AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

(Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Arbitre
Personnage non-joueur
 Personnage non-joueur
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/07/2012
MessageSujet: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Ven 5 Oct - 1:31


Le Tournoi d'automne
N a r u t o S e n s o u

Les règlements (à lire ou relire):

1- L'arbitre à toujours raison.
2- Avant de faire appel à un membre du staff ou à un arbitre pour un problème quelconque, vous devez tenter de vous arranger avec l'autre joueur. Si le problème persiste, il est judicieux de le signaler au staff le tour même. Si vous le faites, plusieurs tours plus tard, il sera trop tard.
3- Afin de favoriser l'aspect combat et la modération, nous vous demandons un minimum de 10 lignes et un maximum de 30. Même si c'est du hrp, pensez à soigner votre écriture. Les rp Hrp ne sont pas corrigés. Nous pouvons disqualifier un joueur si ses rp sont illisibles. N'oubliez pas que ce n'est pas un concours de celui qui fait le meilleur post, mais plutôt un concours axé sur le combat et la stratégie.
4- Après 72h (3 jours) sans réponse, le joueur ciblé est disqualifié. Ce n'est pas très long de faire un message de 10 lignes.
5- Il est possible d'abandonner.
6- Le combat se termine lorsque l'adversaire est mort.
7- Tout le monde peut participer.
8- Les Edo Tensei possèdent un corps mortel et une réserve de chakra limité.
9- Il est impératif d'aller relire ce sujet http://naruto-sensou.forum-canada.com/t1081-les-combats-important

Description des lieux :
- Vous vous trouvez dans une clairière avec quelques arbres dispersés et un lac à proximité.
- Il fait soleil. Aucun nuage.
- Le terrain est recouvert de gazon et est assez plat, il n'y a pas de crevasses ou autres.
- Le combat débute quand vous voulez.

©Naruto Sensou




Dernière édition par Arbitre le Dim 14 Oct - 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Ven 5 Oct - 5:14

Citation :
HRP : Je m'excuse par avance si je dépasse un peu la limite de 30 lignes, mais copiant d'abord mes RP sur Open Office, il se peut qu'une trentaine de phrases là-bas en valent 35 ou que sais-je ici.



Le Sabre des Vents et le Scalpel des Roches.


L'endettement est le meilleur ami du crime. Il vous conduit vers la mort avec le sourire d'un homme de bien, et vous y pousse avec la même expression sur le visage, pareil à Charon sur le Styx. Nadaré en était certain ; car pour avoir trop parié sur des combats de civils sans grand intérêt, il s'endetta tant qu'il n'eut d'autres moyens pour échapper à ses créanciers que de répondre aux duels organisés par l'un de ces riches seigneurs que l'or n'excite plus, et à qui il faut du sang. Car si l'argent – comme nous l'avons dit ! – est l'ami du crime, aucun homme sur Terre ne dispose d'assez de richesses pour goûter à l'excitation morbide d'un duel.

Cette excitation aux frontières du sadisme, et qu'éclaire la volupté du jeune âge, Nadaré la connaissait bien. Parce qu'il avait en plus besoin de quelques ryos pour entretenir son laboratoire de salon et commander de nouvelles plantes exotiques qu'on fit venir en ce début de saison, il se retrouvait là, dans des plaines fleuries, dignes d'un jardin impérial ; un endroit trop coquet pour que s'y mêle la sueur du désespéré au sang du vaincu. Une rosée fraîche coulait avec une grâce toute naturelle des feuilles où le matin l'avait déposé. Cette image, certes délicieuse, encombrait le cœur de Nadaré d'une angoisse nouvelle.

Car si le jeune médecin connaissait les rudiments du combat, il était arrivé à un rang trop élevé pour que quelques coups de poings ou une technique élémentaire de rang C exécutés au moment parfait suffisent à vaincre l'adversaire. Aujourd'hui, il allait combattre à mort. Et le sort qu'un anonyme encore absent se permettait de lui réserver lui inspirait une certaine haine que seul une folie aussi atypique que la sienne put décrire. Alors le garçon patienta en comptant ses ustensiles, une main dans sa grande poche ; et il ne manquait de rien : ses précieux liquides, des shurikens parfaitement moelleux et le bocal verdâtre où dormaient encore les sangsues de son cœur. Il eut à peine le temps d'en disposer quelques unes sur le torse qu'une silhouette dépourvue de peau, tant elle était couverte, fit son apparition.

À la vue de son accoutrement étrange, l'individu ne pouvait être que de Suna ; voire d'Âme, car on aimait être bien couvert dans ces pays là. Nadaré tenait pour le village des sables une réserve de mépris infinie. Il détestait ces nomades présents par effraction sur la scène internationale, et qui ne méritait rien d'autre qu'une place aussi isolée dans le monde que leur village. De plus, il n'aimait guère leur caractère sec, et cette passion qu'il vouait aux choses les plus vides du continent. Mais il n'avait pas le choix. Le jeune médecin allait mettre sa vie sur la table pour pouvoir acheter quelques fleures...


©Naruto Sensou




Dernière édition par Buraindo Nadaré le Ven 12 Oct - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thrys
Juunin de Suna
 Juunin de Suna
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 23
Localisation : Sunagakure no Sato

Profil Ninja
XP:
330/1350  (330/1350)
Rang: A
Ryos: 1140
MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Ven 5 Oct - 12:58

Bleu… oui le ciel était bleu… pas un seul nuage à l’horizon, un soleil éblouissant, et une atmosphère sereine. Voilà ce à quoi pensait notre héros. Bien que dans son esprit, une petite idée germait au fur et à mesure que ses pas foulaient le gazon de cette plaine qui s’étendait à perte de vue. Une idée bien moins joyeuse, plus sombre… car, tandis qu’il s’approchait du lieu de rendez-vous, son adversaire devait sûrement l’attendre, impatient – ou non – d’entamer les hostilités. Un combat ? Un combat à mort en plein cœur du vide et de l’espace ! Une immense parcelle de verdure qui serait très bientôt le théâtre d’un affrontement sanglant, dont le dénouement ressemblait à celui des drames joués par les comédiens sur les planches : la mort d’un des protagonistes.
Se battre contre un homme qui ne lui avait pour ainsi dire rien fait, un homme qu’il ne connaissait ni d’Adam d’Ève. Et pourtant, cet homme serait son adversaire.

