AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez |

"La lâcheté ne profite jamais." [MISSION RANG B - PV Tohiriki Asu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Invité
Invité


MessageSujet: "La lâcheté ne profite jamais." [MISSION RANG B - PV Tohiriki Asu] Jeu 13 Déc - 17:05


Premiers pas à Konoha




En temps que Juunin de Kumo, j’avais été une fois de plus contrainte de me plier aux ordres et au devoir de tout Shinobi : Effectuer des missions pour le compte de l’alliance. C’était une chose étrange pour moi qui n’avais jamais vraiment connu d’autres Ninja de villages voisins mis à part sur le champ de bataille. L’heure était à la guerre, au regroupement contre des groupes et armées obscures venu d’on ne sait où. Les seules guerres que j’avais pu connaitre été celle entre les villages, celle qui les opposés les uns contre les autres, mais jamais je n’avais imaginé une pareil alliance. Les mêmes ninjas qui se faisaient la guerre hier, qui cherchaient à se détruire mutuellement, ces mêmes là étaient aujourd’hui bons camarades et s’allier pour vaincre les démons. Quelle belle preuve d’hypocrisie, pensais-je. Une fois que nous serions libre de se conflit, nous ne pouvions qu’imaginer que tout ceci reprendrai son cours. L’homme n’a jamais apprit à se pardonner et à vivre ensemble. L’homme est un loup pour l’homme. Et pourtant, même les animaux ne se comportent pas aussi sauvagement que certains d’entre nous. Nous sommes faits pour vivre continuellement les armes à la main, personne ne pourra jamais stopper cela. Tant que des mains avides de pouvoir, d’argent, ou de tout autre aspect matériel existeront, la haine s’installera. De la haine nait la vengeance, cette même ci qui m’animait depuis que j’avais compris certaines choses de mon passé. Mais beaucoup restait encore dans le flou, je devais en apprendre d’avantage.

Mon instinct me disait que cette mission ne serait pas de tout repos. Traversant rapidement les épaisses forêts qui entouraient le pays du feu, je ne pouvais qu’imaginer ce qui nous attendrait une fois là bas. La mission était assez simple : nous devions enquêter sur le ravage d’un village du pays du Feu par des types portant le masque de l’ANBU de la Feuille. Bien étrange déguisement pour s’en prendre à son pays. L’affaire aurait pu s’arrêter là si seulement ils n’avaient pas eu la courageuse idée de prendre en otage une jeune habitante pour réclamer une rançon. Ces types me donnaient déjà envie de leur trancher la gorge alors que je ne les avais même pas encore aperçu. La lâcheté était à mes yeux l’un des pires défauts existant sur cette terre et ceux là n’en manquaient pas, loin de là. Oser se cacher derrière des masques pour mettre à feu et à sang un village puis s’en prendre à une femme, ces chiens n’avaient donc aucun honneur ? Alors que je découvrais peu à peu l’immense végétation qui cachait le pays du feu, je ne pouvais que me fier à l’odorat et le sens de l’orientation de Serah, l’une de mes invocations du monde des Loups. Plus qu’un simple soutien, notre relation était plus proche de celle de l’amitié que du maitre à l’animal. La louve au pelage plus noir que les ténèbres, à la taille d’un canidé commun, était une gardienne et une fidèle amie, capable de donner sa vie pour la meute. En tant que membre des Nakahara, nous avions le privilège d’être accepté en tant que membre à part entière de cette famille. J’avais rendez vous à l’orée d’un bois situé juste à côté de ce village, là où se trouvait un petit temple perdu entre les arbres. La requête avait été envoyée par des émissaires du village demandant notre aide. Je n’avais donc pas eus de mal à trouver l’endroit grâce au flair de la louve. Ne connaissant nullement le pays du feu, mon coéquipier aurait certainement plus de facilité à atteindre cet endroit. Serah disparu parmi la végétation alors que je me plaçais devant les marches du temple, attendant patiemment sa venue. Le travail d’équipe ne m’enchantait pas vraiment, j’espèrais simplement qu’il ne soit pas une gène mais plutôt un atout pour cette mission…



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "La lâcheté ne profite jamais." [MISSION RANG B - PV Tohiriki Asu] Sam 15 Déc - 22:04





