AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

Le pourpre des arbres [PV : Amatera Hatoma & Rei Denki - Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité


MessageSujet: Le pourpre des arbres [PV : Amatera Hatoma & Rei Denki - Flashback] Mar 22 Mai - 17:26

Actuellement, je me promenais autour du village, airant sans savoir quoi faire réellement. Je ne prêtais aucunement attention aux villageois qui m’entouraient, même si ces derniers m’adressaient la parole ou me regardaient avec envie. A vrai dire, mes pensées étaient pas mal occupées en cet instant. Une mise au point ? En quelque sorte. Si seulement je savais que ce qu'il allait advenir de mon futur , cela me faciliterai la tâche... Je me posais encore énormément de question sur le passé, sur cette mort mystérieuse qui avait kidnappée mon père lorsque j’étais encore une enfant. Les brides de mémoires reconstruisaient quelque chose que je n’étais apte à deviner plus jeune. Une mort qu’on mettait sur le dos d’une simple mission… Comment cela pouvait-il être possible ? Rien n’était lié au final, d'après mes souvenirs. Peut-être qu’un jour, je devinerai la vérité ? Ou tomberai-je dessus ? J’espérais au moins l’un des deux, j’avais soif de cette authenticité, il faillait que je la trouve, que l’on me la donne !

J’avançais, sans relâche, sans m’arrêter. Et soudain, je levais la tête et regardais le ciel de couleur... pourpre. Étonnée, je baissais immédiatement la tête et regardais avec attention les alentours. Je ne connaissais absolument pas cet endroit ! Ici, les arbres étaient de couleur rouge, un rouge flamboyant et lumineux qui me perturbait, me rappelant tout d’abord la couleur du sang. Époustouflée, je stoppais ma respiration. Le temps semblait s'être arrêté, les feuilles tombant lentement par terre. Le parfum qu'il s'en dégageait n'était pas du tout désagréable. Au final, je me sentais bien ici, comme apaisée. Je tournais un instant sur moi même, lentement, les bras écartés. On aurait dit, à cet instant, une enfant qui était tout excitée en voyant la neige tomber. Je ne m’étais même pas rendue compte de mon écart au village, me retrouvant dès lors dans une endroit parfaitement inconnu. Néanmoins, en jetant des regards aux alentours, j’arrivais à me repérer. J’étais quelque part dans la forêt qui bordait Kumo, le plus loin possible. Le soleil se couchait déjà. Le temps filait si vite.

Finalement, me retrouver en ce lieu ne me dérangeait absolument pas. J’avais trouvé un coin agréable où personne d’autre ne semblait s’y trouver. Un peu de solitude me ferait certainement du bien, même si j’avais tendance à vouloir trop me retrouver seule ces derniers temps. Mais je n’avais pas envie de voir du monde, de discuter de tout et de rien. Je ne voulais pas m’attacher aux personnes de Kumo, par crainte de découvrir une vérité qui se retournerait contre eux. Je ne savais rien bien entendu, mais j’étais que trop prévoyante. Alors que je pensais être seule, une présence mystérieuse me dérangeait. Je faisais alors mine de rien, gardant tout de même un oeil sur mes arrières. Je reprenais route, plus lentement, attentive. Si c'était un adversaire potentiel, je ne connaissais pas sa force réelle, je n'arrivais pas à l'évaluer. Soudain, je glissais derrière un arbre et me retrouvais malencontreusement face à une personne que je ne connaissais pas. Un homme, plus grand que moi. Sa chevelure de flamme rayonnait grâce au soleil. C’était la première chose qui me marquait, ainsi que son regard. Ses yeux me rappelaient la pureté, ce bleu profond contrastait parfaitement avec tout le reste. Sur le coup, je ne savais comment réagir, retenant ma respiration car j’étais avant tout surprise. Ma main gauche effleurait ma hanche, m'assurant que mon bandeau était invisible mais je ne l'avais pas sur moi. Ma main droite, elle, se plaquait contre la gorge du protagoniste, essayant alors de le maintenir contre l'arbre. Je commençais à dégainer mon arme. Ami ou ennemi, je ne savais pas à quoi m'attendre et je préférais me positionner su la seconde option pour le moment.