Le sentier qu’il suivait depuis quelques minutes s’arrêta, et, en guise de prolongation… la verdure. Non loin de là, au cœur même de ces étendues herbeuses et plates, un homme attendait. Vêtu légèrement, contrairement à notre héros, son apparence était très triviale, sans aucune exagération. Quelques bandelettes au niveau des bras, mais à part cela, aucune fantaisie. Un homme simple, qui ne voulait guère attirer le regard des autres. Thrys le fixait, et, alors que ce dernier n’avait pas encore senti la présence de son futur opposant, notre jeune Juunin prit un air légèrement dégoûté, en le voyant poser sur son torse ce qui ressemblait à des larves… Sans mot dire, sans une seule moquerie concernant cette étrange pratique, le ninja du Sable fit face à son adversaire, examina une dernière fois cet homme, et plongea son regard céruléen dans le sien. De quel village était-il ? Iwa ? Thrys semblait avoir reconnu le symbole du Village caché de la Terre, mais, de peur que sa réponse ne soit erronée, il ne dit rien de plus. Mais alors que le ninja face à lui ne lâchait aucun son, aucune parole, Thrys hésita à dévoiler son identité. Après tout, l’un des deux combattants allait mourir, connaître le nom de son adversaire n’était peut-être pas nécessaire ? Néanmoins, le Sunajin prit quelques secondes pour briser la glace entre les deux hommes, avant d’entamer les hostilités :


«Thrys Kaosu… de Suna…
il fit un gesticuler ses doigts, tel un pianiste s’échauffant avant d’aligner les notes d’une partition, et relâcha la tension contenue dans ses bras, prêt à se battre. Il fit un simple hochement de tête à son interlocuteur, et lui annonça, sans une émotion : Bonne chance, et que le meilleur l’emporte. »

A ces mots, il fit un vif saut en arrière, préférant mettre un peu de distance avec le ninja adverse. Inutile de prendre des risques d’entrée de jeu…

Informations supplémentaires : Je te laisse entamer les hostilités. Bonne chance ! Wink




_________________

♦️ Qui sème le vent... récolte la tempête... ♦️

Thrys's Theme ~ Sabaku no Kaijin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Ven 5 Oct - 14:03

Citation :
Finalement, t'as répondu plus vite que prévu xD



Le Sabre des Vents et le Scalpel des Roches.


Alors l'excitation succéda à l'angoisse ; et si Nadaré ne reconnaissait guère le regard qui lui fixait le fond des yeux, ni la voix dépourvue d'émotions qui s'adressa à lui, il enregistra et cette voix, et ce regard comme ceux de son tueur. Le médecin tenait pour nindô de « Ne jamais tuer », et ne souhaitait guère la mort de son allié d'hier, même pour une cinquantaine de ryos. Il s'apprêtait à l'empoisonner, puis le laisserait longuement périr de lui-même, contre lui-même. Ainsi, l'Iwajin n'aurait aucunement violé ses principes ; et l'idée d'être à la fois intègre mais infidèle lui tira un sourire assez provocateur, considérant la situation.

Le souffle régulier, le cœur bien irrigué, les yeux attachés aux articulations adverses, il n'émit ni son ni mot, observant l'accoutrement exotique du dernier homme qu'il verrait – peut-être ? – en ce monde. Et le sentiment qui naquit de cette haine de l'adversaire, et de cette passion pour la dernière rencontre, lui insuffla tant d'excitation dans les veines que son système nerveux eut des contractions dignes de sa folie. Cela engendra un rire muet entrecoupé de respirations courtes, et au sérieux de l'événement suivit l'épouvante, voire l'absurdité de verser son sang pour se couvrir d'or. Son rire rapide s’essouffla de lui-même. Ses lèvres narquoises et fines s'ouvrirent aussi légèrement que deux cuisses malfamées. Et il eut ces derniers mots, tout amusé par sa dernière pensée :

    « Si je pars, mes créanciers me tueront. Si je reste, tu me tueras. Je n'ai d'autres choix que la mort. Le rire d'un condamné après celui du penseur. Une pause courte. Je déteste me battre, mais il semble que je n'ai pas le choix. »

Alors, le spectre froid de la Mort que Nadaré ressentait à travers chaque patient, et qu'il avait d'abord rencontré suspendu au sein froid de sa mère, glaça subitement ses os et ses nerfs, et il y eut dans les bouches le goût ferreux du sang. Elle était là, observant son dîner avec la même prestance qu'un arbitre. Hey, la Mort, comment faut-il vous le servir ? Bien saignant ? Tout dépend de votre humeur ! Bah, il aurait un arrière goût de poison si je vous le cuisinais comme ça. J'vais vous tenter un saignant ! Nadaré la reconnaissait jusque dans ses poumons. Elle comprimait l'air en plus des cœurs.

L'introduction lente et respectueuse des combattants prêts à se mettre à mort, durant laquelle deux tueurs se considèrent avec cette intégrité farouche des ninjas, et l'aspect presque solennel qu'on accordait naturellement à cet incipit de l'exécution, plut tant à Nadaré qu'il y mit un terme avec la délicatesse d'un peintre attaché à la perfection du point. Puis, la fatalité s'enclencha aussi mécaniquement que le jour remplace la nuit.

Sa main froide disparut dans sa sacoche brunâtre, et ressortit tout aussi rapidement ; entre chaque doigt apparut un shuriken, qui, après un mouvement circulaire du bras, tranchèrent le vent en direction de Thrys. Et leur vol, pareil à celui du corbeau, émit un sifflement menaçant. Pour les avoir fabriqué lui-même, Nadaré connaissait les propriétés de ces armes. Il eut le regard étrange ; un œil, connaissant les capacités de ces shurikens, s'amusait, tandis que l'autre conservait le sérieux dans sa prunelle, et restait attentif aux mouvements ennemis. Les 4 étoiles de fer devenues des masses de vapeur noire avancèrent en binôme, deux attaquant la droite, et les autres la gauche du Sunajin.


