AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

A la pèche aux trucs qui piquent! ENTRAINEMENT 1. Yori.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité


MessageSujet: A la pèche aux trucs qui piquent! ENTRAINEMENT 1. Yori. Dim 16 Sep - 13:48




La jeune Junin se passa une main sur le visage, complètement comateuse. La nuit avait été courte, elle travaillait sur un nouveau médicament contre les démangeaisons cutanées, et en avait oublié l'heure. Comme d'habitude. Du coup , cela s'était fini avec un vautrage en vrac, encore dans la robe de nuit blanche, avec laquelle elle sortait parfois la nuit sur son toit en olive, pour regarder la lune, et ranger ses aiguilles, s'occupant à compter les étoiles sous le vent frais nocturne, là où les jours étaient tellement écrasants. Au fond, sa vie était plutôt paisible en ce moment , mais elle savait que cela n'allait pas durer. Il était temps pour elle de mettre toutes ses connaissances en pratique. Ses supérieurs lui avaient expliqués qu'ils y avaient besoin de sensei, et que ses compétences manquaient sur le terrain. Il aurait été fort appréciable, comme ils disaient , qu'elle fasse parties des troupes, au lieu de rester terrer comme un ermite dans sa grotte. Elle était certes utile pour ses recherches, mais ils avaient bien plus besoin d'elle ailleurs. Inutile de dire que pour Liilu qui aimait sa tranquillité et sa discrétion, ce n'était pas spécialement une nouvelle de meilleur ordre, et ça du genre au lendemain. Et sa psychologie !!!? Son conditionnement ? Non ? Pas le droit ? Et bah non , t'es une junin , une junin , ça s'adapte vite et bien !

Bon , donc dans l'histoire, la petite Liilu avait dormi le nez dans son oreiller, le lit même pas défait , les mains dans les fioles étalées sur son lit et les parchemins dépliées et s'était réveillée emmêlée dedans. Trés glamour, surtout avec le petit filet de bave en coin. Elle traversa sa grande chambre orientale aux murs de terre, la tête en pétard , se bouffa un ou deux meubles, manqua de tomber en marchant sur un ou deux rouleaux fermés et s'engouffra dans la petite salle de bain , pour entrer dans la douche tout habillé et fit coulé le mince filet d'eau , la tête contre le mur étanchéifier. Oui , il fallait économiser en eau. Et elle était bien froide. Elle pendait raide, le front contre la paroi , bras ballants , comme un corps zombi, loin d'être réveillé. Il lui fallu bien une demi heure pour émerger sous l'eau glacé.

Etre sensei , non mais sans rire...Elle sortit , enroulé dans une serviette crème et se sécha les cheveux , les laissant humides, avant de plonger ses yeux noirs dans le soleil naissant qui apparaissait au dessus des remparts de pierres de Suna, son pays , son sauveur, son cocon...Un léger sourire en coin apparut et elle chassa d'une main gracieuse une mèche blanche de son œil. Ses yeux s'allumèrent sur un jour de plus, et s'animèrent doucement de légères lueurs de vie. Elle enfila sa tenue sans prendre grand chose pour la première rencontre avec un de ses élèves, qu'elle allait emmené à la pêche aux trucs qui piquent. Un petit chunin apparemment. Enfin petit , vite dit vu son gabarit de crevette. Elle se passa le bandeau avant de saisir deux énormes sacs de toiles et une nasse en osier de 30 cm , tenu par une poignée solide, et sortit direct par la fenêtre de sa chambre, pour accéder aux toits. On vit à peine sa silhouette blanche disparaitre sous les rayons abrupts du soleil. Le rendez vous avait été fixé en haut des remparts de pierre. Elle y parvint sans mal , et s'assit en tailleur, à ras le bord, déposant la nasse contre ses reins , pour ne pas que le vent ne l'emporte et les sacs sur le coté de sa cuisse droite. Puis elle posa ses mains sur ses genoux, et ferma les yeux. Elle savait qu'elle était en avance, détestant être en retard , donc autant en profiter pour une petite séance de méditation face aux grands espaces.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A la pèche aux trucs qui piquent! ENTRAINEMENT 1. Yori. Lun 17 Sep - 20:16

    - Vous êtes sérieux ? Pourquoi est-ce que je devrais à nouveau intégrer une équipe ? J'comprenais quand j'étais Genin, mais là...


Alors celle-là, j'peux vous assurer que je l'avais mauvaise. 'Faut qu'ils m'expliquent comment ils fonctionnent, à Suna. Un coup, on te laisse être un Chuunin libre, qui exécute ses missions quand il faut, qui se tape des siestes quand il en a envie. Et du jour au lendemain, tu te retrouves convoqué au bureau du Kazekage, lequel t'annonces que tu vas faire partie d'une équipe, comme avant ! Non mais non, j'veux pouvoir flemmarder tranquille moi ! Et même si c'est justement ce qu'il me vaut la chance de finir sous les ordres d'une Juunin... On me reproche d'être un peu trop feignant. De ne pas autant me donner pour le village que lorsque l'on me surveillait. Faux, absolument faux. C'est juste qu'en ce moment, il fait beau et j'en profite. Pas crédible ? Ouai je sais, ils ne m'ont pas cru non plus... J'suis donc sorti du bureau, fortement blasé, en prenant connaissance des quelques informations données.

