AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez |

Un triste présent: La douleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Nagato
Réincarné
Réincarné
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 17/06/2012

Profil Ninja
XP:
515/2300  (515/2300)
Rang: SS
Ryos: 2111
MessageSujet: Un triste présent: La douleur Ven 22 Juin - 15:03



Douleur


Le vent soufflait beaucoup ce jour là ; de ses minces yeux, Nagato observait le paysage s’étendant devant lui. Une douce mélancolie s’empara de lui, il semblait refaire les mêmes erreurs qu’autrefois, sachant pertinemment qu’il ne tomberait pas à chaque fois sur quelqu’un d’assez vaillant pour l’arrêter. Ces erreurs lui rappelaient à chaque pas qu’il était loin du dieu pour lequel il s’était fait passé, jusqu’au dernier instant, il s’était voué corps et âme pour atteindre son objectif final la paix. L’obstacle qui se dressait devant lui, n’était pas le village des nuages qui se tenaient encore devant lui de toute sa splendeur, mais lui-même ; obligé d’être spectateur dans son propre corps. Il n’avait pas récupérer le corps de Yahiko, bien qu’il se sentait avoir suffisamment d’influence pour aller le chercher à Âme ; mais cela n’aurait eu aucun sens. Il avait toujours gardé le corps de Yahiko comme une sorte d’étendard vers la paix. Aujourd’hui, alors que plus que jamais les cinq grandes nations sont alliés pour un bien commun ; c’était lui qui se dresserait contre cette paix. Il est cependant paradoxal que c’est uniquement après une situation de crise que cette alliance eu lieu, il restait songeur, après tout n’était-ce pas la crainte d’une énorme souffrance qui avait mobilisé les pays ainsi ? Il serait alors simple de déduire qu’une fois de plus c’est la douleur qui fut le moteur vers la paix. Cependant il sentait au fond de lui, qu’il arriverait toujours à relier la paix et la douleur tant qu’il n’aurait pas vu de ses yeux la paix dont Uzumaki Naruto parlait, cette vision bien trop utopiste marquerait sans doute la fin des remords de Nagato, il quitterait ce monde en ayant la certitude que cette fois, la paix serait instaurés pour une très longue durée.

La route jusqu’à Kumo avait été plutôt longue, les montagnes escarpés protégeaient assez bien le village, si bien qu’il avait du recourir à l’une de ses invocations pour approcher le village. Il dut se faire discret plusieurs fois, se faire remarquer ici à l’extérieur du village n’avait aucun sens pour celui qui était censé apporté le chaos sur ce village. Profitant de la nuit et des nombreux nuages il arrivait réussit à se faufiler jusqu’à la terre sainte, il avançait inexorablement vers son objectif. Il se mit à sourire, l’idée qu’une fois encore, il puisse être stoppé par un Jinchuuriki l’amusait, il le souhaitait et ferait de son mieux afin d’aider les villageois à le stopper. Certains d’entre eux avaient sans doute déjà entendu parler de lui depuis l’assaut de Konoha, mais même si ce n’était pas le cas, il n’hésiterait pas à donner ses points faibles. Même s’il gardait encore quelques réserves sur la capacité des ninjas à percer sa défense, un léger frisson lui parcourait le dos : il était dorénavant immortel ; ce qui compliquait d’autant plus le combat. Néanmoins le but de la manœuvre semblait être uniquement de faire craindre aux Shinobi la puissance de l’armada ennemi, il devrait y avoir des survivants, en s’organisant, Kumo no Kuni pourrait même protéger la majorité de ses habitants.

Le levée du soleil baignait calmement le village, on pouvait observer du ciel quelques allées et venus quasiment constants. Naviguant entre les nuages, tâchant d’être le plus discret possible il observait une nouvelle fois la géométrie singulière du village. La plupart des bâtisses étaient suspendus autour des pics de la montagne ; ce qui rendait l’accès au village inaccessible vu du sol ; de plus étudier l’ensemble du village prenait plus de temps que prévu, les nuages masquant le village, il fallait se déplacer continuellement pour pouvoir observer toute la zone de combat. Il était tôt, l’attaque ne devait être que préventive, éliminer le plus de ninja possible, était l’objectif du jour. Une mort qui exaspérait Nagato, de son vivant il n’hésitait certes pas à sacrifier des vies pour atteindre son objectif, mais aujourd’hui, ces actes étaient d’une futilité exaspérante, des ninjas allaient surement mourir, et ceux pour une raison tout à fait inutile. Après tout il ne disposait pas de Pain, son pouvoir de destruction s’était déjà affaiblit. Ses yeux concentriques fixèrent le village une dernière fois, tandis qu’il sentait déjà les premières gouttes de sa pluie plaqué assez violemment ses cheveux sur son visage. Il sauta de son invocation, et se lança vers le sol, cette fois, l’attaque était lancée.

Les ninjas les plus méfiants avaient pour la plupart levé le ciel au moment des premières gouttes tombés, ils pouvaient alors distinguer la masse sombre de Nagato se diriger vers l’une des artères principales du village. Cependant malgré leurs capacités de réflexion et de coordinations, Nagato devrait avoir quelques minutes avant de rencontrer de sérieux obstacle. Là était tout le but de la manœuvre, agissant avec une froide méticulosité il transforma partiellement son corps afin de faire apparaitre un bras supplémentaire de chaque côté de son corps. De là il propulsa alors les deux nouveaux poignets à sa verticale, ils percutèrent le sol avec une célérité impressionnante, entraînant là une énorme explosion là où Nagato atterrirait quelques secondes plus tard, ses jambes commençant déjà à se régénérer sous l’effet de l’Edo Teisei. Les premiers crient se firent alors entendre, ce n’était pour l’instant que des cris de surprise pour la plupart, implacable, se cachant parfaitement à travers toute la poussière et la fumée il se repérait facilement grâce à la pluie.

Du ciel ; l’oiseau géant sortit à son tour des nuages ciblant les plus grandes bâtisses, il voletait au dessus de ceux-ci laissant s’échapper de son bec, des petits objets sphériques semblables à des œufs qui explosait dans un tumulte fracassant, en quelques minutes le destin des personnes du village venait sans doute de changer. Il devait déjà y avoir quelques morts, alors que Nagato profitait à nouveau de la fumée et du fait que ces adversaires ne le voyaient qu’aux derniers moments pour les attaquer à l’aide de son corps mécanisé. Les premiers jutsu adversaires commencèrent alors à fuser, légèrement enveloppé dans la poussière qui servait d’écran protecteur il arrivait à esquiver sans soucis majeur. Il posa ses mains au sol faisant apparaître l’une de ses plus fidèles invocations, le cerbère a trois têtes.
Voyant que les ninjas préféraient se concentre sur l’immense animal qui faisait de son mieux pour attaquer le village. Toujours sur la tête de celui-ci, il ne put s’empêcher de crier :

    « « Inutile ! Inutile ! Attaquez vous directement à moi pour stopper l’invocation. Évitez tout contact avec moi, cela signerait votre mort immédiate.

Le refrain familier de ces cris qu’il entendait pour demander de l’aide, cette immonde déchirure que ces ninjas pouvaient sentir au fond d’eux, une déchirure qui gagnait peu à peu le circuit de la douleur, certains voyaient leurs proches disparaître, où simplement des lieux qu’ils avaient protégés. Ce cri qui transcendait l’espace environnant transformant le champ de bataille en un tumulte grossier, rappelait à Nagato une musique bien particulière qu’il avait si souvent joué maintenant. La douleur.


Jutsus:


Pluie - Ukojizaî no jutsu : Rang S

L'utilisateur peut faire tomber une pluie, lui permet de détecter le chakra de toutes personnes entrant en contact avec celle-ci. La pluie s'étale sur une large zone pouvant recouvrir un village entier.

-Chikushōdō: Kushyose no jutsu

Un cerbère géant : Capacité a se diviser indéfiniment en plusieurs chien indépendant à chaque coup qu'il reçoit.