©Naruto Sensou


Spoiler:
 


Dernière édition par Buraindo Nadaré le Ven 12 Oct - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thrys
Juunin de Suna
 Juunin de Suna
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 23
Localisation : Sunagakure no Sato

Profil Ninja
XP:
330/1350  (330/1350)
Rang: A
Ryos: 1140
MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Dim 7 Oct - 0:18

Thrys s’était présenté, et avait créé entre son adversaire et lui-même un espace assez conséquent pour lui permettre d’anticiper ses attaques, et surtout, se tenir à l’écart de cet énergumène. Mieux valait l’observer durant la première phase du combat afin d’envisager la meilleure stratégie possible. Si ces attaques étaient basées sur des techniques à distance, tels des projectiles ou des jutsus ayant une longue portée, l’affronter au corps à corps l’obligerai à employer une tactique qu’il ne maîtriserait sans doute pas. A l’inverse, si son opposant souhaitait lancer les hostilités par un duel que nous pourrions qualifier de mano a mano, notre Sunajin opterait pour une stratégie plus défensive, durant laquelle il s’efforcerait de maintenir à distance le jeune Iwajin.
Ce dernier, après avoir lancé une phrase à son futur adversaire, accompagné d’un rire teinté d’ironie, se plongea aussitôt dans la situation d’affrontement. L’heure était venue de combattre ! Thrys, quant à lui, ne disait plus un mot, et gardait le regard rivé sur l’homme face à lui. Tandis que son esprit se focalisait sur ce qui allait se produire d’ici quelques instants, une pensée maussade se constituait. L’un d’eux allait mourir, voilà une chose indéniable et inéluctable ! Alors qu’il avait passé plusieurs années de sa vie à ôter la vie d’hommes et de femmes qui méritaient la peine capitale, notre héros n’arrivait pas à comprendre pourquoi il faisait cela.
Après tout, qui était cet homme en face de lui ? Avait-il commis un crime contre l’humanité ? Avait-il participé à un complot, était-il membre d’une coalition dont le but était de prendre des vies ? Thrys n’en savait rien du tout, et pourtant, l’heure était venue pour lui de prendre part à un affrontement qu’il concevait comme parfaitement futile et sans intérêt ! Mais les dés étaient lancés, et il lui était désormais à présent impossible de faire marche arrière !

Tout à coup, Nadaré plongea sa main dans l’une des sacoches accrochées au niveau de sa taille, avant de ressortir quasi instantanément. Refermés sur quatre étoiles dentelées, ses doigts repliés sur eux-mêmes empêchaient les shurikens de tomber sur le sol. Puis, d’un geste vif, il décocha son tir, et les projectiles foncèrent sur le Juunin de Suna. La vitesse était telle qu’il était possible d’entendre le sifflement des armes contre les frottements du vent. Thrys jeta de rapides coups d’œil sur les shurikens. « Deux à gauche… et deux… à droite… » songea-t-il en évaluant leurs trajectoires respectives. Un mouvement en croix, une technique simple, idéale pour commencer un combat sans puiser directement dans ses réserves d’énergie ! Puis, après un très bref temps de réflexion, notre héros fit un petit saut en arrière, et vit se croiser devant lui deux des projectiles, tandis que les deux autres s’entrechoquèrent avant de venir retomber sur l’herbe. Thrys observa les étoiles dentelées à terre, et entendit derrière lui l’un des shurikens qui se ficha dans un arbre, alors que le dernier vint atterrir un peu plus loin. Intrigué par la forme de ces armes, le Sunajin se pencha et s’empara d’une des étoiles métallique. Prenant soin de ne pas s’entailler bêtement avec la lame, il l’observa, avant de le renvoyer de façon rectiligne sur son adversaire, qui l’esquiva très simplement. « Bien… continuons… » pensa notre ninja en composant quelques signes. Après avoir achevé son incantation sur le mudra du tigre, il sépara ses deux mains, l’une d’elle conservait le signe précédent, tandis que l’autre pointait l’Iwajin.
« Ninpô… Sanzengarasu… » marmonna-t-il.

Soudainement, plusieurs masses noirâtres se matérialisèrent autour de Thrys, avant de prendre la forme de corbeaux aux yeux jaunes. Petit à petit, les oiseaux se multipliaient, chacun de ses volatiles se divisait par deux, et bientôt, la zone était totalement recouverte de corbeaux, obstruant ainsi la vue de nos deux combattants.
Notre Sunajin observait la masse de plumes qui se mouvait devant lui, et sentit un rictus se dessiner sur le coin de ses lèvres. Voilà qui était parfait, bien que le combat ne faisait que débuter, son plan se goupillait pour l’instant sans accroc… pourvu que cela dure !


Informations supplémentaires :
Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

_________________

♦️ Qui sème le vent... récolte la tempête... ♦️

Thrys's Theme ~ Sabaku no Kaijin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Dim 7 Oct - 13:51

Citation :
J'ai peur du prochain tour XD



Le Sabre des Vents et le Scalpel des Roches.


Même s'il concentrait sur le combat tous ses réflexes, jusqu'à ceux de l'orteil droit, la perversité de sa pensée malmenait encore sa concentration, ne cessant d'argumenter intérieurement – et sans contrôle possible ! – en quoi il allait être excitant de réparer soit-même les blessures causées par sa propre main. Parfois, le danger ou la satisfaction provoqués par le combat ramenaient sa conscience toute entière à la réalité, pareil à un enfant dont il faut tirer le bras. Il savourait longuement l'adrénaline naissante dans son cœur, et qui l'embaumait d'un alcool étrange ; frôler des attaques mortelles, fixer un peu plus la Mort, écouter le cris de l'adversaire comme une musique, et le voir s'agiter autour de ses blessures tel une statue, réconforta suffisamment Nadaré pour qu'il eut un intérêt suprême dans la victoire de ce tournois.

Quelques ronds dentelés venaient de fendre l'air, pareils à de la dentelle sombre ; et bien que cette attaque semblait aussi banale que basique dans l'entraînement d'un ninja, ce même aspect primaire du geste servait de masque à une attaque bien moins élémentaire. Aussi, Nadaré fut incapable de retenir une expression pleinement satisfaite durant l'esquive adverse, et ce visage fut un contraste face à l'échec de son attaque. Ayant étudié – durant l'élaboration de cette technique – les réactions premières de la cible face à un pareil jet, il avait conclu avec un barème presque parfait qu'aucun ninja ne répondrait par une technique. On ne gaspillerait pas de chakra pour si peu, d'autant plus que rien n'était plus facile que de sauter comme Thrys !

Cependant, de ce simple jet d'armes s'apprêtaient à jaillir d'autres conséquences. Depuis sa position, que le Sunajin éloigna encore par son saut, Nadaré exécuta un signe. Et les étoiles ninjas se liquéfièrent en un instant, et de sombres larmes luisantes paraissaient couler de ces armes, jusqu'à leur disparition totale. Quatre étoiles venaient de se diviser en une douzaine de sangsues affamées ; et le ricanement saccadé de leur maître amusé sembla inapproprié, puisqu'il venait d'échouer. Il aurait aimé que le Sunajin tint quelques secondes encore l'arme entre ses doigts couverts. À l'évidence, ayant le corps momifié dans ses innombrables étoffes de Suna, il allait être difficile de lui coller les sangsues à même la peau. Aussi, les fillettes noirâtres de Nadaré formées dans l'herbe rampèrent tout aussi lentement vers leur cible ; d'une taille ne dépassant point les 2 cm, et d'une épaisseur quasi-nulle, il eut été impossible que leurs mouvements vers Thrys éveilla un soupçon ; à moins de fixer une loupe sur leur position exacte. Le shuriken en pleine décomposition que Nadaré esquiva se sépara également en sangsues, qui se placèrent de même dans l'herbe touffue face à Nadaré.