Rendez-vous en haut des remparts de pierres, afin de rejoindre la Juunin Ao'se Liilu. Une femme, cela présageait-il de longues journées ennuyeuses ou justement, quasiment pas de changements ? Cela dépendrait du caractère de cette Liilu. Soit elle était timide, ne sachant pas comment s'y prendre avec les autres et dans ces cas-là, j'm'arrangeais pour faire ce que j'voulais. Soit c'était une vieille folle susceptible qui te fracasse le crane à coup de poings si ton comportement ne lui plaît pas. Dans ces cas-là, vous pouvez vous attendre à l'entendre hurler toute la journée, jusqu'à ce que sa voix résonne dans votre tête jusqu'au coucher. Et encore, même dans votre sommeil, elle viendra vous hanter. Le deuxième cas m’ennuyant, j'préférais espérer que ce soit quelqu'un de calme et pas autoritaire. Avant de la rejoindre, j'prends mon équipement habituel, m'fringuant comme d'ordinaire. Direction les remparts...

Pourquoi avoir opté pour un endroit aussi fatiguant à rejoindre ? Qui sait, certainement qu'elle possède un penchant pour la souffrance gratuite. Un sadisme bien prononcé, que j'vais devoir subir jusqu'aux restants de mes jours... J'en verserai presque une larme si ce n'était pas aussi chiant. J'arrivais enfin sur les lieux, soleil de plomb bien présent, avec une légère brise faisant tout le charme de c'pays. Y'a même quelques grains de sable qui fouette le visage. Ah Suna, un vrai petit coin de paradis. Balayant du regard les environs, j'retrouve facilement la kunoichi, en train de s'la jouer méditation bouddhiste. C'est sûrement dû à la distance nous séparant, mais elle ne m'a pas l'air bien imposante vue d'ici... Lentement, je me rapproche d'elle, en silence, j'vais pas briser son petit exercice quand même ! Rendu à sa hauteur, je m'affale brusquement à côté d'elle, poussant un long soupir, suivi d'un léger bâillement. C'est l'moment de dormir un peu, nan ?

Ainsi, allongé aux côtés de la femme, cherchant à trouver le sommeil, j'trouve qu'on est bien.


Dernière édition par Yori Hashi le Mar 18 Sep - 9:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A la pèche aux trucs qui piquent! ENTRAINEMENT 1. Yori. Lun 17 Sep - 22:33


L'étendue désertique....Lente...Claire... Brûlante, comme une blessure qui ne se referme jamais... Comme un démon qui jamais ne se calme... Comme un poison qui gratte et dont le sable ronge chaque partie de son corps... Liilu s'était fait au poison de part ses gènes... Tout comme les Sunajin s'étaient au désert depuis des décennies... Bien des guerres étaient passées, et ils étaient encore là... Fiers et forts, comme ces créatures qui peuplaient le désert. Une goutte d'eau et des couilles et c'était parti. Bien que la politique actuelle du village ne soit à la paix , du moins le plus possible, restant sur ses gardes, préférant le pacifisme au bourrinage comme Kumo, les ninja du pays étaient toujours à l'entrainement constant, aux breefings et aux missions, afin de se tenir au courant de tout sans en perdre une seule miette, et c'était d'ailleurs pour ça qu'on l'avait sollicité, elle l'ermite du village, dont on connaissait le nom mais rarement le visage tant elle préférait l'ombre à la lumière. En même temps, la lumière... si c'était pour se péter les rétines, autant faire un travail plus efficace sans finir aveugle.

Les embruns salés d'une mer lointaine longeaient les remparts et lui embarquaient doucement ses mèches blanches sur le coté gauche, face au soleil, sa peau légèrement métisse avait depuis longtemps oublié de prendre des coups de soleil. Elle entendit des mouvements, peu discrets, un déplacement , puis comme un gros animal qui se vautrait à cote d'elle. Charmant , lui avait-on greffer un ours du désert ou un de ces mâles qui ignoraient le mot subtilité ? Visiblement oui, et vu son soupir, il n'avait pas non plus l'étincelle de l'hyperactivité. Combien vous pariez que le Kazekage avait réuni un ermite et un fénéant dans le but de les faire sortir tous les deux. Un de ces jours, elle irait parlé à Gaara. Oui un jour. Quand elle trouverait le courage d'oublier son admiration pour cet adolescent. Elle ne bougea pendant de longues minutes puis dit simplement:
- On ne t'a pas appris les bonnes manières devant une fille?

S'il osait lui sortir un truc du genre :"Une fille ? Où ça?" , elle lui poutrait la tronche. On lui avait souvent fait la remarque de par le fait qu'elle n'était ni maniéreuse, ni chiante au possible comme toutes ces petites gourdes qui se crêpent le chignon pour rien , ou qui sont jalouses à en faire des scandales en public, égocentriques, dépensières, et superficielles. On avait du la concevoir entre deux dunes en pleine tempête et l'accoucher contre un cactus. Tout son code génétique avait du être foiré, mais elle se sentait bien ainsi. Seule, mais bien. Elle ouvrit un oeil et jeta un regard sur le voisin qu'elle trouva bien vieux. Mince. Il était adulte , plus jeune, mais adulte, et plus grand. Miséricorde, ça allait être corsé cette histoire. Elle soupira en montant une main à son visage posant le bout de ses doigts sur son front comme pour implorer les anciens Kage.

