AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

Manoir des Homi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité


MessageSujet: Manoir des Homi Mar 11 Sep - 13:17

''Maman a demandée que tu te lèves, il est déjà quinze heure et tu passes ta journée au lit ... Tu sais qu'elle aime pas ça ... Tu devrais mieux te comporter Takara.''

Ces paroles m'extirpèrent rapidement de mon sommeil, je ne l'avais pas entendu arriver ... Après tout c'était tout ce qu'il y a de plus normal après cette semaine que j'avais enduré, celle-ci avait tournée autour de la drogue, de l'alcool et du sexe ... Une bonne partie de rigolade ! Une bonne façon de fêter ses seize ans ! Encore plus endormi qu'éveillé je gémis de mécontentement, chose qui ne du pas intimider Tokoro, mon jumeau ... Ma copie conforme physiquement, enfin mise à part les cheveux, mon tatouage et mes piercings mais mise à part ça identique ... A moins que je sois sa copie ? Qu'importe on est identique ce ne serait que du chipotage de chercher à savoir qui est la copie de l'autre vu que ce n'est pas le cas. Au bruit il s'était engagé dans la traversée de la chambre, à cette simple idée je souris. L'état de cette pièce écœurait mon frère entre les vêtements propres ou sales jonchant le sol, des restes de repas traînant par-ci par là, des bouteilles emplies de ... heu fin c'est quand j'ai la flemme d'aller jusqu'au toilette quoi ..., celle de lait aussi traînant là depuis ... pfiou mieux vaut ne pas le savoir ! A vrai dire, si je ne me trompe pas on ne voit pratiquement pas un centimètre carré de la carpette ... Carpette ou parquet ? Je sais plus mais qu'importe je ne pense pas le revoir de si tôt.

Le soleil s'engouffra de plus en plus dans la chambre au fur et à mesure qu'il leva les stores, trois au totale ... Trois moments d'horreur, de viol envers mes yeux ! A tâtons je cherchais en vain le drap qui techniquement devait traîner non loin de là. J'entrouvris les yeux, trop lent Tokoro l'avait déjà en main.


''Allez lèves toi, maman voudrait parler avec toi ... ''

Ainsi donc j'allais vers une nouvelle engueulade ... Histoire de bien commencer le début de journée, fin début ...Quelle heure avait-il déjà dit qu'il était ? Fin soit. Je me redressais calmement, assis sur mon lit me frottant les yeux pour calmer cette agression rétinienne. Un rapide sourire vers mon frère pour lui signaler que j'avais compris et qu'il me laisse, après tout j'étais tout de même vêtu dans mon plus simple appareil ... Certes il avait le même mais se n'était pas une raison pour m'exhiber de la sorte. Au bout de quelques minutes la lumière ne me faisait plus le même effet, j'en profitas pour fouiller du pied un peu le brol se trouvant non loin de ceux-ci, me pencha et me redressa paquet de cigarettes à la main. Un petit mouvement pour qu'il s'ouvre, un geste sec et un clope s'extirpa, simple mais classe ! Une flamme s'approcha du bout du bâtonnet blanc et je pu enfin profiter de cette première bouffée de la journée la recrachant en penchant la tête en arrière et me laissant choir sur le lit.

Une fois ma clope terminée elle vola par l'une des fenêtres ouvertes, un bon en avant me mit sur pied ... Nu comme un vers je chercha du regard un pantalon à enfiler ... Rien de tel, bon un boxer fut sélectionné, un reniflement avec une marge de sécurité entre lui et mon nez me permit de deviner qu'il était propre, bha oui l'odeur de lessive ne trahit pas ! Ce fut donc dans un morceau de tissu bleu clair (allant à la perfection avec le teint de ma peau, si si je vous assure) que je me mis en quête de ma mère ... La connaissant certainement au bord de la piscine à faire bronzette ... Plus superficielle qu'elle on meurt. Mais je dois être à la hauteur de ma réputation disait-elle ... L'une des plus belles femmes de Suna, certes mais j'aurais surtout dit l'une des ... Non pas de telle pensée envers ma mère !

Une nouvelle fois une cigarette se cala entre mes deux lèvres, rapidement elle s'embrassa, cette fois un peu plus éveillé je pu profiter de ce léger crépitement ... Plus perceptible sur un joint je vous assure. Mais bon, je n'avais pas envie de m'en rouler un ... Et puis déjà qu'on m'engueulait de fumer dans la maison ... Imaginez une clope magique. Avant de rejoindre ma mère il me fallait faire une halte, sans quoi cette journée serait tout bonnement pourrie. Je m'engouffrai donc dans le couloir qui allait me permettre de rejoindre le rez-de-chaussée ... Quelle idée de construire une maison aussi grande ... Il faut une éternité rien que pour rejoindre le palier, déjà qu'il m'arrive d'avoir la flemme d'aller au toilette se trouvant ... Juste à côté de ma chambre. M'en fin c'est comme ça, c'est comme ça hein. Par contre dans cette maison il y a un truc que j'adore depuis toujours, cette rampe, parfaite pour y poser son postérieur et se laisser glisser tout le long ... D'ailleurs à force on peut voir que l'une a le bois bien plus usé que l'autre. Ce fut de cette façon que je passai du premier à l'étage convoité.

