AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

Prise d'otage au port [Rang C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité


MessageSujet: Prise d'otage au port [Rang C] Dim 11 Nov - 20:52

₪ Ce n'est pas un temps à mettre les pieds dehors, le ciel est gris et semble prêt à faire entendre son grognement. Seulement, il faut bien payer son loyer. Après une matinée de mission plaçait sous le signe du rangement et du ménage, elle décide au milieu de l'après midi de rentrer chez elle. Ce n'est pas de la fainéantise, mais un simple désir de souffler un peu. Elle en assez des missions d’entretien qui ne font que la ramollir. Le nettoyage et le rangement, aussi important soit il ne sont pas des compétences ninja. C'est en allant au bureau des missions pour récupérer son salaire qu'un homme la bouscule. A peine relever, il avait disparu dans la foule. Si on rajoute les gouttes d'eau qui tombe, on peut conclure que c'est une journée pourrie.

Ninja - "Encore du travail super intéressant à ce que je vois."

Nanami - "Si tu savais … D'ici deux mois, je deviens la parfaite femme au foyer !"

Ninja - "C'est la faute au rassemblement de l'alliance à Kiri, beaucoup de ninja ont été mobilisé et le village accepte moins de demande de mission pour éviter d'être surchargé. C'est passager, d'ici quelques jours tout sera revenu à la normal …"

₪ Un homme entre en hurlant. Ses cris attirent l'attention de la jeune femme. Les cheveux grisonnant, les habits sombres et le symbole des marins. Pas de doute c'est l'homme qui l'a bousculé quelques minutes plus tôt. Dans le brouhaha des discussions elle n'a pas vraiment compris ce qu'il a dit, mais cela semble important. Après tout ça ne la regarde pas et elle en revient à son affaire de salaire. Trop maigre pour un travail trop chiant. Ca lui fait un mois de loyer, ce n'est pas aujourd'hui qu'elle pourra se faire un bon repas. Elle récupère son du et tourne les talons, quand on l'intercepte et on lui pose un papier dans les mains.

₪ Un ordre de mission, il ne lui est plus possible de refuser. Une prise d'otage sur le port. Un homme d'une cinquantaine d'année, un ancien soldat du Daimyo du pays de l'eau s'en est prit à un bateau de voyageur d'une dizaine de personne. Sa mission est d'assister le Chuunin Nanashi dans le but de neutraliser l'homme sans le tuer ni qu'il n'y est le moindre blesser. Elle n'a jamais participé à une telle opération, mais le manque d'effectif implique que l'on se donne à fond. Elle récupère du matériel de base, le sien est chez elle et rejoint son chef d'équipe. Un samouraï comme l'on peut en trouver dans les livres d'histoire, c'est sympa.

Nanami – "C'est bon je suis prête."



Dernière édition par Nanami le Mer 14 Nov - 21:28, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nanashi
Juunin de Kiri
 Juunin de Kiri
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 26/10/2012

Profil Ninja
XP:
1000/1000  (1000/1000)
Rang: B
Ryos: 2243
MessageSujet: Direct sur les lieux. Dim 11 Nov - 22:48

Spoiler:
 

Le port de kiri était l’endroit le plus humide de tout le village, et aujourd’hui il faisait carrément humide dans le village donc je vous laisse imaginer l’état du port. Bref, j’avais choisi de prendre une journée de repos et j’en profitais pour faire le tour du village. Bien qu’y ayant vécu de nombreuses années, cette maudite amnésie m’interdisait tous souvenirs. Au point même d’être incapable de savoir où diable avais-je habité. C’était ma malédiction, j’avais choisis de n’être qu’un étranger pour mes anciens amis et ces mêmes anciens amis j’aurai pu les croiser sans même m’en rendre compte. Le plus drôle dans cette histoire étant le fait que j’ignorais pourquoi j’avais fait ce choix, le bon choix comme m’avait dit ce Kirijin masqué. L’idée avait fait son bout de chemin dans ma tête et je commençais à m’y habituer, après tout, c’était comme un nouveau départ dans la vie.

