AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

[Flashback] Une existence bien misérable [Pv Zetsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Nëssa U.Eikaeiën
♥♥ Simply divine ♥♥
♥♥ Simply divine ♥♥
avatar

Messages : 4370
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29

Profil Ninja
XP:
2180/2300  (2180/2300)
Rang: SS
Ryos: 4831
MessageSujet: [Flashback] Une existence bien misérable [Pv Zetsu] Mer 27 Fév - 3:24



Le deuil



« Arrête donc de pleurnicher un peu, ça ne te mènera à rien ! Sa voix, puissante, autoritaire et virile résonna sans merci au coeur de la pièce quasiment désertique. Tout était noir, il n'y avait rien d'autre, à part lui et elle. L'Uchiha aux pupilles assassines était dressé droit debout, tandis que la pauvre demoiselle se présentait sous une posture beaucoup moins avantageuse. Agenouillée au sol, la belle baissa la tête, subissant les réprimandes de son soi-disant mari. Elle se sentait vraiment mal et ne savait pas quoi faire, ni quoi lui dire de plus. Elle ne ressemblait à absolument rien devant l'assurance de cette précieuse personne. Tu me fais honte ! Tu pourrais au moins essayer de me faire honneur. Je suis Uchiha Madara ! As-tu oublié cela ? Je ne veux plus d'une fillette faible comme toi à mes côtés ! Il pesait de plus en plus sur ses paroles, ne laissant passer aucun signe de sentiment positif. Pour l'instant, il était complètement impossible de deviner lequel des deux avait tort et raison, il n'y avait que du floue. Cédant sous la pression que lui offrait en exclusivité le seul amour de sa vie, la kunoichi ne put s'empêcher de fondre en larmes. Ces mots-là étaient réellement difficiles à encaisser, surtout s'ils venaient directement de la bouche de son homme. À ce moment même, Nëssa aurait préféré mourir ! Oui, la mort lui aurait évité de subir toute cette cruelle souffrance. La sulfureuse légende du clan de l'éventail décida de lui faire dos, conservant ses airs froids et hautains. Visiblement, il n'en avait clairement rien à foutre d'elle. Il ne démontra aucun sentiment de compassion à son égard. L'amour ainsi que ne la douceur ne semblait plus exister à ses yeux. Dégage ! Tu es pitoyable ! Je n'ai pas besoin d'une personne pareille dans ma vie. Tu ne mérites plus ta place au sein de mes projets. Adieu, femme ! Je regrette d'avoir perdu mon précieux temps avec toi. », conclut-il. Le désespoir total. Elle voulait qu'on la tue, que quelqu'un mette fin à sa misérable existence.

***

Soudain, elle se réveilla en sursautant, sueur au front. Un cauchemar, il ne s'agissait que d'un vilain cauchemar. Celui-ci avait profité de ses moments de faiblesse afin de venir la hanter pendant son paisible sommeil. À la fois songeuse et effrayée, la demoiselle à la chevelure de neige se redressa, histoire de pouvoir s'asseoir sur ses fesses. Le soleil venait à peine de pointer le nez, une belle journée lumineuse semblait s'annoncer. Le gros matou blanc, Pépite, était déjà sur ses pattes, prêt à faire face à de nouvelles aventures palpitantes. Il suivait des yeux tout ce qui bougeait, un vrai félin désirant partir à la chasse. Néanmoins, sa maîtresse paraissait ne pas être vraiment d'humeur. Vêtue d'un long manteau noir à capuche, Nëssa ressemblait plus à un zombie qu'autre chose. Effectivement, cela faisait quelque temps qu'elle avait quitté son tendre Madara et la vie était extrêmement difficile pour elle. La beauté déchue avait du mal à récupérer des forces vitales lors de son sommeil, à manger correctement ou encore à prendre de bonnes décisions. Plus personne ne s'occupait de sa petite peau, elle n'était qu'une pauvre créature faible et sans défense. La ténébreuse n'arrivait pas à vivre sans la présence de son homme. C'était comme si elle avait perdu une partie de son âme. Elle se sentait horriblement vide à l'intérieur.

Pour sûr, la belle ne faisait rien de ses journées, hormis pleurer sur son triste sort. Elle n'imaginait tout simplement pas un avenir sans son défunt amant. Cependant, le cauchemar qu'elle venait de réaliser l'avait fortement ébranlée. Une fois de plus, elle se retrouvait perdue au sein de ses propres pensées. « Mon amour, me regardes-tu ? Me trouves-tu faible ? », murmura-t-elle en espérant que ses paroles soient entendues jusqu'au royaume des morts. Ce mauvais rêve ne ressemblait pas du tout à son amoureux, jamais il n'avait été brutal avec elle. C'était la première fois qu'elle voyait son chéri sous une telle facette. Bien sûr, elle savait qu'il pouvait se montrer froid et haineux envers de quelconques personnes qu'il appréciait moins, mais il était toujours le plus doux possible lorsque Nêssa était présente. Du coup, la demoiselle se demandait si le co-fondateur du village caché de la feuille lui disait les vraies choses. Au fond, peut-être qu'il n'osait pas dévoiler la vérité à la belle, de peur de la vexer. Il pensait peut-être qu'elle n'était qu'une petite femme faible et pleurnicharde. Étrangement, la dernière survivante de la sombre lignée des Eikaeiën n'avait pas de misère à croire en cette tragique possibilité. La pauvre encaissa ce vilain cauchemar comme un coup d'épée dans le dos. Cela lui fit terriblement mal, une nouvelle goute de souffrance vint s'ajouter à sa coupe déjà trop pleine.

