AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Amatera C. Rogue
~ Kuro's Soul ~
 ~ Kuro's Soul ~
avatar

Messages : 1312
Date d'inscription : 10/06/2012

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 3456
MessageSujet: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Mer 2 Jan - 3:50



ÇA SQUAT !




La guerre faisait encore et toujours rage dans ce pauvre monde qu’est le monde ninja, là où se trouvaient l’alliance Shinobis opposée à une grosse association criminelle, l’Akatsuki, ou « La Lune Rouge ». Durant cette guerre, plusieurs batailles se déroulèrent, comme l’attaque de Kyuubi contre Konoha, bataille durant laquelle Minato, quatrième Hokage et père de Naruto Uzumaki, y laisse la vie, ainsi que la bataille durant laquelle Nagato avec ses corps nommés Pain arrivèrent et saccagèrent tout afin de choper Naruto… Remarque, il portait bien son nom… « Pain »… « Souffrance »… En effet, le roux avait énormément souffert durant sa petite vie, avec, pour commencer, le fait de vivre dans les rues, seul (jusqu’à sa rencontrer avec Konan et Yahiko), puis de perdre son meilleur ami, Yahiko.

De plus, il y a une nouvelle attaque de la part de l’Akatsuki et de Kabuto, Nukenin de Konoha, récemment. Kuro et deux Kirijins y remédièrent rapidement lors d’une mission de rang S, qui consistait tout simplement à arrêter l’Akatsukien blond de tout faire péter au pays de l’herbe. Et cet Akatsukien n’était autre que Deidara, déserteur d’Iwa, connu aussi sou le nom « d’Artiste » de l’Akatsuki. Bien que cette mission fut un véritable succès, le Kumojin et le Terumi était assez mécontent, car le criminel ne put être scellé, et ce àa cause de l’intervention du nouveau serpent qui créa les Edo Tensei. Bref.

Ce jour-là, Kuragari avait une de ces envies de ne rien foutre, c’était affolant. Et c’est ainsi que le grand homme beau et musclé se dirigea en direction de son épicerie favorite afin d’acheter deux ou trois bouteilles de Saké, ainsi que des provisions de Ramens. Il était vraiment fatigué ces temps-ci… Il en avait un peu ras le cul de toutes ces missions à répétitions, de devoir alors valdinguer à gauche à droite, etc… Faut dire que ses entraînements aussi l’avaient énormément fatigué. Et oui, ce mec était un Juunin de Kumo très actif, si ce n’était pas le plus actif de tous. ‘fin bref.

Cependant, il décida de ne pas rentrer directement chez lui, il voulait profiter encore un petit peu de ce doux soleil qui chatouillait l’asphalte situé aux pieds des montagnes de Kaminari. Il se promena doucement, tranquillement, rêvassant durant toute la journée. Il se remémora tous les moments forts qu’il vécut récemment, il devenait très nostalgique en cette période de l’année, bien qu’il ne s’agissait pas de l’anniversaire de la mort de son père… Il repensait tout simplement au forgeron qui lui fabriqua son sabre absorbant le Raiton, à sa mère qui lui apprit à renforcer son second Katana, au vieillard qui lui apprit à balancer des dragons de foudre sur ses ennemis, au Deidara qui lui échappa entre les doigts, tout, tout ce qui l’avait marqué refit surface.

Le temps passa extrêmement vite cet après-midi-là, tellement que le Misatachi en fût plus qu’étonné. Apercevant que le crépuscule commençait à dévorer la douce lumière du Soleil, il décida de rentrer chez lui… Mais quelle ne fut pas sa surprise en voyant qu’il avait déjà du monde à l’intérieur ! Il rentra alors prudemment, sans faire de bruit, histoire dde ne pas les surprendre et de les faire paniquer, ce qui pourrait presque provoquer un drame… Cependant, il faissait noir chez lui, pas de lumières allumées, ce qui l’empêcha de bien distinguer les deux squatteurs. Toujours très calme, il posa les trois bouteilles d’alcool à l’entrée et se déchaussa.






Spoiler:
 

_________________



« Le son mêlé au vent et à la terre pourfendra bientôt le « maître » du son... »

Les secrets du Forum... :
 
Nakame a écrit:
il restait là, il allait vraiment morfler, ce type-là, ses intentions étaient vraiment mauvaises. Il créa deux clones, l'un, courut dans la direction opposée, en passant par les hautes herbes, tandis que l'autre courait dans l'autre sens, afin d'aller dans la direction de Kumo, coupant sa trajectoire en passant lui aussi par les herbes. Le vrai, quant à lui, avait sauté tête la première à travers la végétation environnante, tapi dans l'ombre, sans que le géant ne puisse le voir.


Dernière édition par Kuro le Jeu 3 Jan - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.omegasky.netii.net
Kyoku Yamaneko
Chuunin d'Iwa
 Chuunin d'Iwa
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 24/11/2012
Age : 22
Localisation : Regarde à côté de toi

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 108
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Mer 2 Jan - 11:01



Voyager plus loin que prévu



A chaque jour de la semaine, sa routine. Phrase condensée qui décrivait plus que bien la morale des pires flemmards de leur beau monde. Kyoku ne faisait pas vraiment partie de ces gens-là cependant, de ceux qui aimaient s'enliser dans leur train-train quotidien quand le danger ne frappait pas à leur porte pour leur apporter leur dose mensuelle d'adrénaline. L'adrénaline, elle allait la chercher elle-même et par ses propres moyens. Cela avait le mérite de l'occuper comme de lui faire découvrir un peu de paysage.

Quelques mois auparavant, et ce fut un miracle qu'elle s'en rappelle, Doku lui avait mentionné le nom d'un vieil ami à lui qui avait migré vers les services de Kumo. Il n'avait pas compris sa décision de changer de camp, sachant qu'un jour ou l'autre ils seraient sûrement contraints de se battre l'un contre l'autre pour l'honneur de l'un ou l'autre village, et il ne la comprenait toujours pas. Kyoku, elle, ce qu'elle n'avait pas compris c'était pour quelle raison diable lui parlait-il de ce vieil ami qui avait plié bagage bien avant que son déserteur de père ne la confie aux soins du parfait inconnu que s'avérait être Doku aux yeux de leur famille. Peut-être ce dernier éprouvait-il une légère nostalgie au début de cette guerre et ressentit le besoin de s'épancher sur elle. Elle ne le saurait probablement jamais. Toutefois, quand quelques mois plus tard la kunoichi se rappela leur discussion et le peu d'activité qui mouvementait un temps soit peu son quotidien, elle n'eut qu'une idée en tête : découvrir pour quelle raison l'ami de son tuteur avait migré vers Kumo. Pour le paysage, la superficie, les forces armées ? Kyoku n'avait qu'une seule façon de le découvrir : se rendre sur le territoire de la foudre et enquêter directement sur le terrain.

Après avoir exposé son souhait de découvrir de nouvelles contrées à son supérieur hiérarchique, la chuunin d'Iwa ne tarda pas à préparer son sac et à quitter son village seule. Elle ne reçut un congé que de quelques jours, juste le temps de partir et de revenir, eut-elle songé en soupirant, mais cela n'était pas sans raison. Le danger rodait partout depuis le début de la guerre et les esprits se montraient plus méfiants qu'auparavant, en particulier celui du Tsuchikage. Néanmoins, Kyoku n'avait pas le temps de se pencher sur la question et engagea rapidement le pas en direction du pays de la foudre.

Tout au long de son voyage, la kunoichi s'eut questionné sur la raison pour laquelle son supérieur céda si facilement à sa requête. Kumo n'avait pas toujours été en bon rapport avec tout le monde et Iwa encore moins. Peut-être parce qu'avoir une kunoichi supplémentaire dans ses rangs capable de s'orienter sur des "futures" terres ennemies s'avéraient profitables ? Kyoku écarta rapidement cette supposition d'elle. D'après elle, la guerre contre l'Akatsuki, si un jour ils en arrivaient à bout, servirait de leçon à ces shinobis fous en soif perpétuelle de puissance et ceux-ci réfléchiraient à présent à deux fois avant d'agir.