Dernière édition par Seika Ayako le Dim 17 Juin - 13:48, édité 1 fois (Raison : Ajout Copyright du code RP)
Revenir en haut Aller en bas
Amatera Hatoma
Criminel de rang A
Criminel de rang A
avatar

Messages : 741
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 26

Profil Ninja
XP:
1350/1350  (1350/1350)
Rang: A
Ryos: 3235
MessageSujet: Re: Le pourpre des arbres [PV : Amatera Hatoma & Rei Denki - Flashback] Mer 23 Mai - 16:31





Étant allongé sur son lit à dans sa chambre à Kiri le jeune Amatera S'ennuyait fortement, c'est alors à ce moment qu'il repensa à une de ses rencontres à Kumo.
Le jour se levait doucement, les oiseaux chantait, le poissonnier gueuler bref c'était une matinée des plus normale. Hatoma était au repos aujourd'hui pour service rendu, sa récente nomination au rang de juunin faisait de lui un ninja populaire au sein de kumo. L'ennuie se faisait fort il décida alors d'aller se promener dehors, marchant doucement jusqu'à sa porte d'entrer il sorti avec son équipement ninja. Les gens le regardaient dans la rue, certain l'admirait, il y eu même un enfant qui vint lui demander un autographe, bref il avait tout. En y repensant le jeune homme n'avait pas vu sa petite amie depuis quelques jours, peut-être lui rendrait-il une visite plus tard. Mais pour le moment l'envie n'était pas là, alors que faire ? Se promener plus longtemps ? Non les gens risqueraient de venir lui demander quelque chose, après il devrait travailler. Alors, le kumojin décida de sortir de Kumo et d'aller vers les frontières. La sortie du village fut rapide et sans trop de formalité, un hochement de tête du garde pour accorder la sortie, puis un hochement de Hatoma comme remerciement. Il lui restait maintenant plus qu'à trouver ou aller, quand d'un coup le souvenir d'une petite forêt bordant la frontière lui revenu. Un endroit calme où il serait seul.


Le voyage fut calme et permit au jeune homme de penser, en ce moment il pensa à la mort de sa mère. Il l'avait perdu depuis peu et elle lui manquait, heureusement que son oncle était là pour lui, il veillait sans cesse sur le jeune homme, lui apprenait des tas de choses et s'occuper de lui comme si s'était son vrai fils. Depuis la mort de son père dès sa plus tendre enfance Le jeune juunin manquait d'amour paternel, maintenant plus. Il se sentait changer, en bien, ses sentiments se développer doucement et il arriva presque à dire à Atori qu'il l'aimait en public. Après tout serais-ce cela son destin ? Devenir un puissant ninja de Kumo prêt à défendre son village de n'importe quelle personne ? Il le pensait de plus en plus, son avenir, son destin était entre les mains du raikage, personne qu'il respectait énormément. Après tout, la puissance respecte la puissance.


Quatre heures qu'il marchait maintenant, le lieu qu'il convoitait se trouver sous ses yeux. Le repos allait pouvoir commencer, alors qu'il entra dans la forêt il sentie une présence, un ennemi ? Il ne le savait pas et s'en contre ficher. Tout ce que voulait le jeune juunin s'était reposer, alors il ignora la présence et s'enfonça peu à peu dans la forêt. Jusqu'au moment où une jeune femme apparût devant lui par réflexe il chargea son chakra et la jeune femme elle l'attrapa à la gorge. Tout de suite il activa sa technique prononçant les mots : Neton - Vibration défensif.


Au vu de la distance et de l'effet immédiat de la technique il devait avoir à coup sûr touché sa cible, qui étais-ce ? Pourquoi elle l'avait agressé sans raison ? Tant de questions qu'il allait lui poser sous peu.