Soudain, une vibration dans l'air souleva la trentaine de cœurs présente dans l'arène ; et au sourire malicieux de Nadaré suivit une expression attentive, presque écolière, tandis que chaque plis de son visage renfermait la crainte. Puis, des cris de cimetière ! Des masses de plumes charbonneuses ! L'odeur des cadavres traînées par les ailes de ces êtres carnassiers, mêlée à leur puanteur naturelle ! Nadaré était là, au milieu d'une prairie verte, incapable de voir ni d'entendre tant les cris lui perçaient les tympans ; il perdit le contrôle de tous ses sens, et plaça, par un réflexe des plus idiots, ses deux mains face à son visage, craignant qu'un bec ne lui happe un œil au passage, ou que des griffes infectieuses lui lacèrent le visage. L'idiot fut incapable de mouvoir un seul membre ; tandis que son corps se démêlait entre une infinité de corbeaux terrifiants, son esprit semblait pétrifié de même, écrasé par une masse de réflexion aussi nombreuse que ne l'étaient les rapaces. Mais, par un réflexe digne de sa personnalité acharnée, ses mains exécutèrent des signes indépendamment de sa volonté...


©Naruto Sensou


Spoiler:
 


Dernière édition par Buraindo Nadaré le Ven 12 Oct - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thrys
Juunin de Suna
 Juunin de Suna
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 23
Localisation : Sunagakure no Sato

Profil Ninja
XP:
330/1350  (330/1350)
Rang: A
Ryos: 1140
MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Mar 9 Oct - 19:24

Le chaos… un chaos des plus bruyants, qui rendait toute visibilité réduite à son maximum. Comment discerner quoi que ce soit dans un tel nuage de plumes ? Thrys l’avait voulu, il l’avait lui-même décidé et songeait à la situation dans laquelle se trouvait son adversaire. Car, cette technique marchait dans les deux sens, non ? Tandis qu’il pouvait exécuter n’importe quelle technique, faire n’importe quel mouvement, et le tout sans être vu ni même observé, son opposant avait lui aussi l’occasion de préparer une tactique pour venir à bout de sa cible ! Un subterfuge à double tranchant, c’est pourquoi, avant de l’utiliser, il était judicieux de peser le pour et le contre, et surtout, avoir en tête une stratégie quasi infaillible ! Sinon… priez pour que votre adversaire s’emmêle les pinceaux dans ce brouhaha de croassements !

Alors que notre ninja n’avait plus aucune idée de ce que faisait l’Iwajin, il se prépara alors à mettre à exécution son plan. Un plan ficelé en quelques instants, après avoir pris soin d’observer l’environnement et les zones qui l’entouraient. Une plaine n’avait guère d’intérêt, s’y cacher restait très difficile, pour ne pas dire impossible. Allongé sur le sol, à plat ventre et ne plus bouger ? Mouais, c’était une idée… Quelques arbres dispersés de façon sporadique au beau milieu de ces étendues vertes n’offraient pas non plus un abri infini, et Nadaré aurait vite le temps de sentir sa présence. Non loin de là, un lac… une source d’eau conséquente pour un utilisateur du Suiton ! « Bien… voilà ce qu’il me faut… » songea-t-il en composant quelques signes. Il n’avait pas une seconde à perdre avant de faire disparaître ce ballet de corbeaux et de refaire face à son adversaire.
Une fois sa technique lancée, notre jeune ninja fit quelques pas dans l’herbe afin de mettre de la distance avec son opposant. Ne prenant pas en compte la possibilité que ce dernier ait pu bouger entretemps, il partit dans la direction opposée. Mais alors qu’il fit un pas, une bruit disgracieux parvint jusqu’à ses oreilles. Une sorte de… ‘’sprotch’’. Etonné par un tel son, son regard s’inclina légèrement vers le sol, afin de regarder le dessous de la semelle de sa botte. Quelle était cette chose visqueuse et extrêmement laide ? C’est une larve ? Du moins… ce qu’il en restait ! Écrasée par le poids de notre héros, la pauvre bête n’avait pas survécu. « Hum… des insectes… sont-ils là par hasard ou bien appartiennent-il à notre ami ? » se dit-il en prenant soin de regarder plus attentivement par terre s’il y en avait d’autres. Cependant, à cause de l’herbe un peu haute et très touffue, il était impossible de discerner quoi que ce soit à cette hauteur. Notant ce petit détail dans un coin de sa tête, notre héros s’échappa du brouillard d’emplumés, et s’éloigna de quelques mètres, s’assurant de toujours créer un périmètre de sécurité le séparant de son opposant.
D’un simple geste des mains, il annula sa technique qu’il utilisait comme diversion, et instantanément, les corbeaux disparurent dans un nuage de fumée. Debout, au beau milieu de quelques plumes qui tombaient lentement au sol, Nadaré, immobile. « C’est parti… » pensa notre Sunajin en approchant délicatement sa main gauche du manche de son katana. D’un geste très lent, il tira son fidèle sabre du fourreau, faisant par la même occasion crisser la lame contre les parois internes de son contenant.


« Amusons-nous un peu. Que les choses soient plus… endiablées ! »

Visant l’Iwajin de la pointe de son katana, Thrys ne bougea pas, et fixa son adversaire. Les plus grands ninjas parvenaient à lire le jeu de leur ennemi après les premiers échanges de coups. L’heure du combat avait sonné !

Informations supplémentaires :

Spoiler:
 

Spoiler:
 

_________________

♦️ Qui sème le vent... récolte la tempête... ♦️

Thrys's Theme ~ Sabaku no Kaijin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Mar 9 Oct - 20:04



Le Sabre des Vents et le Scalpel des Roches.



Il fallait qu'en plus d'être ridicule au milieu des rapaces, Nadaré perde de vue le Sunajin, et soit écrasé intérieurement par une masse de réflexions angoissées. Après avoir exécuté quelques signes rapides, tout en conservant les yeux suffisamment ouverts pour considérer l'immense tableau noir face à lui, il s'apprêtait déjà à recevoir une attaque venant des angles les plus précis, contractant la totalité de ses muscles, et envisageant la douleur qui allait être la sienne. Cependant, rien. Le vide dans l'ombre. Aucune action derrière cet alliage de mouvements. On avait invoqué une multitude de corbeaux pour distraire. Soudain l'angoisse de sentir une lame lui transpercer le corps s'évanouit ; et l'angoisse de découvrir, après que n'eurent disparu les rapaces, ce qu'avait pu préparé Thrys durant cette précieuse poignée de secondes, émergea avec une lenteur désagréable.