Enfin… n'avait-elle pas le droit de rêver de temps à autre ?

Des journées et des nuits plus tard, Kyoku atteignait enfin sa destination. Le jour tombait doucement au loin, une lune ronde et claire déjà présente, cachée sous les voiles de couleurs froides qui recouvrait l'intégralité du ciel. Etrangement, la kunoichi n'eut aucun mal à pénétrer le village, à croire que le Raikage s'attendait à recevoir la visite d'énormément de shinobis de divers pays à cause de son titre de chef de l'Alliance. Et bien que ce ne fût pas lui qu'elle allait visiter en ces jours, la situation arrangeait énormément Kyoku qui avait perdu bien assez de temps après s'être égarée au beau milieu du pays des cascades. Par précaution, une fois les portes franchies, la kunoichi ôta son bandeau frontal et le fourra à l'intérieur de son sac de voyage. Utile ou non, avisé ou non, ce qui lui importait était de ne pas se faire remarquer par les kumojins. C'était la première fois qu'elle mettait un pied en ces lieux et elle ignorait totalement quel accueil ils réservaient aux étrangers.

Une visite de la ville s'imposa à elle une fois ceci fait, car il était totalement exclu qu'elle niche dehors par faute de n'avoir trouvé un endroit où passer la nuit. Ce fut cet instant que choisit le peu de neurones qui fonctionnaient encore dans sa boite crânienne pour lui signaler qu'elle aurait dû demander l'adresse de l'ami de Doku à ce dernier; elle aurait alors eu la certitude d'avoir un toit cette nuit. Kyoku soupira d'exaspération à cette constatation. Maintenant, il était un peu tard pour avoir des remords et il lui fallait au plus vite trouver une auberge.

Une dizaine de minutes s'écoulèrent et Kyoku flânait encore à travers les différentes rues de Kumo. Un véritable labyrinthe ! Et elle qui pensait vivre dans un véritable jeu d'échec ! Ses yeux bleus sondant chaque recoin de ce qui semblait être le centre d'habitations, distraite par la mélodie de carillons suspendus à la bordure de toits de certaines maisons, l'adolescente ne pressentit pas arriver le fou enragé qui, armé d'un impressionnant couteau de boucher, poursuivait deux gamins qui la bousculèrent négligemment, arrivant par son dos, tout en riant. Interpelée, Kyoku fronça les sourcils et s'apprêta à se retourner quand la cause même de leur amusement la bouscula à son tour, lui assenant un fort coup d'épaule qui l'expulsa irrémédiablement contre une porte d'habitation laissée ballante. Son corps ne valant pas non plus le poids d'une plume, la rempart en bois finit de s'ouvrir sous le choc, le poids de la pesanteur continuant malgré tout de la faire reculer jusqu'au moment fatidique où son derrière atterrit sur le plancher. Ce coup-là, elle ne l'avait pas du tout vu venir.

Le choc passé, Kyoku daigna enfin porter un œil à l'endroit où elle avait atterri. Visiblement, le boucher en chasse l'avait expulsée à l'intérieur d'une habitation tout ce qu'il y avait de plus classique. Plancher, plafond, murs, fenêtres. Autant dire que ses connaissances en matière d'esthétique architecturale était moindre. Consciente malgré tout qu'elle n'avait rien à faire ici, Kyoku se redressa sur ses deux pieds et épousseta un peu sa tunique. Kumo se révélait beaucoup plus poussiéreux qu'Iwa. La kunoichi avait l'âme tranquille, aucune lumière n'était allumée, rien ne lui prouvait que quelqu'un se situait en ces lieux à cette heure, la porte en partie ouverte ne lui indiquant simplement que le propriétaire ne savait pas se servir d'une clé. Toutefois, quand elle eut replacé son sac de voyage sur son épaule, l'adolescente perçut un grincement de plancher dans une des pièces adjacentes. Elle avait peut-être jugé sa situation un peu trop hâtivement, en fin de compte, et l'idée un peu tirée par les cheveux d'atterrir en prison pour avoir introduit sans permission le domicile d'autrui la mit en panique. Et quand Kyoku paniquait, elle perdait toute sa raison, dont celle qui aurait dû l'amener à courir hors de cette maison tant que la porte était grande ouverte. A la place, et au contraire de toute logique, la kunoichi se hâta de refermer la porte le mieux qu'elle le put dans son empressement et se dirigea à toute allure vers la première pièce qui se présentait à elle, espérant de tout cœur que l'occupant des lieux n'y soit pas. Malheureusement, il n'y avait pas que la raison qui la quittait dans ses états de panique, mais également toute la discrétion que lui avait inculquée Doku, et ce fut sans douceur que la jeune femme claqua la porte.

"Ouf… on peut dire que j'ai eu chaud…"

Plus proche, plus hostile, un second grincement de plancher l'interpela. Même ses tresses en ruban parurent trembler sous la frayeur. D'un geste vif, la kunoichi rouvrit la porte et fuit à nouveau sans savoir d'avance où elle se rendrait, et ce fut par faute de distraction qu'elle trébucha, les pieds dans le tapis.

Pourquoi cette présence qu'elle sentait s'approcher ne lui était pas totalement inconnue…?




©Naruto Sensou


_________________



Il parait que l'union fait la force... Il parait...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamato
Réincarné
Réincarné


Messages : 254
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 21

Profil Ninja
XP:
393/1800  (393/1800)
Rang: S
Ryos: 395
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Jeu 3 Jan - 13:35



Où suis-je ?



Des explosions par-ci par-là, des morts, des tueries incessantes. Voilà comment on pouvait décrire une guerre. Tous les mêmes, de la première à l’actuelle. Les Edo Tenseï frappaient toujours, encore et encore. Assoiffé de vengeance, la majorité ayant des regrets fous sur cette terre humaine. Beaucoup d’entre eux refusèrent complètement de rendre l’âme si facilement. Ces morts-vivants au visage craqué, la peau dégoutante que s’éparpillait lorsqu’ils recevaient une violente attaque. Des gens n’étant même plus maîtres d’eux, même s’ils pensaient le contraire. Sous ordre d’un serpent portant des lunettes ronde lui donnant une allure d’intello, de mathématicien si vous voulez. Avec ces cheveux gris attaché pour faire une coiffure chignon, sa tunique violette avec l’insigne de deux têtes de serpents aux deux côtés, Kabuto se refugiait dans un petit repère où il avait devant lui une sorte de tapis de jeu RPG. Ah, ouais on pourrait croire ça, mais c’est se tromper en fait. La grande carte qu’il a posée au sol représentait la carte du monde shinobi, et les pions étaient ses créatures, les Edo Tenseï. Ces cauris disparaissaient les uns après les autres, à chaque fois qu’un zombie se faisait scellé. Forcément, les pertes étaient choquantes pour l’intello serpent, mais pas pour autant.

L’homme avait invoqué une trentaine de guerriers qui faisaient un malheur à leur temps. Citons notamment les frère Ginkaku et Kinkaku, les membres de l’Akatsuki ou encore deux des meilleurs utilisateurs de Kekkei Genkai, Shakuton no Pakura et Bakuton no Gari. L’une utilisant la chaleur pour momifier des adversaires en aspirant tout forme d’eau dans leur corps, et l’autre utilisant l’explosion pour terminer d’un coup de poing ses adversaires. En parlant d’explosion, cela n’a-t-il pas un rapport avec le blondinet ? Oui, l’artiste blond membre de l’Akatsuki, Deidara. L’homme aux œuvres explosives, destructrices, mais aussi spectaculaires. L’homme qui trouvait du plaisir à faire exploser les gens à l’aide de ses bestioles blanches. Bien qu’il n’aime pas le fait qu’on traitre ses œuvres ainsi, on peut, mais bien-sûr qu’il ne devait pas nous entendre. Bon laissons un peu cet artiste, parlons donc de l’autre art, celui de manier les marionnettes. On sait tous qui sait, Sasori du sable rouge. Le supérieur du blondin lorsque ceux-ci étaient encore vivants. Des kunai avec des parchemins plantés dans leurs têtes pour laisser sortir une fumée dans la nuque, les zombies étaient prêt à combattre. L’ectoplasme blond, sortir comme toujours son oiseau géant. Il devait se rendre au pays de la foudre, non loin du village caché des nuages.