Vivant son deuil, la demoiselle manquait cruellement d'assurance. Elle préférait ne pas s'approcher des autres personnes. Après tout, elle ne souhaitait pas les embêter avec ses problèmes personnels, ça risquait fort bien de les faire fuir. Alors, la seule solution restait de demeurer seule, vivre au coeur même d'une profonde solitude. Ignorant les diverses tentatives que son fidèle tigre s'amusait à réaliser afin de la faire un peu sourire, elle déposa son visage humide de larmes contre ses genoux redressés. Capuche sur le crâne, elle s'isola du reste du monde. Nëssa n'en avait plus rien à foutre de sa vie. Elle voulait demeurer ainsi, jusqu'à tant qu'elle meure de faim ou qu'un animal sauvage vienne la dévorer vivante. La demoiselle au regard sanguin n'était plus rien, du moins, il ne s'agissait que de son avis. En effet, la beauté ténébreuse était loin de se douter qu'il y avait encore une chose qui se souciait de son état.



...

_________________

♥ ♥ ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zetsu
Membre de l'Akatsuki
 Membre de l'Akatsuki
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 14/12/2012
Age : 24
Localisation : Partout.

Profil Ninja
XP:
365/1800  (365/1800)
Rang: S
Ryos: 1090
MessageSujet: Re: [Flashback] Une existence bien misérable [Pv Zetsu] Ven 1 Mar - 18:57



La volonté de Madara



La mort de Madara Uchiha ne vint en aucun cas le surprendre. Conscient de la gravité des séquelles de son combat avec Hashirama Senju, le co-fondateur de Konoha se savait pertinemment condamné et n’agissait plus sans se projeter vers le futur. Il ne pouvait plus agir seul; si sa volonté de changer le monde valait à ses yeux plus que sa propre vie, alors il devait s’en remettre à d’autres. C’est dans cette perspective que naquit Zetsu, une entité constituée des cellules-mêmes du Shodaime Hokage, vouant une infaillible fidélité au leader du clan à la pupille écarlate, et dont le but premier fut de représenter son créateur une fois celui-ci passé de vie à trépas. En tant que testament vivant de la légende, l’homme-plante guida le jeune Obito Uchiha jusqu’au porteur du Rinnegan et, à eux trois, ils fondèrent l’Akatsuki. Toutefois, si l’une des deux parties du nécrophage se trouvait être l’incarnation-même de la volonté du légendaire Uchiha, ses objectifs n’étaient pas seulement tournés vers la préparation du Tsuki no Me. Il existait encore, au sein du monde ninja, une personne pour qui Madara éprouvait de la valeur; une personne avec laquelle, un moment durant, il avait partagé sa vie. Si le devoir de l’humanoïde était avant tout d’agir comme l’aurait fait son créateur, alors il se devait de rencontrer cette personne. Pendant quelques jours, il la chercha, traversant de long en large les pays qui constituaient le continent, priant qu’elle y soit toujours présente. Tant que le co-fondateur de Konoha reposait, la femme dont il était épris ne devait manquer de rien.

Ce fut à même le pays du Feu, qu’un jour, la créature bicolore trouva la veuve. Elle ne l’avait jamais vu, et pourtant, son apparence était gravée dans sa mémoire, au même titre que la signature de son chakra. La dame semblait accompagnée, toutefois, la chose qui la suivait partageait étrangement la même aura. Zetsu se trouva être profondément soulagé; au fond de lui, retrouver cette personne était une tâche cruciale, égale à celle de mener les plans de la légende à bout. L’homme-plante revêtait alors la parure de la lune rouge, soit une épaisse robe de toile noire, pourvue de quelques nuages pourpres. Il émergea du sol, à quelques mètres de la jeune femme, laissant tout d’abord paraître les deux immenses mâchoires végétales qui ornaient ses épaules. Il ne faisait aucun doute qu’à sa vue, la demoiselle frémirait, et ses facultés au combat n’étaient pas non plus des moindres; aussi, le nécrophage devait impérativement montrer que sa venue était dépourvue d’hostilité. Alors que les excroissances qui entouraient le crâne de l’humanoïde se desserraient, la voix de sa partie noire s’éleva:

« Nëssa ? », demanda-t-elle, afin de simplement prouver qu’il connaissait la veuve.

Après quoi, la créature bicolore sortit complètement du sol, dévoilant les couleurs d’une organisation encore inconnue. Elle se tenait désormais devant celle à qui la mort de Madara avait probablement causé le plus de chagrin, et si selon ses plans, le ninja légendaire était voué à reparaître, il s’agissait plutôt aujourd’hui d’apporter à la dame un tant soit peu de réconfort.







