AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

Mission de rang A : Pourchassons le déserteur [PV Hanako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité


MessageSujet: Mission de rang A : Pourchassons le déserteur [PV Hanako] Ven 6 Juil - 21:24

[Hrp= Je trouvais plus cohérent de commencer dans le village, genre un deux postes chacune, avant de se rendre à Kumo et de rencontrer Raimei.]


    Sunagakure, village terriblement différent en tout point avec celui de la brume, Kirigakure. Pour avoir connu les deux, Sachiyo ne voyait rien qui les rapprochait, même pas leur shinobis. Leur manière d’être, leurs mœurs, les valeurs qu’ils chérissaient, tout était différent. Même le climat, deux extrêmes en plus. Autant au Pays de l’Eau la pluie tombait souvent, que la brume envahissait les terres, que l’océan berçait la terre, qu’au Pays du Vent, le sable, la chaleur et le vent étaient omniprésents. Malgré ça, elle préférait largement se trouver dans un désert chaud plutôt que d’être avec les infâmes ninjas qui lui ont tant fait de mal lorsqu’elle n’était qu’une enfant sans défense. Qu’est-ce qu’elle les haïssait! Ses envies primaires de sang revenaient toujours quand elle en croisait un. Une seule idée tournait en boucle dans sa tête, leur faire payer l’enfer qu’elle a vécu à cause d’eux. Pour cela, la kunoichi des sables usait de son imagination, utilisait toujours de nouveaux trucs pour parvenir à ses fins. La répétition l’ennuyait, cette jeune femme avait besoin de nouveauté pour avancer. Une routine, c’était pour les nuls ou les faibles, sûrement pas pour elle. C’est pourquoi la vie de kunoichi au service d’un village ne lui plaisait que moyennement. Néanmoins, l’utilisatrice de l’élément chaleur gardait en tête ses objectifs, bientôt, oui bientôt, dans exactement trois ans, une nouvelle liberté s’offrirait à elle, si ses plans fonctionnaient tel que prévus évidemment.

    Aujourd’hui, au réveil, Sachiyo n’avait pas pu relaxer convenablement comme elle avait l’habitude de le faire. En effet, la kunoichi avait plutôt dû se dépêcher de prendre sa douche et de se mettre belle, puisqu’elle était convoquée au bureau de son jeune Kage, Gaara. Son air mystérieux et froid lui plaisait bien, c’était du gâchis, du pur gâchis, puisqu’il était encore mineur ce gosse… Qu’est-ce qu’elle le draguerait ouvertement sinon, même s’il devait être largement plus puissant qu’elle. Ce n’était qu’un infime détail de toute façon. Lorsqu’elle fut prête, et surtout pas avant, la belle se rendit au bureau de l’adolescent qui dirigeait tout ce village. Sur place, elle porta plus attention au physique et à ses manies pour montrer ses formes généreuses qu’à la mission attribuée. Toutefois, elle capta avec précision ce qu’elle devait faire : se rendre avec une équipière à Kumogakure afin d’appréhender mort ou vif un nukenin de Suna, dont la description physique leur avait été fournie, sans plus. Et les capacités de shinobi, elles? Quelle poisse de ne pas les avoir… Comment bâtir une stratégie pour l’éventuel combat s’ils ne possédaient rien comme info, pas même les natures de chakra qu’utilisait cet être… Bref, sur place, elles auraient un guide qui les aiderait avec la topographie de la région. Des équipiers hein? Sachiyo n’avait qu’un souhait ; qu’ils soient tous les deux mignons. Ça rendra le tout hautement plus intéressant. C’est ainsi que la jeune femme se rendit, d’un déhanchement régulier et franchement aguicheur, vers le point de rendez-vous donné. Elle se plaça alors contre un mur d’habitation, au gros soleil. Étrangement, cette femme adorait la chaleur, la recherchant sans cesse. Plus louche encore, malgré cette attitude, Sachiyo était habillée de cuir noir et violet, et ne se cachait pas le corps des habits shinobi traditionnel. Elle ne craignait pas le soleil, loin de là. Jamais elle n’avait brûlé sa peau à cause de cet astre et cela n’arriverait jamais non plus, petit plus de ses attributs héréditaires dont elle ne savait pas grand-chose au final.