Une semaine depuis mon dernier passage dans le port, une mission avec une jeune Genin, Kitaki. Une mission plutôt simple où on devait superviser l’inventaire d’une cargaison d’arme suite à l’accident d’un pauvre bougre qui avait perdu une main parce qu’il avait manipulé sans le savoir un nouveau modèle de Kunaï explosif. Toujours est-il que ça s’était bien fini pour kitaki et pour moi. Je reconnus alors le vieux loup de mer la pipe au bec qui était responsable du déchargement lors de ma dernière mission et je voulus le saluer.

Tout en m’approchant, je pus me rendre compte qu’il était tendu, lui et les hommes qui l’entouraient.

« Ca va pas ? » lançais je tout en ayant la réponse bien en tête. Je voulais surtout avoir des informations sur l’objet de leurs soucis.

« C’est Carl, le mec de l’accident de l’autre jour, il est venu sur le bateau avec un sabre, c’était un soldat avant. Il a pris des otages. Il dit que c’est à cause de l’accident de l’autre jour, il a perdu sa main, … son travail. Je crois qu’il est bourré, où bien fatigué. Pourvu qu’il ne fasse pas de connerie. »

« Merde, combien d’otages ? Vous avez prévenu quelqu’un ? »

« J’ai une dizaine de mes hommes dans cette galère ! On n’a pas eu le temps de prévenir qui que ce soit, ça vient juste de se passer ! »

« Ok, envois quelqu’un au bureau de la Mizukage, dis leurs que je suis sur place et demande du renfort, une personne suffira. Dis leurs… que c’est un gars de chez nous et…. qu’il faut l’avoir … vivant ».

Le marin me regarda quand j’eus fini ma phrase et son regard exprimait pas mal de gratitude. Il exécuta lui-même mes ordres et se mit à courir dans la direction du centre de Kiri. En attendant le renfort, j’avais le temps de réfléchir à un petit quelque chose pour qu’on puisse agir au plus vite. Le bateau sur lequel se trouvait notre homme s’appelait le « Sept nœuds d’avances ». Un joli bateau à deux mats, plutôt fin qui semblait taillé pour la vitesse. De l’intérieur de la cabine, j’aperçus l’homme qui me regardait, il savait que j’étais là. Inutile de me cacher. Le bateau était accroché par l’avant et par l’arrière et il était stationné de tout son long contre le quai. L’aborder serait simple mais l’homme semblait fragile psychologiquement et dieu sait ce qu’il avait en tête.

Un plan s’était esquissé au fond de mon cerveau et je profitais d’un de ses moments d’inattentions pour me faire remplacer par un clone tandis que je disparaissais dans le sol.

Une jeune nina arriva auprès de mon clone juste au-dessus de moi et lui indiqua qu’elle était prête. A la façon d’avoir parlé à mon clone et à son âge, je supposai qu’elle était Genin.

« Regarde mon clone, ne baisse pas les yeux vers ma voix. Bon OK. On a une prise d’otage, environs 10 personnes. Notre homme est un ancien soldat reconverti dans la vie civile depuis un bon moment, j'ignore ses facultés. Il a perdu une main dans un accident la semaine dernière, c’est pas un mauvais gars, je pense simplement qu’il a craqué. On le prend vivant mais la priorité est la vie des otages. Je suis pas spécialisé dans ce genre de cas mais j’ai pensé à un truk pas con. »

Tout en m’assurant que la Genin prenait bien soin de regarder mon clone et non pas le sol afin que de ne pas dévoiler ma couverture, j’exposais mon plan.

« Les circonstances de son accident de la semaine dernière me poussent à croire qu’il n’a aucune faculté sensorielle. Donc toi et mon clone, vous allez attirer l’attention sur vous en cherchant à négocier. Pendant ce temps, je grimpe sur le bateau par derrière et je remplace les otages par des clones en cumulant un Bunshin no jutsu avec un Henge no jutsu ? Tu me suis ? »




J’attendis une réponse avant de poursuivre mes expliquation.