©Naruto Sensou

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nëssa U.Eikaeiën
♥♥ Simply divine ♥♥
♥♥ Simply divine ♥♥
avatar

Messages : 4370
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29

Profil Ninja
XP:
2180/2300  (2180/2300)
Rang: SS
Ryos: 4831
MessageSujet: Re: [Flashback] Une existence bien misérable [Pv Zetsu] Lun 4 Mar - 23:55



Le deuil



Pépite tentait désespérément de faire sourire sa maîtresse en réalisant quelques pirouettes acrobatiques, mais cela n'avait visiblement aucun effet. Déçue de la réaction de celle-ci, la bête alla se coller contre la demoiselle à la chevelure blanche, ronronnant. Au moins, le tigre ne faisait pas son petit fou et essayait de consoler la belle, changer le tournant de cette situation dramatique. Nëssa ne possédait plus aucune volonté de vivre, sa vie s'était envolée au même moment que celle de son éternel amant. La mort de son homme l'affectait d'une manière indescriptible. Jadis, la ténébreuse avait vécu la mort de tous ses proches, ses amis ainsi que sa charmante famille, mais elle s'en était aisément remise. Certes, il s'agissait d'un coup extrêmement difficile à encaisser, impossible d'y être totalement insensible. Néanmoins, Madara avait été présent pour l'assister au sein de son cheminement et il l'avait aidé à surmonter de nombreuses épreuves sentimentales. Elle lui devait une grosse partie de son assurance ainsi que de son vécu. Maintenant que le co-fondateur du village caché de la feuille n'était plus de ce monde, sur qui pouvait-elle compter ? Personne ! La dernière survivante du clan Eikaeiën envisageait bien sûr à se débrouiller toute seule. Malheureusement, elle n'y arrivait pas ! Survivre seule était une tâche beaucoup trop difficile pour sa personne. En voyant qu'elle ne pouvait pas acquérir cette polyvalence, elle désespérait de plus en plus, à un tel niveau que sa propre existence s'exposait à un danger imminent.

Engloutie par l'obscurité des ténèbres, la demoiselle ne se doutait pas de la prochaine arrivée d'une "créature" capable de changer son triste destin, la remettre sur pied. Pour dire vrai, Nëssa avait quitté Madara, suite à sa demande, quelque temps avant qu'il rende l'âme et qu'il rejoigne le royaume de l'au-delà. Ainsi, elle ne savait pas nécessairement quel genre de rencontre il avait bien pu faire. Était-il mort immédiatement ou non ? Tant de questions sans réponses... Tandis qu'elle broyait du noir, ses capacités sensorielles la firent légèrement tiquer. Quelqu'un l'observait ! Néanmoins, cette aura était vraiment bizarroïde. Elle n'arrivait pas à la définir exactement. En effet, elle ressemblait étrangement à un indice de chakra qu'elle connaissait. Par malheur, son esprit embrouillé n'était pas dans la possibilité d'établir avec exactitude un quelconque lien. On aurait presque dit un mélange de plusieurs chakras. Pour le moment, la belle ne s'en inquiétait pas trop. Si ce personnage désirait lui prendre la vie, il pouvait très bien le faire. De toute façon, personne n'allait l'arrêter, même pas la concernée.

Conservant sa position assise, elle haussa la tête en direction de cette source. Nëssa fut premièrement surprise de constater que "la chose" ressemblait à l'une des créations de Madara. Cela se confirma lorsque Zetsu l'appela par son prénom. Sur le coup, elle ne dit rien. Prudente malgré elle, la kunoichi dévisagea le clone de Senju Hashirama de son regard rouge comme le sang. Normalement, les créations du Gedo Mazö étaient d'une couleur entièrement blanche, mais là, l'une d'elles possédait une zone noire. Pire encore, celle-ci dégageait quelque chose de...familier. « Que...Que fais-tu ici ? Tu n'as donc pas d'autres choses à mettre en place ? Une femme comme moi ne va rien t'apporter de bon. », dit-elle de sa voix tremblante. Bien sûr, elle ne voulait pas être un lourd fardeau vis-à-vis les projets de son défunt amant. La ténébreuse ne souhaitait pas intégrer directement les plans de l'ancien leader du clan Uchiha, car elle savait plus que quiconque qu'elle risquait d'être un poids encombrant.

Ses yeux écarlates se focalisèrent davantage sur la partie noire de Zetsu, l'observant de haut en bas. « Madara...? » À ce moment, un seul mot sortit de sa fine bouche. Il n'y avait pas d'explication logique à tout cela. La pauvre reconnaissait son compagnon de toujours à l'intérieur de cet homme-plante. C'était plus fort qu'elle ! Ce constat venait de lui-même, Nëssa n'y avait pas songé une seconde. Son instinct parlait tout seul, quelle serait la réaction de son interlocuteur ?



...

_________________

♥ ♥ ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zetsu
Membre de l'Akatsuki
 Membre de l'Akatsuki
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 14/12/2012
Age : 24
Localisation : Partout.

