AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Koukiatsu Rinji
Genin de Suna
Genin de Suna
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 18/04/2013

Profil Ninja
XP:
34/600  (34/600)
Rang: C
Ryos: 20
MessageSujet: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue] Mer 8 Mai - 19:05


ω Un chat dans la gorge ω


ωLe cumulus chevauche la grande maison du patron. La barrière de sable est sautée au grand galop et l'animal brumeux projette son ombre difforme sur la poussière chaude du pays. Son image traverse les yeux d'un sage enfant. Son image, tranquillement, s'étend et se transforme. C'est stupéfiant ! D'équidé libre la seule tache blanche du plafond céleste devient un serpent lent attendant sa proie. L'enfant baisse la tête, agitée aussi par un vent sec, et s'enfuit.
ωLe ciel est normalement sans ces monstres. C'est effrayant ! Le ciel bleu est haut et quand on lève la tête, on s'envole. La ville est tout aussi propice à l'évasion. On peut s'échapper dans des ruelles, semer une menace, et même disparaître dans des cul-de-sacs.

ωUn chariot de bois passe devant lui, il se stoppe net. Le chariot chargé de miels est passé. Rapide ! L'odeur est encore là. On se lèche les babines. Il était assez long, tiré par deux chevaux marrons et l'homme aux rênes avait une longue barbe et un chapeau. Drôle de bonhomme à épi.
ωLe petit aux cheveux blancs aperçoit un chat. L'animal a des oreilles pointue, des taches blanches sur le corps squelettique et une queue très fine. Il est sur une caisse étiquettée « Fragile » et « Sculpture », se lave les pattes. Il fait chaud, il a besoin de se nettoyer, il a besoin d'eau. Ses propres lèvres sont sèches. Il a aussi besoin d'eau.
ωOn fait un pas, on est repéré. Zut !
ωIl dresse museau et oreilles. On est observé. Un geste involontaire fait fuir la bête.
ωL'animal grimpe par les prises de terres cuites des maisons et parvient à disparaitre sur le toit rond en un tour de main. Wow ! A son tour d'escalader ! D'abord, la caisse. Puis, on prend appui sur le mur de la maison et l'on ... saute sur la paroi à gauche car il y a un rebord. En levant la tête l'enfant voit : le bâtiment est haut et plutôt lisse et il sera corsé de monter jusque là-haut.

ωEva est restée en bas. Elle l'encourage :
ω– Mieux que cela Rinji. Attention à tes appuis. Allez !
ωElle lui donne plus des ordres finalement. Quand il atteint le premier niveau, il s'accroche aux barreaux et respire. Les pieds de Eva sont là, sous son nez. Elle s'accroupie et lui attrape le crâne. Rinji grimace, pleurniche et manque de retirer ses mains.
ωTu es lent, lui reproche-t-elle, beaucoup trop lent. Bébé !
ωElle le force à se retourner, les jambes balancent dans le vide.
ωDépêche-toi, au prochain niveau !
ωLes deux pieds en appuis sur le mur poussent fort et le garçon bondit comme un singe. Il s'accroche au manche d'un drapeau faisant office d'enseigne et se balance cinq fois avant de s'envoler à la sixième. D'un rien il touche le rebord. Gagné !
ωTu es vraiment nul, soupire-t-elle. Faudrait-il donc tout faire par soi-même ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Amatera C. Rogue
~ Kuro's Soul ~
 ~ Kuro's Soul ~
avatar

Messages : 1312
Date d'inscription : 10/06/2012

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 3456
MessageSujet: Re: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue] Sam 11 Mai - 21:54

TRANQUILLITÉ

Le Cheney se situait sur son toit, non loin des allées et venues de marchands en tout genre, contemplant un beau petit nuage qu’il imagina en forme de parchemin – pourquoi ? Je n’en sais rien, et lui non plus par la même occasion – lorsqu’il sorti à nouveau une cigarette de son paquet qui dépassait légèrement de sa poche, avant de l’allumer et de la savourer comme à son habitude. Putain ! Pour une fois qu’il était tranquille et qu’aucun messager ne comptait venir le déranger… Aaaah ! Quelle magnifique journée qui se profilait dans l’esprit de l’Amatera ! Néanmoins, ça l’étonna légèrement tout de même… A chaque fois qu’il se faisait un magnifique petit emploi du temps mentalement, il fallait qu’une couillonnade intervienne et vienne contrecarrer ses plans. Qu’est-ce que c’était chiant tout de même ! Plusieurs instants de réflexion réduits à néant rien qu’à cause d’un tout petit élément perturbateur ! Qu’est-ce que ça pouvait énerver le beau mâle dominant de Suna, ce genre de détails insignifiants mais qui venaient vous changer toute une journée ! M’enfin, il n’était pas souvent tranquille, encore moins de cette manière, et il allait peut-être bien rester toute la journée sur son merveilleux toit, à penser à tout et n’importe quoi, et pourquoi pas à certaines personnes ?

M’enfin, quelques temps après avoir terminé sa dose de nicotine, il sentit qu’il commençait à s’ennuyer, à rester là comme un pantin à regarder l’azur nuageux et à imaginer de multiples formes de visages connus – ou non – à tous les masses blanches qui planaient au-dessus de sa tête, et il invoqua son Kuchyose préféré, Frosch. La chatte verte vêtue d’un drôle de déguisement violet, bien qu’allant plus dans les teintes mauves, apparut devant les yeux sanglants du beau Sunajin, dans un léger écran de fumée, comme à l’habitude de tout objet ou être vivant invoqué. L’invocateur la fixait du regard, le plongeant dans le sien, tandis que celle-ci faisait une mimique habituelle avant de parler.

« Fro’ est contente d’être avec toi, Rogue ! » S’exclama la chatte, toute souriante comme à son habitude. Voir ce sourire si radieux, si innocent, si pur fit sourire le ténébreux, qui, malgré tout, savait pertinemment que plus personne ayant connu la violence et la guerre ne pourrait à nouveau afficher une telle expression faciale, tout du moins sans se forcer… Mais, même si ladite personne se forçait pour sourire de cette manière, cela n’aurait rien de naturel donc dans tous les cas aucun humain en ce bas-monde n’aurait un tel faciès souriant, plus maintenant…

« Je suis aussi content d’être avec toi, Frosch… Lui répondit le bellâtre, tout en souriant et lui tapotant l’arrière de la tête. Est-ce que cela te dirait de rester toute la journée avec moi ? Si cela ne te fatigue pas trop, bien entendu. » Lui demanda-t-il, profitant de sa possible journée tranquille, sans imprévus aux alentours.