Ma première destination fut la cuisine, encore une pièce bien trop grande ... comme toutes d'ailleurs, pas une n'avait une taille raisonnable pour le nombre de personnes habitant dans la demeure ... Cinq personnes, seize places assises dans les canapés du salon ... sans compter ceux qui ne se trouvaient pas ensemble, une bonne trentaine de personnes pouvaient être installées confortablement dans la salle de séjour ... en se serrant un peu on montait directement à quarante ... Un petit palais, heureusement qu'il y avait en permanence deux femmes de ménages et trois certain jours sans quoi j'aurais du mettre la main à la patte ... Non merci. J'ouvris donc le frigo à la recherche de ce que mon corps réclamait avec tant d'envie ... Brrr du jus de pomme en tétra brique ... quelle horreur ! Moi c'est et se sera toujours le lait, rien de tel que cette boisson, rafraîchissante, bon pour le corps et pour bien d'autre chose ... avec un peu de vodka c'est encore meilleur, fin non pas vraiment même pas du tout mais ça passe. La capsule sauta de la bouteille de verre sous la pression de mon briquet et alla valser un peu plus loin, ni une ni deux je bus une longue lampée. D'un geste brusque tout en buvant je sorti de l'une des armoires un bol qui se remplit par la suite de céréales arrosés de lait ... Le récipient contenant le liquide était déjà pratiquement vide ... Un instant après il ne contenait plus une goutte ce qui valut la sortie d'un nouveau litre tenu au frais jusqu'à là. Ce fut les bras chargés que je me dirigeais vers la terrasse.

Le chemin fut difficile, bouteille dans une main, bol dans l'autre, briquet dans le paquet de clope coincé dans l’élastique du boxer et clope au bec, la fumée léchant son visage jusqu'à son oeil lui fit renverser plusieurs fois ... Mais bon ce n'était pas son boulot.


''Tu voulais me voir ?''

''Bonjour Takara. Je t'ai déjà dit mille et une fois de ne pas fumer dans la maison, quand vas-tu m'écouter ?!''

''Bonjour maman ...''


Comme souvent avec ma mère le silence s'imposa rapidement, tant mieux car ça me laissa le temps de m'installer à l'un des transats et à commencer à prendre mon petit déjeuner ... fin si on peut toujours l'appeler de la sorte à une heure si tardive. Non loin de moi se trouvait la piscine, sûrement l'un de mes endroits préférer de la maison ... Toutes les soirées qui ont eu lieu à cet endroit ... Pfiou rien que d'y repenser. Au-delà de celle-ci les planches de bois se faisaient inexistantes laissant place au sable et à des dalles de pierres marquant un chemin à travers le jardin abordant une grande variété de plante poussant dans un tel climat. Je sentais le regarde de Kazi, ma mère, peser sur moi comme souvent après une telle vadrouille.

''Tu n'as pas trop mal aux dents ?''

Le ton était sec, elle devait certainement faire allusion à la pression que j'exerçais sur mes dents sans m'en rendre compte ... saloperie de speed ! ... Fin s'il n'y avait que lui qui était responsable je m'en sortirais plutôt bien. Je repris quelques cuillères de mes céréales et but une bonne lampée.

''Tu ne m'as pas répondue.''


''Je m'en sors plutôt bien.''


A nouveau le mutisme s'installa mais pour peu de temps cette fois.

''Takara ... Il serait peut-être temps que tu te reprennes en main. On s'est fait un sang d'encre durant cette semaine ... Mais qu'est-ce qui te prend ? Toi qui étais si calme avant ... Même Tokoro ne sait plus rien de toi alors que vous étiez si proche.''

''Maman ! Je viens de me lever merde quoi.''

''Justement tu trouves ça normal de te lever à cette heure-ci ?!''

''Pour ce que ça change.''

''Justement ça change tout ! Tu es un shinobi Taka' tu es censé avec des responsabilités, tu dois t'occuper de certaines choses. Tu devrais ...''


Je la coupa.

''Je ne le suis pas par choix mais par obligation je te rappelle !''

Cette phrase dut être celle de trop ... Après tout je le savais que celle-ci avait toujours un effet néfaste sur l'humeur de ma mère, lui rappelant le pourquoi avec père elle m'avait obligé à rejoindre les rangs des ninjas de Suna ... Devenu trop dangereux pour moi-même d'après eux, peut-être n'avaient-ils pas tort mais en tout cas ça n'arrangea absolument rien. Ce n'est pas un uniforme et un peu de discipline qui allaient me faire entrer dans le rang. Les yeux maman rougirent, de colère mais également de tristesses, les larmes montaient doucement. Son ton vira rapidement au rouge alors que ses cheveux retombèrent sur ses épaules après qu'elle se soit relevée. Il n'y avait rien à dire, c'est un peu cru de dire ça mais ma mère est réellement l'une des plus belles femmes de cette ville, un corps que plus d'une dame de la quarantaine lui envieraient. Son doigt pointa ma face dans un t'intiment métallique, ses bracelets qui s'entrechoquaient.