Survolant les pleines aires du coin, il arrivait enfin à destination. Sa mission comme fréquemment était de faire ‘’ boom ‘’. Il avait du plaisir à faire exploser tout non, et bien c’est ce plaisir que lui offrait Kabuto. Il était libre de faire tout ce qu’il voulait. A son arrivée, il y avait déjà du monde. Oui, beaucoup de ninjas, on aurait dire que ces gens l’attendaient. Sans plus tarder l’artiste leur balança de puissants explosifs Bakuton. Les explosions de ses œuvres avaient faire du bruit jusqu’à ce qu’il pouvait même se faire entendre à des kilomètres. Cependant, tout le monde se foutait constamment des bruits d’explosifs, c’était normal, puisque c’était en temps de guerre. Le combat handicap, c’était l’une des spécialités du l’artiste, il se plaisait à combattre un grand nombre d’adversaire, même si ce n’est pas toujours le résultat qu’il espère. Comme déjà dit, ce fut encore la même chose. Il était coincé dans une bataille avec aucune issue, bien qu’il avait explosé la gueule de bons nombres d’ennemis, il n’arrivait plus à rien. Retrouvant le sol après que son oiseau ait été sacrifié pour emporter la vie d’adversaires, Deidara se faufila dans la terre avec l’un de ses jutsus propre au Doton.

Traversant la terre comme une taupe, le déserteur d’Iwa ignorait où il allait se retrouver, mais continuait son chemin quand même. Il se déplaçait tellement vite, que le shinobi perdu sa trace en un rien de temps. Continuant son chemin à l’aveugle, l’artiste par se décider à sortir, étant convaincu être assez loin de ses adversaires, ceux-ci commençant à prendre le dessus sur le combat. Sortant la tête, il se trouvait dans une pièce sombre. On pouvait presque ne rien voir, mais l’artiste sortit du sol et voulait en savoir plus. S’asseyant sur une chaise, pour souffler un peu. Dans quelle maison il se trouvait, en plus dans un village ennemi, certainement qu’il était encore à Kumo, et le blondinet en était convaincu. C’est à ce même instant qu’il entendit le bruit d’un grincement de porte, avant que celui-ci ne transforme en claquement. Qui était cette personne ayant l’air en colère, était-ce le proprio du coin ? Deidara en garde, sortit une bestiole bien confectionné par l’une de ses paumes mâcheuses. Comme si ça ne suffisait, il entendit, un autre bruit de porte, cette fois-ci la principale. Un homme s’apprêtait à entrer dans la pièce. Bien que ce ne soit pas chez lui, Deidara était prêt à défoncer la personne si celle-ci faisait un mauvais pas…




_________________

On s'en bat les couilles...
Revenir en haut Aller en bas
Amatera C. Rogue
~ Kuro's Soul ~
 ~ Kuro's Soul ~
avatar

Messages : 1312
Date d'inscription : 10/06/2012

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 3456
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Ven 4 Jan - 1:23



VIENS BOIRE UN P'TIT COUP A LA MAISON !




Tandis que le propriétaire de la demeure venait de se déchausser, il remarqua que le porte était mal fermée, et qu’il y avait un trou au plein milieu de la baraque. Il s’avança, regardant le trou ainsi que sa profondeur… Un homme de taille moyenne avait du le creuser grâce à un jutsu Dotonique, mais qui… Il ne le savait pas… Encore. Ensuite, il aperçut que son tapis avec un peu bougé de place, quelqu’un avait du s’entraver comme une merde dedans, mais qui, il n’en savait rien.

« Qui sont les cons qui font des trous dans ma putain de maison et qui s’amusent à s’éclater la gueule par terre, hein ?! » Gueula Kuro, énervé par le grabuge causé par les squatteurs. Il se rendit alors dans la pièce à vivre, bouteilles de saké en mains, puis il alluma la lumière. La première chose qu’il vit, ou tout du moins la première personne, fût… Deidara, le Nukenin d’Iwa et artiste de l’Akatsuki… En mode zombie.

« Non mais… Qu’est-ce tu fous là toi ?! T’es déjà rétabli ? Tu vas pas me tuer chez moi quand même ?! S’énerva Kuro encore plus, tout en faisant gaffe de ne pas faire de gestes brusques sous peine de finir en… Morceaux. Puis il aperçut une Kunoichi, assez petite, mais bien mignonne. Et toi, qui t’es ? Tu fais quoi ici ? » Finit-il par demander, la voix s’adoucissant énormément. Ne faisant plus spécialement gaffe aux opportunistes (oui oui, Kuro était trèèèès nonchalent), il se dirigea sur son canapé et ouvrit la première bouteille qu’il avait en main.

« Putain j’ai une de ses soifs… Se plaint-il, tout en chopant trois verres dans un meuble à portée de main. Vous en voulez ? » Finit-il par demander, ne se souciant même pas de savoir qu’un criminel de rang S se trouvait chez lui et qu’il risquait à tout moment de faire péter Kumo.

Sur ces paroles, il se servit, puis attendit que ses deux camarades de beuveries acquiescent d’un signe de la tête pour les servir, puis trinquer avec eux.



_________________



« Le son mêlé au vent et à la terre pourfendra bientôt le « maître » du son... »

Les secrets du Forum... :
 
Nakame a écrit:
il restait là, il allait vraiment morfler, ce type-là, ses intentions étaient vraiment mauvaises. Il créa deux clones, l'un, courut dans la direction opposée, en passant par les hautes herbes, tandis que l'autre courait dans l'autre sens, afin d'aller dans la direction de Kumo, coupant sa trajectoire en passant lui aussi par les herbes. Le vrai, quant à lui, avait sauté tête la première à travers la végétation environnante, tapi dans l'ombre, sans que le géant ne puisse le voir.


Dernière édition par Kuro le Ven 4 Jan - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.omegasky.netii.net
Kyoku Yamaneko
Chuunin d'Iwa
 Chuunin d'Iwa
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 24/11/2012
Age : 22
Localisation : Regarde à côté de toi

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 108
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Ven 4 Jan - 10:57



Et rencontres plus qu'imprévues !



Niveau aventure, sur ce coup-là, Kyoku aura été servie. Non contente d'avoir pénétré le domicile d'un parfait étranger et d'avoir massacré l'entretien de son tapis, l'adolescente découvrit avec stupeur que les déplacements qui se faisaient entre ces murs après son arrivée n'étaient pas ceux du propriétaire…

Après avoir considéré la position dans laquelle elle se trouvait, la kunoichi décida de se redresser et de regagner la stabilité de ses pieds, ses yeux fixés sur l'ombre qu'elle croyait distinguer de l'obscurité toujours omniprésente de la pièce. Pourquoi cette dernière restait immobile ? Excellente question et avec toute la sincérité du monde, Kyoku n'éprouvait nulle envie d'en connaitre la réponse. Ce fut donc à pas de loups qu'elle se distança de l'être immobile, quand une voix s'éleva de l'obscurité :

"Qui sont les cons qui font des trous dans ma putain de maison et qui s’amusent à s’éclater la gueule par terre, hein ?!"

Pour le tapis, la chuunin plaidait coupable; elle ignorait de combien de mètres elle avait dérivé en chutant, mais à toute évidence cette chute l'avait poussée à pénétrer une pièce adjacente. Par contre, pour les trous… bien qu'elle ait été élevée à Iwa, sa seule affinité restait le suiton et jamais elle n'aurait eu le courage ou la force nécessaire pour forcer le passage à un plancher. Mais alors, cela signifiait-il qu'elle n'était pas la seule à être entrée par effraction ? Un frisson parcourut son échine alors que l'adolescente reportait son regard sur l'ombre qui ne se décidait pas à bouger: si le propriétaire se situait dans la pièce à côté, alors qui était-ce ?