Spoiler:
 







_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le pourpre des arbres [PV : Amatera Hatoma & Rei Denki - Flashback] Dim 27 Mai - 20:11

Grâce à mes capacités de sensorielles, je n’avais eu aucun mal à localiser ma « cible ». Je me faisais la plus discrète possible mais je savais que cela n’était peut-être pas assez. Après tout, il pouvait s’agir d’un Ninja plus puissant que moi, du moins, si s’en était un. Ma respiration était courte et silencieuse… Pendant que je marchais, je cherchais du regard une source d’eau proche, une source qui pourrait m’être utile s’il y aurait un combat. Au coin de deux chênes, un ruisseau se déversait à l’opposé où je me dirigeais. Plus bas, il y avait donc une source. C’est alors que je pivotais d’un coup, derrière un arbre, sortant mon arme pour y placer la lame contre la gorge de l’homme, la remplaçant par ma main. A cet instant, j’avais pris la peine de le détailler le plus possible et ce qui m’avait frappé le plus, c’était ses yeux clairs et ses cheveux enflammés. Sur l’instant, je ne le reconnaissais pas et on m’avait toujours appris à considérer un inconnu comme un ennemi potentiel même s’il n’en était pas un. A l’instant même où j’avais osé daigner mon Katana, je me retrouvais propulsée d’une violence incroyable à un mètre environs de ma cible. Autant dire que je ne m’attendais pas du tout à cela. Abasourdie, je me relevais doucement, l’arme toujours à l’extérieur de son fourreau. Je scrutais du regard ce qui pouvait s’avérer être mon adversaire. Je me souvenais enfin des mots qu’il avait prononcer. Neton ? Mais là n’était pas la question. La principale était de savoir de qui il s’agissait. Brillant par les rayons du soleil, je reconnaissais alors le bandeau frontal de Kumo qu’il portait au front. Nous faisions partie du même village et on s’attaquait juste parce que nous n’avions pas d’avantage considéré cette possibilité. Toutes ondes menaçantes s’estompaient, je rangeais mon arme. Il n’y avait aucune raison de se battre mais j’en restais pas moins sur mes gardes.

« Désolée de ce brusque accrochage, j’ai cru que vous étiez un ennemi. »

Je m’approchais d’une dizaine de mètres de mon interlocuteur et m’inclinais légèrement en signe d’excuse. En me redressant, je prenais la peine de détailler d’avantage cet homme au loin. Ses cheveux rouge, ses yeux bleus… Tous ses traits distinctifs me rappelaient un homme au village dont je n’arrivais à remettre un prénom. Pourtant, je le connaissais, j’en étais persuadée. Lui, au contraire, ne devais pas savoir qui j’étais. Je penchais ma tête en avant pour y regarder ma hanche et constater qu’au final, mon propre bandeau était caché par le foulard que je nouais autour de moi. Je faisais alors exprès de le dégager pour lui prouver que nous étions du même camp. Une fois sur que toute hostilité avait disparu, je me rapprochais d’avantage. Plus je me rapprochais, plus je me questionnais. Cheveux rouge, yeux bleus, cape noire… Tout concordait avec une seule et unique personne. Mais qui ? Qui ?! Replaçant des mèches de cheveux correctement, j’abordais un sourire ravageur à mon interlocuteur –comme j’avais l’habitude de faire pour tous les amadouer – et reprenait la parole.

« Je suis certaine de vous connaître. Mais il m’est impossible de remettre un nom sur votre visage… A qui ai-je donc à faire ? »

A l’instant même où je posais ma question, je plaçais ma main en avant pour pouvoir serrer la sienne. Simples salutations, j’espérais ne pas l’avoir trop refroidi avec ce qu’il s’était passé. Il devait accepter mes excuses. Qui ne serait pas comporté comme tel après tout. Tout le monde se mettait sur la défensive quand ils rencontraient quelqu’un d’inconnu, c’était la base. Lui-même m’avait rejetée, d’une technique que je ne connaissais même pas. N’était-ce pas un moyen comme un autre de se défendre ? Quand moi j m’étais jetée sur lui, ça avait été le cas, même si c’était plus offensive qu défensive au premier regard.