    D’ailleurs, après cette mission, Sachiyo espérait vraiment pouvoir tomber sur une piste qui l’aiderait dans ses origines. Son nom venait de son père sans talent, alors elle ne savait même pas à quel appartenance elle était, ni par où commencer ses fouilles. Après, elle avait entendu dire que Pakura, une kunoichi décédée et ramenée à la vie par l’Edo Tensei avait le même don qu’elle. La trouver et éclaircir le mystère pourrait être une bonne alternative, pour autant qu’elle arrivait à dialoguer avec… si le contrôle du manipulateur ne se faisait pas complet. Alors les chances d’obtenir quoi que se soit seraient des plus minces… Enfin, pour l’heure, la belle avait d’autres préoccupations plus urgentes à accomplir.

    C’est ainsi qu’elle patienta adossée tranquillement contre ce mur de pierre. Tout son nécessaire de ninja, elle l’avait déjà apporté. Elle avait donc des rouleaux de tissus accrochés à sa ceinture, en plus d’une petite sacoche d’arme. Après tout, elle faisait partie de l’équipe de scellement dorénavant. Puis, si jamais leur équipe improvisée croiserait la route d’un des morts-vivant qui arpentaient de nouveau les terres du monde, elle serait la plus à même de le sceller et d’ainsi arrêter son chaos. Ça lui ferait tout de même de la peine si l’être non mort serait mignon, elle devait l’admettre, mais comme ils n’ont plus leur volonté propre, l’utilisatrice du shakuton n’hésiterait pas à aussi le priver de ses mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mission de rang A : Pourchassons le déserteur [PV Hanako] Sam 7 Juil - 1:17




« Dans ma bulle...


Que du bonheur, ce pays. Je pense qu'être née dans ce village fût ma plus grande bénédiction, un ciel magnifiquement bleu clair et une chaleur presque permanente... Que demander de plus pour une jeune femme ? La seule vraie raison qui me donnait envie de partir voyager à travers de lointaine contée, c'était pour découvrir les styles vestimentaires d'autres pays et les formidables tissus qu'ils doivent exister. Même si la vie d'une Kunoichi n'est pas très envieuse, avec ces missions et ces risques tous les jours... S'il n'y avait que cela, en plus, des missions du village, je dois exécuter celle de mon clan... Parfois, il me devient un peu lassant de toujours obéir à un tel où un tel, il y aura toujours des donneurs d'ordres, comme si toute notre vie il y aura toujours quelqu'un pour me dire quoi faire. Alors, que dans ma tête, je suis libre comme un majestueux faucons prenant son envol, battant de ces ailes pour s'envoler vers une destination inconnue. Des rêves, ma tête en est remplie. Hélas, il faut redescendre sur terre...

Aujourd'hui, c'était une journée qui commençait plutôt mal, puisqu'à peine rentrée d'une mission d’assassinat pour mon clan, que le village m'avait convoqué pour une mission signée « urgente » sur la convocation. Cela, n'annonçait rien de bon, puisque les rares fois où le village fait appel au clan Koori, c'est pour tuer. Sauf, pour les jeunes membres, pas très bien grader. Après tout, le taux de réussite de nos membres pour ces missions-là est l'un des plus grands des cinq grandes nations, donc forcement. Notre notoriété n'était plus à faire au sein du village, même si les individualités n'étaient pas vraiment connues, sauf quelques rares cas, concernant vraiment l'élite du clan. Actuellement, je n'étais pas de celle-là, bien que mon visage soit connu par les jeunes Jounin, pas pour mes exploits en mission, non. Mais, de par mon physique, qui il faut le dire attire bien des convoitises auprès de la jante masculine. Certains, n'osaient pas venir m'aborder, connaissant mon nom de famille... D'autres, tentaient le coup, mais n'étaient pas vraiment de mon goût... Pour les garçons hors de ces deux catégories, je pense que vous pouvez imaginer vous-même.