Un oiseau géant : Possède un bec extrêmement solide et redoutable lorsqu'il passe à l'offensif. Dans l’anime, cette créature peut faire tomber une multitudes de petits objets ronds ressemblant à des œufs qui explosent faisant des dégâts considérables.

-Shuradō

L'utilisateur fait sortir un véritable arsenal de son corps à n'importe quelle moment ( Des bras, des armes ect.. ).

Les trois techniques sont de rang S; bon courage et bonne chance =).

_________________


Bonne fêtes de fin d'année !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un triste présent: La douleur Sam 23 Juin - 16:49

Chaos et Désolation


C’est le sourire aux lèvres que Tori avait pris la route, très tôt dans la journée, pour repartir en direction d’Iwa, vers l’ouest. La soirée de la veille, passée aux alentours de Kumo, avait pris une tournure inattendue dès lors que la kunoichi d’Iwa eut rencontré une de ses jeunes consoeurs, Kora pour qui elle s’était prise d’affection. Tori lui découvrit une phobie des orages qu’elle tâcha d’atténuer en lui faisant visiter le Royaume Souterrain des Taupes, un lien méconnu du monde terrestre où elles avaient tranquillement passées la nuit, loin du tumulte festif de la surface. C’est sur un soupir que Tori songea à une éventuelle future retrouvaille avec la petite Kora, cela pouvait se faire aussi bien le lendemain que dans plusieurs années, peut être même jamais si l’une d’elle venait à trépasser d’ici là. Cela aurait pu affecter la juunin d’Iwa et lui faire adopter un train de marche morose et désillusionné, mais elle sentait d’humeur plus optimiste et ne songea pas outre-mesure au pire qui était susceptible d’arriver à Kora ou elle. L’aise baignait son cœur, un fait rare… qui ne perdura pas.

Une déflagration sonore insupportable parvint jusqu’à ses oreilles, comme si la terre elle-même émettait un gémissement de douleur sous le violent impact qui venait de souiller sa surface à quelques kilomètres de là. Tori songea immédiatement au Village de Kumo et se hissa rapidement sur une bute en surplomb voisine qui lui permit d’admirer les alentours. On distinguait au loin les premières bâtisses de Kumo où plusieurs brasiers commençaient à se propager. Tori n’en croyait pas ses yeux, c’est comme si le village avait basculé dans le chaos en l’espace d’un instant. Des nuages sombres, mélange de poussières et de cendres, commençaient à s’élever dans le ciel étrangement clair en dépit des pluies torrentielles qui souillaient le Village. Par ailleurs, cette pluie ne semblait pas véritablement ralentir les flammes, ce paysage avait comme une teneur irréelle que Tori n’arrivait pas à saisir. Trop choquée et absorbée par ses propres pensés.


* Qui a pu provoquer autant de dégâts en si peu de temps ?! *

Son regard obliqua alors sur une masse ténébreuse affectait le mouvement des rideaux de cendres et de poussière par de puissants brassages d’air. Il fallut quelques instants à Tori pour identifier clairement un oiseau, et ainsi émettre une fausse hypothèse quant à l’auteur de cette attaque.

* Sasuke Uchiha… alors comme ça tu reviens chercher ce poisson avarié qu’est Suigetsu… ? *

Tori se souvenait clairement de l’aigle imposant qu’avait invoqué Sasuke lors de leur dernière confrontation. Par ailleurs, elle n’ignorait pas que les Uchiha avaient semés la terreur non pas seulement grâce à leur pupille de géhenne, mais aussi par leur facilité à déchaîner des feux infernaux. Pour elle, cela ne faisait aucun doute, l’héritier des Uchiha qui obsédait son esprit ces derniers temps était revenu réclamer vengeance. Se sentant responsable de remue-ménage, et songeant un instant à la santé de Kora, Tori rebroussa chemin en direction du Village Ninja des Nuages. Au nom de l’Alliance et de sa propre fierté, elle irait se dresser devant Sasuke et sa rage destructrice. Elle avait tout faux sur la nature profonde de cette attaque et de son auteur, mais cette persuasion la poussa à revenir rapidement aux abords de Kumo. Ce qui ne l’empêcherait pas de prendre toutes les mesures nécessaires pour bien aborder cette situation de crise.

Aidée du Shunshin no Jutsu, il ne fallut pas longtemps à Tori pour rejoindre le cadre méphistophélique qui caractérisait actuellement Kumo. La confusion et l’effroi n’avait pas tardé à s’instaurer dans le cœur des plus sensibles, et à les amener à multiplier les sottises caractéristiques de la part d’individus paniqués. Ici, la pluie semblait n'être que symbole du tourment affectant le ciel, témoin impuissant de cette tragédie.

Tori était cependant habilité à gérer ce genre de situation, elle balaya les alentours du regard, pas mal de chuunins et de genins de Kumo étaient désemparés devant la gravité des évènements et s’en retrouvaient totalement inutiles. Tori fronça les sourcils et éleva la voix en désignant un à un les différents groupes formés.


- Commencez à évacuer les civils, chaque seconde compte dans pareilles circonstances ! Et ne prenez pas de risques inconsidérés !

Les ninjas de classe moyenne et inférieure semblèrent dubitatifs l’espace d’un instant, mais hochèrent la tête en échangeant un regard. Ils comprenaient bien que si la tâche qui leur incombait était lourde et qu’ils ne pouvaient se permettre de rester là à tergiverser. Ainsi, ils s’exécutèrent sans discuter en adressant un vague hochement de tête en guise d’affirmative aux ordres de Tori. Cette dernière fut satisfaite de la réactivité des jeunes troupes de Kumo, estimant qu’ils seraient un soutien précieux lors de cette guerre. Et il était temps pour eux de prendre leurs premières responsabilités ! Elle se demanda alors où pouvait se trouver Kora, elle espérait de tout son cœur qu’elle n’ait pas été tuée net par le premier impact qui l’avait alerté.

Elle dut cependant faire fi de ses inquiétudes et se concentrer sur l’évolution de la menace, elle avait pu plus clairement identifier le volatile colossal et sa capacité à bombarder les édifices du village avec des projectiles qu’il dégorgeait directement de son bec. Loin de n’être que de n’infliger que des dégâts contondants, ces espèces d’œufs détonnaient à l’impact et contribuer à propager le feu qui rongeait de part en part le village. Tori estima qu’il s’agissait là de la première menace à neutraliser. Le canidé titanesque qui attirait l’attention de plusieurs de ses semblables était massif, mais lent et devait déjà tenir tête à d’autres ninjas, sa progression s’en retrouverait ralentie. Une explosion retentit d’ailleurs au niveau de sa gueule meurtrière, cela ne lui ferait surement pas du bien… mais la juunin d’Iwa préférait rester prudente. Elle concentra son chakra et exécuta quelques signes de main, et arracha de la roche autour d’elle pour constituer quatre rocs de taille respectable, équivalente à celle d’un être humain standard. Elle les fit tournoyer autour d’elle en profita pour apposer un parchemin explosif sur l’un d’entre eux. Elle en projeta un premier qui intercepta le dernier œuf lâché par le volatile, cela eut un double intérêt : Cela protégea les civiles, et créa un nuage sombre qui empêcherait l'oiseau de voir le second rocher projeté aussitôt, qui lui, le ciblait directement. Cette rocaille semblait destinée à atteindre la gorge de l’oiseau, mais Tori savait bien qu’en dépit de la rapidité de ces projections et de l'effet de surprise, cet être volant avait de bonnes chances d’échapper à une attaque rectiligne. Elle activa alors le parchemin explosif posé sur le roc dès qu'il fut découvert, juste avant qu’il n’atteigne sa cible pour le diviser en une multitude d’autres rochers plus petits, mais avec une bien plus large force de frappe. Il s’agissait là surtout d’une manœuvre pour perturber l’oiseau, car Tori prit le contrôle individuel d’un seul des petits rochers qu’elle destinait à frapper l'oiseau au bec dès que celui-ci s’ouvrirait pour relâcher un autre œuf explosif, pour forcer sa détonation dans la bouche du monstre volant. Tori espérait que cela suffise à arrêter les bombardement. Quant aux deux derniers rocs, Tori les laissa graviter autour d’elle, prêts à la protéger en cas d’assaut dirigé à son encontre. Cela lui permit de se préparer à la riposte de son adversaire et de ses invocations, adversaire qu'elle n'avait pas encore eu le loisir d'identifier... cela ne saurait tarder !