L'insoutenable chant des dizaines d'ombres à bec se tut avec lenteur ; elles semblaient répondre généralement à l'ordre de leur maître. Nadaré y sentit un signal. Il rouvrit les yeux, craintif, et contempla de nouveau le visage camouflé de Thrys tout en redécouvrant la lumière du jour. Quel plan naissait derrière ces tissus ? Le jeune médecin fixa les yeux adverses avec l'attention d'un lecteur ; il eut souhaité y découvrir ses volontés aussi facilement que dans un livre. Enfin, la cruelle fatalité de leur présence ici acheva ces quelques coups d’œil qu'ils s'offraient avec un naturel touchant, et qui semblaient l'unique témoignage de leur humanité.

Une pensée naquit dans son regard. Nadaré en était certain. Puis, une lame brillante comme du diamant liquide pointa sa fine extrémité menaçante vers Nadaré. Aux becs sombres succédait un bec d'argent, plus terrible encore qu'il allait s'avérer difficile d'emporter un combat au corps à corps face à un sabreur. Une difficulté nouvelle, même pour un médecin. L'Iwajin eut le sentiment qu'on avait formé là son antithèse, et qu'on l'avait entièrement armé contre tous ses points faibles. Et même s'il s'était entraîné autant à l'esquive que la totalité des ninjas au combat, il savait qu'à moins de connecter son esprit à l'adversaire, il ne pourrait esquiver ses coups avec certitude et prévoir les autres.

Bref – face à l'arme immonde que Thrys lui tendait comme pour l'inviter à s'y embrocher, Nadaré fit tomber depuis sa manche jusqu'à ses doigts, un scalpel également ferreux, mais que le poison dont il était imbibé avait légèrement jauni. À la lumière du soleil, il semblait qu'une petit étoile étincelait dans sa main. Enfin – mieux que quiconque, Nadaré savait que tout combat débutait par des coups basiques, au mieux des enchaînements savants, puis que se succéderaient naturellement diverses techniques. Comme il souhaitait – stratégie oblige – conserver le maximum de chakra, et faire s'épuiser l'adversaire, il n'utilisa guère de technique, bien qu'un senseur eut remarqué qu'il en préparait une, puis il chargea l'homme du désert et, cachant sa lame comme il put grâce à la vitesse de sa course et à la largeur de sa main, allait donner une dizaine de coups frénétiques au scalpel, avec une rapidité telle qu'elle rendrait les attaques inefficaces. En effet, le garçon ne souhaitait guère effectuer des attaques chirurgicales ou profondes ; il n'espérait qu'une plaie. Une petite plaie. Une toute petite plaie, d'où jaillirait sa victoire.


©Naruto Sensou


Spoiler:
 


Dernière édition par Buraindo Nadaré le Ven 12 Oct - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thrys
Juunin de Suna
 Juunin de Suna
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 23
Localisation : Sunagakure no Sato

Profil Ninja
XP:
330/1350  (330/1350)
Rang: A
Ryos: 1140
MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Mer 10 Oct - 19:07

Face à face, immobiles, nos deux ninjas se fixaient du regard, sans dire un seul mot… Thrys avait Nadaré en ligne de mire, et ne le quittait pas des yeux. La pointe de son sabre était rivée sur lui, comme la Mort pointant celui ou celle qui lui céderait son âme ! Si son invitation à combattre au corps à corps fonctionnait, il ne lui faudrait pas baisser sa garde ne serait-ce qu’un millième de seconde ! Un seul faux pas et il était mort. Après quelques secondes de silence, notre héros vit quelque chose glisser le long de la manche droite de son adversaire, avant d’atterrir dans le creux de sa main. A la distance où le Sunajin se trouvait, il lui était impossible de discerner avec précision de quoi il s’agissait. Grâce au miroitement du soleil contre ce qui ressemblait à une lame, une étrange lueur jaunâtre atteignait la rétine du jeune Juunin. « Qu’est-ce que c’est ? » songea-t-il en relevant un peu plus la garde de son katana, prêt à parer un éventuel projectile qui foncerait tôt ou tard sur lui. Tout à coup, Nadaré s’élança, le corps plongé vers l’avant, tout en brandissant un petit scalpel dont la lame était recouverte d’une teinte très suspecte. Thrys, satisfait de voir que son plan avait fonctionné, fit plusieurs pas en arrière, fuyant en quelque sorte son agresseur, avant de se mettre à parer les assauts adverses.
Imprévisible ! Tel était le mot pour décrire ce que faisait l’Iwajin, qui exécutait de vifs mouvements du bras droit ! Son scalpel volait dans toutes les directions, et Thrys peinait de plus en plus à l’éviter ! Ses attaques étaient totalement aléatoires, sans cible précise, sans point vital visé ! Souhaitait-il le fatiguer pour trouver une ouverture ? Ou bien s’agissaient-ils tout simplement de coups superficiels ? Cette hypothèse était tout à fait plausible. Les ninjas doués de connaissances médicales utilisaient beaucoup ce genre d’attirail, et, la plupart du temps, rien n’était laissé au hasard : toutes les lames étaient enduites de poison. Après tout, s’il fallait tout bonnement toucher la cible, une seule éraflure et son état de santé chuterait indéniablement ! Thrys, un peu rouillé, usait des enseignements de son clan. Agilité, souplesse, rapidité… inculqués dès son plus jeune âge, ces trois caractéristiques lui conféraient un certain avantage, mais bien sûr, tout ceci n’était pas illimité ni même infini. Après avoir tenté de le toucher à plusieurs reprises, Nadaré termina sa volée de coups par une ultime taillade, en espérant toucher Thrys avant de s’éloigner de lui. Et c’est ce qu’il se produisit… n’ayant pas réussi à suivre la cadence, notre Sunajin fit une erreur de placement, et la lame du scalpel vint trancher la peau de son bras gauche.
Il se dégagea aussitôt, prit ses distances avec son adversaire et observa la blessure. Le tissu de son manteau était déchiré, et un liquide rougeâtre s’échappa de la plaie. Sans perdre une seconde, il fouilla dans la poche de son pantalon, avant de ressortir une petite fiole contenant un liquide vert bleu. Par une simple pression du pouce, il fit voler le bouchon et avala par gorgées l’étrange substance, sous le regard de son opposant. Sa respiration résonnait, fatigué par cet échange de coups. Après avoir bu tout le contenu de la fiole, il jeta cette dernière à terre, s’essuya le coin des lèvres à l’aide de la manche de son manteau, et déclara alors :


