AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 
anipassion.com
Partagez |

L'Abeille et l'Alligator [PV Bee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Nakame
Juunin de Kumo
 Juunin de Kumo
avatar

Messages : 739
Date d'inscription : 24/08/2012

Profil Ninja
XP:
0/1350  (0/1350)
Rang: A
Ryos: 3152
MessageSujet: L'Abeille et l'Alligator [PV Bee] Ven 26 Oct - 20:05

Contemplation
Patientant nerveusement sur le seuil de la porte, l'oreille gauche collée contre celle-ci, j'essayai vainement d'écouter la conversation du Raikage et de sa secrétaire, Mabui, une jeune femme à la peau foncée typique de chez nous, s’occupant généralement de donner des missions, pendant que le Raikage faisait joujou avec ses haltères. Alors que le sale boulot lui était généralement offert, la curiosité prit le dessus et connaître le sujet de cette conversation m’obsédait, les murs ne laissaient passer aucun son mais je devinai qu’elle venait d’avoir prit fin. Soudain, la poignée de la porte bougea et d'un grand pas, je m'éloignai d’elle, elle s'ouvrit lentement et sous son encadrement se tenait Mabui, d'un ample geste de la main elle me fit signe d'entrer. Je trouvai alors la Quatrième Ombre de Foudre, assise sur son bureau les bras croisés. Mabui s'éloigna et je fus alors seul devant le Yondaime. D'un ton un peu nerveux je dis :

« Que voulez-vous ? »

Il prit sur son bureau un parchemin ficelé d'un ruban rouge et me le tendit, je le pris mais n'osai pas le regarder, voulant faire preuve de politesse devant un homme tel que lui.

« Écoute, parmi tous ces ninjas, j'ai remarqué que certains étaient spécialisés dans l'art du combat au corps-à-corps et, plus précisément au Kenjutsu. Coïncidence, Bee-San était maître dans ces disciplines. La guerre approchante, il nous faut au mieux préparer nos troupes. C'est pour cela que je te choisis toi pour devenir l'élève de mon frère. Ceci et un ordre, rejoins le col d'Unrai et montre ceci aux gardes, je compte sur toi, Jukitama Nakame. »


J'étais sous le choc, le Raikage désirait que je reçoive les enseignements de l'hôte du démon taureau géant à huit queues, Killer Bee. Partagé entre la surprise, la crainte et l’enthousiasme, j’imaginais dans ma tête mon apparence aux sorties d’années d’entraînement intensif, ma maîtrise du Karyuboro serait d’un tout autre niveau, au fil des missions et des combats, je me forgerais peut-être un nom et serais craint et respecté dans tout le monde Shinobi, à la manière de mon futur maître ! L'idée de me faire connaître à travers les contées m'excitait à un point inimaginable ! Étant raccompagné à la porte par Mabui, je me posai de nombreuses questions. Pourquoi moi ? Était-ce mon passé tragique ? Ma ressemblance frappante avec les membres du clan du Yondaime ? Tout en allant vers Unraikyo, j'essayai de répondre à toutes ces interrogations. Je me sentais heureux, mais à la fois nerveux et stressé. Ayant quitté le village des nuages, je me dirigeai vers les montagnes, là où je trouverais ce fameux temple où l'hôte d'Hachibi séjournait.

Arrivé devant les grillages qui délimitaient ce fameux col d'Unrai, je me présentai face aux gardes du clan Yotsuki et leur tendit le rouleau, après une brève lecture, ils s'écartèrent et m'ouvrèrent les portes. Je devais traverser toutes ces montagnes et j'arriverais devant un grand escalier en pierre qui me mènerait au temple, d'après leurs dires. Après avoir passé les grillages, je me retrouvai face à une grande étendue d'eau surplombée par des montagnes de taille différente des unes des autres, il y régnait un silence religieux. Concentrant du chakra sur la plante de mes pieds, je parvins à me déplacer sur la surface aqueuse et ainsi me déplacer jusqu'au temple. Nerveux, j'accélérais le pas, impatient de rencontrer cette figure emblématique qu'est Killer Bee. Le trajet ne fut pas très long. Arrivé devant l'escalier en pierre, je montai les marches deux à deux et vit alors une forme animale géante, les rugissements de ce taureau géant m'ébouriffaient même mes cheveux blancs, je reconnus instinctivement l'Abeille Tueuse qui s'entraînait au contrôle d'Hachibi, cette créature était vraiment épatante, les démons à queues portaient décidément bien leurs noms.






_________________



« La foudre ne frappe pas deux fois au même endroit, une seule fois suffit. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Nakame Jukitama le Lun 3 Déc - 19:58, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Abeille et l'Alligator [PV Bee] Mar 30 Oct - 18:19




La Fureur de l'Entrainement



Unraikyo, les grottes de la foudre. Samedi, 11H30. Temps : Beau fixe, comme d'habitude au pays des Montagnes. Moral : Détendu, Zen, Calme avant la tempête. Santé : Au top.