Jutsus utilisés :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nagato
Réincarné
Réincarné
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 17/06/2012

Profil Ninja
XP:
515/2300  (515/2300)
Rang: SS
Ryos: 2111
MessageSujet: Re: Un triste présent: La douleur Dim 24 Juin - 14:53



Amertume


L’odeur du sang se répandait dans le village à une vitesse inquiétante, néanmoins depuis peu il semblerait que le nombre de victime tendait à baisser. Il commençait sans doute à s’organiser laissant place aux ninjas les plus téméraires et les plus qualifiés sans doute. A la manière d’un cycle, Nagato se doutait déjà que l’odeur de la douleur serait très vite remplacée par celui de la haine, ou du moins de la précipitation. Il respirait se parfum avec une certaine amertume, étonnamment calme pour quelqu’un qui attaquait à lui seul l’une des cinq grandes nations ninja. Toute cette fumée et poussière laissait un gout âcre et amer dans la bouche, ils devaient se sentir étouffé, par cette incompréhension, certains ne s’était pour l’instant même pas rendu compte que c’était un seul homme qui attaquait le village, il sentait autour de lui tout les cerveaux qui s’agitaient, sa puissance de feu grandement baissé depuis la disparition des Pain, puissance qu’il avait plus ou moins compensé par une vitesse d’exécution plus élevé. Comme il aurait pu s’y attendre les ninjas ne suivaient pas vraiment ses conseils, las de tout cela, il se demandait si cela en valait vraiment la peine, après tout.

La pluie faisait lentement baisser la fumée autour de Nagato, élargissant ainsi la vision de Nagato sur les alentours. En plus de la pluie et des connections avec le rinnegan il se repérait parfaitement, ainsi lorsqu’un un ninja un peu plus téméraire que les autres l’approcha par derrière, il n’eut aucun mal à s’en débarrasser en faisant simplement sortir une lame de son omoplate, c’est à cet instant précis qu’il vit à travers le rinnegan un objet noir fin se diriger silencieusement vers le cerbère. Celui-ci déjà ralentis de plusieurs têtes supplémentaires ne put que subir une détonation au niveau du coup de l’un des bestiaux. Faisant ainsi apparaître une tête supplémentaire. D’un simple signe de tête, Nagato ordonna ensuite à l’animal de se séparer, entraînant par la même la formation de six énormes chiens disposant chacun d’une unique tête. C’était bien simple, à partir de maintenant, plus les ninjas de Kumo s’acharnerait sur la bête, plus celle-ci se diviserait vite, et plus ils augmenteraient la vitesse à laquelle le village serait détruit. Chacune des bêtes pouvaient écraser avec une de leurs pattes une maison de taille moyenne, et de plus, ils ne faisaient pour ainsi dire aucun effort pour éviter d’être touché.

Nagato séparé de ses immenses bestioles propulsait à l’aide de ses bras une dizaine de missiles toute les cinq secondes, attirant ainsi plus l’attention sur lui ; il décida de faire apparaître respectivement à sa gauche et à sa droite deux visages supplémentaire afin de ne pas être surpris. Il avait d’ailleurs l’intention de demander à son oiseau de se rapprocher afin de grimper dessus, lorsque surgit en dessous de lui une immense roche explosant peu avant l’impact, les débris brisèrent une patte de l’animal, et l’éborgnèrent, préférant ne plus garder ce volatile si fragile qui lui coutait du chakra, il le fit disparaître dans un écran de fumée avant de se tourner de façon négligente vers l’agresseur. Bien que la position de celui-ci fût plus ou moins dissimuler par la fumée, en frappant la zone concernée avec une vitesse assez grande, il était encore possible de l’atteindre. Sautant sur son canidé le plus le proche afin de gagner un peu d’hauteur ; il faisait dos à la tête de celui-ci afin de profiter pleinement de la vision que le rinnegan lui offrait, puis tendît quatre de ses six bras vers la zone souhaité et rapprochant la paume de ses deux autres, il passait à l’offensive.

De ses paumes il put envoyer quatre missiles, facilement visibles pour un œil avertis, bien qu’ayant une vitesse surprenante, un ninja pouvait en esquivant limiter plus ou moins les dégâts. C’est là qu’il augmenta la vitesse de propulsions de ses missiles, avec un jutsu beaucoup plus faible, et autant qu’ils le sachent, c’était bien la première fois depuis le début de l’attaque que Nagato utilisait un jutsu élémentaire. L’artère sur laquelle il s’était arrêté quelques instants plus tôt n’avait plus si bonne figure, et quelques habitations en périphérie avaient déjà été attaquées par l’oiseau géant. Bien qu’ayant tout ses sens en alerte, il lui arrivait bien évidemment d’être blessé durant la confrontation, cependant il continuait le combat, ses blessures guérissant plus vite qu’il n’utilisait de technique, s’il avait envisagé à un moment être rapidement stoppé par les ninjas du village des nuages, cet espoir baissait de plus en plus au fur et à mesure que le temps passait. Il voyait ses « chiots » se multiplier, et certains s’éloignaient afin d’attaquer la périphérie de la zone de combat. Les ninjas auraient sans doute été plus efficaces si au lieu de se concentrer sur les invocations, ils l’avaient directement attaqué lui. Il aurait d’ailleurs été stupide de s’arrêter là vu les résultats obtenues, il posa à nouveau la main au sol, invoquant une nouvelle créature ; un rhinocéros gigantesque avec sans aucun doute la corne la plus respectable qui soit ; avant de remonter prestement dos à sa monture.


    "Plutôt que de chercher à détruire les invocations, concentrez vous sur la protection du village."


Les objectifs avaient été atteints, même à travers la mort, Nagato avait su se montrer dangereux, guidant à présent sa monture en se repérant à travers la pluie, il fit disparaître son surplus de main, gardant uniquement les trois visages sur sa tête, il se glissa dans la gueule de l’animal, inutile de préciser comme la position était incommode, néanmoins, d’ici il pouvait juger de la situation, la destruction du village se déroulait de façon assez « calme », et s’il ne trouvait pas vite de source de distraction valide, le rythme risquait de s’accélérer au grand damne du pays de la foudre. Des maisons, des milliers d’heures de travails, durant lesquelles certains hommes avaient sans doute former des liens indestructibles, le symbole de puissance même des villages étaient remis en question. Lorsqu’on perd quelque chose, encore plus lorsqu’on y a mit tout son âme, plutôt que de chercher à résoudre le problème, le plus souvent on cherchait un coupable, et s’il était plus faible on faisait sans doute de son mieux pour le faire souffrir, lui apporter de la douleur, afin de mieux l’éduquer. Peut-être qu’alors, cette attaque aurait moins le but d’apprendre au village de la foudre à mieux s’organiser ? Il l’espérait.

Cette air, qui étouffe, simplement parce qu’on est trop faible, qu’on ne peut rien faire, qui réduit à néant tout les projets d’une vie, elle avait un nom bien particulier ; l’amertume. C’était la seconde phase du cycle, après la douleur venait l’amertume ; tout de suite suivi de près par la haine.



Jutsus:

Spoiler:
 

_________________


Bonne fêtes de fin d'année !
Spoiler:
 


Dernière édition par Nagato le Dim 24 Juin - 21:01, édité 1 fois (Raison : Voir précision)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un triste présent: La douleur Lun 25 Juin - 18:57

- Réveil brutal -

Yeaaaaaaaaaaaaah ♫ ! Voici pour vous mes fans, mon single qui fera le tour du monde ! Tiens gamine, tu le veux où ton autographe ? Sur ta poitrine...? Ainsi soit-il...
-Bee, Debout ! Réveilles-toi ! Hein ? Mais qu'est-ce que c'est... Putain tu peux pas me laisser dormir. Le meilleur moment de ce fabuleux rêve... Ça fait à peine trois heures que je me suis couché, qu'est-ce qui t'arrive. -Les détonations, tu ne les entends pas ? Comment tu peux dormir en paix ? Mais relax, ce n'est rien, surement un feu d'artifice, ou des gamins en train de s'amuser. Faut les laisser vivre un peu ces jeunes. -Bien sur, une fête matinale, où avais-je la tête.