L'enclenchement de l'interrupteur de la pièce apporta une lumière nouvelle sur la situation, et Kyoku faillit rechuter sur le sol en reconnaissant la figure de l'ombre qui n'en était plus une. S'agissait-il bien de Deidara qu'elle voyait se tenir à quelques mètres d'elle, à la main l'une de ces machiavéliques bestioles qui faillirent lui dérober la vie lors de leur dernière rencontre ? Peut-être que finalement, tout ceci n'était que le fruit de son imagination, tenta-t-elle de se persuader sur le choc. Malheureusement, ce n'était pas le cas. Son sang ne fit qu'un tour dans ses veines, un rictus de stupeur collé à ses lèvres au souvenir de sa dernière rencontre avec le nunkenin, une vieille blessure dans son dos se réveillant subitement.

"Non mais… Qu’est-ce tu fous là toi ?! T’es déjà rétabli ? Tu vas pas me tuer chez moi quand même ?!"

A toute évidence, Deidara s'était également fait connaitre ailleurs que sur ses terres. Kyoku pivota légèrement en direction du nouvel arrivant, un jeune homme de taille imposante pour sa petite posture, pourvu d'une épaisse chevelure noire et de yeux en amande teintés de la couleur des éclairs. Eclairs. Orage. La kunoichi ne sut retenir un frisson à ce mot. Le présumé propriétaire de la maison tenait trois bouteilles de saké en mains. Partir pour l'épicerie pour ensuite revenir et découvrir deux intrus chez soi, la situation aurait pu être comique si seulement le deuxième intrus ne servait pas l'œuvre de l'Akatsuki. D'ailleurs, le Kumojin paraissait avoir eu également affaire à ce dernier et à ses œuvres explosives, en vue des précautions qu'il prenait pour ne pas trop énerver l'artiste.

Puis, son regard se reporta sur elle et il lui parut s'adoucir.

"Et toi, qui t’es ? Tu fais quoi ici ?"

Kyoku s'apprêta à répondre à sa question le plus maladroitement qu'il existe, le rose au bord des joues, quand son interlocuteur se dirigea vers le canapé. A toute évidence, la surprise passée, le Kumojin se serait presque marré de leur présence à tous les deux chez lui, en vue de l'indifférence avec laquelle il paraissait considéré l'affaire. Il leur proposa même un verre de saké après avoir débouché l'une des trois bouteilles avec lesquelles il était rentré. La kunoichi fit des yeux ronds à sa proposition: finalement, peut-être s'était-elle cognée la tête en chutant tout à l'heure et nageait-elle en plein rêve. Quoi qu'il en fût, le shinobi de Kumo paraissait indifférent à la possibilité que l'un de ses "hôtes" puisse faire sauter son village en un claquement de doigts; à sa place, l'Iwajin aurait plutôt été paniquée.

Après considération, si cette heure s'avérait la dernière avant une imminente explosion ou le simple résultat de son imagination, valait-il mieux, dans les deux cas, en profiter. Ce n'était pas tous les jours qu'on lui proposait un verre d'alcool en plus de le partager avec un parfait inconnu et celui qui avait tenté d'être son meurtrier. Ce fut donc d'un signe affirmé bien qu'indécis de la tête que Kyoku acquiesça, rejoignant d'un pas aussi assuré le propriétaire des lieux. Néanmoins, accepter ne signifiait pas quitter son sac du regard et ne pas anticiper une éventuelle tentative d'agression, qu'elle provienne du blond ou moins probablement du brun.

Jusqu'où iraient les imprévus de cette soirée...






©Naruto Sensou


_________________



Il parait que l'union fait la force... Il parait...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamato
Réincarné
Réincarné


Messages : 254
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 21

Profil Ninja
XP:
393/1800  (393/1800)
Rang: S
Ryos: 395
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Lun 7 Jan - 13:33



« Bon bah... Squattons ! »



Ainsi, cet enfoiré de propriétaire de ce trou caché, était rentré. L’artiste était prêt comme déjà dit à faire tout sauter au moins geste brusque. Il se dirigea dans une pièce à côté avec son œuvre toujours en main. Il faisait aussi noir, le blondin aperçu l’ombre d’une fillette. Qui était-ce ? Alors pour ça, cela le rassurait un peu, il savait au moins qu’il n’était pas seul dans ce trou de rat, remplie de toiles d’araignée sur les coins du plafond. A peine eut le temps d’énerver sur la personne qui devrait probablement être une gamine, il entendit quelqu’un en train de gueuler dans le salon. Sûrement le propriétaire de la maison, par contre l’homme avait mis du temps à entrer, avait-il peur ou quoi.

Le gars se mit à gueuler sur le trou qu’avait creusé Deidara grâce à son affinité Doton, mais aussi sur le tapis dérangé. Comme ça on se joue les durs, s’il se trouvait que l’homme fit chier l’artiste, il allait en prendre chair, car nul n’a le droit de gêner de l’art de l’explosion lorsque celle-ci s’exprime dans toute sa splendeur. Se mettant sur le mur caché, il vit un doigt d’une taille d’environ quinze centimètres allumé la lumière via l’interrupteur réservé à cela. Lumière allumé, tout pouvait être assez clair. Un personnage d’une taille dite ‘’géante’’ entra dans la pièce. Les yeux jaune clair comme la foudre, jeune court noir. Un instant, l’homme se mit à crier une deuxième fois. Il avait l’air de connaître le blondin, via sa question sur quoi est-ce qu’il s’était déjà rétabli, mais en plus il avait vu l’œuvre en main. Une minute plus tard, l’artiste de l’akatsuki reconnu son interlocuteur. Il faisait partie du groupe de shinobi de l’alliance qui allait le sceller et qu’il fut sauvé par Kabuto.

Ensuite une autre personne se montra, pliée contre elle-même, une jeune fille mignonne, yeux bleu et cheveux taillé en pot, un peu du style de l’homme en vert de Konoha. Cependant, Deidara reconnu ce visage… Comment est-ce possible ? Cette fille… cette fille avait survécu à son art ? Ce le moindre qu’il puisse dit, en voyant qu’elle était bel et bien vivante. Finalement, l’artiste allait lui lancer sa bestiole blanche dans la gueule, quand le géant continua avec ses mots. Il ne connaissait pas cette fillette, s’informant sur elle et qu’est-ce qu’elle faisait chez lui. Ensuite, cet enfoiré se retourna et regagna son canapé. Putain, il se foutait de l’expression artistique n’avait-il pas peur de faire descendre alors qu’il donnait dos ?

Assis, il ouvrit une bouteille de saké, des trois qu’il tenait. L’homme s’écria avoir, puis prit trois verres dans l’un de ses meubles… QUOI ?!! Ça c’était l’une des choses que l’artiste détestait, fait comme s’il était inoffensif, le blondin dénigrait ça complétement depuis sa plus tendre enfance. Des nerfs commençait à se former sur sa tête, la colère augmentait de plus en plus, et comme-ci ça ne suffisait pas, le géant l’invita avec la jeune fille. Le Kumojin se servit un verre, ne se souciant même plus du criminel qui est Deidara. Le blondin de la lune rouge allait agir, quand il vit la jeune fille, elle aussi le dépassant comme-ci de rien n’était et allant rejoindre le brun. C’est quoi ce cauchemar de merdre finalement. Celle qui fut apeuré par l’artiste, l’homme qui fut son adversaire et allait le sceller. Il allait se mettre à squatter avec eux ? C’était complètement absurde et grossier de leur part.

Toutefois, l’artiste fini par les rejoindre, rangeant son œuvre dans un meuble de la maison, au cas où, il n’allait pas hésiter à déclencher son explosion. Ayant rejoint le groupe, il prit un air de personne sérieuse, prenant un verre et le remplissant de saké.

« Très bien, cependant, si vous amusez à faire quoi que ce soit pour me foutre les nerfs, je ne vais pas hésiter à vous exploser la tronche ! Hm ! » -S’asseyant sur le canapé à son tour.