- Ne me dis pas qu'tu dors là...?
Sans attendre, elle se leva lentement, sans la grâce d'une princesse, mais sans vulgarité non plus, et tendit le bras, pour suspendre au dessus de lui un gros sac de toile au dessus de lui et le laisser doucement entrer en osmose avec son visage et son torse de chunin virilement flemmard.

- Allez debout, vieil homme, on va à la pèche aux trucs qui piquent et fais pas ton Kaid, j'te soignerai pas, et j'interdirai qu'on te soigne.

Suite à cette gentille considération autoritaire, elle lui adressa un gentil sourire, pourtant sincère, ses grands yeux aux iris noirs fixant la masse sous le tas de toile, puis se détourna de sa cible pour s'éloigner lentement, légèrement, le pas souple et régulier, foulant sans bruit les roches comme si elle n'était pas réelle, tout de blanc vêtue. Aprés plusieurs minutes de marches à chercher un endroit idéal, elle se retourna , un sac dans une main , la nasse juste déposée au sol sur un de ses pieds et sortit un papier d'une de ses poches de shorty , pour s'asseoir à même le sol en tailleur , le regardant d'en bas, avec un petit sourire espiègle en lui tendant le deuxième sac et la nasse, ainsi que la liste.

- J'ai besoin de tout ça. Attrape les , ramène les moi , et je te dis si c'est les bons. Tu te crois assez fort et viril pour le faire, ou une gamine comme moi doit le faire ?

Le tout agrémenté d'un charmant sourire à la gueule d'ange, un ange avec un joli décolleté et une voix mielleuse.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A la pèche aux trucs qui piquent! ENTRAINEMENT 1. Yori. Mar 18 Sep - 9:58

Il fait si bon à Suna, se reposer est un réel plaisir, oublier tous les problèmes que peut avoir ce monde en tant de guerre. Membre de l'alliance shinobi, aux côtés des plus grands villages ninjas, opposé à l'Akatsuki et ses espèces de morts-vivants. Sérieusement, qui aimerait être dans cette situation ? C'est chiant au possible, en plus d'être fatiguant. Je n'aime pas cette guerre, le fait de devoir y participer et encore moins d'avoir à combattre d'anciens grands ninjas aujourd'hui réanimés. Franchement, l'état actuel des choses craignent à mort, 'faut pas se voiler la face. C'est pour cela qu'il faut savoir apprécier les bonnes choses de la vie, comme un moment de détente au soleil, à l'écart de l'agitation du village, aux côtés d'une femme. Une qui plus est silencieuse ! Rare hein ? 'Fin, j'parle trop vite, 'me semble qu'elle tente de me causer. Les bonnes manières ? J'ouvre l’œil droit, la fixant ainsi avant de le refermer. Ouai et alors ?

Je ne lui ai rien demandé que j'sache, pourquoi est-ce que j'devrais me conduire correctement ? Ils ne l'ont pas prévenu du cas qu'ils envoyaient ? J'suis pas un cadeau, j'en serai jamais un. C'pas aujourd'hui que les choses vont changer. Pas si elle s'y prend de cette manière en tout cas. Baillant à nouveau, j'cherchais à m'endormir à nouveau, 'fin du moins à somnoler. Pioncer s'annonçait désormais impossible, parce que l'autre là elle continuait de l'ouvrir. À tenter d'instaurer un dialogue, mais vu la façon dont elle s'y prenait, tout ce qu'elle obtenait de moi, c'fut un léger rire moqueur. 'Faut qu'on m'explique pourquoi tous posent la même question à une personne cherchant le repos. '' Est-ce que tu dors ? '', c'juste une interrogation stupide. Si j'dors, j'vais pas te répondre. Et si j'veux dormir, j'vais chercher à t'ignorer pour que tu lâches l'affaire. Alors en gros, tu t'prends la tête inutilement.

M'enfin, elle a eu le mérite d'me faire rire, cela vaut bien une réponse de ma part.

    - Si j'dors ? Oh non, surtout pas. Là tu vois, allongé de cette manière, je m’échauffe avant d'partir faire une course dans l'désert. Rien de bien long, juste une dizaine de kilomètres, sans eau et sans nourriture. Tu m'suis ? T'avais l'air bien parti toi aussi avant que tu t'agites. Oh merde ! Mais attends, tu fais quoi là ?!