''Parfait ! Si c'est ce que tu cherches ... Tu es consigné à la maison jusqu'à nouvel ordre et aucune visite ! Compris Takara Homi ?! Et tu auras affaire à ton père crois moi ! Et il ne sera pas aussi ... aussi ... Rhaa !''

Ce fut en furie qu'elle entra dans la maison claquant la porte coulissante sous son passage, elle dut être encore un peu plus en colère en croisant les crasses que son fils avait fait. Je ne suis pas fière d'agir de la sorte ... mais après tout ils ne récoltent que ce qu'ils sèment, je n'aime pas qu'on me force à faire quelque chose. Contre toute attente Tokoro ne passa pas me faire la morale, certainement avec mon père à suivre ses cours à la con sur la bourse du tissu ... N'importe quoi. C'est donc face au jardin en plein soleil que je terminai mon déjeuné et ma deuxième bouteille de lait de la journée. Consigné à la maison ? Puis quoi encore ! Quatorze heure ... Grand temps de me laver.

Quatre à quatre en abandonnant ma vaisselle mais en ne manquant pas de repasser par la cuisine afin de faire le plein de lait je me dirigeais vers ma salle de bain, encore une pièce bien trop vaste mais bon vu le nombre de vêtements en ma possession peut-être sa dimension n'était pas si exagérée que ça. Ce fut avec grand plaisir que je me glissais dans la douche et me décrassa de cette semaine, l'eau coulant sur mon corps vira rapidement au marron gris, peut-être aurais-je dû me laver plus souvent dans l'oasis mais bon tel n'avait pas été le cas.

Une bonne heure plus tard j'étais allongé dans mon lit sirotant l'une de bouteille de lait, une délicieuse odeur de beuh envahi bien que celle-ci fut amplement diminuée par l'ouverture des fenêtres, il valait mieux que les effluves ne stagne pas trop longtemps dans la pièce. Il fallait maintenant se trouver une occupation. Malheureusement mon ami Ku' était parti en vacance et il était hors de question d'organiser une fête vu l'humeur de mère qui ne tarderait pas à expulser tout le monde ... Toujours la même histoire, si Ku' ou moi n'étions pas là l'autre était bon pour se faire chier ... Quoi qu'il en soit une occupation devait être trouvée et une longue histoire de ne pas rentrer trop tôt pour éviter père qui serait d'une humeur massacrante vu la tournure de la discussion avec mère.

Mes yeux se tournèrent vers la fenêtre, un sourire s'étira mes lèvres, encore une fois j'allais devoir faire le mur ... Si seulement je pouvais voir la tête de maman à chaque fois qu'elle se rendait compte que ses ordres n'étaient rien d'autre que des paroles en l'air. Je me défis de mon confort afin de rejoindre le chambranle de l'une des fenêtres ouvertes, le soleil tapait pratiquement sur la totalité de mon corps simplement vêtu d'un short gris, débardeur noir et de baskets montantes. Une longue bouffée de mon joint injecta un peu plus chacun de mes yeux. D'ici je ne pouvais voir la rue, un jardin plutôt vaste séparé la maison de l'enceinte, enfin si je pouvais mais bien trop loin pour pouvoir savourer quoi que ce soit. Comment voulez-vous repérer les jolies filles d'ici ?

Je remis pied sur les crasses de ma chambre, attrapa un sac en bandoulière et le fourra de trois bouteilles de lait ainsi qu'un parchemin censé contenir des armes ... A vrai dire son contenant était toute autre, une cachette parfaite pour les drogues. Qui penserait à aller vérifier là ? Et puis père et mère étaient incapables de libérer ce qui s'y trouvait, parfait donc. Le litre entamé en main je m'engouffrais une nouvelle fois dans le chambranle mais cette fois avec l'idée de quitter ce maudit manoir. Quelques secondes plus tard je posais pied sur le sable du jardin devant la demeure. Ni une ni deux avant que mère n'ait la bonne idée de passer dans le coin je me dirigeais vers l'enceinte qui ne fut pas bien difficile à franchir, la grille elle devait certainement être fermée pour m'empêcher de sortir ... A certain moment elle n'était pas des plus futées ... Ce fut donc sourire aux lèvres que je me retrouvais dans les rues de Suna.


Revenir en haut Aller en bas

Manoir des Homi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le Manoir Oublié » RP dans le Manoir Hanté. Frissons garanties ! » [Manoir des Melasinir] Préparatifs et retrouvailles. [Roxane] » smial hanté et course du manoir ... » Souray au Manoir playboys avec la coupe!!
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays du vent+ :: Sunagakure no sato :: Centre du village / Habitations -