Comment pourrais-je expliquer toute mon affection pour ce lieu ? C'est un peu comme ma seconde maison, mon "chez moi" spartiate, une grotte certainement peu accueillante pour un étranger, mais pour moi, il s'agit de bien plus que cela. L'intérieur de cette grotte est assez étrange et lugubre. En y rentrant, on est tout d'abord surpris par l'immensité de cet endroit. La différence entre le sol et ce qu'on peut appeler le plafond de granite et autre minéraux est tout simplement immense. Comme si la montagne avait été creusé pour abrité le monstre qu'est Hachibi. Ensuite, on est saisit par les reflets bleu sur toutes les pierres et le calme y régnant. Cette coloration s'explique par le reflet de l'eau stagnante, pure comme à la sortie d'une source, se reflétant sur l'ensemble de la grotte, légèrement sur les rochers environnent, filtrés par la lumière se dégageant de quelques crevasse dans la solide pierre. Un antre millénaire certainement, trouvé la part hasard par les premiers hommes de Kumo ayant foulé ces étendus sauvage entre la mer et les montagnes enveloppés de nuages et chatouillant le ciel de leur pique. Un lieu magique à mes yeux, étant assez sensible à la beauté de la nature, je ne me lasse jamais de cet endroit. Un peu comme encre indélébile, ma présence dans ses lieux est connue de tous par les Kumojins. Les plus petits considèrent cet endroit comme l'antre de la bête. Les parents n'hésitent pas à raconter toutes sortes d'histoires pour effrayer leurs enfants, leur parlant de monstre à cornes aussi grand qu'une colline et aux tentacules bestiales, chacune capable de détruire une montagne d'un simple battement. Les plus téméraires savent ce qu'il s'y trame, sachant la férocité de mes entrainements, n'osent y mètrent les pieds. D'ailleurs, les gardiens placés devant cette barrière séparant les grottes de la foudre et le village ne sont là que pour dissuader les fous et les enfants en mal de frisson de tenter d'y pénétrer. Ils sont là en temps que gardien, peut être également pour me surveiller ... Car il n'y a, dans ce village, aucune meilleure protection que moi même.

J'étais là, simplement étendu sur l'eau, me lançant porté par l'eau, laissant mon corps en étoile. Je fixais simplement le plafond de mon antre. Je me laissais simplement bercer par le calme, les cliquetis de l'eau tombant sur la roche. Les embruns des minéraux, de l'eau, le froid pinçant, l'obscurité et l'humidité. Ce genre de chose peu agréable en temps normal, était pour moi une des choses les plus agréables On aurait pu croire que j'étais mort tellement je me laisser complètement vide d'énergie, sans aucun mouvement. Ce moment de méditation était très important après un entrainement de la sorte. Canaliser la haine, être le plus détendu possible, c'était ce à quoi j'aspirais. J'avais passé quelques jours dans cette grotte, tentant de peaufiner mes propres techniques, libérant un peu le démon à huit queues. Il étant temps de reprendre l'entrainement. Petit à petit, l'eau placée sous moi était en train de se réchauffer, passer à l'orange, passant presque à l'ébullition. Le chakra d'Hachibi était brûlant, capable de détruire toutes les chairs et toutes choses sur terre. Petit à petit, les tentacules du démon poussèrent de ma colonne vertébrale. Il ne me fallut peu de temps avant que l'ensemble du corps d'Hachibi prenne la place du mien. C'était repartit, nous allions nous entrainer une fois de plus à parfaire notre maitrise du Bijuu. Cela peut peut-être paraitre simple de maitriser un Bijuu, mais avait vu déjà essayé de passer d'un corps d'une centaine de kilos à venir déplacer des masses de plusieurs tonnes, des muscles puissants et des tentacules ? Eh bien, cela ne se fait pas en un jour et atteindre la perfection est compliqué. Il faut savoir se déplacer rapidement face à ses ennemis et puissamment les frapper, mais également être capable d'avoir des mouvements précis pour éviter de tuer l'un de ses camarades. Certains me jugent bourrin et maladroit, pourtant je n'ai encore tué aucun allié sur un champ de bataille. Du moins, pour l'instant ...

Alors que je poursuivais mon entrainement, avec la férocité que j'avais pour habitude de cacher, pour ne pas dévoiler ce genre de choses, je ressentis la présence de quelqu'un. Je pouvais discerner rapidement les trains d'un homme ou d'un jeune homme, une simple ombre devant la lumière de l'antre. J'avais été surpris par son arrivé, sans même l'avoir entendu venir, la tête prise à d'autres occupation. J'étais assez tendu, était-ce une fois de plus ces enfoirés de l'Akatsuki ? Je n'en savais rien pour l'instant, mais il avait forcément trompé la vigilance des gardes. PERSONNE, j'ai bien dis, PERSONNE, ne se permet de gravir les marches tel qu'il venait de le faire. Cette grotte est mon sanctuaire, presque sacré. N'avait-il pas été prévenu de ce détail ? Il allait subir mon courroux, sans aucuns doutes. L'un de mes tentacules se dirigea à toute vitesse en direction de l'entrée, dans le but de le repousser violemment. En vitesse, je désactivais la forme monstrueuse et reprenait la forme humaine, beaucoup plus souple. Je me dirigeais vers la sortie de la grotte, dévisageant cet adversaire que je ne connaissais pas encore.


« Es-tu complètement fou pour oser fouler de tes pieds ce sol sacré ? ♫»
« Bakayaro, Konoyaro ! ♪ »

Je prenais l’attitude qui m’avait rendue célèbre, celle du rappeur émérite de Kumo. Je croisais les bras, du haut de mon escalier. Un léger vent souffla, soulevant mon écharpe blanche. Je dévisageais cet étranger à ce lieu sain. Il n’avait pas l’air de faire partie de la Lune Rouge. Il était simplement Kumojin, assez grand, le teint mat caractéristique de chez nous. Sa coiffure blanche le vieillissait un peu, mais je pouvais voir que son visage était assez juvénile. Je n’avais aucune envie de l’épargner, j’allais lui donner une bonne leçon pour oser venir m’interrompre ici. Tel une bête sauvage défendant son territoire, je voulais lui montrer qu’on ne m’importune pas si facilement. Je n’étais d’humeur à la rigolade, je tenais cela de mon frère et de mon clan d’adoption, les Yotsuki. Cela n’allait pas passer aussi facilement. Je levais mon bras pour saisir les deux lames placées juste derrière mon épaule. Je sortais deux de ces sabres pour les tenir toutes les deux, une dans chaque main. Je sautais du petit escalier qui nous séparer pour fondre sur lui, donnant un coup descendant dans sa direction, il avait intérêt à parer avec son arme, car il finirait sans doute sa vie devant ces escaliers. Je n'hésitais pas la moindre seconde, ayant pour but de le tuer, j'étais sérieux. Sans même chercher à écouter sa répondre, je fondais sur lui à une vitesse vertigineuse. L'épargner n'était pas mon genre.