« Ayako. » Déclarais-je.


Dernière édition par Seika Ayako le Dim 17 Juin - 13:48, édité 1 fois (Raison : Ajout copyright du code RP)
Revenir en haut Aller en bas
Amatera Hatoma
Criminel de rang A
Criminel de rang A
avatar

Messages : 741
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 26

Profil Ninja
XP:
1350/1350  (1350/1350)
Rang: A
Ryos: 3235
MessageSujet: Re: Le pourpre des arbres [PV : Amatera Hatoma & Rei Denki - Flashback] Mer 30 Mai - 20:25







La technique du juunin avait repoussé son adversaire plus d'un mètre en arrière et par précaution il composa des mudras et cita les mots : Raiton - Inazuma No Kobushi. Ainsi ses poings s'entourèrent d'éclair pour augmenter la puissance de ses coups au corps à corps. Il attendait son adversaire qui se releva comme abasourdie par l'attaque qu'elle venait de prendre, après tout c'était une technique que personne ne pouvait voir venir. Le neton art ultime des Amatera, puissant à longue distance, ravageur à courte distance. C'est d'ailleurs à propos de cet art qu'il se posa une question, question qui le fît sourire. Puis il regarda dans la direction de son ennemie qui maintenant se diriger vers lui rangeant son sabre, puis prononça les mots :


Femme : Désolée de ce brusque accrochage, j'ai cru que vous étiez un ennemi.


Cette femme avait de drôle de manière, se jeter sur une personne qu'elle prétendait être un ennemi ? Des manières de brute pour une fille, malgré cela le juunin ne désactiva pas sa technique au cas où elle aurait la mauvaise idée de lui sauter à nouveau sur le jeune homme. Il se savait séduisant, mais tout de même il y avait des limites, fallait rester décent tout de même. A ce moment il observa la femme de fond en comble, la regarder bien qu'elle fût peu vêtue. Il lui manquait la moitié de son tee-shirt, et ses seins étaient pratiquement visibles. Puis avant qu'il n'eut le temps de finit de l'observer elle lui montra le bandeau de Kumo attacher à sa taille, ainsi c'était une shinobi ? Les apparences étaient bien trompeuses. Puis elle s'approcha du jeune kumojin, s'pprocha bien près avant de faire un sourire qui semblait vouloir amadouer Hatoma. C'est à ce moment qu'elle prononça les mots :


Femme : Je suis certaine de vous connaître. Mais il m'est impossible de remettre un nom sur votre visage... A qui ai-je donc à faire ?


Ainsi sans même se présenter elle osée lui demander son nom, la femme avait aussi dit le connaître de visage tout du moins. Après tout le juunin était bien connu pour sa soif de combat et son extrême habilité lors des missions. Très vite il allait connaître le nom de son interlocutrice car elle lui dit :


Femme : Ayako.


Ce n'était pas une femme pour rien, tenu indécente, irrésistible envie de parler sans cesse et pour rien dire. Mais malheureusement pour elle le jeune homme n'aimait pas que l'on le touche, ainsi d'un coup ses yeux montrèrent une immense haine et son regard devint glacial, à ce moment il prononça les mots :
Hatoma : Crois-tu que les sourds peuvent m'entendre ? M'attaquer à était la plus grosse erreur de ta vie, voyons si tu sais te défendre femme. C'est alors qu'avec sa technique toujours activé il dirigea ses poings vers son ventre histoire de lui donner trois coups de poing. Avant de diriger sa main vers le visage de la jeune femme. Avant de prendre une dernière fois la parole :


Hatoma : Je me nomme Amatera Hatoma, chef du clan Amatera, juunin de kumogakure no sato.


Dommage pour cette jeune dame si elle l'aurait reconnu plus tôt il ne l'aurait même pas attaqué, comment allait-elle réagir ? Cela le chef du clan allait bientôt le savoir.