Je n'avais pas remarqué jusqu'ici, ayant les paupières closes, mais cette folle agitait un sac de toile au-dessus de moi. Et mon soleil alors ? Elle cherche vraiment à me pourrir ma journée celle-là. Me lever, moi un vieil homme ? Pas maintenant non, d'autant que j'suis loin d'être vieux. J'suis à peine majeur. S'amuser à pécher des trucs qui piquent, ici dans le désert ? Hum... une collecte de cactus ? J'suis pas intéressé, d'un revers de la main, j'repousse le sac de toile, m'replongeant dans mon activité favorite. La Juunin sembla comprendre et quitta les lieux, se décidant d'accomplir sa tâche prévue pour deux, seule. J'pensais m'en foutre totalement, mais ce que j'avais aperçu d'son visage et son corps me poussa à me redresser, afin de l'observer faire. La kunoichi se retrouvait à nouveau en tailleur, m'tendant tout un tas d'trucs qui ne me faisait pas envie. Semblerait-il que sur la feuille qu'elle détenait, y'avait des info' sur ce qu'elle attendait de moi. Ouai, sauf que là, c'est beaucoup trop loin.

    - 'Parlant de bonne manière, j'crois que tu as oublié d'me dire qui t'étais ! Non parce que moi j'suis ici pour rencontrer une Juunin du village, pas pour servir de larbin, aussi charmante que tu puisse être ! Alors bon, en attendant d'voir ma sensei, j'vais m'recoucher, t'auras qu'à récolter ce que tu veux à l'aide de tes mains de femme autoritaire ! Et bisous hein !


De la provocation, clairement. Elle me plaît bien cette fille, néanmoins sa manière de faire m'dérange un peu. On ne s'est même pas présenté, chercher à mieux s'connaître, poser les bases quoi, que déjà elle fait de mon son esclave ! Alors quand c'est dans une pratique sexuelle, y'a moyen vu sa beauté, mais là c'est juste mort. J'retombe lourdement sur le dos, sourire en coin, les mains derrière la tête. Lentement, j'entame le décompte. Je lui laisse au mieux soixante secondes avant de venir me botter les fesses pour me forcer à travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A la pèche aux trucs qui piquent! ENTRAINEMENT 1. Yori. Mar 18 Sep - 17:09



C'était quoi ce petit vantard de bac à sable avec un zizi? Et vas-y donc que je te tutoie à tout bout de champ, et que je te parle comme si j'étais ton pote, avec des expressions de vacanciers du dimanche. Hey. Cause meilleur. Pour un peu , elle aurait grogner d'une telle arrogance et d'une nonchalance si vulgaire pour un ninja, si elle ne s'était pas focaliser sur cette fameuse chasse, plutôt que sur cette espèce de jeune lion , fénéant , qui avait réussi à devenir chunin par je ne sais quelle magie des anciens Kage. Il avait peut être des talents cachés. Du moins, il fallait l'espérer, sinon elle irait voir la Kage pour lui pester sur le bureau que l'examen chunin n'était plus ce qu'il était et que ce "branle-couilles des dunes" n'avait rien à faire dans une équipe et ne méritait pas de porter le bandeau. Seulement la petite liilu, elle et son grand patriotisme avait parfois des exigences exacerbées qui lui donnait des envies de tuer le premier qui faisait déshonneur au village. Mais comme il s'agissait d'un élève, "son" élève... Elle devait se rendre à l'évidence: elle devait être un minimum "sociable" et "agréable".

Sauf que ce qu'elle entendit lui dit hérisser tous les poils. Mais nom d'une ...! RAH ! Elle allait lui arracher les oreilles pour en faire des colliers vaudou à ce mécréant pré-pubère! Comment il osait lui parler! Elle lui lança un petit regard noir , plissant les yeux et fronçant les sourcils. Non... mais... Trois poils au cul et ça se prend déjà pour un ours ?

- J'attendais que tu détruises toi même ton image, à vrai dire....Vu que tu as visiblement le cerveau d'une taupe et la réactivité d'un gros chat obèse qui a trop pris le soleil , c'est plus facile et rapide que je le pensais. Je suis ta sensei. Lillu Ao'se... Et vu que tu es à l'heure, et que tu viens de confirmer qui tu es, je me tromperai difficilement sur ton identité. Tu ne me connais même pas, et tu balances direct des infos du genre... Et si j'étais juste une ruse...? Si je n'étais qu'un ninja d'un autre village, qui a pris possession des effets d'une autre? Et si je récoltais toutes ses créatures dans le but de les jeter dans les habitations de Suna , pour tuer la moitié de votre population? Aprés tout , je ne t'ai même pas dit mon identité que tu me donnes déjà la tienne... Pour un chunin... tu es médiocre..., siffla-t-elle doucement dans ses dents, en se levant pour commencer elle-même à chercher entre les pierres avec une lenteur expérimenté pour lancer sa main dans un trou et attraper à la charge une vipère qui la mordit fermement , présentant une main envenimée à Yori sans que cela lui paraisse anormal.

Qu'est-ce qu'il croyait le gamin , qu'elle allait lui sauter à la gorge pour l'étouffer? Elle était bien plus subtile que ça malheureusement et c'était bien là tout le problème de ceux qui la rencontraient. Ils la jugeait toujours à tord. Elle décrocha la vipère de sa main , y laissant une plaie en duo , sur les crochets hameçonneurs, qui déchirèrent la peau en partie en étant arrachés, et le jeta sur Yori en s'avançant vers lui, léchant sa plaie.