« Une lame imprégnée de poison, non ? Il fit un sourire forcé, et continua : Je dois dire que tu m’impressionnes… peu de gens étaient parvenus à me toucher au corps à corps… enfin, heureusement que j’avais ceci… dit-il en posant son regard sur la fiole vide cachée entre quelques fleurs. Ta drogue est sans effet contre moi ! »

Enfin… c’était ce qu’il souhaitait faire croire ! Le Village caché de Suna comptait d’éminents médecins, certes, mais ses potions et ses antidotes ne couvraient pas tous les poisons qui existaient. Ce qu’il venait de boire n’était qu’un simple inhibiteur, une substance qui ralentirait la propagation du poison dans son corps… son destin était scellé, si bien qu’il devait terminer le combat rapidement ! Le cas échéant, sa défaite serait son seul lot de consolation... Devant les effets secondaires que pouvaient provoquer la potion, notre héros se mit à tousser, avant de reprendre sa respiration…

Il fonça à son tour vers son adversaire, brandissant son katana, et s’apprêta à lui asséner frénétiquement plusieurs coups ! Sa maîtrise du sabre lui offrait un léger ascendant sur Nadaré, et il serait difficile à ce dernier de parer ses attaques avec une si petite arme ! Le scalpel n’était pas une lame à utiliser lors d’un duel, mais plutôt dans un laboratoire... du moins, c’était ce que pensait notre Sunajin en fixant la lame de l’adversaire, afin d’éviter d’offrir à l’Iwajin une ouverture béante qui lui permettrait de riposter.
Plus les deux ninjas s’affrontaient, et plus leurs pas les rapprochaient du lac... un combat sur milieu aqueux se profilait-il à l’horizon ? Bonne question !



Indications supplémentaires :
Spoiler:
 

Spoiler:
 


Spoiler:
 

_________________

♦️ Qui sème le vent... récolte la tempête... ♦️

Thrys's Theme ~ Sabaku no Kaijin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Mer 10 Oct - 20:19

Citation :
Je te rassure, mon poison n'est ni immobilisant, ni mortel, il est juste très chiant.
PS : Poste exceptionnellement long. Thrys m'inspire beaucoup (deviens ma muse .o/ *SBAFF*).



Le Sabre des Vents et le Scalpel des Roches.



La chaire tranchée émet une musique orgasmique à l'oreille du médecin. Elle introduit son ouvrage, et résonne si faiblement que Nadaré conservait un silence respectueux afin d'en écouter le chant doucement déchiré, l'oreille tendue, le sourire tremblant froidement de plaisir. Ce même son, qu'il entendait comme une évocation sacrée, et qui lui provoquait une satisfaction incontrôlable dans la totalité du corps, lui arracha de nouveau un râle joyeux et pervers, et abolit entièrement son désespoir. Depuis le début, il craignait de perdre l'avantage ; il venait d'en emporter un immense. Le garçon d'Iwa, tout en multipliant ses coups de scalpel, fixait Thrys dans le fond des yeux ; il espérait seulement une plaie aussi fine que celles provoquées par le papier, n'importe où. Son seul souhait fut d'empoisonner.

Et l'insolent bruit de la peau entaillée lui provoqua un rire saccadé tout en lui électrifiant le corps. Enfin ! il avait sélectionné depuis son laboratoire un poison extrêmement neuf, que les hautes-institutions médicales de Suna avaient classé dans le rang B, et qui affectait le sang. Désormais qu'il menait le duel, il se mit en position de défense, bien qu'il eut préféré savourer l'immonde délice qui lui chatouillait les tripes, la gorge, et les endroits les plus insolites. Lui qui désirait au moins savoir avant de mourir si sa dernière invention fonctionnait, scruta Thrys le court instant qu'il lui donnait, afin d'entrevoir un tremblement particulier, une toux suspecte, ou une rougeur quelque part. À l’œil du sadique succédait le regard du médecin. Il analysa le comportement du corps ennemi avec expertise ; car s'il était possible pour les meilleurs ninjas acteurs de cacher leur douleur, leur crainte ou toute autre émotion, le corps émet des signes qui ne peuvent échapper au spécialiste, et qui révèlent son état mieux que tout autre dossier.

Cependant, Thrys mit un terme à sa satisfaction. Il venait d'ingérer un antidote – à la couleur charmante – et déclara l'inefficacité du poison de Nadaré. Ce dernier eut une frustration colérique. Il souhaitait avoir une considération experte de son arme liquide – qu'on lui arrachait, comme le jouet d'un enfant ! Pire encore, l'Iwajin ne connaissait aucune boisson capable d'abolir un poison ; en tout cas rien d'immédiat. Toute concoction affectant le corps humain se devait de suivre une analyse logique, puis d'établir les ingrédients et les sceaux nécessaires à contrer chaque composant nocif. Était-il possible que les médecins de Suna soient parvenus au sommet du contre-poison ? Nadaré conserva un doute. Il fit confiance, mais croyait d'abord en la médecine, et la médecine, en l'état actuel de la recherche, lui donnait assez raison. Tous les risques qu'il avait pris alors se révélaient vain. Tout recommencer. Retomber d'une réussite immédiatement.

L'Iwajin contempla le paysage. Il devait désaxer sa position. Cependant, Thrys avorta sa réflexion : il attaqua subitement, sabre en main – Nadaré conserva ce dernier objectif en tête, mais développerait d'abord ses talents d'esquive. Certes, le Sunajin ne pouvait qu'être supérieur au contact ; mais les ninjas médecins recevaient dès leur engagement en Irou l'entraînement le plus intensif dans l'art de la parade et de la survie. Aussi, le jeune garçon n'eut aucune crainte lorsqu'il s'engagea sereinement dans la mêlée. Quelques coups de sabre manquèrent de le démembrer ; leur souffle lui soulevait les cheveux et lui glaçait les membres. Il sautait, se baissait, se relevait de suite, jonglait sur un pied puis sur l'autre ; et ce tout en riant. Cependant, ses capacités à esquiver tenaient une limite. Et un coup, que seul un sabreur aussi excellent aurait pu porté, le désarçonna ; il mit tout son poids à l'opposé par réflexe, et reçut un coup assez profond à l'épaule. Le combat continuait. Nadaré croisa le regard doublement satisfait de son adversaire, puis de constater que, durant leur course, ils étaient arrivés près du lac. Le garçon eut honte ; Thrys l'avait eu ! Il l'avait mené là comme une marionnette ! Alors, tandis que le Sunajin continua de porter ses coups, espérant enchaîner sa réussite, Nadaré n'eut guère le choix.

