à voir. L’utilisatrice du Shakuton ne s’intéressait pas vraiment aux shinobi et kunoichi de grade inférieur, même si elle savait pertinemment qu’un jour, son Kage allait lui imposer d’entrainer l’un deux et qui sait, la foutre même sensei d’une équipe de trois gamins… Ça, ça serait le comble du malheur, devoir de coltiner des missions ennuyeuses et former des jeunes dont elle se foutrait royalement. Franchement, elle souhaitait de tout cœur découvrir au plus vite ses origines pour passer à un autre chapitre de son histoire. Néanmoins, elle n’était pas dupe. Les quêtes semblables ne sont jamais faciles et découvrir le passé représentait tout un défi, surtout lorsque les dirigeants venaient y mettre leur grande patte en tentant de faire disparaître certains faits dont ils étaient peu fiers. Serait-ce le cas pour elle? Aurait-elle du mal à trouver quoi que se soit puisque les anciennes générations auraient joué dans ses plates-bandes? La junin souhaitait tellement que non, parce que sa haine envers les shinobi ne ferait que s’accroitre. Quelle plaie! Enfin, après quelques courtes réflexions, la diablesse aux allures d’ange daigna enfin s’adresser pour une dernière fois à son équipe. Il le fallait bien, elle n’avait pas non plus envie de passer pour une froide personne en s’éclipsant juste sans un mot de plus non plus.

-Bravo à vous quatre. Vous avez bien suivi mes directives et vous avez ramené tout le monde en vie. Vous pouvez donc aller profiter du village, vous reposer un peu, je m’occupe d’aller voir Gaara-sama et de lui faire le rapport complet. Nos petits Iwajins, après un repos mérité, vous serez escorté jusqu’à la frontière du Pays de la Roche, finit-elle, souriant, avant d’enchainer. Se fut un plaisir de travailler avec vous. Reposez-vous bien.

Sans un mot de plus, avec un dernier sourire aux lèvres, la kunoichi disparut dans un nuage de fumée blanche. Elle venait d’user du Shunshin no jutsu et se dirigeait maintenant vers le centre du village. La joie d’être chef d’équipe, c’était bien d’être celui qui devait aller faire les rapports. Qu’est-ce que ça l’ennuyait! Pourvu que tout se passe vite, qu’elle puisse aller se refaire une beauté, avant de passer à une suite plus intéressante.



©Naruto Sensou


Voilà qui devrait conclure cette mission =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Évacuation à Tanzaku (2)

Revenir en haut Aller en bas

Évacuation à Tanzaku (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Après Haiti,Cuba,Sauve qui peut à la Nouvelle Orléans avant l'arrivée de Gustav
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays du vent+ :: Le désert :: Les petits villages du désert -