©Killer Bee ♫


Dernière édition par Killer Bee ♫ le Mer 31 Oct - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nakame
Juunin de Kumo
 Juunin de Kumo
avatar

Messages : 739
Date d'inscription : 24/08/2012

Profil Ninja
XP:
0/1350  (0/1350)
Rang: A
Ryos: 3152
MessageSujet: Re: L'Abeille et l'Alligator [PV Bee] Mar 30 Oct - 22:52

Observation
Planté devant la grotte qui abritait la bête aux huit tentacules, l'une d'elles fusa en ma direction, je voyais pour la première à quel point le taureau géant pouvait être rapide. Pas étonnant, les démons à queues étaient réputés pour leur puissance colossale ainsi que leur chakra monstrueux qui causa de nombreuses pertes dans le monde Shinobi, mais contrairement à certains démons à queues, Hachibi lui-même était des nôtres, certains sont - ou étaient, dans le cas du Kazekage - enfermés dans le ventre de leur hôte et n'attendaient qu'une ouverture pour essayer de s'échapper et tout détruire sur leur passage. Reprenant mes esprits, j'eus à peine le temps d'esquiver le tentacule que je vacillai en arrière, l'équilibre perdu. De tout mon poids je me retrouvai alors au sol, je n'avais encore rien fait...quel accueil. C'est alors que Bee pointa enfin le bout de son nez, ces foutus gardes ne m'avaient pas dit qu'il était si méfiant.

« Es-tu complètement fou pour oser fouler de tes pieds ce sol sacré ? ♫ Bakayaro, Konoyaro ! ♪ »

Suite à ces mots, il empoigna deux de ses katanas et se jeta sur moi, tel un lynx bondissant sur sa proie. Je fis plusieurs longs sauts rapides en arrière afin de semer une distance de sécurité entre lui et moi. Peut-être pensait-il qu'un membre de l'Akatsuki s'était fait passer pour moi en ayant utilisé un henge, il fallait que je lui prouve que j'étais véritablement un Kumoijin. Pendant le laps de temps qui me permit de souffler, je me demandais comment le résonner, chose qui ne sera pas facile. Réfléchissant encore et encore, je me souvins que les gardes n'avaient pas gardé le parchemin du Raikage, peut-être que lui montrer ce rouleau pourrait calmer ses ardeurs. Quand je pense que je recevrais les enseignements de ce Shinobi, je progresserai deux fois plus vite ! Fouillant ma sacoche, je trouvai le rouleau et tendis mon bras face à moi, déroulant le parchemin en sa direction, je lui dis alors d’un ton sérieux :

« Ceci est un message du Raikage. »



_________________



« La foudre ne frappe pas deux fois au même endroit, une seule fois suffit. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Nakame le Lun 19 Nov - 20:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Abeille et l'Alligator [PV Bee] Jeu 1 Nov - 21:35




La Fureur de l'Entrainement



Il était venu me perturbé dans ma quête de la maitrise ultime de mon Bijuu. Me déranger dans ce lieu quasi sacré qu’était la grotte de l’orage d’Unraikyo. C’était un peu comme se jeter dans la gueule du loup, ou plutôt, celle du Kraken. Si son objectif était de me tuer, il était voué à l’échec et venait de se suicidé en franchissant l’entrée de ce lieu. Il ne pouvait que subir l’attaque qu’il avait cherchée. Après tout, qu’est ce qui me prouvait qu’il n’en avait pas après moi ? Bien qu’il soit jeune et appartenant au village de la foudre, rien ne m’indiquait le contraire. Même si l’Uchiwa n’était pas plus vieux que lui à vue de nez, je ne pouvais tout de même pas me laisser approcher de cette manière. J’avais bondi sur lui sans même chercher à comprendre pourquoi, dégainant mes deux katanas et en lui fondant sur lui. Je ne connaissais ni son nom, ni son but, mais j’étais déjà en train de nuire à sa vie. Ce qui m’étonnait, c’était qu’il avait pu se rendre aussi loin sans que les gardes ne lui disent quoi que ce soit, sans l’arrêté. Peut être qu’au final, il n’était pas une menace, peut être était il simplement stupide ou mal informé pour venir jusqu’ici me provoquer de cette manière ? Je n’en savais pour le moment pas plus à son sujet et mon humeur ne me permettait pas de le laisser s’expliquer pour l’instant. Il avait été droit au but, venant me trouver dans cet antre. Et je détestais au plus haut point ce genre de chose. Me voir en plein entrainement, sous cette forme monstrueuse qu’était le Bijuu, ce n’était pas une chose à faire. Peut être étais-je trop vaniteux et trop zélé pour m’en prendre à lui de cette manière, mais j’agissais comme bon me semble. J’ai vécu ma vie de cette manière, sans me poser de question, prenant toujours les devants, comme si le monde m’appartenait, que je pouvais le façonner à ma façon et ne pas attendre qu’on me dise ce que j’ai à faire. Prendre des chemins différents de ce que l’ont peu voir habituellement. Tout en moi évoquait cette différence. De mon style vestimentaire à ma façon de bouger, jusqu’à mes techniques, ma maitrise des armes. Tout était minutieusement choisit et établit pour être ce personnage hors norme. Et comme pour toute personne hors norme, j’avais donc réagis en conséquence, dans des proportions énormes, me sentant comme traqué. Il avait pénétré mon territoire et je n’appréciais pas tout ce manque de respect. Les gardes ne l’auraient-ils pas prévenu ? C’était assez étrange, c’est pourquoi je n’avais pas hésité. Un oubli des gardes ? Dans ce cas, il paierait les conséquences de cet oubli, malheureusement pour lui. Le jeune Shinobi avait réussit une parade et avait fait un bond de quelques mètres en arrières. Heureusement pour lui d’ailleurs, si il comptait rester en vie, il ne s’agissait pas seulement d’esquiver comme il l’avait fait, mais d’avoir de sacré réflexes. Reprenant ma course effrénée, j’allais l’empaler directement, lui fonçant dessus avec mes deux katanas. Cependant, il eu le temps de sortir un petit parchemin de l’une de ses poches, me précisant qu’il s’agissait d’un message du Raikage. Brother ? Que me voulait-il ? Était-ce bien lui ? Habituellement, c’était l’un de ses aigles qui me ramènerait ce genre de message. Au dernier moment, l’un de mes Katanas vint se planter dans le soyeux papier et je retirai le message de ses mains. J’enlevais le parchemin avec mes dents du bout de l’épieux, jetant la fine épée en l’air qui vint se replongé dans le fourreau dans mon dos, je n’avais plus qu’une arme sur les deux. Ma seconde lame de la main droite continua sa course, tentant de l’empaler de nouveau pendant que j’examinais de prêt ce message. Il s’agissait bien du Raikage. Quasi à l’aveuglette, je continuais de le tenir en haleine avec le Katana tout en lisant à voix mi basse le message.