Ahlalalala, j'aurais voulu continuer à roupiller et à croire à ma simple hypothèse, mais une goutte qui tomba de mon plafond, percuta mon visage. S'ensuivi un minuscule filet d'eau lié aux roches, dont la liaison était bien entendue ma gueule. Je mis un pied hors de mon lit, d'un air nonchalant, je plaçai mes lunettes à leur place respective, et mes épées dans le dos. Après avoir ajusté mon écharpe, j'étais enfin debout, presque à ramper de fatigue jusqu'à l'entrée de ma caverne. D'un geste dégouté, je tirai le rideau qui symbolisait la frontière entre mes quartiers et l'extérieure. J'avais l'habitude d'être ébloui par cette foutue lumière, mais là je venais de tomber de haut dans mes habitudes. De la flotte... La pluie s'abattait sur le village et ses alentours. Quel temps de merde ma parole. Mais la surprise majeure ne provenait pas de cette averse, mais plutôt de ma vision. En effet, je pouvais observer des débuts d'incendie alimenter par des bombardements. La source venait du ciel, et seul un volatile le parcourait. Je descendais mes marches tranquillement, en me grattant la tête. Peut-être que j'avais trop veillé, et que le simple coup de fatigue me faisait tourner l'esprit. -C'est bien réel Bee, c'est une attaque... Merci le poulpe, alors voilà ce qu'il en est. Qui que ce soit, je vais le trouver et lui faire mordre la poussière, pour avoir secoué mes terres. Après avoir descendu mes marches, une explosion se fit entendre à mi-chemin du ciel. Quelques secondes plus tard, le poulet venait de disparaître dans un nuage de fumer. -Une invocation. Yes, il ne me restait plus qu'à me rendre à la source de l'assaut, qui se trouvait non loin de mon perchoir.

Je parcourais le peu de chemins qui me séparaient de ma destination à toute vitesse. La pluie continuait toujours à s'abattre, je passais de temps en temps sous les toitures et autres abris, mais la fraicheur que me procurait cette pluie me plaisait. Je me demandais qui aurait pu être à l'origine de cette attaque. -Peut-être les mêmes que la dernière fois... Ouais, ce gamin au sharingan et ses acolytes, avec tous la même tenue ridicule. Ces loosers ne pourraient pas causer un tel remue ménage, et si c'était le cas, ils allaient y laisser leur peau en ce jour.

À mon arrivés, les personnes sur place étaient en panique. Je demeurai immobile, balayant de mon regard tout ce qui se passait autour de moi. Ce que je vis, je ne l'aurais jamais cru au sein de mon village. Cette situation pouvait rivaliser avec l'ancien temps et la bataille vs le poulpe. Les dommages y semblaient identiques. L'agitation régnait en maître, et personne ne savait où donner de la tête. Je put apercevoir non loin de ma position, plusieurs chiens, bien plus grand que la normal, saccageant tout ce qu'ils voyaient. -Sans doute une invocation liée à l'oiseau. Surement ouais. Dans ce cas, ce n'est pas la bête qu'il faut enfermer, mais c'est l'invocateur qu'il faut coincer. L'enfoiré, il devait surement se tenir à l'écart, observant la scène. D'un geste lent, mon corps se tourna en arrière, car mon ouï avait perçu un son alarmant. À la vue de ce qui était la cause du vacarme, un sourire vint se joncher sur mon visage. Je rêvais pas, il y avait bien un rhinocéros géant sous mes yeux. Mais c'était un comble, il chargeait férocement dans ma direction. Ma voix rauque d'un volume considérable se fit entendre, m'adressant aux personnes m'entourant. « Vous tous, éloignez-vous, prenez les blessés et barrez-vous ! ♪ » Pendant que le rhinocéros chargeait à toute vitesse, je n'avais pas bougé d'un poil, me dressant face à lui. Au moment où il allait me percuter de plein fouet, mes deux mains se changèrent en celle de mon partenaire, et je stoppai net sa course, en dérapant légèrement. « Tout doux mon rhino', t'es tombé sur le dompteur de Kumo ! ♪ » Je pris appuie pleinement, et soulevai entièrement le rhinocéros, le maintenant en l'air quelques secondes pour ensuite l'abattre brutalement sur le sol de dos. Le choc résonnait à travers tout le village. Mon apparence, du moins mes mains étaient revenue à la normal. Je les tapotais pour m'essuyais et sortis mon carnet pour y retranscrire mon inspi' que m'avait fourni la bête.. « Rhino.. Lumbago.. Kumo ….... ♫ » -Tu crois vraiment que c'est le moment pour ça Bee. Hop là, terminé. C'est bon, tranquille. J'ai juste à dénicher la source de tout ça.
Je scrutais les alentours, et pris l'initiative de me balader pour ainsi dire, pas par pas. -Soit prudent. T'inquiète, je suis en vigilance max !


Recap ==>
Spoiler:
 




Technique utilisé
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un triste présent: La douleur Mar 26 Juin - 10:29

Déité surpassant la Mort


Le déluge et la décadence se poursuivait, et semblait gagner de plus en plus le Village des Nuages. Le sol se détrempait chaque seconde un peu plus, souillé par ce liquide brunâtre qui naquit du mélange d'eau de pluie et de sang. Tous étaient meurtris, ciel, terre, et Hommes. Tous en proie à la souffrance, à la contemplation de ce spectacle macabre qu'était la destruction aveugle et progressive du refuge ninja du Pays de la Foudre. Nagato, celui qui aspirait à la paix, plongeait une fois encore ses semblables dans une atrocité apparenté à la guerre. Contre son gré, il reproduisait le schéma destructeur qui avait mené Konoha au désastre. Quelque part, Nagato avait raison sur la fin de son oeuvre : Un Pays à l'agonie ne demande que la paix, car il n'a plus le coeur à se battre. Mais la haine, elle, ne meurt pas dans ce cas de figure, elle subsiste en silence, n'attendant que de se réveiller avec plus de véhémence encore.

L'avenir de Kumo était compromis, et les forces mobilisées contre le Pacificateur Divin se trouvaient désemparées. Leurs efforts pour stopper la progression du chien infernal n'avait abouti qu'à l'aggravation de la situation, c'était désormais une meute sortie tout droit des Enfers qui ravageait les structures à portée de leurs élans dévastateurs. Tori s'était d'abord concentré sur l'invocation volante, plus imprévisible et donc dangereux de son point de vue. Mais la multiplication alarmante des chiens géants avait vite fait croître leur menace potentielle. Fort heureusement, Tori eut la satisfaction de neutraliser l'oiseau, cela permettrait aux civils et aux jeunes ninjas de se retirer avec plus de sureté. Il restait toutefois la meute impitoyable qui semblait déterminé à réduire tout le village en cendres, ce quartier que les canidés ont pris pour cible n'allait bientôt n'être plus qu'un misérable tas de cendres. Malgré l'apparente invincibilité de cette invocation, Tori estima qu'elle devait faire quelque chose avant qu'il soit définitivement impossible de contenir sa charge. Les rouages de son cerveau s'apprêtèrent à se concentrer sur ce problème, quand un autre lui sauta aux yeux dès qu'elle elle vit la fumée dégagée par l'explosion de l'oeuf-bombe précédemment neutralisé fondre brusquement sur elle. Ce courant d'air ne pouvait être d'origine naturelle, elle eut alors un réflexe de préservation, celui d'arrêter la rotation des pierres et de se glisser derrière elles. La détonation des missiles fut violente et réduisit les rochers de Tori à l'état de gravillons qui, projetés dans sa direction, lui entaillèrent légèrement la peau du visage et le bras qu'elle dressa spontanément pour le protéger. De files gouttes de sang glissèrent sur le visage de la juunin, désormais conscience que la menace ne se réduisait pas aux invocations, mais qu'elle devait aussi faire face à leur invocateur si elle voulait avoir une chance. La situation n'était pas à son avantage, mais cela ne l'empêcha pas d'adresser un sourire altier tandis que son regard se tourna naturellement vers Nagato.