Profil Ninja
XP:
365/1800  (365/1800)
Rang: S
Ryos: 1090
MessageSujet: Re: [Flashback] Une existence bien misérable [Pv Zetsu] Sam 9 Mar - 18:21



L'héritage de la légende



Longtemps durant, le rôle de Zetsu consista à assister son créateur dans ses tâches les plus banales. Cependant, la mort de Madara survint à un moment où ses plans en furent bousculés et, afin de paraître face à l’éventualité d’un échec, ce dernier donna la vie à une nouvelle partie du nécrophage; une moitié noire, incarnant sa propre volonté. Ce faisant, le ninja légendaire espérait dicter indirectement ses objectifs à ses alliés, mais contrairement à ce que l’on aurait pu penser, ceux-ci n’étaient pas seulement liés au Tsuki no Me. De par son testament, le co-fondateur de Konoha souhaitait également adresser quelques mots à une femme particulière. En tant que représentant vivant de la légende, l’homme-plante s’était rendu sur les lieux de complainte choisis par Nëssa; depuis la mort de son époux, la dame avait effectivement sombré dans une profonde phase de désespoir. Lorsque l’humanoïde émergea aux côtés de la jeune femme, cette dernière parut tout d’abord consternée, peu désireuse de converser avec quelqu’un, quand bien même ce quelqu’un serait la création de son défunt mari. Mais la kunoichi fut rapidement intriguée par la moitié sombre de la créature blanche; à ses yeux, tout ce qui s’en dégageait était assimilable à Madara. Alors qu’elle s’interrogeait en prononçant son nom, la volonté de ce dernier se fit entendre à nouveau:

« Pas exactement, non. Je ne suis que le représentant de sa volonté. », dit-elle, afin d’éclaircir les pensées de son interlocutrice.

La dame semblait perdue, accablée d’une peine qui, peu à peu, la détruisait. La légende du clan Uchiha représentait certainement une importante partie de sa vie, et sa perte nuisait logiquement au goût de cette dernière. Cependant, le co-fondateur de Konoha ne souhaitait pas voir son épouse dans une telle condition. Il la voulait forte et pleine d’assurance, et pour ce faire, Zetsu avait été désigné. Dès le départ, l’homme-plante avait annoncé la couleur, se présentant comme le testament vivant du ninja légendaire; quand bien même la dame ne souhaiterait pas participer au plan élaboré par son défunt mari, elle devrait connaître la véritable nature du nécrophage, ainsi que le principal but de son existence. Avant d’avoir réagi au chakra généré la partie noire de l’humanoïde, la demoiselle avait demandé quelles étaient les raisons de sa présence en ces lieux. À cela, ce dernier répondit :

« Quant à la raison de notre présence ici, elle ne peut qu’être liée à toi. Tu es bien Nëssa, et tu as côtoyé Madara; or, c’est en son nom que nous nous sommes déplacés jusqu’ici. », affirma-t-il.

Le sujet était assez vaste, aussi, la créature synthétique ne savait pas réellement par où commencer. Devait-elle annoncer que le co-fondateur de Konoha avait prévu, dans le cadre de sa stratégie, de revenir à la vie ? Fallait-il qu’elle parle de ce fameux plan, et de ses détails, dont seuls Obito et elle-même étaient alors au courant ? La dame méritait de tout savoir, d’être au courant de tous les éléments; qu’elle décide oui ou non de s’impliquer dans les événements qui se préparaient, la jeune femme se devait d’en cerner les enjeux et les conditions. Là était le souhait du ninja légendaire, et là était la tâche de sa création.








©Naruto Sensou

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nëssa U.Eikaeiën
♥♥ Simply divine ♥♥
♥♥ Simply divine ♥♥
avatar

Messages : 4370
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29

Profil Ninja
XP:
2180/2300  (2180/2300)
Rang: SS
Ryos: 4831
MessageSujet: Re: [Flashback] Une existence bien misérable [Pv Zetsu] Ven 15 Mar - 1:52



Curiosité



En l'espace d'un instant, son désespoir émotif se métamorphosa en une sorte de curiosité envers l'homme-plante. Au fond, la demoiselle ignorait toujours le pourquoi de la présence de cette créature. En plus de cela, elle dégageait une aura très particulière, à un tel point qu'elle confondait facilement la partie noire de Zetsu avec son Madara. Finalement, Nëssa s'imaginait peut-être des choses. Pour dire vrai, depuis la mort de son compagnon de tous les jours, la belle le voyait presque partout ! Que ce soit dans son propre reflet, sur une flaque d'eau ou encore dans les yeux de son gros matou de Pépite, l'esprit du cofondateur du village caché de la feuille la hantait sans retenue. La femme ignorait quel genre de message le défunt Uchiha désirait lui faire passer ni même si elle hallucinait complètement. Bref, cette bizarre d'histoire commençait bel et bien à lui donner des frissons. Elle ne savait pas à quoi penser, craignant que Madara espionne ses songes ou un truc du genre. La mort était réellement une situation effrayante, car personne ne savait précisément ce qu'il y avait après celle-ci. Tant bien que mal, la demoiselle fuyait de façon indéniable cette fâcheuse fatalité. Le fantôme de l'éventail veillait-il sur sa petite âme ? Pouvait-on être certain qu'il est vraiment possible de ramener un défunt sous une nouvelle lumière ? Certes, Nëssa possédait de nombreux et puissants pouvoirs. La vie, elle était capable de la voler, or, elle pouvait également la rallonger durant des siècles et des siècles. Malheureusement, la dernière survivante du clan Eikaeiën n'avait jamais démontré la capacité de la redonner. À la fois épeurant et magnifique, la fin d'une existence était loin d'être un sujet facile à aborder.