« Ton rôle et d’attirer l’attention sur toi et mon clone qui t’accompagnera, tu dois le protéger à tout prix. Si il se fait toucher, ne serait-ce que par un kunaï et il se dissipera et alors, on risque de devoir utiliser la force et le nombre de survivant diminuera. Rappel toi, c’est un homme déboussolé qui vient de perdre sa main et son travail, il aura peut-être des réactions inattendues. Et le mieux est bien sûr de le convaincre d’arrêter ici. »

« Si tu es prête, on commence. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Prise d'otage au port [Rang C] Dim 11 Nov - 23:30

₪ Quand elle comprit que de sa position l'homme pouvait les voir, elle fit un léger mouvement pour se mettre face au clone. Sa capuche suffit à dissimuler le reste de son visage. Elle écoute les paroles du Chuunin alors que l'éclair tonne, l'averse ne va pas tarder. Elle profite de quelques moments d'inattention du preneur d'otage pour observer la pièce dans laquelle il se trouve. Il a prit la première qui venait, la plus proche pour fuir avec une barque de secours. Dans sa folie, il garde les réflexes d'un ancien soldat. Il ensemble agresser verbalement les voyageurs, surtout un marchand, sûrement en rapport à sa main perdu. Le plan de Nanashi est intéressant, mais il comporte beaucoup trop de faille pour être mis en place. Le petit voleur du coin se ferait prendre par un tel stratagème, mais pas un homme fou capable de faire n'importe quoi. Remettre en cause les dires de son chef dés les premières minutes, ça commence mal.

Nanami – "Attend, ça ne marchera pas. Tous les clones que tu vas créer feront les mêmes gestes et il lui suffira d'en toucher pour comprendre qu'ils ne sont pas réels. De plus il va te falloir faire sortir dix personnes d'une pièce sans qu'ils ne se rendent compte de rien. Ca tiens de l'improbable, les risques sont beaucoup trop grands. Si on veut sauvé cette homme et les otages il va nous falloir agir ensemble et dans un laps de temps extrêmement cours."

₪ Pour éviter d'attirer l'attention sur elle, la jeune femme fait volte face et se déplace de manière à disparaître du champ de vision du preneur d'otage. Elle se maudit elle-même de ne pas avoir prit son équipement, à cette distance elle aurait facilement pu l'assommer avec une flèche. Le tonnerre gronde et l'homme s'affole. Elle n'a pas le temps d'aller chercher son équipement, d'une minute à l'autre la situation peut dégénérer. La pièce est suffisamment humide pour qu'elle puisse dresser un rempart d'eau, mais elle ne peut intervenir de l'extérieur et quand bien même, il lui faudrait être parmi les otages. Elle connaît se type de bateau pour l'avoir nettoyer, comme quoi le ménage ça sert, et il ne possède qu'une seule et grande pièce. Quand il n'y a pas de solution, il faut savoir renverser le problème. A défaut de pouvoir y rentrer, il faut le faire sortir.

Nanami – "Tu m'entend toujours ? ….. Si on peut le faire sortir de cette pièce pour qu'il rejoigne le pont on gagnera un avantage certain. Il ne me connaît pas et c'est un plus, je penses qu'il n'imagine pas qu'il puisse y avoir un autre ninja que toi. D'ici quelques minutes il va pleuvoir à averse et la pièce va accumuler de l'eau, une dizaine de centimètre, j'en ai été témoin. On peut utiliser sa paranoïa pour lui faire croire que ça nous arrange, qu'on peut utiliser l'eau. Sort un parchemin, fait semblant de préparer une technique ou que ce soit toi qui est provoqué la pluie. N'importe quoi d'assez crédible pour qu'il décide de quitter la cale du navire et rejoigne le pont. De la on aura une meilleur marche de manœuvre. Mais attention, si tu es trop brusque il risque de prendre un otage et tenter de fuir."