_________________

On s'en bat les couilles...
Revenir en haut Aller en bas
Amatera C. Rogue
~ Kuro's Soul ~
 ~ Kuro's Soul ~
avatar

Messages : 1312
Date d'inscription : 10/06/2012

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 3456
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Mer 9 Jan - 22:17



FACE CACHÉE




Toujours assis tranquillement sur son canapé, Kuragari buvait tranquillement son verre de Saké lorsque la jeune femme vint s’asseoir à ses côtés et se servir également un verre. Puis, suivit le blondin, alors qu’il était on ne peut plus sérieux, et qui se servit à son tour.

« Bon, et sinon, comment vous avez fait pour atterrir chez moi, tous les deux ? » Demanda l’hôte, un peu blasé, tout en se resserrant un autre verre, puis le but d’une traite. L’alcool commençait à monter, mais ça allait encore, il avait connu pire niveau « rond comme une queue d’pelle ». Bref.

Attendant toujours une réponse de ses convives, il n’arrêtait pas de boire, sortant un cigare de son tiroir de temps à autres, le fumant par la fenêtre, puis en servant à nouveau ses invités improviste. Et oui, il était poli quand même le Misatachi, faut pas croire !

AU bout d’un moment, la première bouteille fût complètement vide… Elle était vite partie celle-là, Kuro n’en revenait pas ! Il ouvrit alors la deuxièle bouteille, se promettant de ne pas boire autant cette fois-ci ! Bien que cette promesse allait être dure à tenir, pour lui… Car une fois qu’il était lancé dans la picole, rien en l’arrêtait ! Sauf la rupture, bien évidemment.

A présent, il commençait vraiment à ressentir les effets de l’alcool, et il commençait à avoir les joues toutes rouges. Une fois qu’il s’aperçut de son taux d’alcool dans le sang, il sentit gêné d’être dans un état pas tip top tout en ayant des invités… Qu’il ne connaissait pas. Et oui, il pouvait peut être s’agir de deux personnes ayant pour but de détruire Kumo ! Bien que ça, il en avait un peu rien à secouer quoi…

Sirotant un énième verre, il commença à sentir sa virilité monter encore plus en lui, il avait des pensées… Mal placées, concernant la petite Kyoku, et il faillit lui en faire part plus d’une fois, jusqu’au moment il se lâcha pour de bon.

« T’sais qu't’es une bonnasse toi ? » Lui demanda-t-il, avec une voix d’ivre, bougeant le haut de son corps comme un ivrogne qui ne savait plus du tout où il se trouvait, qui ne savait plus qui il était, qui n’éprouvait aucune gêne à être dans un tel état, qui risquait de faire des choses qu’il n’aurait jamais faites en temps normal.






_________________



« Le son mêlé au vent et à la terre pourfendra bientôt le « maître » du son... »

Les secrets du Forum... :
 
Nakame a écrit:
il restait là, il allait vraiment morfler, ce type-là, ses intentions étaient vraiment mauvaises. Il créa deux clones, l'un, courut dans la direction opposée, en passant par les hautes herbes, tandis que l'autre courait dans l'autre sens, afin d'aller dans la direction de Kumo, coupant sa trajectoire en passant lui aussi par les herbes. Le vrai, quant à lui, avait sauté tête la première à travers la végétation environnante, tapi dans l'ombre, sans que le géant ne puisse le voir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.omegasky.netii.net
Kyoku Yamaneko
Chuunin d'Iwa
 Chuunin d'Iwa
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 24/11/2012
Age : 22
Localisation : Regarde à côté de toi

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 108
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Jeu 10 Jan - 18:22



Quand ça tourne...



Le plus redoutable ennemi qu'elle n'ait jamais affronté - pour le peu qu'elle l'ait affronté - les menaçait de tout faire sauter à la moindre contrariété, son hôte semblait s'en ficher comme de la couleur de ses chaussettes, et Kyoku descendit son premier verre afin de faire passer ce mauvais rêve qui n'en finissait pas. La peur lui meurtrissait le ventre, celle de risquer sa vie une seconde fois, tandis que le goût fort du saké tapissait l'intégralité de sa gorge, une soudaine effluve alcoolisée lui remontant dans le nez; la première d'une longue série.

Doku n'aurait probablement jamais accepté qu'elle boive. C'était vice de malheur, et il avait raison. Kyoku en avait conscience et c'est ce qui la poussait à rapidement vider ses verres pour ne plus avoir en parler avec sa conscience. Malheureusement, voilà que leur hôte qui allait et venait dans le salon, fumant comme il buvait, remplissait son verre aussitôt fut-il vide. Autant dire que la première bouteille n'eut pas une longue espérance de vie.

Leur hôte, un peu plus tôt, leur eut demandé la raison de leur intrusion. Réticente à l'idée d'évoquer quoi que cela soit sur son malencontreux accident en rue, une fois le troisième verre avalé sa langue se délia pourtant d'elle-même, parlant probablement dans le vide de sa rencontre avec ce fou furieux de boucher qui avait pour objectif de charcuter deux gamins en fuite quand il l'eut bousculée et l'eut propulsée dans ce domicile dont les murs commençaient doucement à changer de couleur. Kyoku, réalisant que cela était tout sauf normal, observa incrédule son verre vide. Sûr qu'il y avait plus qu'"un peu" d'alcool dans cette boisson qui, déjà quelques années plutôt, lui avait joué de mauvais tours.

La jeune femme ne se souvenait plus précisément du début, du milieu, et encore moins de la fin de cette soirée. Elle se souvenait juste être entrée, avoir été abordée par un ancien ami qui, depuis, avait construit sa vie, avoir accepté une danse, recevoir un verre, pour ensuite se retrouver face au néant. L'alcool possédait un véritable effet amnésique sur elle qui, pourtant, détenait une excellente mémoire. D'un côté, ce n'était pas plus mal. Si jamais cette rencontre dégénérait, elle aurait au moins le plaisir de ne pas s'en souvenir. Maintenant, il était hors de question de se laisser entrainer dans elle ne sut quel manège une nouvelle fois ! Sa dernière cuite l'avait, après tout, menée à se réveiller, la tête en vrac, sur le tapis de son ami, en grande partie avachie sur deux parfaits inconnus, dont une femme, et il lui fallut plus d'une heure pour retrouver, dans la salle de bain à l'étage, l'une de ses deux tresses qui s'était égarée en même temps que toute sa dignité qui, du haut de ses quinze années, s'était subitement éclipsée de l'autre côté du bar.

Malheureusement, horreur lui fut présentée lorsque la kunoichi constata qu'il était déjà trop tard pour prendre de bonnes résolutions; ses méninges ne fonctionnaient plus correctement, sa tête s'était vidée à une vitesse fulgurante et elle sentait ses joues rougir sous les effets apaisants du liquide dont la bouteille devant elle avait été vidée. Milles injures résonnèrent à l'intérieur de son crâne d'habitude si encombré, quand elle constata le regard de leur hôte sur elle. Kyoku l'avait presque oublié. En vue des rougeurs de ses pommettes, il était tout aussi éméché, pour ne pas dire plus qu'elle.

Puis, soudain, sans prévenir, sans signe pré-requis, ce parfait inconnu lui dit le plus "poliment" du monde, ou plutôt lui demanda si elle savait qu'elle était une bonnasse. Kyoku, effarouchée par tant de direct, pivota légèrement en direction du blondin à ses côtés, se demandant pendant un infime instant si ce n'était pas à lui qu'il s'adressait, avant de se rappeler qu'elle était la seule femme présente. Alors ses joues devinrent plus rouges. Non par l'ivresse, mais par frustration. Quand la kunoichi reporta son regard sur son hôte, celui-ci tanguait dangereusement, effaçant tout doute sur son ivresse. Aussi, pouvait-elle exagérer : elle se sentait aussi vaporeuse que de la fumée, comme prise dans les filets de son propre Genjutsu.

Promis, juré, c'était la dernière fois qu'elle acceptait un verre de saké !