Aujourd'hui était un autre jour, mais c'était aussi l'occasion de travailler pour son propre village, cherchant à satisfaire à la fois ses intentions égoïstes en même temps que de montrer, non sans une certaine ironie dans la façon de le faire, sa motivation à l'Alliance. Car peu importait ce qu'il pouvait bien faire, on le considérait toujours comme quelqu'un de lunatique et qui se languissait de son lit. Mais aujourd'hui, il allait bousculer ses habitudes, ne serait-ce que pour faire preuve de condescendance envers les victimes de la guerre et des trahisons. En effet, on l'avait mis au parfum quant à quelques agissements mesquins, qui se devaient d'être punis de la façon la plus sévère qui soit, ceci visant à décourager quiconque tenterait de réitérer ces bassesses.

Lentement, il s'extirpa de son lit, l'esprit embrumé par des heures de sommeil. Tout aussi nonchalant, il se hissa à la force de son réveil sous la douche, laissant ruisseler l'eau sur son corps, cherchant alors à laver son âme comme son mental. Clarifiant ses idées, redonnant une seconde jeunesse à son physique, il prenait son temps sous ces torrents d'eau chaude qui se déversaient inlassablement sur lui...

[…]

Les arbres défilaient à une vitesse folle, alors qu'il avalait les mètres avec une facilité déconcertante. Le point de rendez-vous donné, il se doutait que sa coéquipière allait mettre un peu plus de temps à repérer les lieux. En effet, il n'était pas aisé de se repérer dans ces bois quand on n'en avait pas l'habitude, aussi il tâcha de faire un parcours légèrement différent de ce qui était initialement prévu, cherchant à glaner la position de la kumojin, et par la même occasion la lancer vers la direction de leur mission. Cependant, à voir qu'il ne trouvait rien, il en conclut qu'elle était suffisamment débrouillarde pour ne pas être un poids dans cette mission, un bon point selon le blondin. Il rebroussa alors chemin, prenant la direction de ce fanum perdu dans la nature.

Il ne mit pas plus de temps à retrouver son chemin, atterrissant face à la kunoichi qui semblait arrivée depuis peu à entendre son souffle. Lui même pressé se contenta de reprendre ses aises avant d'entamer la conversation, laissant s'écouler quelques secondes de silence, uniquement brisées par un geste de la tête qui se voulait respectueux. La kunoichi était une fleur ravissante, mieux valait ne pas la froisser par son caractère quelque peu déplacé par moments.

« Bonjour très chère. Je suis Asu, et serai votre partenaire pour cette mission. Nous aurons cependant tout le temps de faire plus ample connaissance en se rendant sur les lieux »

Alors seulement il commença à partir d'un pas beaucoup plus léger, s'enfonçant dans les bois de la forêt du pays du feu, prêt à en découdre tout autant qu'il désirait ardemment mettre un terme à ces agissements fortuits et immoraux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "La lâcheté ne profite jamais." [MISSION RANG B - PV Tohiriki Asu] Ven 21 Déc - 14:23


Premiers pas à Konoha




Le Juunin de la feuille arriva finalement face à moi, l’air plutôt décontracté mais toutefois pressé, semblant très à l’aise dans cette forêt qui m’était totalement étrangère. L’homme semblait assez jeune, certainement du même âge que moi, voir un poil plus vieux. À tout hasard, je ne préférais pas chercher à estimer plus l’âge de cet être qui semblait tout droit sortit d’un compte. Sa chevelure blonde tombant soigneusement sur son visage, son style vestimentaire très noble, ayant une certaine allure et beaucoup plus étrange, une queue de singe. À première vue, il aurait pu s’agir d’une sorte d’accessoire de mode de mauvais goût. Mais mon étonnement fut encore plus grand lorsque je vis qu’elle faisait réellement parti de son être, en mouvement. Konoha semblait regorger de personnages hauts en couleur, pensais-je soudainement. J’espérais secrètement que ma vie ne soit pas trop courte pour découvrir ce genre de choses, avoir l’opportunité d’un jour voir de mes propres yeux ce que ce village perdu au beau milieu d’une végétation tellement luxuriante pouvait bien avoir de si précieux à cacher. Il me salua d’un signe de la tête, rompant un silence qui s’était installé entre son arrivé et le laps de temps qu’il fallut pour nous faire une première impression sur notre camarade de mission. L’image que son apparence m’avait donnée se refléta également dans sa manière de s’adresser à moi, d’une voix claire, employant un langage courtois pour me saluer, m’invitant à le suivre pour cette mission. Je tentais à mon tour de faire bonne figure, essayant de sortir un peu de ma froideur habituelle pour tenter de lui rendre le même accueil. Je me devais de mettre un peu d’eau dans mon vin pour que mon sale caractère ne prenne pas trop de place dans le travail d’équipe. Il ne ressemblait pas à un Juunin habituel, j’avais donc quelques réserves sur ses compétences, un a priori que j’espérais rapidement effacer de mon esprit …