Il s'embrocha sur sa lame horizontale. Ses mains devinrent dangereusement bleues. Il émit un hurlement, et, collant le corps de Thrys, lui saisit les bras, puis actionna sa technique : et la matière vivante au contact de la sienne se désintégra.


©Naruto Sensou


Spoiler:
 


Dernière édition par Buraindo Nadaré le Ven 12 Oct - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thrys
Juunin de Suna
 Juunin de Suna
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 23
Localisation : Sunagakure no Sato

Profil Ninja
XP:
330/1350  (330/1350)
Rang: A
Ryos: 1140
MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Sam 13 Oct - 22:55

Quel suspens ! Tandis que Thrys assénait son adversaire de coups à la recherche d’une brèche dans la défense de Nadaré, ce dernier esquivait toutes les attaques de notre bretteur. Malgré l’entraînement au corps à corps du ninja de Sunagakure no Sato, l’Iwajin se débrouillait très bien ! Agile, sûr de lui, il se jouait de la lame du katana de Thrys, et riait. Il riait ? Voilà une chose qui énervait notre héros, qui ne pouvait comprendre comment son adversaire pouvait-il bien rire dans un moment pareil ! Il s’agissait d’une sorte de… provocation ! Fier de son jeu de jambes, Nadaré ne pouvait s’empêcher d’exprimer sa satisfaction face à un épéiste. Thrys n’en revenait pas ! Alors qu’il était parti avec la conviction de posséder une ascendance sur son adversaire lorsque leur affrontement au corps à corps aurait débuté, le voici face à un homme qui lui riait au nez et évitait chacun de ses coups avec facilité ! Un rictus agacé se figea sur les lèvres de notre Sunajin, un rictus dissimulé par le masque métallique qu’il portait, ses sourcils se froncèrent, et ses mouvements devinrent plus rapides, acharnés, frénétiques.
Et bientôt, ses efforts finirent par porter leurs fruits. Alors que Nadaré dansait et sautait d’un pied à l’autre, Thrys parvint à lire dans son jeu, et à lui infliger une profonde blessure à l’épaule. « Touché ! » songea notre Sunajin en fixant son adversaire dans le blanc des yeux, tandis que sa lame s’enfonçait dans la chair de l’Iwajin. Sa grimace se changea alors en sourire, un sourire satisfait, teinté d’une touche de sadisme ! Après s’être échangé un regard, le Juunin de Suna observa les environs. Leurs pas les menèrent jusqu’aux abords du lac ! Les choses allaient devenir très intéressantes ! Thrys avait ficelé son plan dans ses moindres détails ! Chaque imprévu avait une solution, et ce quelle que soit la probabilité de cet imprévu. Bien qu’il ne se considérait pas comme un stratège digne de ce nom, son expérience lui avait permis jusqu’à aujourd’hui de ne pas perdre la vie face à n’importe quel adversaire.

T
out à coup… un événement qu’il n’avait pas envisagé… une action de Nadaré qu’il n’aurait jamais implanté dans sa stratégie. Tandis qu’ils s’approchaient du lac, le ninja du Village caché de la Terre se mit en travers de notre Sunajin, et s’embrocha volontairement sur sa lame. Thrys ouvrit de grands yeux, ne s’attendant pas à une telle réaction. Les mains du ninja d’Iwa devinrent bleues, et avant même que Thrys ne puisse réagir et ne s’échapper, Nadaré se rapprocha du corps de son adversaire, et, accompagné d’un hurlement, il plaqua ses paumes sur les bras du Sunajin.
Sans comprendre le pourquoi du comment, ses vêtements se mirent à se désintégrer, de même que sa peau ! Sa peau partit en lambeaux, des morceaux tombèrent petit à petit sur l’herbe et se désagrégèrent. Nadaré exultait, et, sûr des effets de cette technique, il ricanait, tout en regardant son adversaire se nécroser. Mais… tout n’était pas encore joué… Alors qu’il sentait son corps partir en lambeaux, Thrys ricana, un rire moqueur, suivi d’une violente toux. L’antidote ne faisait plus effet… mais cela lui était parfaitement égal ! Après s’être remis, et après être parvenu à calmer sa respiration, il plongea son regard dans celui de son opposant, et lança :


« Tu crois me tenir… il se mit à tousser, crachant du sang, dû aux effets secondaires de la substance qu’il avait ingérée, et continua : Mais malheureusement… les choses sont différentes… »

Il tourna lentement la tête, et fixa l’arbre le plus éloigné, dont le tronc était bien plus large que celui de tous les arbres présents dans les environs. Une ombre se détacha du bois, et fit quelques pas à la lumière, révélant ainsi son identité.


(ACTION CACHÉE : RÉVÉLÉE !)


Thrys ! Le seul et unique, en chair et en os ! Les bras étendus le long du corps, une prestance classieuse, et un regard perçant. Ses yeux fixèrent l’Iwajin, et, tout en s’approchant des deux combattants, il déclara d’un ton calme et posé :


« Vois-tu… l’homme que tu vois devant toi n’est autre qu’un clone… un vulgaire clone qui devait attirer ton attention… je dois dire que sa mission est un succès… »

Pendant qu’il annonçait cette nouvelle à son opposant, il éprouvait une certaine fierté, heureux de voir que sa tactique avait fonctionné, du moins jusqu’ici ! Alors que les deux ninjas étaient dans le brouillard de corbeaux, Thrys en profita pour se dupliquer et se cacher le plus possible loin du champ de bataille, tandis que son clone assurerait le rôle d’appât.
La parfaite copie de notre combattant n’allait pas tarder à disparaître, afin de laisser son créateur agir. Nadaré était désormais mortellement blessé, une plaie béante dans le ventre, ainsi qu’une autre, moins handicapante, au niveau de l’épaule. Le Sunajin bougea le bras, posa sa paume sur le manche de son katana, et le dégaina lentement, avant de scruter la lame sous toutes ses coutures. Sa voix changea alors subitement, et devint plus grave… Son regard plongea aussitôt dans celui du Juunin d’Iwagakure no Sato, et Thrys prit la parole une dernière fois :


« Bien… la prochaine attaque sera la dernière pour ce combat ! »

Après avoir annoncé le dénouement de leur affrontement, Thrys jeta sa lame dans les airs, assez haut le temps de composer quelques mudras, et ainsi faire affluer du chakra dans ses deux mains. Le katana virevolta au-dessus du Sunajin, avant de retomber dans sa paume droite. Sans perdre une seule seconde, il gorgea d’énergie Fuuton la lame de son fidèle sabre, et positionna la pointe de son katana derrière lui, avant de « trancher dans le vif ».
Il ferma les yeux, concentra son chakra à son point culminant, puis lâcha sur un ton sec et déterminé :


« Fuuton ! Shin kûha ! »

Il fit un large mouvement circulaire du bras droit, et, de la pointe de son katana, naquit une lame de vent, en forme de croissant, et qui fonça à toute allure sur Nadaré.
L’attente était insoutenable ! Son attaque allait-elle aboutir ? Tel était l’objectif que s’était fixé le Sunajin ! Il avait tout misé dans cette technique, et si celle-ci devait être avortée par une raison quelconque, sa défaite serait inéluctable !