« Nakame Jukimata… Haaa … Entrainement … Kenjutsu ? … Affinité Raiton … Ps : Garde le en vie, je ne tolérerai aucune bavure de ta part …»♫

J’arrêtais subitement ma course. Si Aa me disait de l’épargner, alors je lui obéirai. C’était le seul homme digne de me donner un ordre sans que je ne rechigne trop à la tâche. Je ne l’avouais pas pour l’instant, mais cet entrainement ne me plaisait pas vraiment. Je venais de finir la formation de Karui, Omoi et Samui, cela ne lui suffisait pas ? Qu’est ce que ce type avait de si spécial pour que je puisse l’entrainer ? Un Juunin de Kumo n’aurait-il pas suffit ? Dans quel pétrin venait-il de me foutre ? Il avait tout intérêt à me prouver qu’il était digne de mon entrainement, car je n’avais pas l’intention d’entrainer un faible.

« Tu veux t’entrainer au Kenjutsu, n’est-ce pas ? ♫
Tu veux être aussi fort que moi, n’est-ce pas ? ♪
Tu penses pouvoir t’amener ici, me manquer de respect ? ♫
Te balader ici et profaner mon antre sacré ? ♫
Tu crois qu’un message d’Aa te suffira, hein, c’est ça ? ♪
Bakayaro ! Avant tout cela, Tu devras me prouver ta valeur car je ne t’épargnerai pas ! ♫
Je n'accepte pas n'importe qui, tu as intérêt à me trouver une bonne raison à cela ♪»


Je n'allais pas m’arrêtai comme cela, il avait tout intérêt à sortir son arme rapidement et à essayé de me prouver qu'il était suffisamment fort pour que je l'entraine. Mais je voulais également qu'il me prouve sa valeur personnelle, qu'il ai un charisme, un petit plus différent, je souhaitais comprendre qui il était et voir ce qu'il avait dans le ventre. Je reprenais mon assaut, il fallait qu'il se défend physiquement, mais également oralement. Je voulais voir ses qualités. Il m'avait manqué de respect une fois, il n'avait pas intérêt à me manquer une seconde fois en n'étant pas à la hauteur.





©Killer Bee ♫
Revenir en haut Aller en bas
Nakame
Juunin de Kumo
 Juunin de Kumo
avatar

Messages : 739
Date d'inscription : 24/08/2012

Profil Ninja
XP:
0/1350  (0/1350)
Rang: A
Ryos: 3152
MessageSujet: Re: L'Abeille et l'Alligator [PV Bee] Ven 2 Nov - 12:40

Démonstration
Comme je le pensais, devenir mon maître ne l’enthousiasma pas, je savais bien que faire de lui mon sensei ne serait pas aisé. Une figure telle que lui n’était que rare, ses enseignements seraient des plus bénéfiques, il fallait bien évidemment les mériter. Après avoir embroché le parchemin à l’aide de l’une de ses lames, il continua son assaut de l’autre main que je stoppai en plaquant les miennes sur son puissant poignet, mes pieds s’enfoncèrent dans le sable sous la puissance, le regardant dans les yeux, je tentais de transpercer ces lunettes noires, ses sentiments étaient imperceptibles, je ne pouvais les voir mais lui pouvait voir la détermination qui me faisait froncer les sourcils. J’étais déterminé, c’était le cas de le dire, j’avais toujours été en quête de puissance, mais savais-je pourquoi ? Il voulait que je lui démontre ma valeur ? Lui prouver ce dont j’étais capable ? Était-ce un défi ? Alors je le relèverai ! Je n’allais pas me laisser abattre aussi facilement, j’allais me donner à fond, repousser mes limites à un point inimaginable, le fait de se frotter à quelqu’un de cent fois plus fort me permettrait de voir où j’en suis, où est-ce que j’étais arrivé ? N’avais-je pas encore plus progressé depuis le temps ? Prenant appui sur son large bras, je bondis et me retrouvai à l’horizontale, le temps que je restai là à planer dans le vide me parut une éternité, comme une action au ralenti, toujours en le fixant, mon regard était tellement intense que j’avais l’intime conviction que j’allais exploser ses binocles. Levant avec souplesse le pied, je le lui assénai un coup magistral dans la nuque avant de m’éloigner à une dizaine de mètres.