- Dorénavant ... S'il te plait ... Tu m’appelleras Liilu-sensei. Tu me vouvoieras, et tu reviseras le code qui t'a poussé à être ninja. Si tu n'es pas un sunajin jusque dans l'âme, peu m'importe, mais si je dois partager mon temps avec toi et que je doive par là même supporter tes crises de fainéantise, fais en sorte d'être aussi un temps soit peu professionnel et assidu. Je ne suis ni ta pote, ni ta mère, ni ta copine, je ne suis pas non plus partisane de la violence crue, ou de la misogynie compulsive. Alors sois gentil....

Sa voix passa de gentille et conciliante, à un regard sombre, et un ton sec et sans appel:

- Si tu ne veux pas être destitué de ton grade, va me chercher ces animaux... Entrainement numéro 1: tirer partie de l'environnement pour arriver à ses fins.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A la pèche aux trucs qui piquent! ENTRAINEMENT 1. Yori. Jeu 20 Sep - 22:10

Hohohoho, serait-ce la douce voix d'une demoiselle en colère qui m'arrive aux oreilles ? Il me semble bien que la Juunin n'apprécie en rien ce comportement insultant. Je la comprends, moi-même je ne supporterai pas qu'un gamin me mène la vie dur, le contraire en revanche... Alors qu'elle hurle, je me redresse afin de pouvoir l'observer dans ses mouvements, un sourire amusé sur les lèvres. Je commence à apprécier cette rencontre, je dois l'avouer. En revanche, il y a certains points à revoir sur les reproches de ma toute nouvelle sensei. Que je sois un Chuunin médiocre, je lui accorde. J'aime ce village, mais c'pas pour autant que j'suis toujours à fond quel que soit les conditions. Le cerveau d'une taupe, l'expression m'fait marrer intérieurement en plus de la trouver juste. Enfin non, j'saisis pas bien où elle veut en venir avec l'idée de la taupe... La réactivité d'un chat obèse ayant trop dormi au soleil, voilà qu'elle vise juste et frappe fort d'un coup ! Passant une main dans la capuche, j'me frotte l'arrière de la tête, elle mérite bien un peu de mon attention.

Silencieux, réservant mon temps de parole pour plus tard, lorsque l'orage serait définitivement passé, je l'observe du haut des remparts. Elle fait mon travail, malgré toutes ses grandes paroles, là voilà qui s'met à farfouiller dans le sable, entre les pierres, à la recherche d'un... d'une vipère ?! Surpris par ce qui vient de se dérouler, j'exécute un léger recul du haut du corps alors que la sensei me fait voir l'état de sa main après la morsure de la bête ! Cette désaxé vient de se faire volontairement attaquer par une vipère ! L'genre de serpent affreux qui tue avec son foutu venin ! Et cela ne semble pas l'inquiéter ! Comme si... comme si... elle en connaissait l'antidote ? Tseuh... j'vois l'délire, elle a prévu son coup depuis le début. C'est juste pour m'impressionner et me calmer un peu... C'est réussi, j'respecte son courage. Par contre, il est hors de question que je reproduise son geste, antidote ou pas, c'est mort. Je daigne descendre de mon perchoir, l'autre m’accueille en me jetant ses conneries au visage. J'évite évidemment.

Je voulus l'ouvrir à mon tour, mais elle me coupa la parole. Et pourquoi ? Pour instaurer quelques règles de base qu'elle souhaitait que je respecte afin que nos journées passées ensemble soient plus paisibles à l'avenir. J'avais le choix entre une coincée s'laissant marcher sur les pieds et une folle qui hurle et cogne, j'ai eu la seconde option. Génial. J'en soupirais, imaginant déjà la galère que cela allait être. La désaxée va même jusqu'à me menacer de me destituer de mon grade si je n'obéis pas à ces foutues règles. Alors là ma vieille, tu peux te faire plaisir. Redevenir Genin impliquerait moins de responsabilités, moins d'ennuis donc, si ce n'est les longues heures de... rien du tout. Genin, c'est la tranquillité des missions peu dangereuses. Un instant, je posais un regard ennuyé dans le sien, avant de lui prendre sa liste, le deuxième sac et l'autre piège bizarre. Je m'éloignais alors un peu, découvrant le terrain, repérant des coins possibles de cachette pour animaux. Sans vraiment manifester d'enthousiasme à réaliser cette tâche, je finissais par me retourner vers Liilu.

Là, un sourire exagéré lui fut adressé avant que je ne prenne la parole d'une voix moqueuse, reprenant grossièrement le ton de voix d'une gamine écervelée.

    - Liilu-sensei ! Quelle magnifique journée vous ne trouvez pas ? Je gloussais, toujours à fond dans mon petit numéro. Je vais attraper plein de petites bêtes méchantes et laides, juste pour vous faire plaisir ! Nouveau gloussement. Seulement que ce soit clair entre nous, je n'accepte pas de jouer votre larbin. Mon code du ninja est comme il est, je m'en fous de ce que vous pouvez penser. Je suis Sunajin et c'est bien parce que vous l'êtes que vous avez une quelconque influence sur moi. Quant à la possibilité que vous auriez pu être un ennemi... Honnêtement, j'ai une gueule à me défiler ?


