AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

[FB] Mission : Sauvetage de genins au pays de la terre [Pv. Nanashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité


MessageSujet: [FB] Mission : Sauvetage de genins au pays de la terre [Pv. Nanashi] Jeu 30 Mai - 23:17



Enfin une mission sérieuse !



Depuis combien de temps Daiki arborait-il son bandeau frontal marqué des deux pierres de Iwa? Un mois? Peut-être deux? Il se tenait assis sur son lit et admirait son bandeau sous toutes les coutures. Il avait tout juste assimilé le fait que ce bandeau était le sien et commençait à comprendre ce que ce bandeau impliquait. Il était maintenant un soldat dans les rangs du village caché de la roche et se devait d'honorer les missions qui lui étaient données. Cependant il commençait à être las de ne recevoir que des missions de rang D et quelques rares missions de rang C. Cet éternel rêveur s'était surpris à songer de temps en temps à des missions un peu plus périlleuses, afin de réellement tester ses capacités. Il avait pourtant conscience que son rang de genin ne lui permettait cependant pas de réaliser de telle mission. Il finit par poser son bandeau frontal sur sa table de nuit et alla dans la salle de bain se brosser les dents. Il commença à songer à la période noire que traversait le village. La plupart des ninjas se trouvaient au front à mener la quatrième grande guerre ninja. Le jeune Zeke, lui, venait tout juste d'être promu et n'avait, de ce fait, pas été envoyé au front. Il n'était pas soucieux pour ses parents, il les savait forts et résistants, ils ne se feraient pas tuer. Il était plus soucieux des risques que le village encourait. Le village avait été vidé et le genin redoutait une attaque sournoise de la part de leurs ennemis. Il finit par poser sa brosse à dents et se rinça la bouche. Il alla vers sa chambre, pensif, en réfléchissant aux différentes choses qui pourraient subvenir dans les jours qui venaient. Ainsi il se retrouva à penser missions, invasions et à tout un tas d'autres choses. Ce soir là il se coucha la tête pleine de questions et dormit d'un sommeil agité.

La lumière parvenait à filtrer à travers l'interstice entre les rideaux. Le soleil était surement levé depuis une ou deux heures. Daiki venait tout juste de se relever tant bien que mal en position assise. Il s'étira longuement et émit un bâillement sonore. Il se gratta la tête, et mit une bonne minute à avoir les idées claires. Dans un effort exceptionnel il trouva la force de se lever puis se dirigea vers la salle de bain pour se laver. Il prit une douche rapide puis alla s'habiller. Il revêtit un pantalon ocre ainsi que son fidèle poncho. Sa mère n'étant pas là il allait devoir se préparer son petit-déjeuner lui-même, ce qui était presque criminel étant donné ses capacités déplorables en matière de cuisinier. Il fouilla les fonds des placards et ne trouva rien. Il se contenta donc d'un fruit, il irait s'acheter quelque chose plus tard en ville. A peine eut-il finit de manger qu'il entendit un bruit. Il s'agissait d'un bruit de verre. Il se tourna donc machinalement vers la fenêtre de la cuisine et vit un rouge-gorge. Il avait surement du taper le carreau avec son bec. L'oiseau avait la patte levée. Autour de cette patte était enroulée un petit morceau de parchemin. Le genin ouvrit la fenêtre et tendis son index à ce petit visiteur inopiné. L'oiseau se posa sur son doigt et Daiki lui caressa la tête du bout de son doigt. Il trouvait l'animal mignon et en oublia presque le parchemin à sa patte. Il joua quelques secondes avec lui avant de prendre conscience qu'il devait lire le message. Il prit le message de la patte du rouge-gorge qui prit son envole à l'instant même où le jeune Zeke s'empara du message. Il suivit le rouge-gorge du regard quelques secondes puis déroula le parchemin. « Zeke Daiki vous êtes convoqué aujourd'hui dans les locaux de commandement du village, nous vous tiendrons informés sur place. Venez au plus tôt. » Après ses spéculations de la veille son excitation était à son paroxysme. Il ne perdit pas une seconde, il finit de se préparer en un temps record. Il prit ses shurikens, ses kunaïs et mit ses sandales en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Il quitta la maison et commença à songer à ce qui l'attendait.