* Tu as bien fait de m'attaquer, grâce à ça... je sais où tu es ! *

Tori n'avait que peu de temps devant elle et devait à la fois s'occuper des cerbères déchaînés et de leur maître-chien. Chaque seconde était précieuse, et deux paires de bras vaudraient mieux qu'une dans ce cas de figure. Dès qu'elle eut encaissé les missiles de Nagato, elle effectua une première série de signes qui fit apparaître un clone d'elle même, puis une seconde qui souleva deux autres rochers sur lesquels les deux Tori bondirent pour adhérer à leur surface. La véritable Tori porta l'extrémité d'un parchemin explosif à sa bouche et la serra fermement entre ses dents tandis qu'elle projetait les deux rochers chevauchés dans deux directions distinctes, alors que les deux kunoichis jumelles préparaient déjà d'autres techniques. Tori savait bien que cela allait bien entamer ses réserves en chakra, mais elle était persuadé que son plan avait une chance de tourner la situation à son avantage.

Son clone eut le temps de vaguement apercevoir un drôle de zigoto au teint basané portant des lunettes de Soleil qui retourna un rhinocéros géant à la seule force de ses... tentacules. Ce détail fit ciller la réplique de Tori mais ne la perturba pas outre mesure, son attention étant portée sur les mouvements de ses mains et la progression des chiens géants. Quand vint l'instant où elle passa au dessus de ceux-ci, les dominant sur son rocher projeté, elle cracha une nuée noire opaque qui, grâce au mouvement dont elle jouissait sur son caillou volant, put recouvrir la totalité de la meute regroupée dans cette rue. Leur progression allait ainsi se retrouver compromise, tout ce qui ralentissait leur force destructrice était bon à tenter. Et la fausse Tori n'allait pas s'arrêter là ! Elle sauta de son rocher qui alla s'échouer un peu plus loin dans un fracas tonitruant, et exécuta une nouvelle de signes rapides. Elle utilisa une technique basique du katon mais, contre toute attente, elle n'utilisa pas dans son intégralité. La technique consistait à cracher de l'huile et l'enflammer aussitôt, c'est une technique rapide efficace pour prendre un adversaire par surprise. Mais ici, Tori n'exploita pas le potentiel destructeur de la technique et se contenta d'user de son chakra uniquement pour cracher de l'huile qui vint se glisser sous les pattes des chiens infernaux. Cette déformation de la technique lui avait coûté plus de chakra, mais avec un sol glissant et l'impossibilité de voir, ces créatures pataudes ne seraient probablement plus dangereuses pour le moment et n'auront été qu'une immense perte en chakra de la part de leur invocateur. Malheureusement, Tori n'avait pas idée de la source infinie d'énergie dont disposait son adversaire...

Cette méconnaissance avait le mérite de permettre à la véritable Tori, projetée elle en direction de Nagato, de garder la foi. Les yeux brûlant d'ardeur, elle était prête à tenter l'une des actions les plus audacieuses de sa carrière de kunoichi. Le rocher se dirigeait vers Nagato, plus exactement légèrement au dessus de lui. Peu avant qu'ils ne se croisent, Nagato put sentir une vive pression le clouer sur place. Deux couples de griffes acérées venaient de sortir de terre et se refermer sur chacun de ses pieds, dans le but évident de l'immobiliser. De son coté, Tori répéta en quelque sorte la même action que son clone, dégorgeant une nébuleuse, toutefois moins opaque que celle utilisée par son double. Mais Nagato put vite comprendre à l'odeur caractéristique qui gagna ses sinus combien ce nuage plus clair était en fait autrement plus dangereux, car ce nuage... était constitué de gaz ! Sur un sourire un brin perfide, Tori passa par dessus Nagato où elle desserra alors les dents, laissant ainsi le parchemin explosif choir juste au dessus de lui, prêt à transformer ce rideau de fumée blanchâtre en joyeux feu d'artifice ! Quand elle eut fini de rejeter du gaz, Tori esquissa le signe du tigre marquant l'activation du parchemin, dont l'explosion allait être considérablement amplifiée. Elle n'eut alors qu'un mot pour Nagato, croyant fermement qu'il n'en réchapperait pas.


- Adieu.

La détonation enclenchée fut violente, plus encore que ne l'avait prévu Tori qui fut déséquilibrée sur son roc jusqu'à y perdre ses appuis. Elle chuta alors à terre où elle plaqua ses mains sur la tête pour se protéger des débris projetés par le souffle de l'explosion. Quand ceux-ci retombèrent au sol, Tori se releva d'un bond en scrutant les alentours. Le calme qui succédait cette puissante détonation ne lui disait rien qui vaille, et elle craignait de voir surgir à tout moment une menace tapie dans la poussière et la fumée actuellement en suspension devant elle. Elle devait rester prudente, et prête à se défendre si Nagato s'avérait plus coriace que ce qu'elle avait prévu. Ce qui allait être le cas...




Jutsus utilisés :

Spoiler:
 


Dernière édition par Tori Hanekaijin le Jeu 28 Juin - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nagato
Réincarné
Réincarné
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 17/06/2012

Profil Ninja
XP:
515/2300  (515/2300)
Rang: SS
Ryos: 2111
MessageSujet: Re: Un triste présent: La douleur Mar 26 Juin - 20:27



Haine


La haine, après la douleur et l’amertume, sentiment qui vise uniquement à répéter la douleur ressentie afin qu’ils puissent se comprendre. La compréhension ne menait donc pas forcément à la paix, si un naïf pouvait encore penser qu’il suffisait de supprimer la douleur pour que tout aille bien, quelqu’un de plus réfléchit remarquerait sans aucun doute, que malgré tout, c’est avec la douleur que l’on éduque dès le plus jeune âge. Il suffisait de regarder les plus grandes légendes du monde contemporain pour se rendre compte sans difficulté que la souffrance, avait vraiment créer des gens remarquable. Car seuls ceux qui connaissaient dans tout les recoins la douleur pouvait surpasser cette étape il s’agissait parfois d’un sentiment inné, ou d’un rude combat, mais une fois que l’on avait réussit à dépasser la souffrance alors on gagnait un cœur plus dur que tout. Après tout l’expérience n’est que le nom que les hommes donnent à leurs multiples échecs, leurs multiples tentatives d’atteindre leurs différents idéaux, bien que différents pour chaque individu, aucune personne saine d’esprit ne demandait un monde emplit de douleur. Qu’en était-il des morts ? Cette question jusqu’aujourd’hui n’avait lieu d’être, ceux-ci ne ressentait plus la douleur, était-ils alors obligé de ne pas pouvoir passer à travers cette étape ? Qu’en était-il de Nagato ? Quelqu’un parviendrait-il à réveiller ce sentiment du plus profond de son être ?
*Arrêtez moi ; vite ne perdez pas de temps*

Les yeux mauves du rinnegan permettaient à Nagato d’avoir un point de vue plutôt complet sur toute la zone de combat. Le village de Kumo était déjà fort détérioré sur ce point la mission était une totale réussite. N’ayant eu aucune difficulté particulière, il allait probablement s’en aller sans aucune cicatrice. Du moins, c’est ce qui était prévu peu avant l’apparition d’un Chakra pour le moins étonnant. Bien que ne voyant pas encore la nouvelle personne qui faisait son apparition sur le champ de bataille, la spécificité de son chakra permettait de comprendre qu’il était sans nul doute l’un des atouts de Kumo. La capture de celui-ci serait sans doute compliquer dans de telles situations, quand soudain, il se rappela que l’une de ses invocations pouvait transporter le corps. Il allait peut-être rester plus longtemps que prévu. Il ne sentait néanmoins pour l’instant par d’ordre spécifique venir de la part de Kabuto, néanmoins il ne pouvait avoir réellement réussit sa mission si celui-ci s’en sortait indemne. L’importance de ce ninja à la peau matte ne fut que confirmer lorsque celui-ci renversa le rhinocéros avec une facilitée déconcertante à l’aide de tentacules, Nagato le fit disparaître dans un épais nuage de fumée, visiblement assommé et donc inutile. Les yeux de la bestiole avaient permis à Nagato de parfaitement identifiés celui-ci.