Juste le temps de prendre une douche, me pressant légèrement, puisque je n'aime pas vraiment me stresser pour ce genre de détail futile. Car, dans un village comme celui de Suna, les douches sont des moments vraiment intenses pour des jeunes femmes frêles, comme moi. Elles permettent de se rafraîchir et de se laisser aller, bercer par la douceur de l'eau coulant sur notre peau et glissant tout le long du corps... Quoi de plus relaxant... Miam... Rien que d'y penser, hummm... Le chemin jusqu'au quartier général m'aura permis de calmer mes ardeurs, profitant pour jeter un petit œil sur les boutiques, bien que je les connaissaient par cœur, peut-être des nouveautés étaient arrivés. Lorsqu'on m'apercevait, certains devaient vraiment me prendre pour une dingue, j'étais comme dans une bulle, où le monde extérieur n'avait plus de connexion avec le mien. Finalement, j'avais réussi à arriver avec un retard « acceptable », pour une Koori c'était un exploit, puisque la ponctualité n'est pas notre fort, surtout lorsqu'il s'agit de mission imposer par le village... Qu'importe j'étais présente et visiblement je n'allais pas être seule sur cette mission... Accompagnée par une autre Kunoichi du village, ce qui me laissait assez perplexe puisque mes relations avec les autres filles étaient souvent assez tendues... Elles étaient soie jalouses, soient ... Jalouses ? Comme si c'était de ma faute, si leurs copains m'observaient lorsque je me déhanchais goulûment devant eux... J'avoue, j'en jouais un peu...


Me voilà assigner à une mission en étant coéquipière, certainement une première. Le point de rendez-vous n'était pas très loin, me laissant à peine le temps d'imaginer la scène et de me faire une idée de comment aborder la rencontre et surtout de comment j'allais la reconnaître... J'avais une lettre de mission, oui, mais ce n'était pas avec ça que j'allais reconnaître ma coéquipière... Surtout, que le lieu de rendez-vous était à l'intérieur du village, donc c'était un peu vague... Qu'importe j'étais là, maintenant je ne pense pas que celle que j'attends soit déjà présente, du moins je ne vois rien dans la rue. Pas grave, de toute manière j'ai une petite manucure à faire, n'ayant pas eu le temps en sortant de la douche. C'est sans aucune gêne, que je prie place sur une terrasse au soleil, avec néanmoins un abri pour m'en « protéger », je ne sais pas si c'est le mot le plus adéquat, puisque je ne vois pas vraiment le soleil comme un danger... Assise, mettant mon petit sac sur la table et sortant mon pied pour venir l'installer, nue, sur une chaise juste devant moi afin d'y appliquer la couleur. Les autres autour de moi n'existaient plus, même si je sentais quelques regards posés sur moi, ça ne me déplaisait pas tant que ça, moi. Je m'en amusais même, passant une main pour jeter ma longue chevelure rouge en arrière, tandis que mes yeux d'un rouge aguicheur se fermaient légèrement. Ma généreuse poitrine, se compressait lorsque je me courbais pour me colorer les ongles de pied, la rendant encore plus aguicheuse qu'à la normale. Décidément, qu'est-ce que j'étais une petite allumeuse, même si pour le coup, ce n'était pas volontairement. Sur la table, à côté de mon sac, était posé mon ordre de mission, pour que ma camarade réussisse à me repérer lorsqu'elle serait arrivée.







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mission de rang A : Pourchassons le déserteur [PV Hanako] Dim 8 Juil - 17:02

    Alors qu’elle était déjà adossée contre un mur non loin du point de rendez-vous, Sachiyo patienta un peu, regardant la foule, les gens de son peuple, du moins, ceux qui ont vu ses origines naître. Très peu de personnes attiraient son attention, pire, la méritait. C’était ennuyant comme les beaux gosses et les belles filles de son calibre étaient des plus rares. Le commun des mortels se fondait dans une masse morne et terne. Heureusement, les trouver n’était pas compliqué, puisqu’ils se démarquaient totalement du lot, rayonnant aux yeux de l’utilisatrice du shakuton comme des soleils à appréhender. Après tout, passer du bon temps en bonne compagnie était la seconde nature de la belle aux cheveux violets, alors c’était naturel chez elle que son sens de la « chasse » aux beautés soit particulièrement au point. D’ailleurs, alors que l’heure fixée pour le rendez-vous était bien passée, une jolie -même plus- kunoichi attira l’œil aiguisé de l’ex-habitante du Pays de l’Eau. Svelte, mince, ardente autant sur sa chevelure que pour ses iris, une généreuse et pulpeuse poitrine digne de la sienne… Hum, était-ce avec elle qu’elle ferait équipe? Si oui, ça deviendrait hautement intéressant comme mission, oh oui! Décidant pour l’instant de l’observer, Sachiyo resta là, jouant les voyeurs sans gêne. Elle l’observa s’installer non loin du point de rendez-vous. Nul doute, c’était cette délicieuse kunoichi qui l’accompagnerait vers la chasse aux déserteurs. Le must! Non pressée de quitter le village et de commencer leur quête, elle resta là encore de longues minutes. Ses iris violets voyageaient sur ce corps fort agréable, aux formes plus que généreuses. Hanako, puisque son prénom lui avait été fourni au moins avec l’ordre de mission, en profita pour se faire une pédicure en règle. Tous ses mouvements respiraient la sensualité. Visiblement, la possesseur du Kekkei Genkai de la chaleur allait passer un bon moment, un très bon moment. Déjà, le trajet prendrait quelques jours, alors elles auraient le temps de faire connaissance… peut-être même plus si affinité. Ça devait impérativement être le cas. Sachiyo était prête à se montrer sous son meilleur jour, à jouer la comédie, de se montrer gentille et souriante pour parvenir à ses fins.