Les rues d'Iwa étaient aussi vide que la maison. Tous les shinobis étaient au front, il ne restait plus que quelques ninjas et les rares civils qui habitaient le village. C'était ennuyeux à mourir. Daiki était habitué à l'effervescence du centre-ville, aux animations de rue ainsi qu'au brouhaha continuel produit par l'énorme population d'Iwa. Cette convocation arrivait à point nommé, le shinobi commençait à se lasser de sa routine ainsi que de l'ambiance pesante qui planait à Iwa. Cependant son empressement fut vite endigué par le raffut que faisait son ventre. Un fruit était loin d'être suffisant pour combler l'appétit matinal du jeune Zeke. Il décida donc de s'arrêter dans une échoppe de ramen pour se rassasier, il ne pourrait être clairvoyant sans l'estomac rempli. Il engloutit son bol de Ramen en un rien de temps. Il paya puis se remit en route vers son lieu de rendez-vous. Il finit par arriver sur place puis se rendit au bureau que la secrétaire lui indiqua. Ônoki-sama n'étant pas présent les affectations de missions avaient été déléguées par le Tsuchikage à des ninjas restés à Iwa. Il entra dans le bureau qui lui avait été désigné et là il se retrouva face à un vieil homme qui lisait un parchemin. Daiki attendit de longues secondes puis se rendant compte que l'homme ne prêtait pas attention à lui il finit par émettre un raclement de gorge sonore. Le vieil homme leva les yeux de son parchemin puis s'excusa auprès du genin. Il devait avoir des problèmes auditifs liés à son âge avancé. Il posa son parchemin et le genin vit une photo de lui dessus ainsi qu'une photo d'un ninja qu'il n'avait jamais rencontré auparavant.

"-Bonjour jeune Zeke. Je vous ai convoqué aujourd'hui de manière exceptionnelle. Comme vous le savez nous vivons une époque sombre... Beaucoup de ninjas sont au front et il semble compliqué de trouver des chuunins et des juunins en ces temps de guerre. Exceptionnellement aujourd'hui nous allons vous affecter à une mission de rang A. Je vais vous résumer la situation. Un groupuscule de nukenin semble profiter de la guerre afin de mettre à exécution ses plans. Une équipe de genins dont le senseï est porté disparu est détenue par ces nukenins. Votre mission est la suivante : vous devez retrouver ces genins et les ramener au village ainsi que les déserteurs. Pour cela vous serez accompagné d'un juunin de Kiri que nous avons réquisitionné pour cette mission. Votre tâche sera de l'épauler dans cette mission et de le guider à travers notre pays."

Daiki ne pouvait plus dissimuler le sourire qui se dessinait sur son visage. C'était bien au-dessus de ses espérances, il allait enfin avoir une mission digne de ce nom! Il se sentait vraiment flatté de se voir attribuer une telle mission. Il avait conscience que cette affectation était due au contexte très spécial de la guerre, mais il ne pouvait s'empêcher d'avoir des étoiles dans les yeux. C'était pour lui une chance inespérée de faire ses preuves. Le genin commençait à partir dans ses fantasmes quand le vieil homme le ramena sur terre. Il venait d'annoncer le juunin. Le jeune Zeke se retourna vers la porte qui s'ouvrit doucement...



©Naruto Sensou


Dernière édition par Zeke Daiki le Dim 2 Juin - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [FB] Mission : Sauvetage de genins au pays de la terre [Pv. Nanashi] Ven 31 Mai - 13:13



Un café, une terrasse, une mission !




Nanashi avait eu pour mission de délivrer un message important au village d’Iwa, il avait donc marché contre la pluie et le brouillard puis gravit les montagnes et s’était finalement frayé un chemin jusqu’au village caché du pays de la terre. Ce que contenait le pli, il l’ignorait, l’enveloppe était close et inviolable. En effet, la Mizukage semblait avoir pris pour habitude de sceller ses messages important de manière à exploser si d’aventure, une personne autre que le destinataire tentait de l’ouvrir. Une mesure radicale mais sans doute judicieuse en ces temps troublé. La menace des Zetsu blanc été toujours omniprésente et rien ne préservé Nanashi d’une attaque durant le voyage qu’il avait entreprit.