Certainement pas, la sécurité du village passe avant tout. Sur ces dernières paroles, j'avais cessé de jouer les abrutis, arborant un sérieux insoupçonné. Flemmard ou pas, je lutterai contre n'importe quel ennemi souhaitant s'en prendre aux habitants de Sunagakure. Oh je ne doute pas que j'aurai galéré. Connaissant mon peu de motivation dans la bagarre, j'aurai encaissé bon nombre de coups avant de réagir. Levant les yeux au ciel, je regrettais d'avoir à jouer les collecteurs d'animaux avant de me remettre au travail, me dirigeant vers quelques pierres regroupées. Si dessous ces roches je ne trouve rien, alors ce sera juste une énorme arnaque. Posant une main prudente sur l'une d'elle, j'hésitais un moment avant de me décider à la retourner.

    - WOW ! SCORPION ! ME TOUCHE PAS SALE ENFOIRE !


Apeuré, j'lui recolle la pierre sur le coin de la tronche, prenant rapidement mes distances, en espérant qu'il ne m’ait pas suivi. J'sens les premières gouttes de sueur perler le long du visage... Les yeux rivés sur la pierre marquée d'un danger de mort désormais, j'reste un moment immobile, silencieux. En fait, je n'aime pas tout ce qui est petit et qui t'injectes du venin. Je ne sais pas pourquoi, mais le poison me fait peur. C'est tellement con de mourir ainsi... La petite bête ne doit pas manger la grosse selon un vieux proverbe, bah regardez de plus près le dard d'un animal comme le scorpion et on en reparle ! J'crains d'y retourner, clairement. J'suis en rien immuniser contre un danger aussi mortel ! J'redoute la mort, j'vais pas aujourd'hui commencer à jouer avec ! J'aurais pu demander des conseils à ce qui me sert de sensei, mais j'suis bien trop fier pour m'abaisser à le faire. Ce serait une trop grosse victoire pour elle, déjà que je l'imagine péniblement jubiler devant le pathétique spectacle que je lui offre... J'décide tout de même d'y retourner, histoire de ne pas paraître ridicule...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A la pèche aux trucs qui piquent! ENTRAINEMENT 1. Yori. Lun 24 Sep - 16:39



Ce grand buté avait eu les réactions espérées par Liilu. Non pas qu'il était prévisible, mais il fallait en effet avoir un petit fusible de déconnecté pour faire un tel acte stupide pour se faire coincer la main sous les crocs d'un animal venimeux ou animal tout court. Sauf quand on était une Ao'se et qu'en définitif, cette famille n'était qu'une ancienne famille de toxicomane aux poisons. Autrement dit, elle venait de prendre une dose et elle allait on ne peut mieux, mais étant la dernière de son clan, aujourd'hui décimé après avoir été banni et dont elle avait été trouvé à 7 ans par hasard sans qu'on ne sache d'où elle ne venait, il était certain... qu'on ne s'y attendait pas. Et puis avant elle, son clan n'avait pas bonne réputation. Il avait trahi Suna, empoisonné certains ninja et autres villageois et était antipatriotique. Si Liilu avait été élevé par eux, il aurait été certain qu'elle aurait mal tourné. Mais ce ne fut pas le cas. Après la dévastation de son clan qui s'était transformé en nomades du désert par un autre village... autour de ses 6 ans,elle avait vu passé des shinobis au loin, et étant toute seule, après s'être cachée pendant 24 h, elle avait tenté de suivre leur direction... On avait trouvé son petit corps inanimé devant les remparts de Suna...Ce ne fut que lorsqu'elle devint genin, aprés avoir été par hasard adopté par un junin de Suna, qu'ils découvrirent son chakra vert et les particularités de son sang...Elle était né d'un toxicomane... tout s'était transmis depuis des générations et aujourd'hui, elle avait besoin de se droguer aux toxines animales le plus souvent pour être en pleine forme, bien qu'elle puisse vivre sans , mais en état de manque intense. Elle était capable aujourd'hui de digérer tout un tas de toxines , même autre qu'animales, et ce n'était pas son seul atout.

Elle observa le comportement nonchalant et adolescent du jeune homme, bien plus grand qu'elle et pesant certainement deux fois son poids. Un sourire marqua doucement son visage, ses yeux noirs s'allumant lentement sous la lumière de la matinée qui se profilait. Il n'était pas encore temps de rentrer pour s'abriter du soleil, le climat était encore supportable, et elle chassait et récoltait , à cette heure de la journée. De l'aide n'était pas de trop. Il lui prit tout des mains et elle haussa un sourcil. Oh monsieur le grincheux se déciderait-il à travailler ? Impossible, il devait couver un truc , ou alors allait faire une connerie. Impossible qu'elle réussisse d'un coup à le persuader. Et elle ne se trompa pas. Cet espèce de petit prétentieux flemmard, un peu grand quand même - oui oui elle faisait une fixation sur la taille et le physique du chunin - lui adressa un grand sourire de tête à claque. Vas-y rigole...Elle plissa les yeux et croisa les bras, pour le regarder faire, recevant sans trop de colère son sarcasme grossier. Il se foutait clairement d'elle. S'il savait seulement que chacune de ses petites frasques de misogyne paresseux, allait lui valoir un peu plus d'émotions et un peu plus de corvées un peu plus désagréables et un peu plus longues! Elle n'y répondit rien d'ailleurs , fortement intrigué par ce qui suivit, et quel spectacle! Au fond d'elle, elle eut envie de rire, mais elle savait que de trop que ce genre de bestioles effrayait tout le monde, sauf de rares inconscients, ou des gens plus ou moins immunisés ou préparés, comme elle, donc elle sourit juste, se pinçant les lèvres des dents , en haussant les sourcils et s'approcha du grand brun et le frôlant de son bras pour le bousculer un peu, et le décrisper.