J’allais lui montrer quelque chose d’inédit, d’innovant, créé par mes soins. Exécutant trois rapides mudras, je tapotai le parchemin fixé à mon poignet gauche et une légère fumée blanchâtre apparu, elle disparut rapidement après que le vent se manifesta. L’Alligator fit alors son apparition, cette arme géante semblable au Trancheur de Têtes du Démon Zabuza, long de deux mètres et comportant trois manches, elle était unique, elle faisait partie de moi. Sa forme ainsi que ses propriétés magiques non négligeables faisait d’elle une arme aussi bien offensive que défensive. Malgré sa taille exorbitant ma dextérité ainsi que ma force me permettait de la manier sans réel souci. Le lançant en l’air, je fis une série de signes incantatoires et une autre fumée plus opaque que le précédent recouvrit le Karyuboro, levant les mains, deux katanas tombèrent dedans. Deux katanas stylisés, ressemblant à l’origine, ceci était mon invention, Karuboro Katsu ou littéralement la Séparation de l’Alligator qui consistait à le diviser en deux parties, ce n’était pas une illusion, ceci était deux vrais katanas. M’élançant à vive allure, je lui dis :

« Je me nomme Jukitama Nakame, connais-tu le dicton qui disait que l’élève surpasse le maître ? C’est ce dicton qui me pousse à m’aventurer ici. »


Ces mots furent donnés avec assurance, provoquer les gens était dans ma nature, je le faisais souvent sans même le penser, ces mots avaient peut-être été mal formulés, en parlant de dicton, tourner sa langue avant de parler aurait dû être pris en compte mais il se devait d’assumer ses actes. Mon opposant possède 7 lames et moi deux, je pourrai peut-être rivaliser, chose qui ne sera pas aisée. Même réduit à ce niveau l’Alligator reste aussi résistant et puissant, il n’était pas à négliger.

Spoiler:
 

_________________



« La foudre ne frappe pas deux fois au même endroit, une seule fois suffit. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Nakame le Lun 24 Déc - 16:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Abeille et l'Alligator [PV Bee] Lun 3 Déc - 22:06




La Fureur de l'Entrainement



Il essayait de voir mon regard derrière ses verres ternis que je portais constamment aux yeux, cachant en bonne partie mes émotions. Celle qu’on peut donner avec le simple regard. Capable de tout dire, capable de vous tuer, capable du meilleur comme du pire. Mais il ne pouvait rien déceler, c’était ainsi. Tel un joueur de poker, j’étais impassible, surtout lorsqu’il s’agissait d’un combat. Au-delà du simple fait de tester ses réflexes, j’essayais de testé son comportement et ses réactions. Plus encore, c’était l’attitude que je cherchais à voir, ce qu’il avait à me dire. Je n’entrainerai jamais quelqu’un de moue, quelqu’un sans conviction, sans cœur ou sans âme. Il fallait qu’il ai quelque chose de différent. Pour l’instant, j’étais assez déçu pour tout vous avouer. Il n’avait rien de différent par rapport à un Chuunin de sa catégorie. Je cherchais, au delà du potentiel, l’âme de la personne, son style, quelque chose d’unique qu’il aurait pu me montrer. Il avait tenté d’esquivé en prenant appui sur mon bras et s’était projeté à l’horizontal. Grave erreur, il aurait pu se retrouver pris dans l’une de mes nombreuses possibilités d’excroissance grâce à la maitrise du Bijuu. Pour l’instant, je l’épargnais car encore trop novice. Ce gredin essaya tout de même de m’assener un coup sur la nuque, chose futile lorsqu’on connait l’étendu de mes capacités, notamment au niveau du Taijutsu. Mon insensibilité à ce genre de coups me permettait d’affronter certains Ninjas sans même tenter de parer leurs coups. C’était le cas pour le dernier Uchiha à avoir osé s’en prendre à moi. Nakame allait rapidement le comprendre. J’encaissais sans même montrer le moindre mouvement ou effet. Le coup n’était pas trop mal pour un Chuunin, mais insuffisant à mon niveau. Je vis finalement quelque chose de beaucoup plus intéressant. Le jeune homme, après avoir fait mine de fuir, prenant une bonne distance avec moi, sorti un sorte de Katana géant puis le ceint en deux autres Katanas. Voilà enfin un bretteur qui m’était inconnu. Le Katana semblait assez monstrueux, à l’image de l’énorme couteau de bouché que le gamin des Hozuki tenait face à moi. Je devais toutefois me méfier, ce genre d’artefacts pouvait receler certains pouvoirs que je ne connaissais pas. Il me défia d’une certaine manière, précisant qu’il voulait dépasser le maitre en devant mon élève. Cela me fit légèrement sourire. A ce niveau là, ce n’était pas de la confiance, c’était de l’arrogance. Chose que je détestais au plus au point. Gagner du pouvoir pour devenir fort ? C’était sa seule motivation, son unique objectif ? Dans ce cas présent, je ne l’entrainerai pas. Sans même sembler connaître mon niveau, il fonça sur moi, armes en jougs. Ce gamin n’était qu’un débutant à mes yeux, il ne valait même pas la peine de se déranger pour lui. Lorsque le coup arriva sur moi, je vis une multitude d’ouverture dans sa maitrise du sabre. N’importe qui de suffisamment expérimenté au sabre aurait pu à ce moment là lui porter un coup fatal. Sa garde était presque inexistante et la puissance qu’il insufflait dans son coup était moindre. J’allais rapidement le lui prouver. Arrêtant à main nue ses deux armes, une dans chaque main, j’accusais le coup avec un léger recul. Les saisissant par une espère de fente, je tenais fermement ses deux armes. En un quart de seconde, j’empalais mon pied d’un coup sec dans son thorax pour le faire lâcher ses armes et le désarmer. Jettant ses armes à ses pieds, je me retournais, repartant en direction de la grotte, je lui soufflait quelques rimes.