Informations supplémentaires :

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

_________________

♦️ Qui sème le vent... récolte la tempête... ♦️

Thrys's Theme ~ Sabaku no Kaijin

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Dim 14 Oct - 10:03

Citation :
C'était un combat très instructif pour moi, merci, et va loin Smile D'ailleurs, je te lègue mes dettes.



Le Sabre des Vents et le Scalpel des Roches.


Au fond, il ne désirait plus se battre. Venu régler ses dettes et s'essayer au combat solitaire, il avait remarqué dès les premières minutes la différence de niveau entre un médecin et un shinobi. Longtemps auparavant, il s'était juré de consacrer sa vie à conserver celles des autres. Mais il fut incapable de garder la sienne – terrible fatalité du médecin ! Il pourrait être le plus grand chirurgien du monde, et ne pas pouvoir s'opérer ! Ainsi la Loi finale de l'Irou consisterait à n'employer ses capacités qu'au service d'autrui, et à espérer qu'il y ait en ce monde suffisamment de grands hommes pour soigner son propre corps. S'étant embroché contre le katana, Nadaré émit un soupir douloureux, mais ne put s'empêcher de sourire difficilement. Goûter au mal du patient le ravissait. Lui qui adorait voir un homme souffrir souffrait à sa place. La honte d'apparaître si faible – la pire de toutes pour un médecin – fut telle qu'il se mordit la langue pour ne pas crier, et en eut de fines rigoles rougeâtres glissant aux coins de la bouche.

Il était là, embroché à un sabre sanglant, à quelques mètres d'un lac étincelant sous le jour, dans un jardin pour fillettes et familles bienheureuses, à sentir son corps l'abandonner un peu plus, sans pouvoir le ramener à un état stable. Il en était fini de lui. Certes, il aurait pu actionner sa technique secrète préparée au milieu des corbeaux, mais elle aurait relancé un combat qu'il ne pouvait gagner. Car après Thrys, il rencontrerait forcément des ninjas de plus haut niveau – des sadiques, beaucoup plus sadiques que lui, qui s'inscrivaient à chaque tournois non pas pour la rançon, mais pour tuer légalement ! Finalement, Nadaré aurait du s'inscrire dans l'unité d'infirmerie. Récupérer les diverses mourants tranchés, brûlés, empoisonnés, écrasés de tout côté, l'aurait d'avantage amusé que de les rejoindre, dans le caniveau du coin, derrière le beau jardin.

Il recula de la lame, tenant dans ses mains tremblantes les restes désagrégés du clone de Thrys, qui se désagrégèrent encore en une fumée blanchâtre lorsque l'original, riant tout en toussant, apparut de derrière un arbre, et annonça sa stratégie. Nadaré eut une certaine fierté de périr face à un tel adversaire. Il espérait n'être que le premier chaînon d'une victoire future. Mais autre chose lui gagnait l'esprit : un réflexe de médecin. Ses sangsues s'occupaient déjà de boucher avec leur petit corps sombre la large plaie située au ventre. Étant un expert en anatomie, et connaissant la totalité des points vitaux et le réseau sanguin dans sa complexité, l'Iwajin choisît par lui-même cette zone sans trop de risques au bas du ventre. Aussi, s'il avait encore le courage de poursuivre le combat, il lui aurait suffi de cicatriser un peu la plaie pour qu'elle ne s'ouvre pas au moindre mouvement. Soudain Nadaré eut un rire. Lui qui souhaitait désaxer sa position afin que Thrys se trouve à l'arbre, le voyait en dessous de ses feuilles garnies. Et de ces feuilles tombèrent quatre sangsues sur son visage. Il oubliait sûrement qu'il avait paré un shuriken vers ce même arbre. Nadaré, non. Mais quitte à se faire manger au deuxième ou au troisième round – et considérant bien ses limites – Nadaré n'accomplit aucune technique par elles. Elles retombèrent de son visage aussitôt, pareilles à une suprême menace. De plus, si Nadaré avait gagné, qu'allait-il devoir sacrifier contre son énième ennemi ? Un bras, puis quoi ? Le garçon, séparé par un deuxième sabre, celui-la de vent, s'écroula sur les jambes, fixant Thrys avec compassion, la même expression narquoise, quoique figée par la surprise, au visage. Il le vit tousser. Il était content. Il aurait souhaité une sépulture noble, et ne pas pourrir dans un si bel endroit, lui qui respectait toujours les corps des autres, même ennemis. Finalement, c'était l'endroit idéal pour se battre ; et pour y avoir une tombe. Mais il dit tout autre chose.

-Est-ce que le poison... marche ? La mèche rousse de sa sœur glissa d'entre ses doigts, et fut portée par les bourrasques provoquées par la technique de Thrys, puis, dans un suprême effort, Nadaré ferma les yeux, ne souhaitant pas que la Mort s'y installe, et tomba en deux morceaux, tandis que ses diverses plaies bavaient en continu.


©️Naruto Sensou

Revenir en haut Aller en bas
Arbitre
Personnage non-joueur
 Personnage non-joueur
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/07/2012
MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Dim 14 Oct - 14:21

Thrys est vainqueur de ce round.
Revenir en haut Aller en bas
Arbitre
Personnage non-joueur
 Personnage non-joueur
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 26/07/2012
MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys] Jeu 18 Oct - 1:25

MAJ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys]

Revenir en haut Aller en bas

(Expert) Thrys vs Nadaré [Victoire Thrys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Un expert en securite publique opine sur le kidnapping » Viens voir Victoire (Elle) » Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ? » UN expert urges US not to deport thousands back to hurricane-ravaged Haiti » Victoire de Noailles }~ Prise !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Hors Rp :: +Les combats Hrp+ :: Le tournoi d'automne 2012 -