Néanmoins, les futiles espoirs de revoir son amant en ce moment se firent rapidement réduire au néant. En effet, la création de la coquille vide de Juubi venait d'affirmer qu'elle n'était qu'une représentation de la volonté d'Uchiha Madara. En apprenant l'excellente nouvelle, la belle émit un soupir. Déçue, elle avait espéré, pendant un instant, se retrouver devant un signe de la renaissance de son homme, mais finalement non. La pauvre se rendait compte qu'il n'y avait rien de cela. Néanmoins, il s'agissait d'un porteur de sa volonté. Bon, au moins, c'était ça de gagné. Zetsu réalisait très certainement des actions sous le compte de la légende, donc la demoiselle pouvait sûrement lui accorder un peu de confiance. Malgré ça, elle ne savait pas encore la raison de sa venue. Souhaitait-il la recruter afin de l'assister à la mise au point du plan oeil de la lune ? Nëssa l'ignorait toujours, mais elle se doutait fort bien que sa présence en ces lieux avait un quelconque lien avec l'ancien chef du clan de l'éventail. L'étrange plante humanoïde désirait lui confier quelque chose d'assez important. La kunoichi à la chevelure blanche dévisageait la création de son compagnon, intriguée. Néanmoins, elle fut vite ramenée à la juste raison. « Je n'ai pas besoin qu'on me donne de fausses espérances ! Madara est décédé et je ne suis même pas certaine qu'il soit possible de ramener réellement une personne à la vie... », dit-elle tout simplement. La ténébreuse exposait ses doutes ainsi que ses craintes à son interlocuteur, ne désirant pas être déçue de nouveau.

La belle passa ses mains devant ses yeux rouges, essuyant par la même occasion ses précédentes larmes de désespoir. Malgré le fait qu'elle ne possède plus rien de véritablement important au sein de sa misérable existence, la veuve préférait conserver au moins une petite dignité propre à elle-même. Pleurnicher devant des inconnus n'était pas une bonne chose à faire, cela, le cofondateur de Konoha lui avait amplement enseigné cette règle par le passé. Bien sûr, Nëssa ne voulait pas transgresser ce précieux règlement mis en place par son amoureux. « Tu viens donc en son nom... Qu'a-t-il à me dire ? », termina-t-elle. Attendant une quelconque réponse de la part de son interlocuteur bicolore, la beauté priait intérieurement le ciel, ne souhaitant pas recevoir de mauvaises nouvelles. La pauvre souffrait déjà beaucoup trop de son impitoyable destin, jamais elle ne serait assez forte pour supporter encore une vague d'énergie négative. Désormais, tout reposait entre les mains de Zetsu.



...

_________________

♥ ♥ ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zetsu
Membre de l'Akatsuki
 Membre de l'Akatsuki
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 14/12/2012
Age : 24
Localisation : Partout.

Profil Ninja
XP:
365/1800  (365/1800)
Rang: S
Ryos: 1090
MessageSujet: Re: [Flashback] Une existence bien misérable [Pv Zetsu] Sam 23 Mar - 13:53



La compassion du cannibale



Un semblant de déception s’afficha dans le regard de la jeune femme lorsqu’elle apprit que son interlocuteur, qui dégageait une aura similaire à celle de son défunt époux, n’était en fait que l’incarnation de la volonté de ce dernier. Depuis le décès, Nëssa s’était adonnée au malheur et à la solitude, et en ce sens, l’apparition du représentant de son compagnon ne fut pas, pour elle, une source de plaisir. La dame n’était pas à la recherche de fausses espérances; au-delà d’un proche, c’était une partie d’elle-même qu’elle avait perdu, et mieux valait avoir la certitude que le retour était impossible, plutôt que de douter et d’espérer en vain à ce sujet. Toutefois, la kunoichi ignorait de nombreux détails qui, une fois rassemblés, constituaient un tout d’une ampleur majeure. Certes, Madara Uchiha n’était plus, mais il avait délégué ses connaissances et son autorité à deux suppléants, dont l’un se tenait aujourd’hui en face de son ex-épouse. Que ce soit volontairement ou non, cette dernière semblait s’être tenue à l’écart des plans de son amant, aussi ne pouvait-elle aisément cerner la profondeur que revêtait la stratégie du leader des pupilles écarlates. L’homme-plante se devait de faire des révélations à son interlocutrice, et pas des moindres, puisqu’il s’agissait là de détails concernant la mort du ninja légendaire:

« La mort de Madara Uchiha m’attriste également, cependant, tu dois savoir qu’un homme de sa stature n’est jamais trop prévoyant. », affirma la moitié noire de Zetsu, tout en demeurant sur la réserve.