« La puissance sans maitrise ne vaut rien,
Un shinobi sans Nindo, ni valeur ne vaut rien
Acquérir la puissance uniquement pour la puissance
T’entrainer n’a aucun intérêt, je m’en balance … »


C'était décidé, je n'avais pour l'instant aucune envie de l'entrainer. Un shinobi sans véritable âme ne m'intéressait pas.





©Killer Bee ♫
Revenir en haut Aller en bas
Nakame
Juunin de Kumo
 Juunin de Kumo
avatar

Messages : 739
Date d'inscription : 24/08/2012

Profil Ninja
XP:
0/1350  (0/1350)
Rang: A
Ryos: 3152
MessageSujet: Re: L'Abeille et l'Alligator [PV Bee] Ven 7 Déc - 23:05

Désespoir
M’élançant avec hargne, je lui assénai un coup de mes deux lames successivement mais ne lui fit aucun mal, Bee avait stoppé net les deux armes, reculant sous la puissance. Ébahi et surpris, son pied se logea dans mon ventre en un éclair, crachant du sang dès l’impact, je me résignai à lâcher les armes qu’il laissa tomber après. Tombant à genoux, je m’essuyai la bouche d’un revers de manche après que Bee se soit retourné, mes dires le persuadèrent de ne pas accepter ma requête. Le désespoir m’envahit sur le coup, ses mots résonnèrent en écho…la puissance sans maîtrise ? Un ninja sans nindo ? Nindo ? Ce rêve ou objectif sur lequel se base chaque ninja afin de se surpasser et évoluer ? En avais-je un ? Dans ce cas je ne pouvais affirmer être un shinobi ? Mais avais-je cherché au plus profond de moi pour trouver mon objectif ? Quelle était ma raison de vivre ? Pourquoi voulais-je acquérir de la puissance ? La nuit tragique qui scella mon destin me revint alors, le quartier des Kyôzi qui semblait calme et prospère, l’astre lunaire surplombant le village, une nuit comme les autres, qui changea mon avenir. Des cris, des pleurs, j’avais assisté impuissant à ce massacre alors que je n’étais âgé que de huit ans, alors que la mort s’apprêtait à venir m’emporter avec elle, c’est ma mère qui me cacha alors que j’étais pétrifié, elle se fit tuer sans que je puisse bouger le petit doigt. La dernière chose que je vis était mon père, me tenant dans ses bras, la seule chose qui me légua avant de mourir avant sa mort était le nom de ma mère… Jukitama, le seul trésor dont’il me reste une trace de ma mère, j’étais fier de ce nom, c’était le mien même si cela devait être Kyôzi, alors quel était mon but ? Survivre ? Garder sur cette terre mon nom ? Voilà pourquoi la célébrité me tenait tant à cœur ? Au bout du rouleau, désespéré, les mots qui changeraient peut-être mon avenir sortirent sec :

« Jusqu’à présent la signification du mot nindô m’était inconnue mais c’est en cherchant au plus profond de mon être que je réalisais ce qui me faisait tenir debout en ces lieux, ce qui me poussait à me dépasser, me surpasser. C’était ma mère. Celle qui me donna la vie et qui me protégea jusqu’au bout, jusqu’à son dernier souffle. Jukitama, le seul trésor qui me reste d’elle, pourquoi la puissance m’intéressait-elle à ce point ? Je pensais qu’elle était la seule qui me permettrait de rester en vie, de préserver ce nom que je chérissais, ceci est le souvenir de ma mère et c’est son être qui fait partie de moi mais est-ce que je me trompe ? Est-ce la puissance qui me fera rester en vie ? Je te le demande. »

Mon ton assuré fut troqué par un autre plus sérieux, Bee était-il la personne qui me guidera vers le droit chemin ? Ou devais-je encore me débrouiller et chercher par moi-même ? Était-ce maintenant que mon destin se jouait ? Est-ce maintenant que je bâtirai mon nindô, ma raison de vivre ? Tout dépendait de Killer Bee, celui-ci s’éloigna et repartit, mes mots le convaincront-ils ? Tel était la question.

_________________



« La foudre ne frappe pas deux fois au même endroit, une seule fois suffit. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Abeille et l'Alligator [PV Bee] Dim 23 Déc - 15:18