    Jugeant qu’elle avait suffisamment relooké sa cible, Sachiyo daigna enfin s’écarter du mur. Un fin sourire peint sur ses douces et pulpeuses lèvres, elle s’approcha à pas lents, hypnotiques, sensuels, accentué d’un déhanchement qui faisaient tourner bien des têtes et qui rendaient jalouses bien des femmes. Tout ce petit manège avait pour but de se faire remarquer, que les yeux se rivent sur elle comme elle l’aimait tant. La kunoichi s’arrêta tout près de sa future partenaire. D’un geste explicite, la jeune femme rejeta ses longs cheveux violets derrière ses épaules, puis elle s’adressa à voix basse, lourde de sens à l’autre allumeuse.

    -Bonjour… roucoula-t-elle. Je m’appelle Sachiyo, je suis ta coéquipière pour notre mission commune.


    Sachiyo s’écarta alors un peu, se redressant aussi par la même occasion, détaillant les réactions qu’aurait l’autre femme à son égard. Lui en voudrait-elle d’avoir un peu envahit son espace personnel ou au contraire, l’accueillerait-elle bien? Pour le moment, la mystérieuse kunoichi aux origines inconnues ne saurait dire. D’ailleurs, elle décida elle aussi de jouer aux allumeuses, usant de sa manie pour se faire. Sa délicate main droite vint se poser contre sa hanche voluptueuse, la mettant ainsi bien en valeur. Son regard brillait de cette étincelle si particulière, cette étincelle de luxure, de plaisir non dissimulé, qui était toujours présente devant les êtres que Sachiyo disait dignes d’elle. La foule passait près de ces deux femelles, attirant inévitablement tous les regards. Parfois, les hommes s’arrêtaient pour les observer quelques secondes de manière bien indiscrète, quelques autres se méritaient une bonne claque de la part de leur compagne. Les mères essayaient d’amener leurs jeunes enfants plus loin de ces deux déesses aussi tentantes que des succubes. Décidément, se trouver au-dessus de la moyenne n’avait que du bon. Le jeu n’en était que plus agréable. L’utilisatrice de la chaleur adorait être le centre de l’attraction, adorait qu’on la remarque elle, même si en cet instant c’était la combinaison des deux kunoichi qui faisait dévier toutes ses orbes avides de leurs courbes parfaites. Délicieuse combinaison du destin. C’est alors que la suave voix de celle qui recherchait ses origines se fit entendre de nouveau.

    -Es-tu prête à partir? Je suis convaincue que nous allons nous amuser durant cette mission, affirma-t-elle sur un ton plus qu’évocateur sur le sens qu’elle donnait au verbe « s’amuser ».


    Sachiyo osait, mais avait-elle franchi la limite, avait-elle dépassé les bornes? Maintenant, la ninja qui ne craignait pas la chaleur n’espérait qu’une seule chose : que le Kumojin qui les accompagnerait serait aussi séduisant qu’elles, afin que leur trio passe à l’histoire, mais aussi pour que le plaisir n’en soit que plus jouissif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mission de rang A : Pourchassons le déserteur [PV Hanako] Dim 22 Juil - 18:20

Je répond aussi vite que possible, désolée j'ai eu un problème d'ordinateur ^^
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Personnage non-joueur
 Personnage non-joueur
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 19/12/2011

Profil Ninja
XP:
0/0  (0/0)
Rang:
Ryos:
MessageSujet: Re: Mission de rang A : Pourchassons le déserteur [PV Hanako] Sam 4 Aoû - 19:55

Sachiyo, tu peux passer le tour de Hanako et passer à la suite avec Raimei.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mission de rang A : Pourchassons le déserteur [PV Hanako] Mer 8 Aoû - 16:21