« Ravie de faire ta connaissance. Quand à moi, tu peux m’appeler Misaki. Allons-y alors ! »

D’un pas assuré, je le suivais, lui laissant guider notre équipe. Il devait certainement mieux connaitre les lieux que moi, j’avais donc tout intérêt à me fier à ce nouveau partenaire. Les bois étaient l’endroit idéal pour se perdre ou être pris au piège, il était donc nécessaire de prendre un maximum de précaution. Restant en alerte, je laissais une certaine distance avec lui, en cas de problèmes, nous pourrions faire en sorte de se protéger mutuellement. Alors que nous traversions l’épais manteau de verdure en direction de notre objectif, le shinobi aux cheveux dorés m’avait invité un peu plus tôt à faire plus ample connaissance. Cela me semblait donc normal d’entamer la conversation, afin de détendre un peu l’atmosphère.

« Eh bien, Asu, tous les Shinobis de Konoha ont-ils tous ce genre d’accoutrement et une queue de singe ? C’est pour moi une grande première de rencontrer des personnes venant du pays du Feu, en dehors des champs de bataille … »

J’espérais ne pas être trop maladroite dans ma façon de parler, n’essayant nullement de le vexer ou de lui faire remarquer ce genre de chose. De toute façon, le ton employé n’était pas à la moquerie, j’étais tout à fait sérieuse. Un peu comme une enfant se poserait des questions. J’étais plutôt curieuse, n’ayant pas souvent l’occasion de tenir une véritable discussion. Plutôt asociale qu’amicale, il ne m’arrivait pas souvent d’user de mes talents très peu développé dans le domaine des relations humaines. J’avais donc peut être mis le doigt sur un sujet sensible, sans vraiment le vouloir.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "La lâcheté ne profite jamais." [MISSION RANG B - PV Tohiriki Asu] Sam 22 Déc - 16:08





C'était au travers des bois du pays du feu qu'ils avançaient. Les ravisseurs avaient été aperçus à encore quelques dizaine de minutes de course effrénée, ils avaient donc le temps de faire plus ample connaissance, ne serait-ce que pour consolider les quelques bases d'une entraide franche et dénuée d'hypocrisie. Cependant, à sentir et voir le regard qu'elle lui apportait, il se doutait que la première impression ne jouait sans doutes pas en sa faveur. Qu'importe, seules ses compétences allaient pouvoir être critiquée par sa coéquipière, sans quoi il n'allait pas se priver dans ses bassesses et ses sous-entendus. Un art qu'il maîtrisait toujours aussi bien, et qui nécessitait un certain esprit pour comprendre jusqu'où il voulait en venir.

Cependant, à entendre Misaki, elle n'allait pas s'attarder sur l'accoutrement premier du blondin. Elle le questionna quelque peu sur les coutumes de Konoha, ce à quoi il tâcha de ne pas répondre en premier lieu. En effet, il se demanda l'espace d'un instant si la moquerie ne perlait pas dans ses paroles. Il prit alors le temps de feindre la vexation, bien qu'il comprit rapidement qu'elle était bel et bien sérieuse, ce qui par ailleurs surprit légèrement le jeune homme.

« Les shinobis les plus talentueux se permettent souvent de ne pas respecter le code vestimentaire des ninjas supérieurs. De plus, ils sont particulièrement inconfortables. Quant à « ça », je suis juste quelqu'un de spécial. »

Il n'en dit pas plus, considérant que rien d'autre n'avait à être dit. Il continua cependant à parler de lui sur des détails insignifiants, démontrant un certain narcissisme et un égocentrisme sans fin. Mais il sentait que la jeune femme n'était clairement pas du genre à savoir entretenir une conversation, surtout avec le genre de personne qu'il était. Heureusement pour eux, ils ne tardèrent pas à arriver dans la zone de turbulence. Il leva le poing en espérant que sa coéquipière et sa louve cherchent à stopper tout aussitôt leur marche. Il se doutait qu'ils n'étaient désormais plus seuls en ces lieux, mais un rapide sondage des esprits alentours leur indiqua qu'ils n'étaient pas repérés.