Face à son amante, le décès de la légende était un sujet à prendre avec des pincettes; l’être humain est réputé pour être, à certains moments, particulièrement instable, or la mission du nécrophage se trouvait dans le réconfort de la jeune femme. Comment pouvait-il affirmer que le co-fondateur de Konoha avait les moyens de revenir à la vie ? La mise en place du Mugen Tsukiyomi permettrait, en effet, d’influer sur la vie et la mort, et les objectifs d’Obito convergeaient, en ce sens, avec ceux de son sauveur. Mais là ne reposait pas l’essentiel de la conversation; la dame voulait également savoir ce que son défunt époux désirait lui dire, à travers son testament vivant. Ici se tenaient plusieurs éléments, notamment au sujet de l’implication de Nëssa au sein de l’Akatsuki. Face à la demande de son interlocutrice, la volonté du ninja légendaire ajouta:

« Comme tu t’en doutes sûrement, nous voudrions connaître ton degré d’implication au sein de ses plans. Nous arborons désormais les couleurs d’une nouvelle organisation, et ta présence ne pourrait qu’y être un élément positif. », dit-elle, profitant de l’occasion pour faire un tant soit peu de propagande.

Cependant, les directives transmises par le co-fondateur de Konoha ne traitaient pas uniquement de sa stratégie; d’autres concernaient un domaine d’ordre plus privé, et n’avaient lieu d’être connues que par l’amante de ce dernier. Là entrait en compte la mission de réconfort que devait remplir l’humanoïde bicolore:

« Madara te fais également savoir que ses derniers instants te furent consacrés; s’il n’avait été tenu par ses obligations, il aurait de tout cœur souhaité les passer à tes côtés. », ajouta l’Akatsukien.

La dame méritait de la tendresse, et des choses que seul l’élu de son cœur aurait pu lui apporter. À l’heure où elle préférait la solitude, elle aurait dû être prise dans des bras, réconfortée et poussée vers la survie. Quelle ironie que, dans ce rôle qui nécessitait une quantité importante de chaleur humaine, ait été choisi une créature synthétique.









©Naruto Sensou

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nëssa U.Eikaeiën
♥♥ Simply divine ♥♥
♥♥ Simply divine ♥♥
avatar

Messages : 4370
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29

Profil Ninja
XP:
2180/2300  (2180/2300)
Rang: SS
Ryos: 4831
MessageSujet: Re: [Flashback] Une existence bien misérable [Pv Zetsu] Lun 25 Mar - 2:44



La vraie force



Madara était mort, la vie l'avait quitté inéluctablement. Néanmoins, il vivait encore dans le coeur de quelques individus, surtout à l'intérieur de celui de sa compagne. Nëssa pensait constamment à son défunt homme, allant jusqu'à lui confier plusieurs prières quotidiennes. Elle ne pouvait tout simplement pas subsister sans sa présence, il fallait absolument qu'elle sente sa chaleur d'une quelconque manière et, pour y parvenir, la kunoichi à la chevelure blanche était prête à tout faire. Son attachement à l'ancien leader des éventails s'avérait être une chose pire que maladive. La belle vouait à son amoureux une fidélité extrêmement solide. Jamais, au grand jamais elle ne serait capable de le laisser tomber et encore moins de le trahir. Il s'agissait de la seule personne qui la connaissait parfaitement. La beauté ne pouvait penser que du positif à l'égard de cet homme. Elle ne supportait pas qu'on le dénigre ou que l'on parle de lui en négatif. Son amour envers le co-fondateur du village caché de la feuille la rendait pratiquement aveugle. Par ce fait même, le décès de cette véritable légende ne laissa qu'un gros vide à l'intérieur de la belle, un vide totalement irremplaçable. La pauvre recherchait sans cesse de quoi remplacer son amant, le temps qu'il revienne fouler les pieds au sein de ce pathétique monde, mais elle savait trop bien que rien ne pouvait idéalement combler ce cruel manque. Désormais, il ne lui restait plus qu'à croire en lui ainsi qu'à ses nombreux projets. Oui, la dernière survivante de la lignée des Eikaeiën devait s'accrocher à un quelconque espoir, du moins, si elle désirait vraiment survivre jusqu'à là.

D'ailleurs, la création du Gedo Mazo venait de confirmer à Nëssa une chose qu'elle savait déjà : Madara était, enfin est, une personne très prévoyante. Finalement, elle n'avait peut-être pas à se faire autant d'inquiétude. L'Uchiha possédait sûrement tous les éléments de son plan dans sa poche. De ses propres yeux, la demoiselle l'avait vu réaliser pratiquement tous ses préparatifs afin d'assurer le succès de son entreprise. Elle se faisait visiblement trop de soucis pour rien. Sous-estimait-elle les capacités de son mari ? Sûrement. En effet, la jolie femme ne connaissait pas entièrement le plein potentiel de son défunt mari. Elle l'avait vu agir à quelques reprises, mais il était toujours en train de se retenir. Du coup, la kunoichi ne savait pas trop vers quelle voie s'orienter.

Pour l'instant, la créature synthétique souhaitait connaître l'implication de Nëssa au sein du fameux projet nommé Tsuki no me. Son implication ? Bonne question. Désirait-elle mettre son nez dans tout cela au prix de sa propre vie ? La récupération de tous les bijuus n'était certainement pas une tâche aisée. Si elle décidait de les poursuivre, elle risquait à coup sûr d'y passer. Certes, la kunoichi possédait de bonnes capacités ; Madara lui avait enseigné les meilleures techniques et stratégies de combat. La demoiselle n'avait absolument rien à envier aux plus puissants shinobis de ce monde. Toutefois, elle demeurait plutôt réticente à cette idée. Après tout, l'homme de sa vie lui avait déjà confié de prendre soin d'elle-même. S'aventurer dans de telles aventures serait indirectement une contradiction aux propos de son éternel amour.