Les immenses canidés prenaient grand plaisir à détruire les bâtisses les plus proches, voir même les plus grande. Quelques ninjas avaient néanmoins persisté à les attaquer, tandis que d’autres, sans doute plus rusés, avaient songés à une manière de les ralentir, plutôt que de les attaqués. Cet ainsi qu’apparurent certains murs de pierre pour stopper les canidés, les utilisateurs du Dôton étant plutôt rare, ces mesures de défenses étaient négligeable face à la monstruosité des invocations. Mais voilà que les choses semblaient changés, se repérant grâce à la pluie, il put remarquer qu’une silhouette volait se dirigeant à vive allure sur les bestioles. Ne prenant que quelques secondes à retracer le chemin de celui-ci, il en déduisit que le ninja qui s’attaquait maintenant aux invocations n’était autre que celui qu’il avait lui-même attaqué quelques instants plus tôt. Plus surprenant encore, un autre corps quittait cette même zone pour se diriger vers lui, légèrement déconcerté, lui qui s’était jusque là plutôt concentré sur le jinchuuriki, il ne pouvait qu’admettre que finalement, il y avait des ninjas intéressant, bien que légèrement agacé de voir que personne ne suivait les conseils qu’ils prodiguaient.

Son choix, s’il avait lieux d’être était vite fait, il se concentra alors sur la cible qui se dirigeait vers lui, laissant ses canidés immortels se débrouiller ; néanmoins l’impact psychologique du Jinchuuriki, avait suffit à lui faire baisser sa garde quelques secondes, suffisamment en tout cas pour voir ses jambes se faire agrippés par ce qui semblait être de longue griffe, il n’y porta guère attention continuant à fixer le ciel, il se savait invulnérable, mais il comprit peut-être un peu tard le but de la manœuvre. Il venait de se faire immobiliser. Et tandis qu’il apercevait déjà une sorte de fluide l’entouré, il comprit rapidement que c’était un gaz, tandis que sa cible approchait à sa verticale, son vieil instinct fut réveillé, il plaça ses six bras de façon à former une sorte de sphère (haut, gauche, droite, bas, diagonale haut gauche, diagonale bas droite)autour de lui, et à l’instant suivant, sans doute en même temps que son adversaire qui lâchait son arme secrète, Nagato lançait la sienne.


    " -Shinra Teisei !"



5. L’explosion fut violente, néanmoins au grand damne de celui-ci son réflexe avait été le bon, il se tenait sur ses jambes, son corps intact sa répulsion ayant eu un effet immédiat, il avait réussit à atteindre repousser d’au moins quelques mètres le gaz, il avait néanmoins été touchés, surtout aux bras, qui se régénérait déjà à une vitesse fulgurante. Il s’était aussi débarrassé des choses qu’il l’immobilisait, uniquement des rongeurs. Il n’avait pas perdu la trace de son adversaire grâce à la pluie, il fit apparaître des propulseurs sous ses pieds et se dirigea à une allure prodigieuse vers son opposant qui s’était montré d’une grande vaillance. 4. Son adversaire fut vite à quelques mètres de lui, il s’était montré beaucoup trop rusé pour s’en remettre au hasard cette fois ; il tendit alors son bras droit qui finissait juste de se reconstruire.3.


    " -Bansho Tenin !"


Il se déplaçait déjà à une vitesse prodigieuse approchant sa cible par sa droite, mais il avait augmenté la vitesse à laquelle ils se rencontreraient. Ses autres bras se tendirent aussi vers l’avant, alors qu’il faisait disparaître son visage du côté gauche vers la direction où il avait localisé Killer Bee qui lui avait semblé être le plus dangereux.2. 30 doigts se séparèrent en même temps du corps de Nagato, de chacun d’entre eux, avaient jailli des bâtons d’un métal noirs, quelques un de ses métaux devaient suffirent à bloquer le flux de Chakra dans un individu ordinaire. Nagato fit de son mieux pour éviter les points vitaux, frappant parfois juste à côté, mais tout était confus, sa mission ne lui demandait pas de tuer, il devrait avoir au moins assez d’influence pour faire ça. Et quand au ninja qui se révélait finalement par ses formes être une femme, la probabilité qu’elles s’en sortent vu le nombre de projectiles étant déjà faible, mais à cette vitesse où Nagato se dirigeait vers elle, en étant de plus attiré devrait la fatigué plus ou moins durant quelques instants.2.



    "Fuyez; Eloignez vous au plus vite, sautez de la montagne et profitez des roches qui s'envolent pour vous éloignez le plus possible de moi."



Il s’éloigna alors à nouveau avec les propulseurs se basant sur une auteur, d’un signe de la main il fit disparaître les canidés embourbés, il joignit ses mains grimaçant intérieurement, cette fois, il accélérait définitivement le rythme, la panique crée par cette attaque devrait lui permettre de s’éloigner de la zone de combat. Tout dépendait en réalité des conséquences, il y aurait peut-être une bonne opportunité à jouer avec Bee, sa capture pourrait si jamais il se fait attraper être très intéressante. De sa main, il fit jaillir une petite boule de la taille d'une orange, qu'il put propulser grâce à au bras de Shuradô à une altitude respectable mais surtout, au corps même du village tandis que lui se trouvait assez éloigné de celui-ci. La capture de Bee allait se jouer sur les prochaines secondes. 1. (Plus qu’une seconde avant que je puisse utiliser à nouveau le Shinra Teisei.)



    "- Chibaku Tensei"





Jutsus:

Spoiler:
 

_________________


Bonne fêtes de fin d'année !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un triste présent: La douleur Mer 27 Juin - 1:50

- Choc à Kumo -


Putain, il pesait son poids le rhino' ! À la suite du plaquage où je l'ai éclaté au sol, il disparut dans un nuage de fumé. -Au choix de l'hôte. Yes, il venait surement de le renvoyer lui-même, à moins que je l'aie littéralement séché ce qui m'étonnerait pour une bête de ce style. Cette foutue pluie ne cessait de tomber, qui ajouter une touche mélodramatique aux décors. Bordel de merde, je le dirai jamais assez, mais ce temps me fait chier. Toute cette flotte me donnait soif en plus. -La ferme, occupes-toi du village Bee. Ouais faciles à dire, ils attaquent pendant mon sommeil, je n'ai pas pioncé ça fait un moment, je suis KO. Enfin bon, ce n'est pas tout, mais j'ai des gueules à éclater.

J'avançais pas à pas, dans la direction où j'avais étalé la bête cornée, et ce que je vis, ne pouvait plus me surprendre. Des chiens géants. Oui des chiens. Putain, mais c'était un zoo ma parole. L'oiseau, le rhinocéros, le chien. Manquerait plus un chameau et là on était bon. Cette collection qu'il possédait l'enfoiré. -Autant ce n'est pas juste une personne, et ce n'est pas le moment de l'admirer Bee. Tu l'as dit, y avait un clebs qui me regardait sévère. Et apparemment, il n'était pas seul. C'était tout les mêmes, dressé sur leurs quatre pattes, bavant de partout avec leurs styles à chier de piercing. Toujours en marchant sereinement, vu l'état de fatigue dont j'étais victime je me ménageai légèrement. Je venais de saisir une épée en ma main droite, attendant l'assaut furieux de ces chiens enragés. Le premier s'engagea tête baissée pour m'assener un coup de croc redoutable. L'esquive fut facile, et une contre-attaque tranchante et fulgurante eut lieu. À la suite, deux de ses compagnons se ruèrent sur ma personne. En l'espace de deux secondes, pendant leurs courses, je venais de m'équiper de deux autres épées. Une était placée à ma main gauche, et l'autre inséré dans ma bouche. Par une série d'acrobaties, je venais de les découper, rangeant mes armes certains de mon succès. En avançant doucement encore, je fis un demi-tour sec, ressentant une agitation dans mon dos. Et ce que je vis, dépassait de loin mon imagination de rappeur professionnel. Les cabots que j'avais tranchés, étaient en train de se diviser putain. Ils se reproduisaient sous mes yeux. Dégelasse, c'était quoi le délire de ces choses. -Attention Bee, ils sont là. Ça va tu m'aides bien. Du coup, je dégainais le reste de mes épées, appliquant mon style unique et redoutable d'escrimeur. Chaque fois que je pensais les avoir terrassés pour de bon, ils se multipliaient par deux. C'était cool. Un fabuleux entraînement, in tantinet lassant, mais c'était bien. Cependant, cet pseudo bataille entre les clebs et moi fut interrompu, par un choc assez violent.