« Fro’ est d’accord ! » Cria-t-elle, pleine d’enthousiasme, ce qui fit énormément plaisir au dernier descendant du clan maîtrisant le Son. Cependant, ils n’avaient pas du tout prévus d’entendre énormément de bruit à cause d’un simple chat et d’un marchand qui venait tout juste de passer. Le déchu tourna alors la tête en direction du grabuge, et il ne parvint qu’à apercevoir un pantin relié à des fils de chakra qui parlait à Dieu ne sait qui, ce qui intrigua Rogue, sans plus. Celui-ci, étant très peu préoccupé par ce genre de conneries arrivant bien souvent dans son village, préféra retourner vaquer à ses options et sortit à nouveau une clope, et l’alluma tout en faisant bien attention à ne pas recracher la fumée en direction de Frosch, ne voulant pas abimer ses poumons en pleine santé.

« Hmpf… Le ciel est tout de même magnifique… Commença-t-il à dire en direction de son kuchyose, tirant une latte en la recrachant quasiment dans la foulée. Si je m’écoutais, je resterais ici toute la journée… Il s‘arrêta quelques instants, fumant plusieurs taffes et les recrachant. En fait, je vais m’écouter, rien que pour cette fois… » Conclu-t-il, savourant ce qui lui restait de sa sucette de la mort.

« Fro’ pense la même chose ! » S’écria la chatte aux couleurs peu ordinaires, avant de se hisser sur la tête du noiraud, le privant de la magnifique vue que lui offrait le magnifique ciel bleu, au-dessus du quel flottaient maintes cumulo-nimbus, prenant tous une forme différente dans l’esprit peu saint du beau Sunajin.

_________________



« Le son mêlé au vent et à la terre pourfendra bientôt le « maître » du son... »

Les secrets du Forum... :
 
Nakame a écrit:
il restait là, il allait vraiment morfler, ce type-là, ses intentions étaient vraiment mauvaises. Il créa deux clones, l'un, courut dans la direction opposée, en passant par les hautes herbes, tandis que l'autre courait dans l'autre sens, afin d'aller dans la direction de Kumo, coupant sa trajectoire en passant lui aussi par les herbes. Le vrai, quant à lui, avait sauté tête la première à travers la végétation environnante, tapi dans l'ombre, sans que le géant ne puisse le voir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.omegasky.netii.net
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue] Mar 28 Mai - 18:44


ω Un chat dans la gorge ω


ωωDeux mains apparaissent sur le rebord du bâtiment. Les petites mains d'enfant asséchées hissent promptement une grosse tête blanche et brûlée. Une petite bouche, un petit nez, mais d'yeux. Dieu que ça surprend ! Ils ont disparu derrière la touffe opaline. La binette fait de tour de ce qu'il se passe. Il cherche quelque chose. C'est évident.
ωωRinji la tourne vers sa droite et ouvre la bouche avec une grimace furieuse :
ωωJe te l'avais dit, tu as traîné, il a filé !
ωωRinji la tourne vers sa gauche, son expression change, triste et coupable:
ωωMais... j'ai fais ce que j'ai pu et, il regarde en face de lui. On distingue deux billes blanches sous la masse qui fixent un matou. Je l'ai trouvé !

ωωSans attendre ni sommation, il pousse sur ses bras, passe au-dessus de la barrière et s'en sert pour foncer à toute vitesse. Des extrémités de bandages claquent avec le vent. Le mètre-dix s'étend de tout son long. Des morceaux de tissus accroché à ses cheveux s'emmêlent à l'arrière du bandeau de ninja qui protège le cou
ωωLes bras en avant, sa vélocité relève le voile des mirettes. L'arête découverte du nez s'agite et renifle. Il va attraper sa proie. Les tentacules de ses doigts attrapent une queue or elle s'échappe.
ωωSon pied se prend dans quelque chose.
ωωL'obstacle le stoppe net, il choit raplapla. L'anicroche est une personne. Rinji a bloqué son pied dans un de ses membres, le voilà bloqué. Tout d'abord déconcerté, il s'agite quérir le minet. Rinji roule alors sur le côté. Lorsqu'il prend soin de regarder son environnement, le gamin tombe nez à nez, littéralement, avec l'être tout à fait bizarre qu'il vient sans doute d'étouffer.
ωωSes yeux ronds comme des billes sont sur-le-champ paralysés. Son corps minuscule s'ankylose et après au moins - si ce n'est bien plus - cinq secondes à jouer les statues, notre koukiatsu tonne aigu - après avoir tout naturellement chanté un cri de frayeur à rendre sourd - :
ωωHey, méchant ... La tête penche sur le côté. T'es qui ?

ωωL'homme lui a fait peur : Il a des yeux flippants ! Et fume !
ωωL'homme, pour lui, a les couleurs des bâtiments. Ce n'est donc pas évident de le voir. Ce n'est pas non plus très clair s'il est un gentil, ou un vilain. Dans le doute, et puisque rien ne prouve le contraire, il sera un sacré chameau.
ωωEt les bêtes de sommes, on s'assoit dessus !
ωωIl ne fait on s'en doute aucun effort pour se relever ou rendre la tâche plus aisée à l'autre. Rinji regarde devant lui et de nouveau : « Dit. Dit. Tu as pas vu un chat, questionne-t-il à l'invisible présence ? » D'un non de la tête, l'enfant est déçu. Les globes oculaires parfaitement ouvert, il scanne son environnement.
ωωSon regard se pose sur une cigarette. Il tire une tronche. Avec doigté, il la repousse. Le jeune genin ne voudrait pas se brûler. Au final, le chat a disparu de son radar. « Il est passé où !? » Il semble réfléchir, la main au menton. Son coude pointu s'appuie dans les côtés de l'humain qu'il continue inconsciemment d'ignorer, beaucoup trop intrigué par la bestiole.
ωωElle ne ressemblait pas tellement à un chat. C'était plutôt une grenouille rose avec des points. Franchement, c'est pas curieux ? De plus, elle avait bien une queue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue] Lun 3 Juin - 19:32

HEY, GAMIN...

Le Chuunin de Suna était toujours perché sur son toit, en compagnie de sa meilleure « amie », Frosch. Une drôle de chatte verte au déguisement de grenouille rose à pois noirs. Non mais franchement, les deux animaux qui ont engendré ça, ils étaient finis au LSD ou quoi ?! Un chat vert, ça pourrait presque passer. Mais… Un chat avec un déguisement… D’où ça pouvait bien sortir ? M’enfin, là n’était pas le problème. En effet, Rogue observait depuis plusieurs minutes un jeune bambin qui coursait un drôle de chat, suivi par une marionnette… Sûrement une mission ou un entraînement, mais bon, en attendant, il faisait un bordel monstre, je ne vous raconte même pas ! Et ce brouhaha du diable commençait à sérieusement taper sur le système du Cheney, qui ne louperait pas le gosse quand il s’approchera.