Spoiler:
 







_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le pourpre des arbres [PV : Amatera Hatoma & Rei Denki - Flashback] Jeu 7 Juin - 12:17

Me placer devant ce Shinobi plus ou moins inconnu se révélait peut-être être un acte autrement suicidaire. Mais mon intuition me disait qu’il n’oserait me toucher ne serait-ce qu’un cheveu. Pourquoi ? Parce que nous faisions tous les deux partie du même village et qu’il était impensable qu’une bataille entre nous deux ait lieu. Je tentais alors de le mettre en confiance, de l’amadouer avec mes sourires et ma gestuelle. En vain car il restait de marbre, totalement concentré sur une quelconque possibilité. Laquelle ? Je n’allais pas tarder à le savoir. Tandis que je m’approchais de lui, j’avais l’irrésistible envie d’enfin mettre un nom sur ce visage peu méconnu. Je venais en toute amitié, faisant disparaître le moindre soupçon, la moindre offensive. Je lui avouais qu’il me rappelait quelqu’un sans arriver à lui redonner un nom. Puis, je me présentais, donnant uniquement mon prénom alors que je lui tendais la main par la même occasion afin de lui serrer la sienne. De simples salutations, comme tout être humain avait l’habitude de faire lorsqu’il rencontrait quelqu’un.

Malheureusement pour moi, j’avais trop vite analysé mon adversaire. De plus, mon intuition se révélait être totalement fausse. Son regard se transformait instantanément, se faisant plus menaçant. J’arquais un sourcil et sans pouvoir dire quelque chose ou même faire quelque chose, il m’assenait un coup de poing dans le ventre. Mais ce n’était pas n’importe quel coup : en effet, celui-ci était chargé d’électricité. Ainsi, il avait combiné son attaque avec du Raiton ? La foudre, ma pire ennemie. Il m’en voulait… Il n’avait pas du tout apprécié ma précédente offensive. Mais qu’est-ce que j’y pouvais ? Qui ne se serait pas comporté comme moi ? S’il existait quelqu’un, c’est qu’il ne possédait pas l’instinct du survis. Pourquoi était-il si bête, si idiot ? Cela n’avait été qu’une simple défense, car la probabilité qu’il soit un ennemi était très élevée. Qui ne tenterai pas de survire face à un potentiel adversaire ? Il n’était donc même pas capable de comprendre mon acte. Il devait certainement lui manquer la faculté de réfléchir, d’émettre des hypothèses concluantes et correctes après de brèves analyses. Je le plaignais d’une certaine manière.

Le choc électrique parcourait entièrement mon corps. La sensation était des plus désagréable mais je me reprenais très vite. Hatoma ? Oui, cela lui revenait subitement en mémoire. Le Shinobi à la crinière de feu, celui qui ne pouvait s’empêcher de combattre lorsqu’il en avait l’occasion. Je n’avais jamais compris pourquoi on ne l’avait jamais condamné pour cela, pour son instabilité. S’attaquer à une femme, quelle honte. J’avais reculé d’un pas jusqu’à ce que je me rende compte qu’il tentait de me porter un coup au visage. Il n’aurait le temps d’y arriver car voilà qu’un torrent de pétale se préparait à s’écraser contre lui. Et vu la proximité de son corps, je doute qu’il ne puisse l’esquiver, surtout qu’il s’apprêtait à m’assener un coup. Ainsi, en tout logique, il devrait être propulsé plus loin contre un arbre. J’avais réussi à placer mon Jutsu juste à temps pour me défendre. Le corps à corps était ma faiblesse et trouvais toujours un moyen d’éloigner mon adversaire loin de moi. L’envie de combattre n’y était pas, surtout contre l’un des siens. Le regard dur, je fixais mon adversaire avec mes deux yeux émeraudes.