« On sait qu'ils sont dans cette direction, tu crois pouvoir déterminer leur nombre à l'odeur ? Je vais commencer à faire le tour par la gauche en attendant, je suppose qu'une petite attaque par surprise ne leur fera pas de mal »

Il lui adressa un fin sourire avant de commencer à composer quelques mudras. Efficace, silencieux, il se mit à disparaître aux yeux de sa coéquipière, ne faisant plus qu'un avec l'environnement l'entourant. Une technique de ninjutsu particulièrement efficace pour ce genre de cas, mais qui avait ses limites quant à son utilisation.

« La lâcheté ne profite jamais. Les frappes dans le dos par contre... »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "La lâcheté ne profite jamais." [MISSION RANG B - PV Tohiriki Asu] Mar 22 Jan - 12:32

Imperceptible, immuable, il avançait. Les renégats qui allaient sans doute croiser son chemin seraient maîtrisés dans le plus grand silence, permettant ainsi au binôme de profiter davantage de l’effet de surprise. Cependant, il fallait agir vite et bien, sans quoi les victimes de ces injustices allaient se retrouver rapidement dépassées par les événements, et sans doute dénuées de têtes. Un risque qu’ils ne pouvaient se permettre de prendre, surtout si ils désiraient faire bonne impression auprès des familles des victimes. Comment allaient-ils affronter leur regard accusateur si jamais ils devaient annoncer la mort d’un de leur proche ?

Un énergumène commença alors à s’approcher, suivi de près par un deuxième, nettement plus patibulaire. Les deux restaient néanmoins des monstres de muscles et de graisse, le tout mêlé à une forte odeur de parfum très bon marché –à moins que ce ne soit juste un mélange étrange de sueurs et de poisson décaissé depuis plusieurs jours. Une lame de piètre qualité battait les flancs de l’un d’eux, tandis que l’autre jouait de son atout de force par un simili de renfort au niveau des phalanges. Asu en conclut rapidement que tout deux maîtrisaient le combat rapproché, une hypothèse qui ne l’enchantait guère s’ils auraient à s’affronter de manière frontale. Il lui fallait faire preuve de roublardise et de précision dans ses frappes, sans quoi ils allaient prévenir le reste de la troupe, conduisant inéluctablement à la mort des otages.

Lentement, le blondin s’approcha du binôme en tâchant de minimiser ses mouvements de peur qu’ils ne ressentent sa présence. Fort heureusement pour lui, leur air badaud ne dissimulait pas quelques vices cachés. Aucune intelligence particulière, uniquement des hommes de mains enrôlés pour leur tour de bras et non leurs aptitudes à gérer des hommes. Les parfaites marionnettes que voilà… Il dressa alors son bras, prêt à frapper de la tranche de sa main sur la nuque du premier, lui assurant une mort rapide et silencieuse. Le deuxième allait sans doute poser plus de difficultés s’il disposait de quelques réflexes. Un doute qu’il se permit d’éviter en prévenant sa partenaire par télépathie de se positionner légèrement en arrière pour lui couper la retraite si jamais il venait à vouloir prévenir ses compagnons.

Il attendit quelques temps, supposant que la Kumojin n’était pas du genre à contester une décision aussi logique que la sienne. Puis, la danse macabre commença. S’abattit sans prévenir la tranche de sa main, arrachant un morbide silence à sa victime alors que son regard se retrouvait ôté de toute vie. Alors que le corps tombait lourdement à terre, Asu tenta de réitérer son attaque sur l’homme armé. Cependant, comme espéré, il effectua un rapide saut en arrière, se sauvant d’un danger pour atterrir dans la gueule du loup à proprement parler. Ainsi, sa coéquipière intervint pour intercepter l’ennemi, ne lui laissant pas le temps de voir ce qui lui avait arraché le cœur, si ce n’est qu’une main de femme. Une diablesse qui semblait tout autant que lui profiter de ses avantages pour semer la mort sur son passage… Ainsi libérés de la présence de deux patrouilleurs, il ne leur manquait plus qu'à continuer leur chemin, s'enfonçant toujours plus loin sur le territoire qui ne leur appartenait désormais plus, régi sous la main de fer d'une troupe de brigands visant à ensemencer le chaos sur ces terres.