Néanmoins, ses souhaits se sont réalisés bien trop vite à son goût. En effet, alors qu’il avait Frosch sur la tête et la clope au bec, le môme d’une douzaine d’années s’était approché de lui et était même grimpé sur le toit, sans en demander l’autorisation. « Non mais quel toupet ! » pesta l’Amatera intérieurement, lui qui n’avait pas l’habitude de voir de telles turbulences à Suna. Soudain, il aperçut la marionnette et vit que son « interlocuteur » allait parler. Il recracha alors la fumée à l’opposé de son visage et le laissa dire ce qu’il avait à dire. Il pencha la tête sur le côté avant de l’interlpeler de manière assez… Impolie, beaucoup trop aux yeux sanglants du ténébreux. « Méchant… » Non comment pouvait-sil se permettre de l’appeler ainsi, et de le tutoyer directement ?: Aucune politesse les bambins de maintenant, et ça, ça pouvait l’exaspérer, le Rogui ! S’il en avait l’occasion, il en toucherait deux mots à ses parents ou à son sensei, ça cela ne pouvait plus durer ! M’enfin, il prit tout de même la peine de lui répondre, le pendant au-dessus du vide en le tenant par son col blanc.

« Hmpf… Méchant, moi ? Haha, laisse-moi rire, petit. Lui rétorqua-t-il, avant de tirer une barre et de lui recracher la fumée en pleine tronche. Ecoute, je n’ai pas vu de chat, hormis Frosch, lui indiqua-t-il en pointant du doigt la bestiole hissée sur sa tête, avant de mettre à nouveau sa cigarette en bouche. Donc bon, le chat que tu recherches, il va falloir que tu te débrouilles, jeune impétueux. Comprends-tu ? » Lui demanda-t-il de sa voix froide et impassible, tandis que le jeune garçon l’ignorait presque, regardant au loin, après son chat, avant de pester comme quoi il avait disparu.

Commençant à être fatigué de porter quarante kilos tout mouillé à bout de bras, il le reposa sur le toit, mais fit en sorte qu’il ne s’échappe pas directement, car il voulait tout de même lui parler quant à sa réaction précédente. Il était tout de même choqué… Est-ce que c’était le fait qu’il fume, ou à cause de ses yeux hors normes ? Ça, il ne saurait le dire, il allait donc lui demander directement, chose qu’il ne faisait que très rarement. M’enfin, il ne parlait pas bien souvent avec des jeunots de l’âge de celui qu’il avait failli blesser volontairement.

« Mais, dis-moi, jeune homme… j’ai quelques questions à te poser… Il ne lui laissa pas le temps de répondre. La politesse, sais-tu réellement ce que c’est ? Tu n’as pas été des plus diplomate il y a quelques instants, pas un bonjour, rien. Et… En quoi suis-je méchant ? Cette diffamation est également impolie, je voudrai donc avoir des explications. » Le blâma le Cheney, tout en se montrant pertinent dans ses dires. C’est quand même chiant, un gosse… Il ne s’adresse jamais avec respect envers ses ainés, c’est limite s’il ne le considère pas comme un sous-fifre… Non mais franchement, ça devenait n’importe quoi…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue] Mar 4 Juin - 10:03


ω Un chat dans la gorge ω


ωωC'est alors que l'avion décolle. Niiiomm ! Des fils retiennent le jouet pour enfant tel un biplan utilisé comme lampe. Par contre, cela ne lui plait pas du tout. On le suspend.
ωωLes pattes s'agitent autant qu'elles peuvent et sa tête gigote de gauche à droite sans se stopper. Il a le tournis ! Ce n'est pas très gentil de la part du monsieur de le tenir comme ça. En plus, il ... Keuf Keuf ! Rinji tousse. Keuf Keuf Keuf ! Rinji tousse très fort. Ses poumons sont attaqués avec violence. L'autre lui a projeté sa fumée abominable dans le visage ! Kouiatsu Rinji ferme les yeux, mime une course de marathon pour être relâché.
ωωLe « Chat » le réveille. Oui, il devait attraper ce fichu félin.
ωωUn éclair passe; tout son corps s'endort. Son visage s'amollit, sa bouche est en forme d'oeuf et ses yeux livides sont à moitié caché par les paupières. Bientôt il allait roupiller. La seconde qui suis, on lui demande s'il comprend. A l'évidence, il ne pige que dalle !

ωωOn le repose au sol, mais on le retient. Rinji tire un petit peu, pour le principe, car il n'est pas fabriqué en chine pour satisfaire les besoins primaires d'un singe au demi-cervelle, tandis que le filou patiente pour chopper un chat-grenouille extraordinaire.
ωω« Bah pose, pose tes questions. M'en fiche. » pense Rinji de l'abominable homme des sables.
ωωSa tête ne découragerait pas un interlocuteur à discuter. Sa tête ne l'encouragerait surement pas d'ailleurs.
ωωPendant quelques instants, il reste tranquille. Il reprend son souffle. Pendant cette minute et demie, Rinji bouge son nez dans tous les sens. La fumée le gène toujours et pense que jouer Samantha l'aidera. On en profite pour l'interroger sur « La politesse ». Sait-il ce que cela est ? N'a-t-elle jamais été apprise ? Et puis... Le touffu des cheveux se chiffonne. « Pourquoi méchant ? » résonne dans la tête du mètre dix.

ωωTu parles trop bizarre, répond sans plus attendre l'enfant d'un air déprimé. Diffatruc, impémachin, bonjour le vieux !
ωωC'était une manière de le saluer. Certes un peu drue, il s'en rétablira bien. L'image pourrait être celle de l'adolescent émo qui se revendique original et hors catégorie et dont la vie de tous les jours le mène à une dépression qui le tuerait surement.
ωωLe pompier allait découvrir, un peu tard, que Rinji n'expliquait pas, que les questions sont laissées très souvent en suspend et mystérieuse.
ωωLe fumeur compulsif est stable. « C'est le moment » se dit le gamin.
ωωCe dernier attrape le bras de son agresseur par les deux mains, l'abaisse vers le sol en tirant vers son centre de gravité cette poutre humaine. Il se déplace d'un bloc et passe dans le dos de l'individu suspect sur lequel il grimpe sans plus tarder. Il n'étreint pas le ninja, en revanche, de ses pieds nus, il galope et fait bien attention à chopper la grenouille sans que celle-ci ne puisse lui échapper.