Ce qui compte réellement



Je n’avais pas de temps à perdre avec ce genre de personnage, ce genre d’arriviste se proclamant haut et fort capable de vous surpasser avec un peu d’entrainement sans même vraiment savoir à quel point vous élever à votre niveau est une chose qui demande énormément de sacrifice. Il prétendait vouloir gagner de la puissance, vouloir devenir plus fort que Killer Bee, m’avoir comme maitre. Mais tout cela n’était pas aussi simple qu’un claquement de doigt. Aa avait beau être mon frère, j’avais mon propre caractère, insoumis, indomptable. Je ne pouvais pas faire quelque chose à contre cœur ou qui ne me plaisait pas. J’avais eu mon lot de jeunot à entrainer et à faire grandir sur le droit chemin. Omoï, Karui et Samui étaient aujourd’hui de vaillant Ninja, mais avait tous quelque chose à prouver. L’appât de la puissance rend votre esprit faible, car vous ne dépendez que de celle-ci. En cas de problème, vous êtes seul avec votre soit disant puissance. Mais la véritable force est celle d’avoir quelqu’un à ses côtés, d’avoir quelque chose qui vous donne l’envie d’avancer, de ne jamais reculer ou tomber dans des excès de facilités pour atteindre vos objectifs. Se battre pour acquérir des pouvoirs n’était pas la bonne voie, car celle-ci menait forcément à plonger tôt ou tard dans les ténèbres et la solitude. Car si l’enfer est pavé de bonne intention, les ténèbres eux, vous attire progressivement, vous chante ses louange sans en préciser le prix, vous aspire tout votre être, vous laissant vide, sans âme. C’est ce qui poussait tant de Jinchuuriki à devenir des êtres froids et noirs, devenant peu à peu les esclaves de leur démon, juste avant qu’ils ne tentent de se libérer. Tous ceux qui avaient échoué à contrôler Gyuuki avant moi peuvent en témoigner. Tant d’hommes et de femmes ont essayé de soutirer la puissance des huit queues sans jamais se rendre compte qu’au final, ils étaient sur une pente glissante, les menant à leur perte. Mon combat contre cette malédiction ne s’est pas fait seul. J’eus le soutien de mon frère, puis de tout mon village. C’est cette lumière en moi qui m’empêcher de sombrer et de toujours trouver mon chemin, même lors des moments difficile de ma vie, même quand la solitude me plongeait dans une épaisse cécité, m’empêchant de voir ce qui était véritablement important à mes yeux. C’est en forgeant ce caractère et en prouvant ma détermination à ne jamais faillir au monstre qu’était Hachibi qui m’a permis de peu à peu gagner sa confiance et maitriser sa puissance. On peut tous avoir une Ferrari, un moteur surpuissant, mais nous ne sommes pas tous des as du volant. Comme je lui avais lancé à l’instant, la puissance sans maitrise n’est rien. L’important, c’est de dominer ses émotions.

Ma propre expérience me permettait de me fier à mon instinct, de savoir si je pouvais faire confiance en quelqu’un et si il était suffisamment talentueux pour cela. Avais-je trop vite jugé ce gamin ? Dans un dernier élan de désespoir, tombé à genoux, il me parla de ce qu'était réellement cette quête, pourquoi cherchait-il à devenir plus fort, à gagner en puissance. Sa famille semblait avoir joué un rôle important, mais c'était surtout sa mère qui était présente en lui. Il avait un lourd héritage à porter, un nom à faire perdurer. M’arrêtant de marcher dans la direction opposé, je lui tournais le dos alors que j'écoutais le récit du jeune homme. Je commençais à mieux le connaitre, à voir au delà de sa carapace qu'il portait en permanence. Il m'avait donné l'impression d'être arrogant, fade, sans intérêt. En réalité, il avait été marqué par un passé douloureux. Ayant été à sa place, quelques années auparavant, je ne pouvais rester insensible. Frottant ce collier de barbe et mon menton, d'un air perplexe, je me rendais compte que j'avais peut être pris une décision trop attive, cela me ressemblait bien après tout. Mais après tout, c'était trop tard, je n'avais vraiment pas le temps pour m'occuper de ce genre de gamin à problèmes. Soudainement, je réalisais que je n'avais toujours pas mangé et que mon estomac n'allait pas tarder à râler. Qu'allais bien pouvoir manger ? Sushis, Ramens, Raviolis ? Je n'avais que l'embarra du choix. Avançant de nouveau vers Unraïkyo, je partais d'un pas à nouveau élancé. Une fois de plus, j'entendis cette voix rauque hurler dans mes oreilles ...

« BEE ! Qu'est ce que tu fous ?! Serais-tu en train de laisser ce gamin en plan ? Cela ne te ressemble pas ... »

Me retrouvant dans notre dimension, je me retrouvais face aux yeux rond et l'énorme museau d'Hachibi. Celui-ci ne semblait pas approuver ma décision prise un peu à l'arrache. N'étant nullement impressionné par ce ton agressif, ayant l'habitude de me jouer de lui, lui répondant sur un ton ironique et chatonnant :

« Mais j'ai trop pas le temps ! En plus, il est louche ce gamin grisonnant ♫ »

« C'est plutôt une excuse pour déroger à tes principes ! Je sais exactement ce que tu penses de tout cela, même s'il n'est pas parfait, il en vaut la peine ... »

Retournant dans la réalité, reprenant conscience, je m'étais arrêté net une fois de plus. Je poussais un long soupire, désabusé. M'étirant un peu, je ne fis qu'un tour, me retournant vers la face totalement dépité du gamin. Je m'approchais de lui, avec ma démarche habituelle, balançant un peu les bras. Lorsque je fus suffisamment proche de lui, je lui tendis alors le bras, le poing fermé. Lui faisant un signe de la tête positif, essayant de lui faire comprendre que j'allais finalement l'entrainer. Un large sourire s'afficha sur mon visage lorsque nos poings s'entrechoquèrent. Finalement, il ne m'avait pas menti, je pouvais enfin voir le visage de sa mère au fond de lui. C'était l'une de mes aptitudes personnelles, être capable de lire dans le cœur des gens. Cependant, il me restait une dernière chose à lui dire, une mise en garde ...

« Ton cœur est encore pur, Jukimata Nakame ♫ »
« Foi de Killer Bee, Tu as encore du chemin à faire pour progresser ♪»
« Pour rester en vie, ce n'est pas la puissance qui est la clé ♫ »
« C'est ce que tu veux protéger qui te rendra vraiment stylé, OH YEAH ♪ »
« Tu dois sans cesse trouver quelque chose à protéger pour être comblé
« Ou la haine finira par te consumer, Baby ♫ »


Ces paroles étaient là pour le faire réfléchir, car il allait avoir encore beaucoup à faire, à trouver dans ce monde. Il devait encore trouver de nouvelles personnes à protéger, de nouvelles causes à protéger. Nous allions devoir entrainer le physique et les capacités, mais il restait une bonne partie de la route qu'il devait faire en solo. Je ne pouvais qu'être un catalyseur de sa réussite. Après un petit moment de latence, lorsqu'il reprit enfin les armes, nous étions de nouveau prêt à nous entrainer. J'allais faire en sorte de lui en baver comme il n'en avait jamais baver. C'était le point de non retour, lorsque notre vie est réellement en danger que nous pouvons repousser nos limites et devenir réellement fort. Sortant les 7 dards de l'abeille, j'allais lui montrer une partie de ma puissance.