"Un peu de justice fera un excellent engrais. Allons-y"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: "La lâcheté ne profite jamais." [MISSION RANG B - PV Tohiriki Asu] Lun 18 Mar - 12:40

Subrepticement, les ténèbres devenaient siennes. Il avançait lentement, prenant une précaution extrême à ne pas attirer de regards sur l’illusion qu’il était. Fort heureusement pour lui, ce surplus de discrétion n’était apparemment pas nécessaire, en vue des premiers couloirs qu’il franchit sans croiser âme qui vive. Au loin persistait néanmoins les sanglots de ce qui semblaient être les victimes de ces rapines, grâce auxquels le blondin continuait d’avancer inexorablement vers leur liberté –ou leur mort cela dit. Le pas toujours aussi assuré, il bifurqua alors sur la droite, calquant ses pas sur ceux de l’énergumène qui venait d’apparaître dans son champ de vision. Et à entendre les voix qui se faisaient de plus en plus fortes, ils se rapprochaient de l’endroit qu’Asu voulait atteindre.

Brièvement, il se permit de prendre contact avec sa coéquipière, lui dressant un rapide plan de la zone à l’aide des quelques directions qu’il avait empruntées pour parvenir jusqu’ici. Cependant, il lui intima de faire preuve d’une grande discrétion lorsqu’elle se rendrait jusqu’à lui, sans quoi ils risqueraient de mettre en danger les vies de ceux qu’ils venaient sauver. Une précaution supplémentaire qu’il désirait ardemment respectée, à plus forte raison qu’il se considérait lui-même comme le chef de cette opération. Cependant, il savait pertinemment qu’il n’aurait pas moyen de faire gagner du temps à ces hommes et ces femmes, alors qu’il entendait désormais vociférer des ordres.

En effet, les deux personnes qu’ils avaient pu mettre hors d’état de nuire auparavant semblaient devoir revenir plus tôt que cela, et leur absence commençait à laisser transparaître une panique générale qui mordait les chairs de chacun des brigands. Car s’ils savaient que leurs coéquipiers avaient rencontré leur mort au hasard d’une patrouille, ils se doutaient pertinemment qu’ils seraient les prochains sur la liste. Et dans un sens, ils avaient plutôt raison. Alors, un fin sourire commença à se dessiner sur le visage invisible du blondin, maintenant qu’il savait que la frayeur s’emparait des rangs ennemis. Il lui fallait jouer de leur paranoïa, s’amuser de les savoir apeurés par des apparitions fantasmagorique, pour finalement mettre un terme à leur torpeur pour les plonger dans un éternel sommeil. Une contradiction qu’il se complaisait à savourer à l’avance, maintenant qu’il dégainait ses dagues avant d’entamer une danse de la mort.

En effet, alors que les brigands commençaient à se réunir auprès de leurs victimes, une poignée d’entre eux commencèrent à s’écrouler de tout leur poids, semant la pagaille dans leurs rangs alors qu’ils cherchaient à se protéger d’un fléau invisible. Asu, quant à lui, multiplia les frappes létales, suivit de près par sa coéquipière qui vint décimer les fuyards en lâchant une déferlante de coups et de morsures à leur égard. Malgré le capharnaüm ainsi causé, les victimes ne semblaient pas avoir été particulièrement brutalisées, une chose qui plut largement aux deux shinobis. Il ne leur restait plus qu’à rendre des comptes à leurs kages respectifs, suite à quoi ils pourraient vaquer à des occupations plus saines…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "La lâcheté ne profite jamais." [MISSION RANG B - PV Tohiriki Asu]

Revenir en haut Aller en bas

"La lâcheté ne profite jamais." [MISSION RANG B - PV Tohiriki Asu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo] » Bien mal acquis ne profite jamais ▬ Ginger » [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo] » [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait... » Un vol au colisée [Mission rang C]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Sensou :: Rôle Play :: +Pays du feu+ :: Les environs :: Coeur de la forêt -