« Vous ne méritez pas votre prestige, sauf celui d’être un bagarreur sans cervelle. »

Mes paroles avaient pour but de le frustrer et lui prouver à quel point il était ridicule. S’attaquer à moi ne lui apporterai rien du tout. Néanmoins, je sortais un seul de mes deux Katana pour me préparer à une éventuelle riposte. S’il n’était pas capable de parler calmement sans avoir l’envie de se battre, je n’avais pas à m’attarder avec un adversaire aussi puéril. Peut-être prendrais-je ensuite le temps d’y toucher deux mots au Kage. S’il s’approchait encore de moi, ou s’il tentait encore à m’attaquer, je le repousserais et rebrousserais chemin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amatera Hatoma
Criminel de rang A
Criminel de rang A
avatar

Messages : 741
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 26

Profil Ninja
XP:
1350/1350  (1350/1350)
Rang: A
Ryos: 3235
MessageSujet: Re: Le pourpre des arbres [PV : Amatera Hatoma & Rei Denki - Flashback] Dim 24 Juin - 20:32







Combattre tout le temps, pour rien, une preuve d'instabilité ? D'inconscience ? D'idiotie ? Non, pour Hatoma c'était sa raison de vivre, son moteur, prouver qu'il est fort être respecté pour ça. Car cela faisait partir de son prestige, il était connu pour ne jamais rechigner le moindre combat même quand il le savait perdu d'avance. Pourquoi était-il en vie dans ce cas ? Grâce à son don, le neton. Un don qu'il avait prévu de montrer à la jeune femme si elle arrivait à repousser l'attaque du juunin, en effet tout le monde n'avait pas l'occasion de pouvoir se vanter d'avoir vu ce si grand art en action. Alors que son premier coup frappa le ventre de la jeune femme il s'apprêtait à porter un autre coup au visage, mais fut repoussé par des pétales de fleurs. Des pétales... Quelle attaque ridicule, mais néanmoins efficace. En effet le jeune homme fut repoussé contre un arbre à trois mètres de son opposante, il se releva alors doucement et afficha un sourire des plus froids, l'envie de tuer pouvait se faire ressentir, même si par ce fait il ne cherchait qu'à intimider son adversaire à aucun moment il ne la tuerait. Il put d'ailleurs entendre la voix suave de la créature s'élever :


Ayako : Vous ne méritez pas votre prestige, sauf celui d'être un bagarreur sans cervelle.


Ô quelle joie, enfin elle se souvenait, enfin elle s'avait à quel genre d'adversaire elle aurait à faire. Elle restait en arrière sortant un katana, le jeune homme compris alors que le combat au corps à corps n'était pas le point fort de cette dernière, alors il allait lui faire regretter de vouloir rester loin. Tout d'abord il prononça sa phrase fétiche, phrase qui annoncer l'utilisation imminente de son neton :


Hatoma : Penses-tu que les sourds peuvent m'entendre ?


Il composa ensuite quelques mudras rapidement et cita les mots : Neton - Maître du son.


Cette technique avait pour but de créer un dôme ou aucun son ne pouvait passer ou alors où il augmenté considérablement la force du son. Pour ce coup il avait décidé de bloquer tous les sons. Le dôme était invisible à l'oeil nu et seul Hatoma connaissait sa grandeur réel, donc en sortir pouvait être facile, comme très compliquer. Sans perdre une seconde il composa à nouveau des mudra et d'un coup trois hirondelles apparurent très rapidement, la jeune femme ne pouvait avoir entendu la technique et les trois oiseaux charger de raiton volèrent chacune d'un coter très rapidement pour avoir leurs cibles. L'une d'elle arriva par au-dessus une par la gauche et l'autre avait fait le tour et se trouver derrière la jeune femme qui ne pouvait aucunement les entendre arriver. Pour finir dès le moment ou les hirondelles partirent il avait composé des mudra et attendu patiemment la réaction de sa victime.