Dernière édition par Nanami le Mar 13 Nov - 16:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nanashi
Juunin de Kiri
 Juunin de Kiri
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 26/10/2012

Profil Ninja
XP:
1000/1000  (1000/1000)
Rang: B
Ryos: 2243
MessageSujet: Re: Prise d'otage au port [Rang C] Lun 12 Nov - 18:41

La manière qu’eu la Genin de me contredire me déstabilisa, je n’étais pas le plus respectueux de la hiérarchie a Kiri et j’étais toujours prêt à écouter une bonne idée mais je ne mettais pas préparé à ce qu’elle rejette le plan en bloc de cette manière. Elle m’avait laissé finir avant de parler je ferai de même mais le temps ne jouait pas en notre faveur. Le jeune Genin s’était mise hors de vue et voulais tenter sa chance sur le fait qu’il ne l’ait pas encore remarqué. J’avais quelques doutes la dessus mais ce qui me dérangeait le plus dans son histoire c’était le fait de faire croire à notre homme que nous avions la possibilité d’utiliser la pluie a notre avantage, voir même d’avoir déclenché l’orage. De mon point de vue, si nous agissions de cette manière, il se sentirait acculé et voudrait montrer les crocs, ses morsures ne m’inquiétaient pas trop mais les otages y jouaient leurs vies. De plus, à cette distance je n’avais pas vraiment d’option pour l’empêcher de faire une boucherie s’il le souhaitait, il fallait que je me rapproche. Sans en être sûr, je déduisis que la miss n’avait pas beaucoup plus de tour de son sac que moi pour une telle situation.

Je commençais, suite à l'écoute de ses arguments, à lui expliquer mes doutes quant à sa technique et j’avais presque finis mais sans avoir proposé quoi que ce soit de mieux lorsque l’ancien soldat hurla par la fenêtre. Il réclamait de la nourriture, de l’eau, quelques truks extravagant et une coquette somme d’argent pour qu’il puisse partir avec le bateau sans être pourchassé. A ces conditions, il libérerait les otages. Sans nouvelle d’ici dix minutes, il abattrait le premier. Et les autres suivraient toutes les 10 minutes.

En entendant cela, le peu de monde qui avait conscience de la situation et qui assistait impuissant à l’action poussa un soupir de stupéfaction. Sans que Nanashi en ai pris conscience plus tôt, de plus en plus de gens commençait à s’attrouper. C’était mauvais signe, d’un moment à l’autre, un Kirijin zélé passerait dans le coin et zigouillerai le bougre sans lui laissait la moindre chance. Il fallait agir et vite. A contre cœur, et sans avoir réellement de plan hyper structuré, j’allais imposer ma façon de faire a cette Kirijin dont j’ignorais jusqu’au nom. Plein de haine envers les mots que j’allais utiliser, je choisis le ton que je jugeai le plus convaincant. Il était froid et semblait sûr de lui, je ne voulais plus de discutions, enfin je n’avais pas le temps pour en vouloir.

« Finis les bavardages, tu restes à côté de mon clone. Je ne sais pas s’il t’a vu mais si c’est le cas, il va s’inquiéter de ne plus te voire. Rappel toi, défends mon clone. Il faut qu’il pense que nous acceptons sa demande. Je dois me rapprocher, je n’ai pas le temps de tout dire mais le temps nous est compté. Il y a des tonneaux d’eaux un peu plus loin, je rentrerai dans le bâtiment à l’intérieur de l’un d’eux. Ne t’occupe que de négocier et de nous faire gagner du temps avec ce Carl pour l’instant, si ça dégénère, neutralise-le. C’est un ordre. »

Je n’aimais pas du tout ma façon de parler mais la vie de Ninja et certaines missions impose parfois de faire des choses déplaisantes. En me rapprochant du tas de tonneaux remplis d’eau auquel je pensais, mon subterfuge se dévoila à moi comme étant beaucoup trop prévisible. je changea ma façon de faire et au lieu de me cacher dans le tonneau, je serai celui qui pousse le tonneau. Un coup d’œil aux alentours et ma cible était choisi. Le vieux loup de mer qui avait amené l’ordre de mission au bureau de la Mizukage, il n’était pas encore rentré et je le connaissais suffisamment bien pour un Henge. Puis de toute façon, je n’avais besoin que de me rapprocher de lui et j’aurai rapidement le dessus sur un homme non initié a l’art ninja qui n’a plus qu’une main, le fait qu’il fut un soldat dans un passé lointain ne changeait pas grand-chose a la donne.