Kyoku, d'un geste décidé, se leva, prête à cracher tout le fiel qui lui obstruait la gorge à l'individu méconnaissable en considérant le tact avec lequel il l'avait abordée à son arrivée, quand elle fut prise dans un drôle de manège, ses deux jambes commençant à leur tour à tanguer, sa démarche aussi indécise que les convictions qui l'avaient poussée à se lever. S'apprêtant malgré tout à parler, la table la faucha en traitre et de nouveau elle fut destinée à tomber par terre. Instinct obligea, Kyoku s'agrippa à la première chose qui lui tomba sous la main, et malheureusement ce fut la manche de l'ivre qu'elle s'apprêtait à gronder du haut de son petit mètre-cinquante comme si elle faisait un mètre de plus.

L'adolescente chuta sur le sol, entrainant avec elle le Kumojin qui avait visiblement perdu toute sa contenance ou qui eut tout simplement voulu profiter de la situation. Kyoku n'était pas naïve au point de croire que la perversité savait ignorer certaines âmes; toutefois, hors de question qu'elle se laisse avoir par les mailles de la perversion… !

Quoique… comme toutes ses autres bonnes résolutions… il était déjà trop tard...






©️Naruto Sensou


_________________



Il parait que l'union fait la force... Il parait...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamato
Réincarné
Réincarné


Messages : 254
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 21

Profil Ninja
XP:
393/1800  (393/1800)
Rang: S
Ryos: 395
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Ven 18 Jan - 0:27



Et si on passait aux choses sérieuses ??



La soirée était lancée. Que faisait un mort-vivant parmi ces deux jeunes gens qui malgré n’avaient pas l’air de se soucier du blondin. Ça devenait chiant à force, lui artiste qu’avait-il à venir se saouler la gueule comme un pauvre con. Il ne l’avait jamais faire dans sa vie, prêtant toujours et encore plus d’attention à ses œuvres. Sa vie n’était que ça, improviser et créer, mais pas que ça, il faut aussi impressionner, causer l’émerveillement de son « publique ». Ses explosions aussi impressionnantes qu’elles le sont, n’ont toujours eu d’effet sur tout le monde…

Alors que la première bouteille de saké s’était vidée à la vitesse de la lumière, Deidara avait déjà les yeux endormis. Tournant regardant la jeune fille qui se trouvait à ses côtés. Lorsqu’il la voyait, il se rappelait d’une chose, petite et n’ayant presqu’aucune résistance, elle avait tenir à ses explosions. Ça lui donnait envie de lui faire retenter l’expérience, mais il était faible, à cause de ce qu’il consommait, il ne savait même pas où se trouvait ses poches d’argile. Il tournait la tête de gauche à droite, tapotant ses hanches avec ses deux mains afin de trouver son argile. Cependant, il finit par se résigner et se laisse s’emporter dans l’alcool. Il jetait un coup d’œil au brun qui lui, ivre qu’il était posa sa question, sur quoi, comment le blond et la fillette s’était retrouvés chez lui, avant de se lever et aller fumer une clope, éjectant la fumée par la fenêtre

Deidara continuait à boire, il se foutait de répondre au jeune homme. Déjà que sa raison n’était pas raisonnable, il préférait se taire. En fait, c'était ces fichus ninjas de l’alliance qui le combattaient jusqu’à l’emmener à utiliser une technique de retrait. Son jutsu Doton, lui avait permis d’atterrir dans cet endroit « bizarre » où tout est noir et dont le propriétaire s’avisait être un ancien adversaire. La fille se vit dans l’obligeance de parler, mais était-ce parce qu’elle était elle aussi ivre? L’artiste lui contrôlait ses pulsions, bien que c’était pour une première fois, ce n’était pas ça qui allait lui faire perdre le contrôle de lui-même. Un instant, il se bloqua net d’un « hic » regardant béatement le sol. Le brun continua avec ses questions, mais cette-fois destinée à l’Iwajin. Une question plutôt perverse, sans se retenir, il s’informait sur quoi, la fille savait qu’elle était une « bonasse ». La petite tournait la tête vers un artiste plus conscient de lui-même, un artiste ayant perdu toute volonté de sculpter.

Se rendant compte qu’elle était la cible du Kumojin, elle se mit à rougir. Deidara de son côté développait au fond des idées déplacées, des actes pervers qui allait certaines changer le coure de la soirée. L’homme à la taille de géant, taguait, il n’arrivait plus à se tenir débout normalement, ses mouvements étaient incontrôlables. La petite fille se leva et se dirigeait vers le Kumojin, ses jambes tremblantes causant aussi un déséquilibre dans sa démarche. Marchant, sans savoir où elle allait, le pied de la table - qui soutenait les bouteilles – la faucha, avant de tomber elle emportait l’autre con avec elle. D’une façon on pourrait croire qu’il s’était laissé tirer, mais le gars était vraiment anéantir dans la tête, il n’était plus maître de lui-même. Alors qu’ils étaient tous les deux au sol, adoptant une posture pas très catholique, Deidara finit par se lever en jetant un regard sur les deux gens.

« Bon, et si o… *hic* on passait aux choses sérieux, hmmm ? *hic* » [Appuyant cette fois son « hmm » en musclant sa voix]

Que voulait-il dire par " choses sérieuses " ?




_________________

On s'en bat les couilles...
Revenir en haut Aller en bas
Amatera C. Rogue
~ Kuro's Soul ~
 ~ Kuro's Soul ~
avatar

Messages : 1312
Date d'inscription : 10/06/2012

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 3456
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Sam 19 Jan - 21:09



C'EST PARTI !




L’alcool pouvait faire des ravages… Et Kuro en était la première victime. EN effet, d’habitude, dès qu’il buvait comme un trou, il ne lui arrivait que des conneries ou des malheurs… Mais à croire que ce jour-là, la roue avait enfin changé ! En effet, c’était à la jeune Kunoichi à présent ; elle essaya de relever, s’emmêla avec le pied de table –faisant un peu chanceler les bouteilles restantes sur celle-ci- pour finir par trébucher et… Se rattraper au premier truc qui se présenta, c’est-à-dire Kuro… Qui fut emporté par la jeune demoiselle, et ils se retrouvèrent dans une position assez… Emabrassante.

Du haut de cette position dominante, Kuragari tourna la tête vers son ancien adversaire –et nouvel ami de beuverie- il lui sourit assez bizarrement, tout en penchant la tête et piquant un fard à cause de l’alcool.

« Goulak gollum Kuro X Kyoku. » Lui sortit-il dans un langage inconnu de tout le monde, tout en rigolant bêtement, des idées pas très catholiques lui passant dans la tête. Il allait commencer à toucher la seule femme présente dans sa demeure lorsque des images de livres pornos –qu’il avait aperçus dans un des tiroirs de son père alors qu’il était assez jeune- refirent surface, lui donnant encore plus d’idées farfelues.

Après avoir bien assimilé ses idées assez… Spéciales, il entendit le blondin qui demanda s’ils devaient passer aux choses sérieuses ou pas, avec une voix assez accentuée grâce à l’alcool, et dont les premières paroles musclaient sa mâchoire.

« Owiii ! *hips* Maintenant ! » S’émerveilla Kuro, se faisant plein de scénarios en tête, encore une fois. Cette fois, c’était bon, il avait trop attendu. Malgré l’alcool, il était encore assez timide et coincé, c’est pourquoi il préfère commencer par déshabiller sa partenaire plutôt que lui en premier. Une fois que celle-ci fût en sous-vêtements, il chercha omme un galérien à essayer de lui enlever son soutien-gorge, mais n’y arrivant pas, décida de la peloter en la laissant telle quelle, puis il chopa un cigare, son briquet et un nouveau verre de saké, qu’il consomma tout en étant dans cette position ambiguë.

Il regarda la jeune femme dans les yeux durant quelques instants, puis il fit divaguer son regard vers le zombie no Bakûton, puis il embrassa la jeune femme, comme ça, spontanément, puis il regarda à nouveau le deuxième homme situé dans la pièce.