Spoiler:
 







_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le pourpre des arbres [PV : Amatera Hatoma & Rei Denki - Flashback] Mar 26 Juin - 17:07

J'avais réussi à le propulser au loin, contre cet arbre. Le choc ne causait pas de dommages corporels importants mais certainement assez pour l'abasourdir, surtout avec l'effet de surprise qu'avait créé cette technique. Je n'avais pas imaginé me battre en cet instant, surtout face à cet homme que je ne faisais que de mépriser de plus en plus. Je sentais son désir, son envie de se battre contre moi … Comme s'il voulait me tester, juger ou même analyser mes capacités. Quel intérêt ? Moi, je n'en voyais aucun et c'est pour cela que j'avais pris la décision de m'éclipser au plus vite. La prochaine fois, je prendrai le soin de m'éloigner le plus possible de lui pour ne plus jamais croiser son chemin. Grâce à mes capacités de senseurs, cela ne devrait pas être une chose difficile surtout que son Chakra était facilement reconnaissable. Plus il serait loin de moi, mieux je me porterai. Ma haine ne faisait que de s’accroître rien qu'en croisant son regard.

Il se tenait à quelques mètres de moi, se relevant et souriant, comme s'il venait rien de se passer. Mon poing se crispait alors sur la manche de mon Katana. Et c'est à cet instant que l'idée de le tuer m'effleurait l'esprit. Je secouais donc la tête légèrement car je ne pouvais me permettre d'exprimer ce genre de sentiment sanguinaire, surtout envers une personne qui s'avérait être du même camp que moi mais aussi du même village que moi. Mais crois moi Hatoma, un jour ou l'autre, je trouverai le moyen de me venger. Je suis une adepte de la vengeance personnelle et tu allais y passer, comme tout les autres : il n'y avait aucun exception à la règle. Je m'attendais à une éventuelle réplique, mais laquelle ? Je ne connaissais cet homme que par sa sois disante renommée.

Il se contentait de répéter sa précédente phrase. Manquait-il donc cruellement de vocabulaire ? Pourquoi toujours ce rapport à l'audition ? Je comprenais alors très vite lorsque je n'entendais plus rien autour de moi. Ainsi, il contrôlait le son ? Un avantage certainement, dû à la rareté de cette hérédité. En tout cas, cela était devenu très handicapant pour moi car je ne pouvais plus me reposer sur les sons, ce qui se révélait être important lors des combats. J'étais sûre d'une chose, cela était tellement évidant : soit il allait venir m'attaquer directement, au corps à corps, soit il allait me lancer une attaque à distance. Mais dans les deux cas, je n'entendrai rien venir. Par contre, je pourrai voir. Je me concentrais alors sur ma vu, attentive à ce qu'il pourrait arriver. Mais pas seulement ! Car oui, Hatoma avait commis une erreur qu'il ne pouvait pas connaître. Sensorielle de bas niveau, j'avais su adapter une technique Fuuton pour repérer mes ennemis. Pas besoin de son ni même de vue à vrai dire. Seule ma concentration comptait. Trois choses s'approchaient de moi à grande vitesse. Une en haut, une à gauche et la dernière derrière moi. Ma deuxième arme sorties et les deux prêtes, je les agrandissais pour toucher du premier coup l'oiseau en haut, ce qui me permettait de sauter pour esquiver les deux autres et les abattre dans les mêmes tranchants de lame. Des oiseaux de foudre... Brrr, je n'aimais pas le Raiton. L'un avait eu l'audace de m’entailler juste en dessous de l'épaule. Je me repositionnais et reprenais la parole sans même m'entendre.

« Vous avez fini votre jeu puérile ? Je suis dans ce cas dans le regret de devoir vous quitter. Je n'ai pas de temps à perdre avec vos enfantillages. »

Et je disparaissais alors, en me liquéfiant en flaque d'eau. Adieu Hatoma. Mais sache que nos destins seront peut-être amenés à se recroiser.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le pourpre des arbres [PV : Amatera Hatoma & Rei Denki - Flashback]

Revenir en haut Aller en bas

Le pourpre des arbres [PV : Amatera Hatoma & Rei Denki - Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Faire des arbres? » Arbres GW » [TUTO] Comment faire des arbres » Larme pourpre - Assassin » Napoléon et les arbres
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays de la foudre+ :: Les montagnes :: La forêt -