ωωLes deux pieds sur la tête de l'affreux bonhomme, Rinji se propulse en avant effectuant un demi-tour où il stabilise le câlin qu'il fait à la bête. Son arrivée au sol est pied jointe et maîtrisée. Oui,je suis un shinobi !
ωωKoukiatsu Rinji perd sa balance à la fin de son acrobatie et tombe - avec style et grâce - sur les fesses. Ses petits petons s'animent de joie.
Il tend devant lui, la grenouille à queue, qui ne peut s'enfuir et discute :
ωωHo, tu t'appelles donc Presch ! C'est trop mignon ! Rinji il adore. La bestiole est remuée et l'enfant continue la tête vers la droite. Tu vois, tu vois ! Je l'ai attrapé le chat du caisson ... Oui, sans doute. J'aurais été plus rapide si le cruel fumeur aux yeux de psychopathe ne m'avait pas gêné à rouspéter. Rinji a les yeux rond d'un enfant devant un nouveau jouet. Dit, Presch, ça te dit qu'on soit ami ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue] Mar 4 Juin - 18:44

RENDS LA MOI !

Le bellâtre de Suna tenait à présent un gosse âgé d’une douzaine d’années dans ses bras… ‘fin à portée de bras – pour être exact – et ce, juste au-dessus du vide. Mais pourquoi réagissait-il ainsi ? Car ce môme devait apprendre la politesse ! Ce sale garnement osait dire qu’il était « méchant » et, à la recherche d’un foutu chat, il demanda directement son aide à Rogue, sans même lui saluer ou autre. Oui, l’Amatera était en colère. Non, al Shadow Drive n’était pas apparue. Pourquoi ? Et bien, certainement parce qu’il arrivait à maîtriser un peu mieux celle-ci ainsi que ses sentiments, mais aussi car il n’était pas vraiment énervé dans le genre haineux, mais plutôt… Exaspéré, dirons-nous. M’enfin, il était abasourdi tant les réactions du petit garçon étaient imprévisibles. On aurait presque pu voir un schizophrène pré-pubère. Au début, il gigotait dans tous les sens, mais surtout la tête. A droite, à gauche. Mais pourquoi ? Bon Dieu de merde, le Chuunin ne comprenait – et ne comprendrait donc jamais – rien aux femmes et aux gosses… Il n’était franchement pas aidé avec tout ça. Mais bon, fallait faire avec, quoi. Maintenant, le gosse devait avoir le tournis à force de bouger sa petite bouille dans tous les sens. Mais, d’un coup, il se mit à imiter un athlète participant à un cent mètres… Le ténébreux ne comprenait vraiment pas du tout, mais ne chercha pas plus à comprendre.

Une fois que le Sunajin expérimenté lui posa toutes ses questions sur la politesse, le blanc refusa de lui répondre, et le traita de vieux, ne comprenant pas du tout les mots employés par le plus vieux. Il soupira alors tant l’exaspération était forte et le fixa droit dans les yeux, avant de le reposer, tout en le tenant, histoire qu’il ne s’échappe pas. Mais… Alors que de sages paroles s’apprêtaient à sortir de l’orifice oratoire du noiraud, le sale gosse lui attrapa le bras de ses deux petites mains ingénues afin de lui foutre la tête en direction du toit… Ne s’y attendant pas le moins du monde, Rogue fut donc entraîné vers le bas, alors que le jeunot, lui, l’escaladait par le dos afin de choper Frosch, de faire un petit saut périlleux et de retomber… Sur le cul, devant le bel homme, qui ne put s’empêcher que de trouver cette prestation pitoyable. Attendant qu’il finisse de proposer ses plans foireux à son Kuchyose préféré, il finit sa clope et finit par le darder de regards noirs.

« Hmpf… Des diffamations, pour ta propre culture, sont des propos dits à une quelconque personne, et ce, sans aucun jugement, ce que tu viens tout juste de faire. Il balança son mégot par-dessus le toit. Un impétueux est quelqu’un assez brusque, ardent, voire même fougueux. J’espère que tu comprendras mieux ainsi… » Lui expliqua-t-il, dans un dernier soupire, alors que Frosch se débattait pour se défaire des griffes du gosse impoli qui ne voulait vraiment pas la lâcher.

« Fro’ s’appelle Frosch ! Fro est l’amie de Rogue, pas de toi ! » Hurla-t-elle, les larmes aux yeux, comme à son habitude. Et oui, elle avait été brusquée, et, de par sa nature sensible, se sentait apperurée voire même menacée, ce qui provoqua une telle réaction de sa part. Rogue, ne voulant pas la voir ainsi encore plus longtemps, la reprit et la garda dans ses bras, comme pour la protéger.

« Frosch est une de mes invocations, mais est, avant toute autre chose, mon amie, d’accord ? Ne t’avise donc de ne plus jamais foutre tes sales pattes sur elle. Lui ordonna-t-il, avant de sortir une nouvelle cigarette de son paquet blanc. Après, elle ne pourra jamais être la tienne, étant donné qu’elle retourne fréquemment dans son monde… » Souffla-t-il, alors que la chatte aux allures bizarres se calmait et qu’elle cachait son visage dans les bras du déchu.


Dernière édition par Amatera C. Rogue le Mer 5 Juin - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue] Mer 5 Juin - 11:00


ω Un chat dans la gorge ω


ωωLe coq parade, il gonfle sa coque capillaire ostentatoire et son cri précieux s'unit autour de mot savant qu'il croit pouvoir définir sagement. Ce chat ment à un enfant avec des calomnies et estime s'extirper des ennuis ainsi. Un peu fort mon bon seigneur !
ωωRinji, un enfant, n'est pas assez éclairé pour éblouir de savoir. Eva, une adulte, est son atout idéal pour contrecarrer un adolescent qui joue à l'indien.
ωωTandis que les lèvres étranges d'un petit méchant loup fanfaronnent avec des crocs jaunes - la cigarette détruit les belles dents - croquant un cancer portatif et que la grenouille à queue vestigiale soit arrachée des douces mains du protagoniste, le regard vide et sans âme du garçon aux bandages dispersés sur le corps grandit. Les sourcils sont abaissés; il pourrait mimer l'affreux bonhomme si d'abord lui n'était pas en mousse et si ensuite, indépendamment de l'effet que peuvent fournir des cernes à la kazekage et un visage arénacé, ses intentions n'étaient pas réelles.