« Mais dis-moi… T’fais comment pour bander toi, si t’es mort, hein ? » Demanda-t-il à l’autre blond, assez… Perturbé par la chose, au final, mais ne s’attardant pas plus là-dessus, étant donné qu’il plongea sa tête entre les deux seins de la femme située juste en dessous sa silhouette musclée.







Dernière édition par Amatera C. Rogue le Lun 4 Mar - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.omegasky.netii.net
Kyoku Yamaneko
Chuunin d'Iwa
 Chuunin d'Iwa
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 24/11/2012
Age : 22
Localisation : Regarde à côté de toi

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 108
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Dim 20 Jan - 9:00


_________________



Il parait que l'union fait la force... Il parait...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamato
Réincarné
Réincarné


Messages : 254
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 21

Profil Ninja
XP:
393/1800  (393/1800)
Rang: S
Ryos: 395
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Jeu 24 Jan - 19:01


_________________

On s'en bat les couilles...
Revenir en haut Aller en bas
Amatera C. Rogue
~ Kuro's Soul ~
 ~ Kuro's Soul ~
avatar

Messages : 1312
Date d'inscription : 10/06/2012

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 3456
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Dim 27 Jan - 20:56



KURO... C'EST TOI ?!




Suites aux paroles étranges et on ne peut plus puériles du Juunin des Nuages, le blondin de la Lune Rouge lui répondit dans le même langage… Mais comment avait-il pu le connaître ? Telle est la question… Kuragari voulut lui répondre à nouveau, mais aucun sons ne sortirent de sa bouche, toujours occupé avec la jeune femme.

Lorsque Kuro décolla ses lèvres de celles de la jeune femme située sous son corps imposant, il sentit une sorte de manque, et aperçu –malgré le fort taux d’alcool circulant dans son sang- le même sentiment chez la Kunoichi, tout comme il lui sembla sentir une certaine joie chez celle-ci lorsque celui-ci mit son visage dans sa poitrine, les vapeurs alcoolisées agissant intensément sur les cellules de son cerveau, lui faisant faire des choses qu’il n’aurait jamais faites en étant sobre, comme à son habitude.

Bien que le Misatachi était le plus grand de tous les gens présents dans ce salon, le zombie parvint par Dieu sait quel miracle à le soulever et à le faire vaciller, lui laissant la place. Le criminel immortel embrassa alors la seule femme ici présente, la plaquant contre le mur d'en face. Kuro tenta difficilement de se relever, mais il se bouffa le pied de table ce qui le fit trébucher... Comme une merde, oui. La première chose à laquelle il parvint à se rattraper fut le blondin, qui tomba avec Kuro, qui se retrouva à quatre pattes, admirant la position dans la quelle étaient les deux partenaires, c'est à dire la même que dans laquelle il était il y a quelques minutes. Tandis que notre protagoniste complètement plein était à quatre pattes, à genoux, profitant d’une magnifique vue sur le string de son ancienne partenaire, ce qui l’excita fortement, augmentant aussi ses hormones masculines jusqu’à son troisième bras en soit devenu dur. C’était bien la première fois que notre jeune Kuro était en érection devant une femme, il faut bien l’avouer.

Kuro, toujours dans une position animale, s’approcha maladroitement de la jeune femme, puis s’arrêta net, observant toujours ce qui était juste sous ses yeux.

« Mais… *hips* Dis-moi, t’t’appelles *hips* comment toé ? » Demanda-t-il à celle-ci, l’alcool tournant dans son sang, prenant le contrôle sur lui et ses paroles. Après lui avoir posé cette question, il s’avança encore de quelques centimètres, puis se mit torse-nu, montrant ses abdos et pec’ musclés. Le visage situé à quelques centimètres des parties intimes de sa convive, il lui leva les jambes de la brunette afin de les mettre sur ses épaules nues et musclées de Kumojin, puis lui enleva ce qui protégeait ses parties sensibles, lui offrant une magnifique vue sur un sexe féminin agréable au regard d’un homme de son âge. Se remémorant à nouveau les vieux livres pornos de son défunt père, il commença à la toucher avec le bout des doigts, puis il plongea carrément la tête entre les fines cuisses de sa partenaire, avant de jouer avec son organe en utilisant sa langue.





Dernière édition par Amatera C. Rogue le Lun 4 Mar - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.omegasky.netii.net
Kyoku Yamaneko
Chuunin d'Iwa
 Chuunin d'Iwa
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 24/11/2012
Age : 22
Localisation : Regarde à côté de toi

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 108
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Mer 30 Jan - 17:18


_________________



Il parait que l'union fait la force... Il parait...:
 


Dernière édition par Kyoku Yamaneko le Ven 8 Fév - 5:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yamato
Réincarné
Réincarné


Messages : 254
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 21

Profil Ninja
XP:
393/1800  (393/1800)
Rang: S
Ryos: 395
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Jeu 7 Fév - 21:14


_________________

On s'en bat les couilles...
Revenir en haut Aller en bas
Amatera C. Rogue
~ Kuro's Soul ~
 ~ Kuro's Soul ~
avatar

Messages : 1312
Date d'inscription : 10/06/2012

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 3456
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Lun 11 Fév - 13:52



TOUT DUR




Toujours la tête située entre les douces jambes de la Kunoichi, Kuro eut un petit coup de mou, sûrement dû à l’alcool, ce qui provoqua les premières paroles de celle-ci depuis le début de la soirée, une sorte de petite plainte suite à ce coup de mou entre ces jambes.

« Non… ! Pas du tout ! » Répondit l’hôte, reprenant ses affaires avec la belle, goûtant au doux jus qui émanait de ses parties intimes, petit jus délicieux pour la première fois qu’il y goutait. Sa verge commençant à être su summum de l’excitation, il desserra un cran de sa ceinture, tout en léchant le doux minou de sa « compagne ».

Le bougre était vraiment excité, et une forte naquit en lui. Non non, pas forcément une envie de pénétrer sauvagement la douce, mais tout simplement une envie de bien-être, qu’on s’occupe comme il fallait de son organe qui faisait de lui un homme, un vrai. La seule partie chaude qui était chaude et aux aguets, aussi.

Quelques temps après, il s’attrapa à nouveau un petit cigare qu’il alluma tant bien que mal, et arrêta de lécher la demoiselle, afin de la doigter pour éviter de lui souffler la fumée en pleine gueule, car même plein, il restait assez sympa quand même. Bref. Il lança un regard à son comparse blond, Deidara afin qu’ils échangent leur place. Si celui-ci acceptait, Kuro allait enfin faire profiter sa queue d’une bouche immergée par l’alcool, et des mains innocentes… Il en frémissait d’avance, et commençait à détacher le bouton de son pantalon…

Franchement, qui aurait pu reconnaître le Misatachi dans cet état ? Sûrement pas vous, ni même quelqu’un qui le connaissait, il était méconnaissable. C’était la première fois qu’il buvait en compagnie d’une femme et qu’il lui faisait des choses pas très catholiques… Mais bon, le lendemain, logiquement, il ne se rappellerait de rien…






Dernière édition par Amatera C. Rogue le Lun 4 Mar - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.omegasky.netii.net
Kyoku Yamaneko
Chuunin d'Iwa
 Chuunin d'Iwa
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 24/11/2012
Age : 22
Localisation : Regarde à côté de toi

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 108
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Lun 11 Fév - 20:28



Dernière édition par Kyoku Yamaneko le Lun 11 Fév - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yamato
Réincarné
Réincarné


Messages : 254
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 21

Profil Ninja
XP:
393/1800  (393/1800)
Rang: S
Ryos: 395
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Sam 16 Fév - 0:32


_________________

On s'en bat les couilles...
Revenir en haut Aller en bas
Amatera C. Rogue
~ Kuro's Soul ~
 ~ Kuro's Soul ~
avatar

Messages : 1312
Date d'inscription : 10/06/2012

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 3456
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Sam 16 Fév - 8:18



ÇA RENTRE




Notre jeune héros et maître en Raiton avait de plus en plus de mal à contrôler ses pulsions sexuelles… Rien que le fait d’avoir accès au jardin secret de la belle Kunoichi l’excitait énormément ! De plus, celle-ci avait très bien capté le regard à proposition du Misatachi et l’avait menacé de peut-être le morde, et il en rigolait tellement que ses doigts faisaient des vas et viens dans les parties douces de celle-ci encore plus violents.