En effet, non loin de ma position, une explosion des plus violente eut lieu. Le souffle, me propulsa en arrière, où je put m'accrocher en plantant mes épées dans le sol. Dans la foulée, j'en avais perdu une, super. Quand le calme était revenu, je me relevai aussitôt pour constater les dommages et surtout connaître la cause de l'explosion. Je restai séparé du reste par un nuage de fumer qui mit assez de temps à se dissiper. Et à ma triste surprise, les chiens étaient de retour, et la bataille n'en finissait pas. -Tu dois trouver une solution Bee, ça sert à rien ce que tu fais. Je sais le poulpe, je réfléchis, il faut que je trouve l'enfoiré qu'est derrière tout ça. Pendant mon extermination, j'avais l'oeil sur ce qui se tramait non loin. Je vis un homme à proprement parler, combattre. Il possédait plusieurs membres et semblait mécanisé. Plus rien ne pouvait me surprendre en cette journée de merde. Tout en décapitant les chiens, je vis qu'il s'en prenait à une autre personne. -Elle est d'Iwa. C'est de l'info ça. -Je sais pas si ta remarquer Bee, mais il a le même regard que les animaux que t'envoie au tapis depuis tout à l'heure. Donc... -Il y a un lien avec. Oui voilà ! Putain de chiens de merde, laissez-moi tranquille. Un à un il se relevait. Quand soudain, un fracas survint, s'ensuivis la disparition des chiens.

Ces foutus clebs ont était révoqué sous mes yeux. Je saisis l'occasion à fin de me mouvoir à quelques mètres de là. Mais à toute attente, le rouquin aux yeux de cerceaux , c'était fait la malle... Du moins, c'est ce que je pensais. J'étais entouré de quelque ninja, dont la personne représentant Iwa. Je put mettre les yeux sur l'auteur de tout ce carnage, grâce à des paroles qui venaient de prononcer. Il était en train de nous conseiller... Le mec fout le bordel, détruit tout, et nous dit de nous sauver, c'est le meilleur lui. Quelques secondes s'écoula, et il libéra une sphère noire condensée à première vue, qui vint se loger dans les airs. Qu'est-ce que c'était que ça ? J'allais pas tarder à le découvrir. Le sol était en train de se désassembler, tout en étant attiré vers cette sphère noire. C'était quoi le délire . Tout forme d'objet dans les alentours était comme qui dirait aimanté vers un seul point. Ça sent mauvais, je vais l'éclater. -Non tu peux rien faire Bee, je le sens pas, barres-toi maintenant. Que tu le sentes ou non, je ne vais pas laisser partir cette lopette qui a endommagé sévèrement ma nation. -On reviendra, écoute-moi et va-t-en. Putain... Battre en retraite, c'est pour les tapettes ! Contre mon gré je criai sauvagement l'ordre de se replier le plus rapidement possible en emportant le plus de blessé possible. Je fis apparaître six tentacules dans l'espoir de saisir le maximum de personnes et de les emmener avec moi. Je m'exclamai particulièrement en vers la Iwajin, qui semble-t-il, refusait catégoriquement de s'en aller. « Désolé ma jolie, je t'emmène avant que tu finisses en bouilli ! ♫ » Sans attendre son accord, ni ceux de toutes personnes m'entourant, je les saisissais fermement, m'en allant de ce point culminant. La protection des villageois passait avant toute chose.


Technique utilisé

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un triste présent: La douleur Jeu 28 Juin - 18:18

Résolution


Inconcevable. Tel fut le premier mot qui vint à l'esprit de Tori quand son ennemi vengeur émergea du nuage ocre soulevé par l'explosion pour se diriger vers la kunoichi impuissante. Les yeux de cette dernière s'étaient écarquillés sous l'effet de la surprise, non pas parce qu'elle était surprise de voir son adversaire revenir à la charge, mais plutôt en constatant qu'elle l'avait bel et bien atteint aux bras, ses six bras... qui se reconstituèrent en une fraction de seconde sous ses yeux. Tori avait beau avoir déjà croisé d'autres individus sous l'emprise de l'Edo Tensei, elle ignorait tout de ce processus de régénération. Son cerveau synthétique eut vite fait de ne lui laisser entrevoir qu'une seule possibilité susceptible de la mener à la victoire : Si cet être était en mesure de recouvrir ses membres et soigner ses blessures issus des coups lui étant portés, elle devait le réduire intégralement en poussière d'un seul coup. Dans ce cas de figure, elle ne disposait que d'une seule corde à son arc pour réussir à stopper Nagato, une seule. Après quoi, elle ne serait plus en mesure de poursuivre le combat si cela venait à échouer. Tori n'eut pas le temps d'y réfléchir davantage, et retint avant tout le risque inconsidéré qu'aurait représenté une telle action contre un adversaire doté d'une telle capacité de récupération. Elle n'osa pas tenté sa chance.

Ça n'empêcha pas ses pupilles ambrés de briller d'un éclat singulier l'espace d'un instant, telle une étoile fendant un ciel obscur, sans promesse de lendemain. Nagato était rapide, mais Tori, déjà rapide de base grâce au perfectionnement de ses capacités physique via le taijutsu, était loin d'avoir fait montre de tout son potentiel en terme de vélocité. Il était aujourd'hui nécessaire d'en donner un vague aperçu. La réaction en son corps fut instantané dès l'instant où elle désira accroître ses capacités. Son coeur et ses muscles furent comme frappé de fulgurance, gagnant instantanément en intensité dans leurs contractions. Et en un éclair, la kunoichi fusa dans la direction opposée à son adversaire, faisant fi de sa possibilité de contre-attaque à présent passée. Elle aurait peut-être eu une chance si elle avait su que Nagato devrait reconstituer ses six bras avant d'attaquer, une seconde lui aurait suffit à l'anéantir en lui donnant un aperçu de l'Enfer qui attendait son âme. Mais désormais, c'était trop tard, Tori devait se conforter dans sa décision de fuir l'assaut du Pacificateur.

Il était rapide, et semblait accélérer encore un peu plus. Tori scrutait son poursuivant avec méfiance, elle était incapable de définir s'il était capable de la rattraper ou non, tous deux s'avérant être d'une rapidité hors du commun. Désireux de compenser la faible distance qui les séparait, Nagato fit émerger de ses trente doigts tout autant de lames couleur d'ébène que Tori ne parvint esquiver que grâce à un réflexe providentiel qui la fit se déporter sur le coté avant que les premières ne tentent de la lacérer farouchement. Les autres, désormais attendues, furent plus simples à esquiver, le cerveau de Tori demeurant alerte, et les mouvements de ses jambes fluides et énergiques. Mais Nagato avait plus d'un tour dans son sac, si sa seule vitesse aurait pu prétendre atteindre Tori s'il avait eu plus de chance, il ne comptait pas sur un heureux hasard pour la pourfendre. Il usa d'une technique d'attraction qui amena Tori à perdre progressivement en vitesse, tandis que les poignards extensibles qui la poursuivaient gagnaient du terrain. Son trépas semblait désormais inévitable.


- Petite... !