Quelques minutes après mes mots, un homme que tu peux reconnaitre comme celui qui t’a bousculé au bureau de la Mizukage s’engage dans la direction du bateau en faisant rouler un tonneau suffisamment gros pour y cacher un homme.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Prise d'otage au port [Rang C] Lun 12 Nov - 19:40

₪ Bon, elle va devoir jouer les négociatrices. Dans un sens elle n'est pas au front à risquer la vie des otages, mais un mot de travers et c'est le risque de voir l'homme réagir de manière violente. Puis il lui faut aussi gérer le clone, vu qu'il ne bouge et ne parle pas il peut paraître suspect dans le cas ou la discussion deviendrait trop longue. La jeune fille se frotta les yeux et fit tombé sa capuche, elle devait prendre les devant. La discussion qui allait commencer entre elle et son ravisseur n'est au fond qu'un combat verbale. Dés lors qu'on le prend sous cette forme tout devient plus simple. Mettre une stratégie en place, faire en sorte de toujours avoir un coup d'avance … Nanai devrait pouvoir gérer les choses suffisamment longtemps pour que le Chuunin intervienne. Elle prit une longue inspiration, et saisie son bandeau à la taille pour le montrer au ravisseur.

Nanami – "Je suis Nanami, une ninja de Kiri no Kuni et l'homme derrière moi est mon coéquipier. Pour l'argent je ne peux pas encore vous répondre, mais deux hommes vont vous amenez suffisamment d'eau et de nourriture pour …"

Homme – "NON ! Je veux que vous me laissiez ca sur le pont."

Nanami –
"Ce serait vous mettre inutilement à découvert."

Homme – "Et qui me dit que vous allez pas essayer quelques choses ?"

Nanami –
"Rien … En même temps si je le voulais je pourrais vous plantez un kunaï en plein milieu du front avant que vous ne touchiez au premier otage. Est-ce que je l'ai fait ? Non, parce que je veux que cette histoire se termine de la meilleur des façons. Si je vous amène de l'eau et de la nourriture c'est aussi pour vos otages, une fois que vous aurez repris des forces on pourra discuter."

Homme – "Ok ..... On va faire comme vous dites !"

₪ Le tonnerre gronde et la plus commence a tomber, ce que craigniez la demoiselle est entrain d'arriver. Le fait qu'ils pleuvent n'est pas un problème en soit, c'est le clone qui en est un. N'étant qu'une ombre, l'eau ne le touche pas et d'ici quelques secondes sont ravisseur va comprendre qu'il n'est pas réelle. Il faut qu'elle le dissimule, mais il est plus grand qu'elle. Sa seule chance est de se rapproche du bateau pour réduire le champs de vision du ravisseur. Ce qu'elle s'empresse de faire en prétextant que la pluie l'empêche d'entendre. Au moindre geste de sa part ou au mauvais calcul elle peut dévoiler la supercherie.
Revenir en haut Aller en bas
Nanashi
Juunin de Kiri
 Juunin de Kiri
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 26/10/2012

Profil Ninja
XP:
1000/1000  (1000/1000)
Rang: B
Ryos: 2243
MessageSujet: Re: Prise d'otage au port [Rang C] Jeu 15 Nov - 11:50

En passant devant la jeune Genin sous l’apparence du vieux marin, j’ai constaté avec satisfaction que tu prenais ton rôle de négociatrice à cœur et que tu jouais le jeu. Je n’ai pas vraiment compris pourquoi tu ne voulais pas qu’il se mette à découvert, après tout le faire descendre du bateau serai une aubaine pour nous. Peut-être avais-tu pensé qu’il demanderait de réaliser cette tâche à un de ces otages. Dans tous les cas, j’avais une ouverture, j’allais monter sur ce bateau et d’ici peu, on se féliciterait pour la bonne réussie de cette mission.

La pluie s’était mise à tomber comme le ciel le promettait depuis la veille mais ça ne m’arrangeait pas du tout. J’avais quelques doutes sur la qualité de mon Henge sous la pluie et d’antres doutes encore plus gros sur la qualité de mon clone. D’un autre côté, cette pluie dissipé le brouillard permanent du port et ruisselait sur mon visage me remettant les idées au claire.