ωωIl ne tourne pas la tête pour parler. Il n'en a pas besoin.
ωωJe n'ai pas besoin de comprendre mieux, commence-t-il en se relevant avec les genoux. Je n'ai pas besoin d'être d'accord.
ωωSes yeux jusque-là encore et toujours - quand on les a longs aussi ! - oublié par la tignasse sont relevés et placés comme peuvent deux mains sur un côté. La tête englobée par les bras le grandit.
ωωJe ne le suis pas d'ailleurs, poursuit-il. Si je ne te juge pas, ne devrais-tu pas en être flatté ? C'est une marque de respect. Si je suis ardent et fougueux, je veux bien être impétueux. Enfin ... c'est si on considère que cela signifie, par tes mots, enthousiaste et impulsif.
ωωIl soupire et son regard fixé sur le peau rouge change de cible. Presch est marquée.
ωωC'est un dédain abominable dont il fait preuve, les mains dans les poches ventrales, le corps de trois-quart. Il ne se montre pas comme désireux d'une riposte. L'être dégage quelque chose qui n'est pas du ressort normal d'un pitre. Qui dépasse juste le mètre.

ωωLes épaules s'abaissent. Les genoux se plient un peu et le torse bombé dégonfle. Un rire nerveux le fait trembler. Ce rire mélangé de gêne est exactement celui de l'enfant. Que ... Quoi ?
ωωLorsqu'il redresse le corps, il tourne la tête à droite.
ωωTu penses que la grenouille voudra être mon ami bientôt ?
ωωOn ne sait pas tellement à qui il s'adresse. La question est posée dans le vide et pourrait être une interrogation personnelle exposée ou une véritable demande à Presch.
ωωOn sait en revanche qu'il sort du gonflement au bidon un ciseau à bois qu'il tient comme une arme, menaçant. Suis un long moment ensuite durant lequel ne bouge que la main droite masquée et qui se conclut par la sortie d'un petit quelque chose de bois. La forme est donnée, un détail est fait : des moustaches de félins.
ωωRinji commence alors en silence et imperturbablement à sculpter.

ωωVite apportez de l'eau, s'exclame une voix masculine.
ωωDe la fumée noire s'élève au-dessus du toit et tapisse le fond bleu de leur conversation.
ωωDépêchez-vous, hurle une femme, mes figurines de verre vont être fichues !
ωωQu'est-ce qui se passe ? Questionne un autre.
ωωC'est à cause d'un mégot !
ωωOn commence déjà à entendre le quartier se réunir pour aider ou simplement profiter du spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue] Mer 5 Juin - 14:59

AU FEU !

Rogue venait alors d’expliquer, au gamin qui lui servait d’interlocuteur, ce que signifiaient « diffamations » et « impétueux ». Ce à quoi le gamin répondit directement, et ce, contre toute attente, avec une logique et un raisonnement plus que poussés pour son jeune âge. Au moins, il était doté d’esprit, et ça, tout le monde ne l’était pas forcément. Il n’y avait qu’à regarder Mystogan ou encore Gajeel, deux Konohajins que le Cheney rencontra quelques mois auparavant. Ils n’étaient pas vraiment futés ces deux-là. M’enfin, là n’était pas le problème. Y en avait-il vraiment un ? Oui, malheureusement. En effet, l’Amatera s’était trompé dans sa définition de « diffamation », et, faut l’avouer, ça la foutait mal quand même. Les aînés sont censés, tout du moins normalement, inculquer un bon modèle aux plus jeunes, et non leur donner de fausses informations ou leçons… Il allait donc devoir se rattraper, mais comment ? il n’en savait trop rien. Il fallait qu’il réfléchisse, tout en repensant aux paroles du bambin à la tignasse plus que blanche. Celui-ci racontait qu’il ne voulait pas mieux comprendre… Mais pourquoi ?! Ceci interpellait le déchu, mais il ne savait pas trop comment voir cette réaction d’un autre œil. Du coup, il passa outre, le temps que l’autre continue son raisonnement. Il se releva ensuite, se mettant à genoux, avant de dire qu’il n’avait pas besoin d’être d’accord… Bon, certes, il n’avait qu’à faire comme bon lui semblait, hein. Alors comme ça il ne se croyait pas diffamatoire ? Bon, d’accord, le déchu s’est complètement foiré dans ses explications, mais il lui en ferait part une fois qu’il aurait fini, histoire de ne pas briser ses théories exceptionnelles pour un jeunot de sa tranche d’âge. M’enfin, pour finir, il ajouta que sa dernière définition signifiait qu’il était impulsif et enthousiaste. M’ouais, il n’avait pas tort.

« Ta théorie est bonne, petit. Mais… Je dois t’avouer quelque chose… Je me suis trompé quant à ma définition de « Diffamations », et je m’en excuse. Pour me corriger, je vais tout simplement dire qu’une diffamation est une accusation envers quelqu’un, et ce, sans aucune PREUVE. » Lui expliqua-t-il à nouveau, tout en insistant bien sur son dernier mot, afin de bien montrer que, cette fois, il ne s’était pas trompé comme le plus gros imbécile du pays du Vent. Car, oui, après tout, il était tout de même le mâle dominant de Suna, non ?

« Tu as su lire à travers les lignes, comme dirait l’autre… Et donc, oui, si tu veux, on peut dire que tu es impulsif et enthousiaste… » Finit-il, le plus calmement du monde de sa voix neutre et impassible, comme toujours. Puis, après, il récupéra Frosch. Le blanc-bec se tourna un peu plus vers Rogue, mais sans montrer une mine désireuse de se venger, loin de là. Mais cette mine-là… Il n’était pas capable de la déchiffrer, c’était impossible pour lui, lui qui n’arrivait à rien éprouver, ou alors de la haine, de la colère… tout ça, quoi. Un rire nerveux se fit entendre. Cela ne venait pas du grand et beau noiraud, ah ça non ! Cela venait du jeune garçon qui venait de se faire piquer son « jouet ».

« Si elle deviendra ton amie ? Personne ne le sait, bien qu’elle m’ait un peu l’air réticente pour le moment… Affirma-t-il, en regardant le faciès trempé des larmes de la chatte-grenouille. Tu lui as vraiment fait peur, en la prenant ainsi. A présent, tu sauras que les animaux invoqués possèdent cœur, conscience et sentiments, contrairement à… Il repensa à tout ce qu’il pouvait ressentir… C’est-à-dire pas grand-chose. Certains humains. » Indiqua le ténébreux, lorsqu’une étrange fumée noire se fit apercevoir dans le ciel bleu. Des voix se firent entendre par les deux ninjas. Des civils réclamaient de l’eau. Pourquoi ? Ils n’allaient pas tarder à le savoir. Ensuite, on affirma qu’un feu s’était déclenché. A cause de quoi ? Un mégot, signalé par une autre personne. Le Cheney ne voulait pas se rendre coupable de tout ça, mais ça le faisait sacrément chier d’avoir réussi à foutre le feu dans Sunagakure… Comment allait-il faire pour arrêter toute cette ardente incandescence ? Il se tourna alors vers le gosse.

