AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

Le cygne noir [Ayate Kaori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Sabaku no Gaara
Kazekage
 Kazekage
avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 26

Profil Ninja
XP:
710/2300  (710/2300)
Rang: SS
Ryos: 1775
MessageSujet: Le cygne noir [Ayate Kaori] Dim 28 Avr - 9:14


Le cygne noir
Tu avais pris pour petite habitude de saluer les montées en grade des jeunes académiciens devenus Genins. Ce n'était rien de bien long, souvent les jeunes étaient heureux de voir le Kazekage, mais ils filaient rapidement saluer la nouvelle dans les bras de leur parent.

Pourtant, en ce jour, il y avait bien quelqu'un qui était plus désœuvré que d'autre : Ayate Kaori, la jeune genin n'avait qu'un tuteur légal depuis qu'elle s'était enfuie et, visiblement, ce dernier n'avait su se libérer et la jeune fille devait donc profiter de cette joie en solitaire. Tu savais, d'une certaine façon, ce que cela faisait.

Tu attendis que la salle académique se vide peu à peu avant d'aller trouver la jeune demoiselle. Ce n'était ni ton fort ni ta préoccupation première que d'aller parler avec les tiens, mais par moment, tu te sentais le besoin de ne pas reproduire les erreurs du passés.

» Bonjour, Kaori. Félicitation, je sais que tu es plutôt âgée et que tu as sûrement du subir quelques railleries, mais l'important est ce que tu as accompli. En ce jour, tu viens de prouver que tu étais une digne sunajin. C’est un jour de fête, pourquoi ne pas aller prendre l’air ?

Dis-tu en approchant de la sortie, l’invitant par la-même à suivre ton mouvement. Tu trouvais que son histoire était intrigante. Les histoires « différentes » étaient, au fond, assez banales. En effet, la guerre avait souvent rendu le quotidien de famille tragique. Et elle n’y échappait pas. Mais, malgré tout, cette jeune fille avait gardé courage et avait décidé que sa destiné serait au service de Suna et cela, tu ne pouvais que l’apprécier. Il n’y avait pas d’âge pour aimer son village.

C’est ainsi que début une douce balade au travers du village, seules les serres adjacentes apportaient un peu de couleur à ce décor mono-chromique de Suna. Une la situation était particulière, car c’était rare de te voir déambuler dans les rues avec ta tenue de Kazekage que tu réservais habituellement au seul palais kazekage. Bien que, dans certaines situations officielles, tu portais le vêtement, comme cette remise de diplôme aux nouveaux Genins.

Tu t’assis sur un banc et déposa ta coiffe à ta gauche, Kaori avait loisir de s’assoir à ses côtés si elle le souhaitait. Néanmoins, de par ton rang, tu te doutais qu’elle n’oserait franchir le pas. Mais qui sait ? Peut-être te surprendrait-elle ?

» Il y a cinq-six ans de cela, je n’étais pas à la tête de Suna et j’avoue avoir été surpris lorsque j’ai lu les dossiers des jeunes académiciens qui seraient promus aujourd’hui. Est-ce que cela te gênerait de m’en apprendre davantage ?

Pour une fois, tu étais plutôt rassuré de l’action rapide et efficace à l’encontre du tortionnaire de cette jeune femme. Aussi exalté soit un shinobi ici, à Suna, il n’avait aucun passe-droit. En ça, tu ne semblais pas rompre avec les idées de ton père et, d’une certaine façon, tu t’en réjouissais. Bien sûr, tout était relatif, se réjouir d’une sanction était assez pervers.

Kaori était assez vieille pour obtenir ce premier grade de genin, ce même grade qui, lentement, allait former des dizaines de milliers de ninjas. Comme toi, fut-ce un temps. Évidemment, ton cas est un peu particulier. Mais au moins, tu n’avais été utilisé comme cible d’entraînement. La seule cible que tu n’aies jamais été, c’était celle d’un danger à éliminer. Réellement. Ceci étant, tu étais baigné d’autres pouvoirs que la majorité des autres enfants et tu pouvais largement envisager que sa vie avait été un calvaire.

» Tu vas enfin pouvoir prendre un nouvel envol. Et te déplacer de tes propres ailes.

DIs-tu en la regardant. Suna était une sorte arbres aux multiples rameaux et branches, servant de repos à ces oiseaux lorsque la fatigue venait à les taquiner. Car même libre dans le ciel, ces créatures ne peuvent voler éternellement. C'était une métaphore que tu aimais envisager. Comme un arbre, Suna servait d'endroit sûr et stable aux shinobis. Kaori comprise.


_________________

Revenir en haut Aller en bas

Le cygne noir [Ayate Kaori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le cygne noir | Alessander Desdaings » Aelycia's Diary (Version 2) ~ Un vrai petit cygne noir » La Galerie de la fée des Nains et du petit Cygne Noir » Le feu embrasera les plumes du cygne noir... ft. Alessander Desdaings. » Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays du vent+ :: Sunagakure no sato :: Centre du village / Habitations -