J’approchais de la planche reliant le bateau aux quais, elle n’était plus qu’à quelques mètre, plus qu’un. Ça y est, je commençais à pousser le tonneau sur cette planche en prenant soin de ne pas glisser a cause de la pluie. Elle émit un craquement quand je fus en son milieu mais elle supporta mon poids et me laissa arriver jusqu’à bord.

Le ravisseur, encore en discussion avec la négociatrice ne me surveillait qu’à moitié et se fut seulement lorsque je mis mon deuxième pied à bord qu’il sembla remarquer quelques choses de bizarre. Il fixa mon clone quelques instants puis le tonneau que je poussais et son regard se changea en haine. Il prit son sabre en hurlant qu’on ne le duperait pas aussi facilement et le planta jusqu’à la garde dans le fut. A ce moment, j’eu l’impression que le monde entier tournait au ralenti. Je pu voir la lame s’enfoncer dans le bois faisant éclater la planche de bois qui le constituait sur tout la longueur. La pointe acérée ressortit de l’autre côté faisant jaillir un jet d’eau. La grosse veine gonflé sur la tempe de l’ancien soldat, son regard haineux et son visage rouge lui donné l’allure d’un damné. De l’eau sortit du tonneau et il comprit son erreur, il tourna la tête dans ma direction et avant qu’il ait pu extraire son arme je lui asséna un violent coup de latte sur sa main afin de lui faire lâcher l’épée ou peut être de lui casser le poignet. Je me fichais de sa main, j’estimais qu’il pouvait déjà me remercier de ne pas l’avoir exécuté. Beaucoup de mes confrères Kirijin n’aurait sans doute pas voulu perdre leurs temps pour un mec qui finirait peut-être en prison pour un bon moment.

Il y eu un craquement sourd et il lâcha la poignée de son arme pour s’attraper son propre poignée. Apparemment je lui avais fait mal. Tant pis. Le maitriser était maintenant à la portée de n’importe qui. Une balayette et il tomba sur le dos. Se tenant toujours le poignet, les yeux humides, il comprenait sa défaite. Je sorti un Kunaï et le braqua.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Prise d'otage au port [Rang C] Jeu 15 Nov - 15:19

₪ La situation prit une toute autre tournure quand, envahi par la panique, le ravisseur planta son épée dans le tonneau. Des milliers de question traversa l'esprit de la jeune genin. Est-ce qu'il avait compris le subterfuge de Nanashi ? Est-ce qu'il essayait de l'attaquer ? Est-ce qu'il l'avait touché en traversant ? Fort heureusement, il n'a fait que viser le tonneau en vu d'y déceler un quelconque poison ou somnifère. Une aubaine pour le chunnin qui ne se prive pas de cet avantage pour attaquer son adversaire. Un échange de coup rapide, une attaque du pied pour le désarmer, un mouvement de recul de son adversaire qui semble blesser. Dans cette situation tout peut arriver, il peut prendre un otage, tenter de fuir … Il faut qu'elle en profite pour attaquer.

Marin – "Mais faites quelques choses !"

Nanami – "Silence !"

Marin – "Mais …"

Nanami – "Je me concentres !"

₪ Elle n'a jamais, jusqu'à présent, utiliser son Iru Mizu, ses flèches d'eau, dans une autre situation qu'avec son arc. Seulement les évènements font qu'elle n'a pas le choix. Une longue inspiration, et elle se met en position d'attaque. Les étapes sont simple, elle les connaît et les à répéter des centaines de fois. D'abord concentrer le chakra au bout de ses doigts, manipuler l'humidité de l'air et en faire une flèche assez longue. Prendre le temps de viser, ne pas faire de bêtise. Elle doit frapper par un hublot, la vitre n'est pas un problème, mais l'échange de coup entre les deux adversaires fait qu'elle n'a pas une cible fixe. Ne pas frapper trop tôt, attendre, encore et encore d'avoir une situation optimale. Des mouvements se dessinent, elle peut les prévoir. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, elle forme sa flèche d'eau et la tire sur sa cible. Comme prévu la vitre ne fait pas barrage et la flèche vient percuter l'arrière de la tête du preneur d'otage. A cette distance et avec la force qu'elle lui a donné le choc est amplement suffisant pour le mettre ko, c'est d'autant plus vrai qu'il ne s'attendait certainement pas à un balayage de Nanashi. Il vient placer son kunaï sous sa gorge, inutile, il n'est sûrement plus apte à bouger, mais on est jamais trop sûr.