Une fois le message délivré, avec une demi-journée d’avance, pour la plus grande fierté de l’amnésique. Le tsuchikage le fit convier à apporter son aide au village. Le temps d’une mission avait-il dit, une journée pas plus. Fort de l’avance qu’il avait acquit lors de son trajet allé, le bretteur de kiri accepta sans faire d’histoire. Et ce fut un des ninjas au service du kage qui lui expliqua le contenu de la mission.

Apparemment, la guerre coutait cher en main d’œuvre au village ninja du pays de la terre tans est si bien qu’il était presque démuni face à une agression d’un groupe de nukenin. Ceux-ci auraient pris en otage une équipe de jeune recru pour une raison encore inconnue. Le Juunin en charge de leurs apprendre le métier semble s’être volatilisé et de nombreux éléments sont encore à éclaircir sur le pourquoi du comment.

« Bien sûr, » avait dit le ninja chargé de lui expliquer les termes de la mission, « nous vous ferons seconder par un jeune de chez nous. Il connait la région et pourra donc vous guider autant de temps que dureront vos recherches. Puis j’imagine qu’il pourra vous apporter son aide lorsque vous mettrez la main sur les ravisseurs. Et euh, les nukenins, si vous pouvez en ramener quelques-uns en état pour un interrogatoire, ce serait l’idéal. » L’iwajin prit un papier sur son bureau ou il griffona quelques mots puis il l’accrocha à la patte d’un rouge gorge qui vivait dans une cage, à côté de son bureau. « J’ai à faire, revenez dans une heure, le temps que le jeune arrive. »

Une heure à perdre dans un village inconnu. Ce pourrait être une opportunité pour visiter le village mais par où commencer ? Et puis, si l’amnésique était arrivé en avance pour délivrer le message, ce n’était qu’en négligeant le confort et la durée de ses nuits. Aussi il prit une direction au hasard dans les rues du village ou s’offrait à lui, les paysages et les visages matinaux d’un autre pays. Sa destination ? Un quelconque endroit où l’on lui servirait un café ! une terrasse ? C’était plus qu’il n’espérait !

Et pourtant, à l’angle d’une rue, une jolie petite terrasse de bois claire coquettement couverte de tissu bleu et vert l’invitait à s’assoir sur l’une de ses vingtaines de chaise bon marché. Le visage souriant et un peu rondouillard d’une jeune dame aux formes généreuses vint lui prendre commande et lui apporta comme convenu son café.

Une fois bien installé devant sa table, il sorti son attirail de ses nombreuses poches et les disposa maniaquement en ligne devant lui. Un café chaud, un bout de tissu propre, une pierre aiguiser, une plume et de l’ancre, du produit d’entretien, tout était en place et il commença son petit rituel. Tenir son matériel en parfait état était une de ses grandes passions. Loin d’aimer particulièrement les gestes répétitifs et l’investissement que cela réclamait, il appréciait le plaisir simple d’admirer le reflet de l’acier, le tranchant de la lame, le bon fonctionnement de ses parchemins au sceau tracé bien net.

Le temps passa vite et Nanashi dut finir son café bien refroidi tans il était absorbé dans sa tâche. Il remercia la tenancière et reprit la route vers le poste de commandement. Il arriva finalement avec un soupçon de retard mais pas de quoi être honteux. Dans le bureau, la voix du vieillard avec qui il avait discuté une heure auparavant raisonnait et une voix plus jeune lui répondait. L’amnésique hésita un instant puis entra. De retour, le rouge gorge voleté de droite à gauche dans sa cage.

Un ninja aux trais encore fin, les cheveux noirs et une sorte de cape de voyage d’une couleur tout à fait étonnante était déjà présent. M’enfin, ce n’était pas un concours de mode, et heureusement pour l’iwajin d’ailleurs. Nanashi s’avança dans le bureau sans demander d’excuse pour son retard et se mis à la hauteur du jeune. « Voilà, vous allez faire équipe lança l’ancien, vous devriez commencer à la porte sud, je crois qu’ils étaient parti s’entrainer là-bas. » lança l’ancêtre en prenant sur son bureau un lourd dossier. Ce qui n’avait pas vraiment d’autre explication qu’un bon vieux * dégagez, je n’ai pas que ça à foutre. *

L’amnésique chercha le regard de son coéquipier avant de dire simplement : « Bon ben, je te suis ».

v>

©Naruto Sensou

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [FB] Mission : Sauvetage de genins au pays de la terre [Pv. Nanashi] Lun 3 Juin - 15:29



En avant pour la porte Sud !