Tori aurait voulu prendre le temps de formuler totalement son juron, mais le temps lui manquait. Mais elle en eut assez pour réaliser un claquement de doigts salvateur, la terre avait toujours répondu à cet appel à l'aide, y compris quand elle s'était retrouvée face à l'héritier du clan Uchiha. Et cette fois encore, ce geste fut d'une aide précieuse. Le bâton appelé émergea comme prévu du sol, juste devant elle. Mais loin de vouloir le retirer, Tori se contenta de l'empoigner fermement l'intimant de s'allonger sur le champ. L'arme terrestre s'exécuta, se changeant ainsi en ascenseur de la dernière chance qui emporta Tori en l'air, lui permettant d'échapper de justesse aux lames noires qui ne la suivirent pas d'avantage. Malheureusement, à peine avait-elle échappé à une menace que la kunoichi devait déjà composer avec une autre, incarnée par une petite boule noire qui luisait dans le ciel, animée d'une aura ténébreuse. Tori ne saisissait pas vraiment l'intérêt de ce jutsu, avant de remarquer le soulèvement de gravats, flottant en apesanteur avant d'être happés par la gravité émise par cette sombre sphère.

* La puissance de l'attraction va sûrement devenir ingérable sous peu... mais ce jutsu retient probablement toute son attention ! C'est ma chance ! *

L'inconscience de Tori l'aurait probablement pu menée à un funeste destin, mais sa bonne étoile semblait aujourd'hui briller plus fort que le sombre planétoïde né du pouvoir incommensurable de Nagato. Elle sentit une force la saisir, ou plus exactement s'enrouler autour de son pied, elle jeta un coup d'oeil rapide en contrebas et reconnut le basané qui avait terrassé un rhinocéros quelques instants plus tôt. Dans un dernier geste désespéré avant d'être entraînée par le tentacule, Tori émit le souhait de voir son bâton grandir, tandis que son main droite s'enflammait, rassemblant un maximum de force. Aussitôt, l'arme issue des entrailles de la terre s'élargit, fendant aussitôt le sol qui retenait sa base plus bas. Tori le frappa alors de son poings incandescent, avec une puissance phénoménale qui ébranla le gigantesque bâton tel un séisme de grande ampleur. Aussitôt ceci fait, Tori disparut, emportée par le membre invertébré emprunté à Hachibi par son réceptacle humain, Killer Bee. Ce dernier quitta aussitôt la zone de combat, abandonnant Kumo à la triste désolation qui lui était promise. Mais Tori demeurait encore sur le champ de bataille, en la personne de son clone qui vint face à Nagato, lui adressant un regard assassin alors qu'il était considérablement ralenti par l'effet du Chibaku Tensei.

- Puisses-tu pourrir en Enfer... qui que tu sois !

Sur ces mots, le clones éclata en un nuage de cendres. Masquant une dernière fois la visibilité de Nagato, ce n'était pas anodin, car il avait pour ultime mission de camoufler la chute lente du bâton derrière lui. Un lent basculement enclenché par son brusque agrandissement, les vibrations issues du coup de poing titanesque, et l'augmentation violente de son poids alors qu'il commençait à pencher. Tori espérait encore, prisonnière du tentacule de Killer Bee, que Nagato aurait l'idée de savourer la victoire trop vite. Auquel cas, le bâton s'écraserait sur lui. Un stratagème désespéré, marqué par la haine, qui fut la dernière tentative initiée pour empêcher la chute de Kumo enclenchée par le Pacificateur revenu d'entre les morts.



Jutsus utilisés :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nagato
Réincarné
Réincarné
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 17/06/2012

Profil Ninja
XP:
515/2300  (515/2300)
Rang: SS
Ryos: 2111
MessageSujet: Re: Un triste présent: La douleur Ven 24 Aoû - 18:31



Tristesse


La vie prenait un tournant plutôt inattendu, faisant soumettre celui qui fut il y a peu le maître de l'organisation la plus dangereuse du monde. Tels une simple marionnette, reprenant inlassablement un chemin qui ne l'avait conduit qu'à sa propre défaite, défaite... Aussi infime soit elle, on pouvait tout de même apercevoir aux yeux de Nagato une légère lueur de curiosité quand à la situation actuel, n'allait-il pas justement pouvoir expérimenter sa théorie cette fois ? Après tout cette âcre blessure qu'il portait encore et qui s'élargissait encore et encore n'avait-elle pas fait de lui l'homme qui désirait en ce monde le plus la paix? Mais tout cela était tout bonnement ridicule, il ressemblait à garçon qui cherchait des excuses à sa souffrance. Il laissa ses sombres pensées se faire attirer par les ténèbres qui depuis peu attirait vers elle toute la zone. En hauteur sur la zone, il voyait des rochers se faire attirer, cette fois au moins il semblerait que les ninjas aient plus ou moins écouter ses "conseils", la plupart d'entre eux se retrouvaient donc en dehors de la surface de danger. Tandis que les derniers bâtiments droit se faisaient arracher littéralement du sol, dans un immense tumulte, Nagato crût entendre un cri qui l’arracherait à cette dernière comédie morbide. Il se sentait devenir aveugle à chaque fois qu'il tentait de percevoir la douleur de tous ceux qui étaient présent. Avec un regard triste, il se rappela ses propres paroles, chacun d'entre eux sembla lui transpercer. "On ne se comprendrait pas tant que l'autre n'aura pas autant souffert". Il était même incapable de souffrir maintenant. Que restait-il d'un être humain sans émotion?


Ses défauts. Par simple curiosité, à l'aide de l'arme la plus puissante du monde il contempla la zone qu'il venait de quitter, n'apercevant aucun corps jonchant le sol, il fut légèrement surpris, profondément heureux, mais surtout amusé. Il leva les yeux, s'amusant cette fois de l'étrangeté qui se passait. En effet il avait continué de pleuvoir, et les gouttes de pluies plutôt que d'être attiré se retrouvait plaqué sur les immenses rocher qui entourait déjà la sphère. C'était à vrai dire plutôt apaisant, il laissa ses bras retombés, son objectif était d'inquiéter les forces alliés, il regarda rapidement son épaule légèrement brûler plutôt, il sourit, s'il n'avait pas été immortel ils l'auraient sans doute obligés à recourir à tout les pouvoir de Pain, pour notamment absorber les flammes. Un léger craquement se fit sentir tout de même, il venait d'apercevoir une masse impressionnante qui menaçait de tomber sur lui, puis rapidement stabiliser par le pouvoir attractif de la petite boule en hauteur, il n'avait rien remarqué, il voyait cependant au sol un peu de fumée, c'était donc prévu ? Il s'amusa, il sous estimait vraiment ses autres ninjas. De toute façon il était déjà mort, il n'appartenait même plus à ce monde, il y avait tout de même une personne qu'il aimerait revoir, avant de disparaître, si disparaître il doit.

Une fois assez éloigné de la zone, le jutsu cessa de faire effet, laissant retomber en désordre les objets, quand aux rares imprudent qui avaient été happés, il ne restait que de minuscules débris de leurs os. La pluie quand à elle, dura un peu plus longtemps, ce qui n'était pas plus mal, et permettait aux guerrier entre autre d'exprimer librement leurs souffrance sans perdre de leurs fiertés, souffrir n'était-ce pas le premier pas vers la puissance. Il s'envola sur le dos de la créature ailée qu'il avait fait disparaître plus tôt avant sa disparition, alors qu'il se dissimulait à nouveau dans les nuages il reprit sa pensée songeur. Cependant, il devrait bien avoir un être tout puissant qui n'a pas eu besoin de souffrir pour devenir fort, hein, Dieu ?


Jutsus:

Spoiler:
 

_________________


Bonne fêtes de fin d'année !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un triste présent: La douleur

Revenir en haut Aller en bas

Un triste présent: La douleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La douleur de la montagne. » Caniche mâle 9 ans triste état Béthune (62) ADOPTE » Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater » Un retour sans gloire et une révélation infiniment triste [PV] » RP triste...
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays de la foudre+ :: Kumogakure no sato :: Centre du village / Habitations -