« Hmpf… Je voudrai bien aidée, mais le plus gros point d’eau est à environ trois kilomètres d’ici… As-tu une autre idée pour les aider ? » Demanda-t-il d’un air faussement inquiet, afin de voir ce que savait faire le petit. Car bon, il n’aurait vraiment aucuns problèmes pour aller chercher de l’eau dans l’Oasis Luxuriante du désert.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue] Mer 5 Juin - 20:27


ω Un chat dans la gorge ω


ωωÊtre capable de répondre aussi clairement et même mettre en déroute une logique, voilà ce dont est capable le bout de choux. Mais attention, c'est occasionnel. Serais-ce parce qu'il lui a fait une leçon ? Un reproche ? Ou bien qu'il a joué au commandant. J'en sais fichtre rien moi !
ωωAvouer son erreur. Dans son corps, un sourire flamboie. A l'extérieur, toujours ce mur.
ωωAvouer son erreur n'exclut pas une autre tentative. Rinji ne voit pas qu'elle est ratée.
ωωTss, entend-il, ce gars n'est vraiment pas malin. La main sur l'épaule. Avec sa tête de clodo, c'est une preuve flagrante ! Désolé mon pote, en passant derrière lui, essaie encore. Allez, dit-lui ses quatre vérités !
ωωLa brume rejoint la fumée noire et la blondeur magnifique de l'être s'enfuie.
ωωRinji pense à ce qu'il dit. Presch comme amie, ce serait génial ! Une légère lueur semble exister quelque part. Dans ses yeux, dans l'avenir. Mais le reptile pleure des larmes de crocodiles; c'est triste.
ωωSon interlocuteur a quelque chose contre les humains. Il n'a de cesse d'être en colère. Et maintenant, il fait une allusion. Quoi ?
ωωLarme et flamme. Ils sont bizarres eux !

ωωDans les actions du dingue, il existe une volonté de se rattraper. Son visage est inquiet de ses dégâts, qui grossissent à chaque instant, jusqu'à demander une main salvatrice en la personne de Rinji.
ωωLui, tout simplet, continue sa création et éparpille des copeaux de bois. Des oreilles pointues apparaissent.
ωωUn gros point d'eau. Aller les aider.
ωωRinji change de jambe d'appui, redresse son couteau et sa tête. Il ne prend pas un air pensif - c'est plutôt la surveillance du grand duc - bien qu'il médite sur ce qu'il devrait faire.
ωωDix secondes.
ωωLe temps s'écoule.
ωωC'est long.
ωωFinalement, il range ses affaires, referme ses poches et pose l'index sur la lèvre inférieure d'une bouche mi-ouverte.
ωωHeu ...

ωωIl s'approche de l'autre machin.
ωωIl titube. Rinji ne marche pas en ligne droite, comme perdu, malade et endormi.
ωωQuand il arrive à hauteur de celui-dont-il-ne-peut-prononcer-le-nom-parce-qu'il-ne-le-connait-pas-encore, Koukiatsu Rinji, placide et froid, agit.
ωωTouché !
ωωLe crabe pince le géant de deux mètres au nombril afin qu'il relâche son étreinte.
ωωIl en profite pour faire un petit saut - classique pour un ninja -, attraper l'animal et lui dire avec un sourire : « Vient Presch, on va jouer ! ». Lorsqu'il redescend, rinji s'accroupit et la fusée part vers le sud, en direction du grand rempart principale.
ωωC'est alors qu'il disparaît dans le vent. Un shunshin !

ωωIl porte la jolie Presch en sac-à-dos, ses mains tiennent les petites pattes de l'animal rose. Rinji ressemble à un drôle d'écolier. Un écolier en fuite ! Non il ne sèche pas les cours.
ωωD'abord, on va jouer au loup. C'est Goliath le chat !
ωωIl rit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue] Mer 5 Juin - 21:44

PAS LE CHOIX...

Rogue venait d’allumer – enfin ! – sa clope quand il remarqua que l’enfant s’amusait à sculpter Dieu n’sait quoi avec des bouts de bois et un petit couteau… Certes, il était Ninja, et donc savait utiliser des armes contendantes mais… Un couteau, n’était-ce pas un poil trop dangereux pour un jeune de son âge ? M’enfin, il n’avait pas à s’en occuper, il n’avait pas sa garde, après tout. Bon, son regard alternait entre le visage pensif du môme à la grosse tignasse et à la fumée noirâtre qui prenait de plus en plus d’ampleur dans le ciel. Allait-il lui venir en aide ou non ? Bonne question. En tout cas, il n’avait pas l’air décidé, et le Cheney avait vraiment la flemme de bouger. Oui, ça la foutait mal pour un Chuunin, mais bon, c’est comme ça. Il n’aurait qu’à faire comme s’il était endormi et puis voilà. Non ? Bref, le gamin ne parlait plus, il était vraiment plongé dans ses créations enfantines, simplettes. Mais que sculptait-il ? A vrai dire, l’Amatera s’en foutait, mais royalement. Il fallait bien faire quelque chose mais… Non. Pas moyen. Pas d’envie, pas de dynamisme, rien. Juste l’envie de se prélasser au soleil, comme d’habitude… En faisant la nourrice, qui plus est. Bon, ok, le gosse était un sacré fardeau pour le ténébreux, mais bon, au moins, il pouvait profiter de Suna, POUR UNE FOIS. Il n’était jamais là, à vrai dire… Un coup en mission, un coup en train de s’entraîner… Merde, il avait besoin de repos, lui aussi ! C’était pas une marionnette, quoi !