L'homme qui entra dans la pièce devait avoir environ 25 ans. Son bandeau frontal indiquait qu'il était en provenance de Kiri le village caché du pays de l'eau. Il avait les traits marqués et il arborait une cicatrice sur son visage, au niveau de l'oeil. Le jeune shinobi ne pu s'empêcher de penser à sa propre cicatrice sur son avant bras, la marque des Zeke. Elle était cependant bien différente de celle de l'homme, étant donné que celle de Daiki était due à une brûlure alors que celle de l'homme semblait plus proche d'une coupure infligée par une arme. L'homme s'approcha du bureau de l'ancien pour se mettre au même niveau que le genin. Celui-ci leur expliqua que le dernier entraînement de l'équipe disparue avait eu lieu au niveau de la porte Sud et qu'il serait judicieux de commencer leur investigation par là. L'homme s'empara d'un lourd dossier en leur faisant signe de partir. Décidément les temps étaient bien durs, l'administration était surchargée de travail et le village devait même recruter des ninjas de pays étrangers pour accomplir les missions. Le jeune Zeke était plus motivé que jamais à remplir son devoir de shinobi et à aider le village en faisant équipe avec ce kirijin. Le regard de celui-ci se posa sur l'enfant des volcans. Ainsi les yeux du juunin croisèrent les deux grands yeux rêveurs du genin. Les traits enfantins de celui-ci ne devait sans doute pas rassurer le juunin qui devait s'attendre à faire équipe avec quelqu'un de plus âgé et expérimenté pour une mission de ce rang. Daiki n'avait cependant pas été choisi au hasard, ses supérieurs devaient avoir confiance en ses compétences pour lui remettre une responsabilité aussi lourde. Le kirijin lui proposa de le guider. Daiki acquiesça et sortit du bâtiment en passant par la fenêtre en faisant signe au kirijin de le suivre.
L'heure avait avancé et le soleil cognait de plus en plus fort sur la roche. Daiki emprunta le chemin qui lui semblait le plus judicieux. Il sautait de bâtiment en bâtiment en essayant de prendre un chemin qui menait rapidement à la porte Sud sans pour autant trop s'exposer au soleil, il était inutile de s'épuiser inutilement. De temps à autre il jetait un coup d'oeil derrière lui pour vérifier que le juunin le suivait, il aurait été idiot de le semer et de devoir retourner le chercher dans Iwa. Daiki ne cessait d'accélérer pour mettre un terme à cette mission le plus vite possible et soudain il percuta quelque chose. Il s'arrêta brusquement sur un vieux bâtiment dont la peinture avait commencé à brunir et où la pierre était apparente à certains endroits. Le Juunin devait-être perturbé par cet arrêt brusque.

"-Excuse-moi, j'ai oublié de me présenter je suis Daiki du clan Zeke, Genin d'Iwa."

Sans même attendre une réponse Daiki reparti de plus bel en direction de la porte Sud. Il devait vraiment sembler étrange aux yeux du kirijin, mais le jeune homme n'en avait absolument pas conscience. Paradoxalement, le jeune Zeke essayait de prendre le dessus sur sa nature rêveuse et essayait de faire preuve de professionnalisme pour cette mission en évitant de divaguer et de repartir dans un de ses habituels songes. Cette mission était un véritable enjeu pour lui, l'occasion de faire ses preuves, mais aussi de se prouver à lui-même qu'il était plein de ressource et qu'il était le digne héritier de sa lignée, qu'il serait bientôt apte à maîtriser les pouvoirs de son clan sur lesquels il fantasmait tant. Sans s'en rendre compte cette motivation qui était rare chez le garçon lui faisait forcer l'allure.

Les deux ninjas arrivèrent finalement à la porte Sud. Le jeune Daiki sauta sur une pierre non loin de la porte et se gratta la tête quelques secondes. Il pointa ensuite une direction du doigt. Après réflexion le genin avait supposé qu'il était allé vers la plaine rocheuse pour s'entraîner car le terrain était dégagé ce qui était idéal pour l'entraînement. Daiki fit donc signe au juunin de le suivre et commença à courir vers un chemin rocailleux relativement pentu. Ils le descendirent et arrivèrent sur la plaine rocheuse. C'était un endroit très vaste parsemé de quelques petits rochers. L'endroit était jonché de traces d'entraînement passé comme des kunais laissés dans la roche, des traces de brûlures ou encore des petits cratères. Daiki se tourna vers le juunin et le fixa avec son habituel air rêveur qui ne collait pas du tout à la situation.