Naruto Sensou
La diablesse aux allures d'ange


Sachiyo avait donc approché imprudemment sa coéquipière de mission alors que celle-ci se colorait les ongles de pieds comme si de rien n’était. N’était-elle pas stressée du tout pour la présente mission? Trois junins requis pour un seul déserteur, il devait être chiant à souhait ce mec… Et l’autre, cette Hanako, semblait encore plus puérile qu’elle, plus superficielle. Malgré cela, la belle aux yeux violets devait admettre que cette femme à la chevelure de feu était des plus agréables à regarder. Oui, les deux feraient un beau duo très populaire. Déjà, les têtes se tournaient dans leur direction. Les plus primaires d’entre eux, des communs des mortels sans le moindre intérêt commençaient déjà à s’extasier sur les corps divins des kunoichi, mais ça faisait plaisir à la beauté sombre. Elle adorait être le centre d’attention, alors elle était comblée, même si en fait l’attention était divisée entre elle et l’autre Sunajin. Rapidement, les deux femmes firent connaissance, et comme Hanako n’était pas tout à fait prête à partir encore, Sachiyo décida de prendre les devant et de partir seule. Il ne serait pas tellement difficile pour l’autre kunoichi de la rattraper plus tard de toute façon, ou même qu’elles se rejoignent au point de rendez-vous à Kumogakure. Donc la belle qui adorait la chaleur fila, se rendant dans un pays qu’elle n’aimerait probablement pas de par son manque de soleil, peut-être même y faisait-il humide, ça serait le bout de l’horreur!

Elle franchit les portes de son village, amer. Oui, elle aimait voyager, voir de nouvelles têtes qui en valaient la peine, s’amuser avec des gens d’ailleurs, mais franchement, s’il fallait qu’elle se sente mal à cause des conditions climatiques, c’était tout à coup beaucoup moins drôle et moins tentant surtout. L’humidité, c’était chiant, c’était crevant, ça faisait friser les cheveux et provoquait une mince couche de sueur sont elle se passerait bien volontiers. On avait l’air d’avoir la peau toute grasse à cause de cette merde… C’était assez « turn off » tout ça… Bref, de mauvaise grâce, elle poursuivit sa route. La jeune femme se concentra plutôt sur quelque chose de plus joyeux. Elle occupa en effet son esprit à s’imagier le beau gosse que serait son futur équipier de la foudre. Un typique ténébreux? Un mec musclé et bronzé? Un blond aux yeux bleus? Bref, les possibilités étaient infinies, même si la kunoichi avait un sérieux doute sur le blond. Après tout, elle avait eu vent de la réputation des mecs de Kumo, ils n’étaient pas des tendres. Rien qu’à voir leur Raikage, un homme balèze à la peau foncé, avec un tempérament explosif pour comprendre que les troupes n’avaient pas le choix de suivre le mouvement. Forcément, une image semblable lui vint en tête concernant la guide qu’elle aurait une fois au village caché des Nuages. En même temps, cela ne lui déplut pas le moins du monde.

Accélérant le pas, elle devait être au pays de la Foudre en moins de dix jours, ce qui relevait presque de l’exploit, vu toutes les terres hostiles qu’elle devait traverser. Heureusement, la beauté était un as dans l’art du camouflage. Les mauvaises rencontres, amenez-en, Sachiyo y ferait face avec brio. Sûre d’elle, la kunoichi progressa dans le désert, jusqu’à le quitter complètement, arrivée à la frontière du pays de Feu. Déjà là, l’utilisatrice du Shakuton se plaignait mentalement du climat… Soupirant de façon snobe, la Sunajin continua tout de même sa route. La mission avant tout, disaient-ils… Pour elle, c’était le plaisir avant tout. Grosse divergence d’opinion qui la confirma d’autant plus pour ses futurs choix. Lorsqu’elle aurait vingt-cinq ans, cette femme n’aurait plus aucune attache! Qu'ils aillent tous au diable!





©Naruto Sensou
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mission de rang A : Pourchassons le déserteur [PV Hanako]

Revenir en haut Aller en bas

Mission de rang A : Pourchassons le déserteur [PV Hanako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère » [Mission de rang D] Conteur de merveilleux » [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait... » [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi) » Mission de rang D: Examen Chuunin
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays du vent+ :: Sunagakure no sato :: Centre du village / Habitations -