« Malheureusement, je ne peux pas vous suivre. Madara ne voulait pas que je risque mon existence dans ses affaires. Ma mort serait très certainement la pire des échecs pour lui, Dit-elle d'une voix sincère. Décidément, les paroles de la beauté étaient relativement ironiques, car, il y a quelques instants, elle envisageait une possible mort afin qu'elle puisse enfin mettre fin à son insupportable souffrance. Était-ce la présence de Zetsu qui chamboulait autant les choses à l'intérieur de son esprit troublé ? En tout cas, Nëssa semblait reprendre un peu de volonté de vivre, surtout après avoir écouté les derniers mots de son interlocuteur en forme de plante. La pauvre eut encore l'envie de fondre en larmes, mais elle se retint. Discuter de ce genre de chose était réellement une tâche difficile. Pouvait-elle la surmonter ? Madara, il... », bafouilla-t-elle. Les mots ne vinrent pas. Fermant les yeux, elle luttait contre cette soudaine vague de sentiments. La demoiselle était terriblement touchée par les paroles de l'homme-plante, constatant véritablement la puissance de leur amour.



...

_________________

♥ ♥ ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zetsu
Membre de l'Akatsuki
 Membre de l'Akatsuki
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 14/12/2012
Age : 24
Localisation : Partout.

Profil Ninja
XP:
365/1800  (365/1800)
Rang: S
Ryos: 1090
MessageSujet: Re: [Flashback] Une existence bien misérable [Pv Zetsu] Mar 26 Mar - 14:47



La mort n'arrête pas les légendes



En réalité, les paroles qu’eu Zetsu à l’égard de la dame n’étaient pas toutes tirées de la volonté de son créateur; en effet, ce dernier ne souhaitait pas voir son épouse impliquée dans ses plans, or, l’homme-plante vint quand même se renseigner à ce sujet. Il incarnait, certes, une partie du ninja légendaire, mais il ne fallait pas pour autant oublier que le co-fondateur de Konoha était mort. Désormais, une nouvelle organisation baptisée Akatsuki arpentait l’intégralité du territoire, à la recherche des plus puissants déserteurs ou, du moins, des rares guerriers non-affiliés à un village ninja. Nëssa refusait de rejoindre la lune rouge par respect pour son défunt amant, mais le nécrophage devait aller de l’avant, et proposer à la jeune femme d’honorer, au-delà des souhaits de Madara, sa propre volonté. Toutefois, la veuve semblait encore trop attachée à son ex-époux pour se consacrer pleinement aux nuages rouges, aussi, l’humanoïde bicolore n’insista pas davantage. Cela s’illustra par la suite, lorsque la kunoichi manqua de fondre en larmes devant quelques détails, concernant le trépas du leader des Uchiha. De nombreuses émotions semblèrent s’éveiller en elle à la suite des mots prononcés par la créature synthétique, mais l’objectif de cette dernière consistait surtout à réconforter la dame, et de ce fait, sa moitié blanche ne put se retenir de prendre la parole:

« Inutile d’y aller par quatre chemins ! Madara… Il va revenir ! », affirma-t-elle, en réaction aux maigres allusions de son alter-ego.

Désormais, c’était dit. Avant de disparaître, le co-fondateur de Konoha avait transmis sa volonté à Zetsu, qui lui-même en avait fait part à Obito. L’homme au masque œuvrait à présent dans un sens bien précis, et l’homme-plante semblait convaincu de sa future réussite. Le plus grand membre du clan à la pupille écarlate renaitrait; c’est du moins ce que le nécrophage venait de promettre à la jeune femme. Le caractère de l’humanoïde était régi par une immense discipline, et s’il n’existait qu’une mince éventualité qu’on lui pardonne son échec, à présent, il n’en demeurait plus aucune. Madara aurait, en effet, pu tolérer qu’on le déçoive, mais en aucun cas que l’on ne déçoive son aimée. Face aux affirmations de sa moitié issue du Gedô Mazou, la créature détailla certains éléments, qui demeuraient probablement dans le flou pour la kunoichi:

« En effet… Nous ne sommes pas les seuls à qui Madara a confié sa volonté; ensemble, nous mènerons l’Akatsuki au sommet, puis nous accomplirons nos objectifs. Faire renaître Madara en fait partie. », déclara-t-elle, sans pour autant révéler devant la dame le nom de Tobi.

Si cela se trouve, Nëssa était peut-être déjà au courant de la découverte de son défunt amant, qui avait retrouvé un tout jeune membre de son clan agonisant. Quoi qu’il en fut, le jeune homme était désormais un pion essentiel à la réussite du projet Tsuki no Me, et seule son arrivée sur l’échiquier avait permis à légende de décéder la conscience tranquille. L’homme avait beau être capable de défaire les plus grands combattants du monde seul, il n’en demeurait pas moins bien entouré; un allié doté des mêmes pupilles, un testament vivant pourvu d’étranges capacités, et une femme magnifique, puissante et amoureuse. Un trio s’était formé; désormais, trois personnes étaient au courant du but ultime de Madara Uchiha, et nul doute qu’elles l’aideraient à tout prix dans sa quête.