« Mais non… *hips* Je sais très bien que t’arriveras à te contrôler quand tu l’auras face à toi… » Lui répondit Kuro, d’une voix coquin qui s’alliait parfaitement avec son regard et ses envies pour le moins érotiques. Tout en fumant le cigare qu’il maintenant en bouche depuis quelques instants, il se servit un verre de saké, rendant l’excitation plus folle. Il jeta à nouveau un regard au Nukenin d’Iwa… Qui se faisait sucer, oui, par la seule femme présente dans cette pièce… M’enfoiré lui avait pris sa place ! Il espérait quand même qu’il aurait lui aussi droit à une telle faveur, pour sa première fois…

Notre Kumojin avait également remarqué la folle envie de pénétration que la jeune demoiselle éprouvait sur son tapis… Il enleva alors les jambes de sa conjointe située sur ses épaules pour les remettre par terre, tout levant son fessier, afin de « faciliter » en quelque sorte la tâche, lui qui n’avait jamais fait ce genre de choses auparavant. Il se mit lors debout et enleva son pantalon, ainsi que son caleçon, afin de sortir son sexe long, dur et rude, tout aussi excité que celui de son ami blond. Une fois fait, il se branla quelques secondes et commença à chatouiller le dessus du doux sexe innocent et pur de la Kunoichi.

Quelques secondes plus tard, son gland « tremblant » d’excitation, Kuro décida de se laisser glisser jusqu’à pénétrer doucement sa compagne, tout en lançant un regard narguant et narquois à son « nouvel ami », celui-ci risquait très probablement de rager, ça Kuro en était plus que conscient, et il allait bien se marrer. Une fois que son sexe érigé fut aspiré entièrement par la chatte de la Shinobi, il poussa un cri bizarre de jouissance extrême, tout en faisant des vas et viens, à nouveau, bien que le pénétrant était bien plus dur qu’un doigt.




_________________



« Le son mêlé au vent et à la terre pourfendra bientôt le « maître » du son... »

Les secrets du Forum... :
 
Nakame a écrit:
il restait là, il allait vraiment morfler, ce type-là, ses intentions étaient vraiment mauvaises. Il créa deux clones, l'un, courut dans la direction opposée, en passant par les hautes herbes, tandis que l'autre courait dans l'autre sens, afin d'aller dans la direction de Kumo, coupant sa trajectoire en passant lui aussi par les herbes. Le vrai, quant à lui, avait sauté tête la première à travers la végétation environnante, tapi dans l'ombre, sans que le géant ne puisse le voir.


Dernière édition par Amatera C. Rogue le Lun 4 Mar - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.omegasky.netii.net
Kyoku Yamaneko
Chuunin d'Iwa
 Chuunin d'Iwa
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 24/11/2012
Age : 22
Localisation : Regarde à côté de toi

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 108
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Sam 16 Fév - 12:48


_________________



Il parait que l'union fait la force... Il parait...:
 


Dernière édition par Kyoku Yamaneko le Sam 16 Fév - 15:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yamato
Réincarné
Réincarné


Messages : 254
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 21

Profil Ninja
XP:
393/1800  (393/1800)
Rang: S
Ryos: 395
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Sam 16 Fév - 13:38


_________________

On s'en bat les couilles...
Revenir en haut Aller en bas
Amatera C. Rogue
~ Kuro's Soul ~
 ~ Kuro's Soul ~
avatar

Messages : 1312
Date d'inscription : 10/06/2012

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 3456
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Sam 16 Fév - 15:05



ADIEUX




Kuro était au summum du plaisir, du bonheur, de la joie, de l’euphorie… De l’ivresse aussi, maintenant qu’il profitait du plaisir charnel avec la belle et jeune Kunoichi venue de Dieu n’sait où. Bref. A force de baiser violemment la jeune femme qui, apparemment, prenait énormément de plaisir, le Kumojin finit pas jouir en elle, se vidant de tout ce sperme accumulé depuis des jours… Oui, ces derniers temps, il n’avait pas la force et le temps de s’occuper de son épée masculine tous les soirs, hélas. Cependant, alors qu’il se retirait, il s’aperçut que la jeune femme dégoulinait de semence blanche, et se demandait si elle n’allait pas tomber enceinte, lui qui ne s’était pas protégé, même pour une première fois.

L’homme qui était maître en Raiton commençait à redevenir lucide, les vapeurs et effluves d’alcool s’évaporant de son corps… Il regarda son « ami », perplexe, sur qui il avait gravé une étiquette de « ami sympa à appeler en cas de sex party ». Cependant, cette étiquette commençait à s’effacer, la haine et la colère refaisant surface dans son esprit, afin de coller une nouvelle, bien qu’ancienne, étiquette sur la chevelure blonde du Nukenin… « Deidara, Zombie no Bakuton, Nukenin, Akatsukien ». Cependant, il espérait que celui-ci n’avait pas encore repris totalement ses esprits et mit sa main sur son épaule, en même temps que la femme qui avait profité tout autant qu’eux de ce… Bordel, oui, leur expliqua qu’elle devait partir.

Toujours la main située sur l’épaule de l’ancien Iwajin, il le guida doucement en direction du trou qu’il avait précédemment creusé avant d’atterrir ici. Cette courte marche fut relativement laborieuse, car même si l’alcool commençait à ne plus faire effet, les deux hommes titubaient encore énormément. Pour fini, Kuro regarda attentivement Deidara rejoindre son trou à… Deidei, et il retourna voir la Kunoichi, faisant mine d’être encore bourré, aisi il pourrait peut-être obtenir un de ses fantasmes les plus chers.

Une fois arrivé à portée de Kyoku, le Misatachi s’aperçut que la Kunoichi voulait vraiment partir, et décida de ne pas lui demander cette faveur, il en aurait sûrement l’occasion plus tard. De ce fait, il l’embrassa une dernière fois et la prit par les épaules afin de lui montrer la porte, reprenant ses esprits en même temps. Une fois prêt de la porte, il lui dit un rapide au revoir, et remit de l’ordre dans tout le bordel causé cette nuit, maintenant que le jour se levait. Une fois que tout fut rangé, il se rendit dans le salon, prit le tapis et le mit sur le trou causé par le terroriste, et finit par aller se coucher.





_________________



« Le son mêlé au vent et à la terre pourfendra bientôt le « maître » du son... »

Les secrets du Forum... :
 
Nakame a écrit:
il restait là, il allait vraiment morfler, ce type-là, ses intentions étaient vraiment mauvaises. Il créa deux clones, l'un, courut dans la direction opposée, en passant par les hautes herbes, tandis que l'autre courait dans l'autre sens, afin d'aller dans la direction de Kumo, coupant sa trajectoire en passant lui aussi par les herbes. Le vrai, quant à lui, avait sauté tête la première à travers la végétation environnante, tapi dans l'ombre, sans que le géant ne puisse le voir.


Dernière édition par Amatera C. Rogue le Lun 4 Mar - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.omegasky.netii.net
Kyoku Yamaneko
Chuunin d'Iwa
 Chuunin d'Iwa
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 24/11/2012
Age : 22
Localisation : Regarde à côté de toi

Profil Ninja
XP:
600/600  (600/600)
Rang: C
Ryos: 108
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Sam 16 Fév - 16:28


_________________



Il parait que l'union fait la force... Il parait...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yamato
Réincarné
Réincarné


Messages : 254
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 21

Profil Ninja
XP:
393/1800  (393/1800)
Rang: S
Ryos: 395
MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku] Dim 24 Fév - 22:07


_________________

On s'en bat les couilles...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku]

Revenir en haut Aller en bas

Eroge. [16+, PV Deidei & Kyoku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Yakouro - Urei kyoku » Site de téléchargement d'animes, OST, jeux, etc.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays de la foudre+ :: Kumogakure no sato :: Centre du village / Habitations -