Dernière édition par Nanami le Sam 24 Nov - 7:32, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nanashi
Juunin de Kiri
 Juunin de Kiri
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 26/10/2012

Profil Ninja
XP:
1000/1000  (1000/1000)
Rang: B
Ryos: 2243
MessageSujet: Re: Prise d'otage au port [Rang C] Ven 23 Nov - 19:30

Spoiler:
 



*Suiton* Je me fais la même réflexion que lors de ma mission avec Kitaki, décidément, tout le monde ici possède une certaine affinité avec l’eau. Pas vraiment étonnant avec toute cette flotte qui tombe en permanence.

L’homme tombe face contre terre au moment où la flèche d’eau le percute à l’arrière du crâne et l’équivalent d’un bon litre d’eau me gicle au visage. Une analyse rapide de carl m’indique qu’il n’est pas blessé, seulement assommé, sa respiration et correcte et son pouls est tous juste un peu rapide, pas de quoi s’affoler. par contre, son poignée qui a une main et bel et bien cassé. D’un coup d’œil par le hublot, je capte le regard de Nanami et lui fais un signe lui indiquant que la mission était terminée. *Bien joué.*

Alors que je cherche un bout de cordage sur le bateau, j’annonce aux ex-otages qu’ils peuvent rentrer chez eux, que c’est terminé. Bien sûr, trouver une corde sur un bateau, ça n’a rien de très compliqué et je suis déjà en train de l’attacher pour qu’on puisse l’emmener jusqu’aux personnes compétente pour juger de son sort lorsque Nanami me rejoins a bord.

« Joli coup ! » je lance tout en serrant la corde un peu plus fortement, pas facile de liée les mains a un mec qui n’a qu’une main et un moignon ! « J’aime bien ton jutsu, exactement ce qui fallait a ce moment, pas de blessé, précis et sans te mettre à portée de coup. » Je lui jette un coup d’œil en finissant ma phrase machinalement tout en tentant de capter une expression sur son visage, je ne m’en étais pas rendu compte avant mais il me semble qu’elle a des cheveux blanc, elle a pourtant l’air jeune.

« Ecoute, j’ai été un peu rentre dedans tous a l’heure, ce n’est pas contre toi. Juste que je ne suis pas fait pour ce genre de mission, du coup ça me stress. » je commence a lui attacher les pieds lorsque je trouve un Kunaï dans sa botte, vue la forte odeur qu’il dégage, il a étais trempé dans du poison. Je le tends à Nanami en lui disant de faire gaffe. « Normalement, tu dois le donné pour que ça serve de pièce à conviction lors de son jugement, mais si tu es tendu niveau matos au juste niveau pognon, tu peux le garder, je ne dirai rien à personne. »

Une fois l’ex-preneur d’otage ficelé comme il faut, je le hisse sur mon épaule et amorce ma descente du bateau. Il pleut toujours aussi fort et je me rends compte que ma journée de congés a étais bien entamé par cette péripétie.

« Tu me suis, on pose l’otage au bureau du mizukage et on en profite pour se faire payer cette mission. Je pense qu’ils la compteront comme une de rang C, ça rapporte pas beaucoup mais ça mettra toujours un peu de sel dans nos nouilles ».


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Prise d'otage au port [Rang C]

Revenir en haut Aller en bas

Prise d'otage au port [Rang C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C] » [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka) » the city burns (groupe B) | Prise d'otages au New York Marriott » Prise d'Otages [Réservé Birds Of Prey] » Un juge américain accuse six Haïtiens
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays de l'eau+ :: Kirigakure no sato :: Les quais / Bord de la mer -