©Naruto Sensou

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nëssa U.Eikaeiën
♥♥ Simply divine ♥♥
♥♥ Simply divine ♥♥
avatar

Messages : 4370
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29

Profil Ninja
XP:
2180/2300  (2180/2300)
Rang: SS
Ryos: 4831
MessageSujet: Re: [Flashback] Une existence bien misérable [Pv Zetsu] Ven 29 Mar - 22:22



Mauvaise confiance



Était-elle sur le point de recommencer à pleurer ? Bon sang ! Non ! Il ne fallait pas qu'elle succombe une nouvelle fois à ses émotions. Toutes ces larmes-là et toute cette atroce souffrance ne lui servaient à rien. Elles n'allaient sûrement pas lui ramener Madara et encore moins l'aider dans une quelconque future quête. En effet, pleurnicher était une solution beaucoup trop aisée. Sans le vouloir, Nëssa embarquait bêtement à l'intérieur de ce maudit cercle vicieux ; la facilité n'arrangerait pas les problèmes. Trouver la mort ou commettre un suicide ne la rendrait forcément pas heureuse, en plus de trahir les espérances de son défunt amour. Aujourd'hui, la ténébreuse était confrontée à plusieurs choix. Devait-elle courir des risques en rejoignant cette nouvelle organisation de la lune rouge ou rester sagement plantée là, à écouter les convictions de l'Uchiha ? Pendant un moment, elle croyait que l'homme sous-estimait ses capacités à survivre, mais la raison la rattrapa bien assez rapidement. Le co-fondateur du village caché de la feuille avait tout le temps été extrêmement protecteur envers la demoiselle. Ce phénomène n'avait rien à voir avec sa puissance propre. Cela faisait partie de son comportement habituel.

Le gros matou à la fourrure blanche se tenait anormalement tranquille. Couché sur l'herbe encore fraiche, la créature spectrale observait la scène, n'osant pas trop s'imposer. En effet, Pépite semblait comprendre les regrettables sentiments de sa chère maîtresse et ce n'était absolument pas un moment propice pour foutre le bordel, malgré que l'envie de jouer un peu avec les feuilles de l'homme-plante soit relativement élevée. La bête se retenait, visiblement, elle possédait l'étrange capacité de réfléchir. Ce puissant fuinjutsu était décidément une technique très bizarre. Personne ne savait réellement ce qui se cachait derrière, même pas sa créatrice. Il s'agissait peut-être d'un nouveau moyen révolutionnaire de créer la vie, tout comme le Gedo Mazo l'avait fait avec ce qu'on appelle les Zetsu. Qui sait ?

« Madara a donc confié ses plans à d'autres personnes... Il ne m'a rien dit à ce sujet. Je suppose qu'il souhaite garder certaines choses secrètes, même à moi. Affirma-t-elle d'un air déçu. Pour dire vrai, la belle avait quitté le repaire de la légende quelques mois avant sa véritable mort, car il disait à avoir de petits détails à régler en solitaire. Ainsi, Nëssa ignorait complètement l'existence d'Obito, ne sachant pas que celui-ci était mystérieusement tombé dans sa grotte sous terre. Du coup, les dernières paroles de son interlocuteur vinrent semer une sorte de doute au sein de son esprit. Désormais, tout cela était clair : Madara désirait vraiment l'éloigner de son plan oeil de la lune, allant jusqu'à nommer d'autres personnes afin de le diriger en son absence. La pauvre dame ne savait pas si elle devait bien le prendre ou non. Les intentions de son défunt amant étaient tellement floues. À lui seul, il représentait un immense mystère. Pourtant, la kunoichi avait passé toute sa vie aux côtés de cet homme. Était-il normal que plusieurs détails lui échappe toujours à l'oeil ? La malheureuse n'arrivait pas à comprendre exactement toute cette histoire qui semblait être tombée du ciel, comme par magie. C'est vraiment embêtant tout ça. Comment peut-il faire autant confiance à d'autres personnes ? C'est une erreur de sa part ! Il ne devrait pas confier ses projets à des inconnus. », dit-elle, outrée par le comportement que l'Uchiha avait eu avant sa mort. Dans sa tête, elle n'arrivait pas à croire que Madara pouvait accorder son estime à d'autres. Toute sa vie, le possesseur du rinnengan avait été trahi par les siens. En plus, il s'agissait d'une des sources de sa grande haine envers l'humanité. Alors, pourquoi ?

Finalement, la beauté se releva du sol, faisant face à son interlocuteur à la forme de plante. D'un certain sens, cette situation possédait quelque chose d'assez comique. Au fond, Nëssa était en train de discuter avec un buisson...



...

_________________

♥ ♥ ♥


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Flashback] Une existence bien misérable [Pv Zetsu]

Revenir en haut Aller en bas

[Flashback] Une existence bien misérable [Pv Zetsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le Misérable » FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | - » Mis, Misère, Misérable... [Noah] » Crains Moi, misérable Vermisseau. » Misérable Vermine ! [feat : Taël Auras]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays du feu+ :: Les environs :: Coeur de la forêt -