"-Notre investigation commence ici, tu es le juunin en charge de la mission non, quelles sont tes instructions?"



©Naruto Sensou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: [FB] Mission : Sauvetage de genins au pays de la terre [Pv. Nanashi] Mar 4 Juin - 18:39



Mauvaise piste!



Il fut confié à l’amnésique un dossier léger contenant des informations sommaire sur les genins disparut et sur leurs senseï. Il prit le temps de le parcourir des yeux pendant le temps ou son étonnant compagnons l’emmenait à travers le village, sautant de toit en toit. Sortant Nanashi de sa lecture, l’Iwajin se stoppa net pour lui annoncer son nom, il était passé proche de la colision et n’avait pas attendu que le kirijin se présente à son tour, un curieux personnage pensa le bretteur. Une fois arrivée sur ce que Daiki pensait être l’endroit idéale pour commencer les recherches. Une sorte de plaine saillit de roches sur lesquelles pousse aléatoirement une sorte de lichen gris bleu. Dans le même esprit que les alentours de Kiri gakure no sato, le champ d’entrainement était recouvert de stigmate qu’avait dû laisser plusieurs générations de futur prodige. Ici un trou, la des traces de brulure, de ce côté un cratère presque inquiétant, quelques armes, des entailles un peu de partout. Aucun doute, Nanashi se trouvait sur un terrain d’entrainement.

Zeke daiki lui proposa de commencer les recherches ici et Nanashi n’y voyait aucun inconvénient, c’était d’ailleurs une assez bonne idée. Mais par contre, par où commencer ? D’un pas lent et attentif, il commença à autopsier la zone dans l’espoir dit découvrir quelque chose. Il ne savait même pas vraiment ce qu’il recherchait mais il lui fallait commencer d’une façon ou d’un autre et puis, du temps où son corps fouillait en quête d’un indice potentiel, son esprit réfléchissait à vitesse grand V. Il ramassa les quelques armes qui trainaient par terre et après analyse visuel, la rouille indiquait clairement qu’il était là depuis plusieurs jours peut être deux semaines. Mauvaise piste. Les autres marques qui recouvraient le terrain étaient trop présentes pour pouvoir être décortiqué ou étudié. Après tout, comment espérer trouver des traces de lutte particulière sur un périmètre dont le moindre centimètre carré ressemble a Fukushima ? A peine quinze minutes passèrent que déjà l’amnésique déchanta quant à la, apparemment, bonne idée sur la zone de recherche. En aucun cas, il ne pouvait blâmer le genin car il aurait lui-même commencé par là.

Prenant le temps d’observer la scène sur un plus large plan, il ne put que constater que de nombreux point d’observation du village donnaient sur ce terrain. Si les Genin avaient été attaqué, ce n’était pas ici. La moindre explosion aurait retenti jusqu’à Iwa, le moindre ninjutsu un peu voyant aurait attiré l’attention et aucun Nukenin, aux yeux de Nanashi était suffisamment stupide pour s’attaquer à des ninjas à seulement quelques mètres de leurs villages. La peur d’un kage et d’un village ninja déchainé est présente dans tous les esprits, nul doute là-dessus.

Alors, il vint un doute dans son esprit, loin d’être une certitude. Il manquait d’élément mais c’était toujours une piste à travailler plutôt que de perdre son temps ici.

"Dis-moi Zeke ? Tu connais ce senseï qui a disparu ? Tu sais s’il a une femme, ou une famille ? Un clan? Tu peux m’emmener chez lui ?"


©Naruto Sensou
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB] Mission : Sauvetage de genins au pays de la terre [Pv. Nanashi]

Revenir en haut Aller en bas

[FB] Mission : Sauvetage de genins au pays de la terre [Pv. Nanashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Mission de sauvetage d'un Kumo-jin » Mission sauvetage [PV Oliana] » Réveil après le retour de mission sauvetage de SG-11 » Mission: Sauvetage à Jurrasic Park » Les yujas du pays de la terre
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays de la terre+ :: Les rocheuses -