Cependant, alors qu’il allait se recoucher, le petit mètre dix – environ – se releva, rangeant tout son petit matériel du petit apprenti sculpteur dans ses poches et il s’approcha du noiraud, qui le fixait de son regard froid, espérant le déstabiliser… En vain. C’était bien la première fois que cela ne fonctionnait pas. Bon Dieu, ce gosse n’était pas normal. Encore, il comprenait que cela n’ait pas fonctionné sur la belle Sachiyo, ou, comme il la surnommait dans son esprit, la brûleuse de lèvres… pourquoi était-ce normal ? Car elle pouvait jouer avec les sentiments d’autrui, ou encore son physique, ou même les différentes facettes de sa personnalité. Mais comment le bellâtre s’était frait cramé par l’allumeuse ? Eh bien, il avait décidé de rentrer dans son jeu, et ça, elle n’avait pas spécialement aimé et n’avait pas du tout prévu que cela se passe ainsi, résultat, elle s’est vite défendue et voilà… Mais bon, l’heure n’est pas à ça, mais plutôt au petit blanc-bec qui s’approcha du grand Sunajin, avant de… Le pincer, au niveau du nombril ! Il fut si surpris qu’il en lâcha Frosch, qui tomba dans les bras du sale gosse. Oh le garnement, il ne payait rien pour attendre ! Mais bien évidemment, il en profita pour se barrer à une vitesse folle, prenant la direction des portes du village, plein sud. Eh oui, grâce à ses petites pattes, il pouvait gambader partout, même passé sous certaines charettes… Que Rogue devait contourner. Bon Dieu qu’il était chiant, ce gamin ! Après avoir couru jusqu’à enfin avoir à nouveau le bambin dans son champs de vision, celui-ci diparut après avoir fait quelques mudras… Le salop ! Il avait utilisé un Shunshin ! Mais, vu son niveau – et son âge, surtout – il ne pouvait aller bien loin… Le déchu continua alors sa course folle en direction des vastes étendues de désert et… Oh ! Surprise ! Il aperçut une tâche blanche avec du rose et du vert en plein milieu : Il les avait enfin retrouvés ! Ils avaoent également l’air de jouer à un jeu, tous les deux… Lorsque Frosch aperçut son maître et meilleur ami. Elle courut vers lui, le plus rapidement qu’elle pouvait, avant de se jeter dans ses bras.

« Fro’ a eu si peur, Rogueeee ! S’exclama-t-elle, avant de cligner des yeux faisant gicler ses larmes sur les habits de ce dernier, qui lui tapota la tête avec un léger sourire. Eh oui, il lui arrivait de sourire, mais uniquement avec elle… Il éprouvait un certain dégoût envers la nature humaine, et donc les trois quarts des humains de ce bas-monde… En faire la liste serait trop long, et il n’avait pas que ça à foutre. Il devait régler un compte avec Rinji. Mais Fro’ va mieux avec toi ! » Finit-elle par s’exclamer, avant de sourire jusqu’aux oreilles, séchant ses larmes. Le futur maître du Son était assez énervé, mais pas assez pour devenir fou ou perdre le contrôle sur le pouvoir que lui avait « offert » Molag Ball… Il essayait donc de rester impassible, bien que cela fût très difficile. Il s’approcha lentement du nimbus, bras croisés, mèche masquant un de ses yeux.

« Je t’avais dit de ne plus mettre la main sur Frosch… Tu vas devoir en subir les conséquences, tu le sais ça, jeune… » Il se stoppa net, ne connaissant pas son prénom, il ne pouvait donc pas l’interpeller… Histoire que l’accusation soit encore plus forte, plus pertinente. Il allait donc devoir lui demander finement, le plus finement possible… C’est bon, il la tenait son idée !

« Hmpf… Je n’ai pas envie de te blesser gratuitement, sans que tu puisses te défendre… Je te propose alors une sorte de… Deal… Mais… Comment t’appelles-tu ? » Finit-il par lui demander, le plus naturellement du monde. Il lui laissa tout de même le temps de répondre et posa Frosch à terre, qui se mit juste devant lui, comme pour le protéger…

« Nous allons nous battre. Hmpf… Je vais retenir mes coups, ne t’en fais pas, tout du moins, je vais essayer… Mais toi, tu vas y aller à fond, d’accord ? Si je trouve que ta façon de combattre est convenable, je ferai un effort et je verrai si tu es apte à invoquer Frosch, d’accord ? » Lui proposa-t-il, pour finir, la voix un peu plus douce que la normale, ce qui le choqua presque, intérieurement. M’enfin, d’était bien la première fois que ça lui arrivait, faut le comprendre quoi. A présent, le fait de pouvoir devenir ami avec la chatte verte aux allures de grenouille rose reposait en ses mains de petit enfant d’une douzaine d’années.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue] Jeu 6 Juin - 11:05


ω Un chat dans la gorge ω


ωωPar-dessous la charrette, par-dessus un tonneau, entre deux murs, Rinji est petit et passe-partout. Il n'a pas toutes les clés du succès, mais l'enfant sait passer les épreuves. Lors de cette course, il est un tigre qui défend ce qu'il est. Il fait ce qu'il lui plait.
ωωQuand Rinji a dépassé les grands remparts, il n'était pas question de l'arrêter et le shunshin a parfaitement aidé. Mais puisqu'il est jeune, la distance parcourue ne pouvait être grande. Il s'arrêta près d'un petit arbrisseau à tiges argentées. Il dépose le chat et lui montre du doigt un superbe spécimen. Avec le soleil il s'illumine.
ωωJuste à côté de l'essence il sort un petit animal. C'est un reptile du désert très mignon. Rinji fixe le lézard qui paraît le faire aussi. Le poisson des sables replonge et s'enfuit lorsque Presch se met à geindre. « Mais on joue Presch, lui sourit-il, c'est amusant ! Tant fait pas, le loup va nous attraper. »

ωωLa grenouille court vers une grande personne. Le voilà !
ωωRinji la main devant la bouche a la tête baissée et les yeux curieux. Ils jouent à s'attraper après tout ! Rinji s'assoit vite sur le désert brûlant et défait ses chaussures. Il préfère sentir le sable crisser entre ses orteils, même si l'étendue infinie est un chemin de charbons ardents.
ωωPresch hurle un prénom. L'enfant n'est pas assez distrait pour ne pas l'entendre.
ωωIl s'appelle Rogue.
ωωIl se demande ce que cela veut bien vouloir dire. En tout cas, le Ro est une note de musique. Rinji la trouve stridente si bien qu'il n'écoute que peu de musique en Si. En observant le monsieur, Rinji découvrit qu'il effectuait un effort perceptible pour ne pas perdre les boules alors qu'il s'approche réprobateur de l'attitude fun de Koukiatsu Rinji, genin de Suna. Quel manque cruel de sang-froid !
ωωNotre enfant repense au lézard.
ωωOn le sermonne et le menace. Quand l'individu a terminé, Rinji ferme l’œil droit, tire de l'index son œil gauche et tire la langue :
ωωBeuu ... ! Fit-il pour reprendre après un aspect "normal". Comme si j'avais besoin de l'avis de Monsieur Rogue pour me défendre !