- J'croyais que t'avais pas la gueule à te défiler mm?!

Et hop une petite pic, pour espérer aussi lui faire faire une grimace grincheuse, du style "gnah gnah , je suis pas comme vous hein, stupidement inconsciente! J'tiens à la vie!" . Avant même qu'il n'eut pu râler, Liilu poussa le caillou où était le scorpion , et s'accroupit alors qu'il lui faisait face avec ses petits pinces et son dard rempli d'une chose qui aurait fait clamser beaucoup de gens.
- Quand tu veux attraper un scorpion, il faut lui faire face et monopoliser son attention.

Elle fit progresser trés lentement son bras droite en arc de cercle autour de l'animal, alors que sa main gauche s'amusait à faire des mouvements, plus rapides et plus proches, pour attirer le scorpion pour qui une cible rapide et mouvante était une vrai menace . En une minute, elle attrapa le scorpion par la queue et le leva en l'air en se redressant. Elle tendit le bras puérilement et lui foutu le scorpion à ras le nez, souriante .
- Tu vois! C'est pas dur!

Elle prit la nasse de gros osier et de cuir et l'ouvrit pour poser le scoprion dedans et la refermer, le visage sérieux mais calme et sérein. Sa voix se fit plus douce qu'au début et elle regarda le petit scorpion faire le va et vient dans la nasse, comme cherchant une sortie.
- C'est comme pour un ennemi. La plupart des jutsu ne réside pas dans l'attaque frontal. Il faut connaitre son adversaire jusque dans l'Adn parfois pour avoir une chance de gagner, et la double attaque est souvent la clef d'une belle réussite...Apprends à observer. Les animaux sont les meilleures machines de guerre qu'on ait pu voir depuis le commencement.

Elle se releva et lui jeta un coup d'oeil , puis fixa les plaines de sables dont les ombres s'affinaient avec la montée de l'astre.

- J'aime ton caractère. Je n'aurais pas supporter que mon élève s'écrase devant moi. A la base, je ne voulais pas d'élèves, je suis mieux seule. Mais me confier des élèves esclaves m'auraient plus énerver qu'autre chose. Un ninja doit savoir faire preuve de discernement et d'une force d'esprit individuel. Tu mérites ton grade même si t'es un peu trop flemmard à mon gout mais rien n'est inchangeable. La seule chose que je veux c'est quand cette foutue guerre arrivera... que vous ne mourriez pas comme des cons impuissants, parce que vous n'avez pas daigné vous bouger les fesses pour être plus fort... parce que ceux là là bas... ils n'auront aucune pitié , et si tu es mon élève et que j'apprends dans un futur proche, que tu n'as pas les repousser et que tu es mort sans que je puisse t'aider ou te débrouiller seul, je n'accuserai pas l'échec... T'as pas l'air d'être un méchant bougre, ni con d'ailleurs, et tu profites de ce moment de paix, je peux le comprendre... J'aimerais aussi... mais...Le conflit est de plus en plus proche, et le jour où tu vas devoir nous suivre... Ça ne servira à rien de dire : J'aurais du m'entrainer. Ce sera trop tard et tu mourras. Tout comme ce scorpion, l'akatsuki ne nous fera pas de cadeau.... Et tu ne pourras pas reculer non plus. Si tu as peur de mourir, comme je viens de le constater... Alors bats toi pour mettre le maximum de chances de ton coté afin de rester en vie, et ces entrainements vont en faire partie. Moi aussi j'ai la trouille d'y passer comme tout à chacun, c'est un sentiment humain. La différence c'est que j'ai choisi de me pousser pour ne pas que cette mort me rattrape trop tôt. J'ai encore envie de vivre. Si tu dois me suivre en mission, tu dois penser comme ça.

Elle mit soudainement ses mains sur sa taille en souriant de nouveau, avec un léger air innocent et immature sur le visage, les yeux souriant avec le reste, alors qu'elle se prenait une grosse bourrasque dans la face lui mettant les cheveux en bataille.
- Bon! On s'y remet ?!



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: A la pèche aux trucs qui piquent! ENTRAINEMENT 1. Yori. Mer 26 Sep - 23:21

Pas la gueule à me défiler non, c'est pour cela que j'y serai retourné si t'étais pas venue me déranger, hein ! Cette réponse restera à jamais qu'une simple pensée, je me retenais de lui balancer au visage alors qu'elle semblait vouloir me venir en aide. Ou du moins, me faire une démonstration afin que je sache comment m'y prendre avec cet animal si peu imposant en taille, mais grandement impressionnant en matière de dangerosité. Il fait sans aucun doute partie des animaux les plus dangereux de ce désert, alors il vaut mieux ne pas jouer au dur quand on en croise un. Cela tombe bien, ce n'est absolument pas mon genre. Observant les mouvements de la Juunin, je ne tardais pas à m'asseoir sur le sable, attentif à la leçon. Si je loupais le moindre détail, j'risquais de foirer mon coup et d'y laisser la peau. C'est mort.