Revenir en haut Aller en bas
Nakame
Juunin de Kumo
 Juunin de Kumo
avatar

Messages : 739
Date d'inscription : 24/08/2012

Profil Ninja
XP:
0/1350  (0/1350)
Rang: A
Ryos: 3152
MessageSujet: Re: L'Abeille et l'Alligator [PV Bee] Ven 4 Jan - 19:46

Revivre
Son être impressionnant s’éloigna vers le col d’Unrai, emportant avec lui tous mes espoirs cachés. C’était bien la première fois que je dévoilais ce genre de confessions par moi-même, peu de gens pouvaient me comprendre mais ça avait été plus fort que moi, comme si je me devais de me confier pour être compris. Sans le remarquer, je m’étais renfermé sur moi-même, repoussant quiconque m’approchant, mon comportement d’enfant m’avait pris à défaut, j’avais beau être seul, c’était entièrement de ma faute, c’était moi qui m’isolais, personne ne m’avait renié. Je m’étais trompé sur toute la ligne, le problème venait de moi et uniquement de moi, il fallait impérativement que je me remette en question, je semblais n’être ni plus ni moins que l’ombre de moi-même, n’étant qu’une suite infinie d’échecs. Baissant la tête, je contemplais amèrement le sol de pierre couvert de taches de sang, réalisant de ce qui venait de se produire, toute motivation s’envola, en moi toute raison de vivre périt. Soudain, des bruits de pas résonnèrent en ma direction, relevant légèrement la tête, je vis des sandales qui me semblaient familières, remontant toujours les paupières, je devinais enfin que Killer Bee avait retroussé chemin. Je fus étonné et surpris, mes paroles l’avaient donc fait changer d’avis . Un sourire se dessina alors peu à peu sur ma mine attristée.

D’un signe de tête il me montrait qu’il avait changé d’avis, il me tendit alors son bras, son poing plus précisément. Je ne cherchai pas à comprendre et tapai le mien avec le sien, le son produit par le choc fut anormalement élevé, cherche à comprendre. Bref, je ne perdis pas de temps et ramassai mes deux katanas qui n’étaient en fait que l’Alligator, transformé grâce à la dernière technique exécutée. Voilà qui était le seul défaut de celle-ci, la durée du jutsu était un peu trop limitée, il faudrait que j’y remédie prochainement. Alors que je reculais peu à peu, Bee sortit ses sept lames et les empoignèrent à différents endroits autres que les mains comme la bouche, les aisselles et autres. Je me disais qu’avec une telle posture, sa maîtrise des lames serait amoindrie mais avec Bee, elle devenait encore plus dévastatrice ! Je me demandais si j’allais y passer, si je voulais résister un minimum il fallait que je divise encore l’Alligator, lui qui venait de reprendre son état normal. Le plantant au sol, je fis une série de trois mudras et le Karyuboro se divisa en deux à nouveau. Extirpant les deux lames du sol, je me tenais à cinq mètres de Bee, sur mes gardes. Celui-ci fonça vers moi sans que je ne puisse le voir, m’assaillant à l’aide de toutes ces épées, je ne parvins pas à contrer toutes ces attaques, me causant quelques blessures superficielles. Prenant quatre mètres de distance, il envoya l’entièreté de ces poignards en ma direction. Faisant deux moulinets consécutifs, les épées furent contrées et celui-ci se voyait dépourvu de défense. Me ruant sur lui, je l’agressai avec mes katana mais celui-ci se trouvait plus vif, plus leste. Il évita mes assauts continus avec une facilité déconcertante, prenant un malin plaisir à me décourager. Changeant brutalement d’expression, il stoppa net mes deux épées, surpris de cet écart de puissance, je me sentais comme impuissant face à un tel monstre de puissance, celui-ci monta dans les airs et m’envoya valser dix mètres plus loin avec un coup de pied fracassant. Littéralement décapité, je gisais lamentablement au sol, il n’y était pas allé de main morte.

« Personne n'm’a jamais battu ! C’moi qui donne des coups de pieds au cul ! Oh yeah ! ♪ »
« Mais ça suffira pour aujourd’hui, j’ai encore beaucoup d'choses à faire avant d’finir dégarni ! Yeah ! ♫ »

Sur ce rap débile, il se retourna et repartit vers sa grotte tout en sautillant, après m’avoir adressé un clin d’œil, dur de le remarquer avec ses binocles. Me relevant difficilement, j’observais l’hôte d’Hachibi disparaître dans son refuge. A bientôt, pensais-je. Cet homme m’avait permis de comprendre ce que je voulais vraiment, ce qui me permettrait d’aller de l’avant. Moi qui disait être parfait, irréprochable, j’avais encore du chemin à parcourir !


_________________



« La foudre ne frappe pas deux fois au même endroit, une seule fois suffit. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'Abeille et l'Alligator [PV Bee]

Revenir en haut Aller en bas

L'Abeille et l'Alligator [PV Bee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Nuage d'Abeille » Emilie [ABEILLE] » Camille Kovenbourg [Abeille] » Lise Snore [Abeille] » Petite Abeille
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays de la foudre+ :: Les montagnes :: Unraikyo -