ωωIl se redresse en effectuant une roulade arrière. Il passe près du buisson sur lequel il aperçoit une fleur violette et blanche. Trop beau !
ωωMon père m'a dit de ne pas donner mon nom aux inconnus, conclut-il en désensablant ses vêtements et dépoussiérant ses bandages qu'il profite pour resserrer.
ωωTout en écoutant ce "Rogue", le polisson boit une gorgée d'eau de sa ronde gourde recouverte de tissus et de cuir, rééquilibre son bandeau de ninja - à son cou - et s'échauffe poignets, mollets et articulations. Tarte toi-même !
ωωNon pas d'accord, lui lance-t-il spontanément. J'veux pas pactiser avec les grenouilles moi. J'veux juste Prosch comme amie. Il sort d'une poche latérale un turban qu'il pose sur sa tête : sortie dans le désert égale protection indice 50. Or, oui d'accord. On va s'amuser !

ωωIl tapote les deux extrémités d'un rouleau de parchemin orange où Presch avait pu poser ses pieds lorsqu'il s'amusait à le fuir. Qu'est-ce que cela pouvait bien signifier pour l'Hindou ?
ωωSi t'y vas pas à fond, soupire-t-il déçu, alors Rin-chou fait pareil !
ωωDe la poche à ustensiles situé sur sa fesse gauche, exactement sous le rouleau de seize centimètres de diamètre, il tira un kunaï. C'est ninja. C'est basique.
ωωEt j'te rappelle que c'toi le chat ! Exprime-t-il sa fraîcheur en utilisant l'arme blanche tel un revolver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue] Sam 8 Juin - 23:51

COMBATTONS

Rogue était désespéré. Pourquoi ? Il ne comprenait pas vraiment le môme qui se trouvait juste devant ses yeux. Celui-ci pouvait tout aussi bien être très réfléchi qu’incohérent, ce qui était assez déstabilisant. En effet, l’Amatera avait l’impression qu’à l’intérieur du jeune Sunajin se trouvait deux personnalités. La personnalité du jeune gamin qu’il était mais aussi celle d’un être mature et très réfléchi. Ce n’était pas commun, surtout chez un jeune de cet âge-là. M’enfin, le plus déstabilisant fut le fait qu’il ne voulait pas du tout pactiser avec Frosch, alors qu’il voulait être son ami… Mais bon, il n’allait pas lui en vouloir, et puis ce n’était pas plus mal, il n’avait pas envie de s’emmerder à apprendre à quelqu’un les arts du Kuchyose no Jutsu, quoi.

Le jeunot venait tout juste de s’asseoir devant le Cheney quand ce dernier lui fit un tout petit sermont de rien du tout, montrant son attitude désinvolte au bellâtre de Suna. Et voilà… Encore son caractère enfantin qui prenait le dessus. Bordel, qu’il était instable, ce gosse ! Néanmoins, il ne l’ignora pas cette fois, lui répondant – après lui avoir tiré la langue – qu’il n’avait besoin de se défendre. Cependant, il ne voulait pas lui dire son prénom, suite aux ordres de son père. Mais bordel, ils étaient tous deux Sunajins après tout ! Ils côtoyaient le même village ! QU’est-ce que ça pouvait énerver le mâle dominant, ce genre de caractère ! Même s’il n’était pas en posture pour la ramener quant à ça, étant donné qu’il ne parlait que très peu et qu’il ne dirait jamais son nom à un inconnu, sauf dans les cas extrêmes.

« Hmpf… Je ne suis pas inconnu, à présent… Et tu le connais mon prénom, maintenant, jeune Sunajin. » Lui rétorqua le Chuunin du Vent, espérant qu’il allait quand même changer d’avis. A vrai dire, il ne se voyait pas du tout combattre un p’tit garçon dont il ne connaissait pas le nom. Il trouvait ça extrêmement chiant, comme s’il se battait face à un Nukenin… Ce n’est pas ce que l’on pouvait appeler comme étant le meilleur « sentiment » qui soit, en combat.

Ensuite vint le tour de Rogue qui fit tout son petit discours sur le pacte avec Frosch, si le blanc voulait réellement devenir ami avec son invocation favorite. Mais il ne s’attendait pas du tout à ce qu’il refuse, et il lâcha une sorte de soupire de déception. Pourquoi ? Il n’en savait trop rien, et préférait ne pas y réfléchir. Il croisa alors les bras, et regarda son interlocuteur droit dans les yeux, le fixant de son regard sanglant, froid. Il fallait tout de même qu’il lui pose des questions, quoi.

« Bon, écoute… Tu ne pourras jamais devenir l’ami de Frosch si tu ne veux pas pactiser avec elle, mon petit. Néanmoins, fais comme bon te semble, je n’ai pas que ça à faire que de m’occuper des caprices d’un gamin de ton âge. » Répondit le ténébreux, sur une espèce d’intonation de voix cinglante, histoire de le faire réagir, bien qu’il ne s’attendait pas à faire beaucoup d’effets. Mais bon, ce n’était pas son problème après tout. Il allait lui régler son compte pour son insolence et il retournerait sur son toit afin de vaquer à son glandage occasionnel.

Alors qu’il s’apprêtait à se reculer, il vit le plus jeune sortir une bouteille de protection solaire, prouvant qu’il allait bien rester ici pour un moment, ce qui réjouit le déchu, qui resta à sa position initiale, gardant la même position. Le garçon aux cheveux blancs indiqua qu’il voulait quand même se battre, mais fut tout de même déçu lorsque Rogue annonça qu’il n’irait pas à fond. Mais… Il ne comprit pas sa phrase… Que voulait-il dire par Ri-chou fait pareil ? Il fallait qu’il lui demande, s’il voulait comprendre la logique de ce petit homme.

« Bien, si tu le désires tant, je ne vais pas me retenir. Mais ne viens pas pleurer si tu te retrouves à l’hôpital. Il marqua une légère pause. Mais que veux-tu dire par « Rin-chou fait pareil ! » ? » Lui demanda-t-il, très étonné, lorsque le jeune à qui il parlait sortit un Kunai qu’il maniait comme un revolver. C’était bizarre… Franchement bizarre. Mais bon, il n’allait pas s’attarder sur un détail aussi futile, n’est-ce pas ? Il se recula alors rapidement de quelques pas, afin de se situer à une dizaine de mètres du jeunot et il souffla dans sa main, créant une petite balle de vent qui fonça sur lui sans crier gare. Il voulait voir comme il allait se défendre, l’avenir de Suna…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue]

Revenir en haut Aller en bas

Un chat dans la gorge [Flash-Back][Rogue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Made in Flash Back » Un professeur un peu spécial... [Flash Back] » Retrouvailles et chats dans la gorge [Pv : Clem] » Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya] » Dans les brumes du Paradis [Flash Back]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays du vent+ :: Sunagakure no sato :: Centre du village / Habitations -