Je notais dans mon esprit le procédé à suivre au fur et à mesure qu'elle m'en fait la démonstration. En un rien de temps, le scorpion se retrouva entre les doigts de la kunoichi pour qui cela s'était avéré être un jeu d'enfants. Tseuh, c'pas rien cette femme, 'faut le reconnaître. Par contre, niveau blague c'pas encore bon. Là voilà qui agitait le scorpion sous mon nez. Peu après notre rencontre, c'était une vipère... 'Faut se renouveler un peu ! J'reculais tout de même le visage de la bestiole, pas envie qu'il me choppe le nez avec ses pinces. Grommelant des paroles incompréhensibles pour la jeune femme, j'la suivais du regard pendant qu'elle enfermait sa prise dans la nasse. Les paroles qui suivirent, j'avoue que j'ai eu du mal à les comprendre... Elle comparait cet animal avec un ennemi, parlant de jutsus, d'adn et de double attaque pour le vaincre.

Ce que je retins pour autant de cette leçon, c'était d'aiguiser mon sens de l'observation. Semblerait-il que cela facilite grandement la tâche, que ce soit en combat ou en mission. Pas franchement compliqué à faire, juste une question de plus de concentration et d'envie, d'pas être aveugle aussi. La discussion s'enchaînait sur un tout autre sujet, moi. Le sensei m'avoua que mon comportement qui jusqu'à présent l'avait foutu en rogne, lui plaisait bien finalement. Était-ce nécessaire de gueuler autant de me menacer avec une vipère pour au final me balancer cela ? Je ne crois pas... J'me pose des questions quant à sa stabilité mentale. Aurait-elle subies un traumatisme pour devenir aussi folle ? J'sais pas si elle est au courant, mais ses méthodes sont limites. Tout cela pour me préparer aussi bien mentalement que physiquement à la menace que représente l'Akatsuki.

    - L'Akatsuki... Une grimace de dégoût naquit sur mon visage à l’évocation de ce nom. J'peux pas me blairer ces types, aucune chance que j'abandonne ma vie entre les mains de pourritures pareilles. Sérieusement, ils ne peuvent pas nous foutre la paix ? 'Sont chiants...


De ce que l'on raconte sur eux au village, l'Akatsuki chercherait à mettre la main sur les Jinchuriki, comme l'était notre actuel Kazekage, avant qu'ils ne viennent le trouver. Ces sales types l'ont agressé juste pour lui extraire le Biju qu'il possédait et tout cela dans quel but ? Dominer le monde. Non mais franchement, qui pourrait aimer des ordures de cette envergure ? Et dire qu'un ancien ninja de notre village avait rejoint cette organisation... C'est contre cette menace que les villages ninjas se sont alliés, ils doivent tout de même posséder une sacrée force pour que l'on en arrive là. M'enfin, l'sensei pouvait se rassurer, jamais je n'accepterai de crever face à eux. J'veux continuer à ne rien foutre de mes journées...

Affichant un air déterminé, je me relevais, le poing serré. Penser comme elle me prendrait du temps, mais j'étais persuadé d'y parvenir si elle me bottait suffisamment bien les fesses. Reprenant l'entraînement, car cela en était bien un, je me dirigeais au hasard, espérant trouver quelque chose. Je ne me rendis même pas compte que je venais de marcher sur un animal. Le malheureux s'agitait dans tous les sens, sans pouvoir s'échapper, ma semelle lui écrasant complètement la queue. Quand enfin je m'en aperçus, j'eus le stupide réflexe de lever le pied et l'animal en profita pour filer...

    Mais quel con...


Lâchant ces quelques mots, je m'élançais à la poursuite de ce qui s’apparentait à un lézard tout jaune. Peu importe quelle espèce c'était, j'allais le capturer. Il s'déplaçait vite le salaud, mais j'étais bien déterminé à l'avoir, j'le lâchais pas du regard. Bondissant au moment le plus opportun, mes mains se refermèrent sur lui tandis que je m'écrasais tête la première dans l'sable, en avalant une bonne quantité au passage. Pour autant, j'ricannais, affichant un sourire victorieux. Levant les bras en l'air, retenant solidement ma proie, j'crachais le sable entre mes lèvres afin de m'exprimer clairement.

    - Alors sensei ? Pas trop impressionné ? J'avoue que c'était facile...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A la pèche aux trucs qui piquent! ENTRAINEMENT 1. Yori.

Revenir en haut Aller en bas

A la pèche aux trucs qui piquent! ENTRAINEMENT 1. Yori.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement » Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki » LES FAUSSES RUMEURS OU TRUCS DU NET » entrainement jedi » l entrainement de genk
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays du vent+ :: Sunagakure no sato :: Centre du village / Habitations -